Demain, c’est la Saint-Migrant en Vendée, avec en vedette américaines tous les collabos du coin


Demain, c’est la Saint-Migrant en Vendée, avec en vedette américaines tous les collabos du coin

Les migrants en Vendée, que du bonheur, qu’on vous dit !

Et au cas où vous ne seriez pas tout à fait convaincus, le ban et l’arrière-ban des étudiants, lycéens et réalisateurs lèche-babouche multiplie les opérations  pour faire entrer dans vos têtes de Vendéens réfractaires que « les migrants c’est le bonheur », « ça révolutionne la vie », « grâce à eux vous allez enfin vous sentir exister« ….

Vous croyiez sottement que faire un métier utile à la collectivité, respecter et aider votre voisin, faire des enfants, cuisiner pour ceux que vous aimez, avoir des passions, le foot, la littérature, l’art, les promenades, vous dévouer pour votre pays… ça suffisait à vous sentir exister. Idiots que vous étiez. Vous n’aviez qu’un pâle ersatz du bonheur, de l’intensité…

Alors remerciez tous ceux qui se mettent en quatre pour importer des migrants et vous en faire déguster le goût délicieux, incomparable…

Le 6 mars, c’était la  projection du film « Libre » de Marc Toesca organisée à Fontenay le Comte par des étudiants. Camille, Nathan et Assane veulent casser les préjugés... pour cela ils organisent une marche en forêt de Mervent pour la faire découvrir à quelques clandestins rebaptisés migrants. Il me semblait, à moi, béotienne, que les nouveaux-venus, avec une culture machiste et rétrograde pour la plupart auraient besoin de découvrir nos valeurs, auraient besoin d’apprendre qu’une femme non voilée, chez nous, n’est pas une putain ni une esclave sexuelle… Qu’est-ce qu’ils en ont à faire de la forêt de Mervent ?

 

Le 20 mars c’est le « Printemps du cinéma allemand » qui battait  son plein… Vous croyiez que nos chers lycéens allaient  découvrir Fritz Lang, Sternberg, l’immense Wenders ? 

Erreur monumentale. Le cinéma comme art, ils s’en battent l’oeil. Seul compte le documentaire filmé, manipulatoire à souhait. Ces lycéens ont donc choisi comme thème… je vous le donne en mille « les migrations » !  Comme c’est étonnant ! On peut penser qu’il y a dans les lycées et les universités des adultes très engagés, assez malhonnêtes pour manipuler l’insu de leur plein gré les jeunes têtes qui leur sont confiées. Et des parents assez cons, assez défaitistes  ou assez complices pour laisser faire.

 

Et demain, c’est le festival du film « pro-migrant » à Saint-Jean-de-Monts ( essayez de monter un film anti-migrants, vous ne trouverez pas une salle ; parlez-en à Eric Dick à qui toutes les salles ont été refusées pour Et les cloches se sont tues). 

Demain, donc, le Cinémonts de St Jean de Monts (85) présentera  en collaboration avec l’association GAM (Groupe Accueil des Migrants Vendée) le film « Grand Synthe ». Et l’objectif est clair et net, pas question de se faire sa propre opinion sur les migrations :

« Des belles images et de belles actions pour montrer qu’il n’y a pas de problème de migration et d’accueil.

Pas de problème ? Euh ! Ce n’est pas ce que disent un certain nombre de Vendéens que Eric Dick a interviewés pour son film, pourtant. Ce n’est pas ce que disent la majorité des Français pour qui l’immigration est un problème majeur…

Pourtant, Eric Dick ( merci à lui qui nous a signalé cette nouvelle forfaiture vendéenne) les avait prévenus, nous avait prévenus, dans Et les cloches se sont tues…

Les migrants, c’est la fin de la Vendée. C’est la fin de la civilisation. C’est la terreur qui finira par jeter sur les routes des milliers de familles vendéennes.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/27/ne-manquez-pas-ce-superbe-film-et-les-cloches-se-sont-tues/

Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Le suicide du peuple français, ville après ville, département après département, région après région…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Demain, c’est la Saint-Migrant en Vendée, avec en vedette américaines tous les collabos du coin

  1. JackJack

    Le peuple français va tout droit au suicide, sans même s’en rendre compte, à par des groupuscules récalcitrants qui se font clouer le bec devant des juges du, ou du type, « mur des cons ».

    1. AvatarThierry

      C’est incroyable ce que les Français sont devenus con à un point !!! Bientôt nous allons devenir nous aussi des migrants je le sent bien venir ce coup là!!Quelle bande de collabos!!

      1. AvatarEric des Monteils

        Comme vous : je n’en peux plus de tous ces lobotomisés pro-immigration. (en effet, un « migrant » n’aurait pour vocation, que de passer ; sinon, c’est un IMMIGRÉ ! ! ! Du genre qui reste, pompe nos ressources, et pollue notre culture.

  2. Avatarjojo ( le plombier )

     » une ville où Tout le monde va dans le même sens » déclare Bruno Leroy .. Yes une ville ! une région, ! un pays! Yes tous ensemble ! Et  » en marche » 1 ,2 au pas Svp .. C’est beau, çà fait chaud au cœur, çà donne le frisson .. ah la fraternité mondiale, ah ce sacré devoir d’humanité qui doit conduire la vie et les actes de chaque habitant de ce beau pays France.. fusse jusqu’à la mort ? Les enfants aussi ? Beh oui c’est pas grave. l’essentiel c’est d’y croire. N’est il pas ?

  3. AvatarGromago

    Et bien sûr toutes ces bonnes âmes qui s’investissent dans le migrant jeune et beau (disons qu’ils sont plus frais que certains des nôtres ) laissent leurs vieilles mères dans les ehpad finir leurs jours à 1 euro la soupe .
    .Mais que de bonnes intentions envers son prochain en se prenant pour des héros christiques .

    C’est pas le même qui avait dit :charité bien ordonnée commence par soi même ?

    Mais pour ça il faut avoir des c…..
    Toute cette propagande devient écoeurante comme une tonne de loukoums tombés du camion .

    Et c’est de tout ça qu’on a plus que marre ,cette malhonnêteté intelectuelle,cette malhonnêteté tout court car c’est de l’argent volé aux nôtres .Point barre .Même pour une salle louée et un film à la con .

  4. AvatarMachinchose

    « Le Puy-en-Velay : un lycée vandalisé et son proviseur agressé par trois individus enc….agoulés !!
    >Faits divers|Le Parisien avec AFP| 25 avril 2019, 13h27

    xx

    bof! tant qu il n’ a pas été violé……………..

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Il faut que les immigrés repartent, il y a des « burnes » à se faire en or dans leur pays d’origine ; ici ce sera la misère, le tiers monde et le bordel. Je l’ai déjà dit ; je le répète.

    Chacun chez-soi et Dieu pour tous ceux qui le veulent. Consommer ce n’est pas tout ; vivre en paix et en harmonie c’est important aussi.

    Comment faire de l’Afrique la plus grande zone de libre-échange au monde?
    Ben alooors !?
    :::: https://fr.sputniknews.com/afrique/201904251040885722-afrique-zone-liberte-echange-monde/

    Une fois en place, la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) couvrira un marché de 1,2 milliard de personnes, la plus grande au monde. Alors que son lancement est annoncé pour juillet, Jean-Marie Biada, un expert travaillant pour les Nations Unies, analyse les enjeux de la ZLECAf et ses implications pour les économies africaines.

    Avec la 22e ratification par la Gambie, début avril, de l’accord de création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), le seuil minimum de 22 États signataires, requis par les 55 États membres de l’Union africaine (UA), est atteint. Cette ratification ouvre la voie au lancement effectif de cet espace d’échanges commerciaux, qui aura lieu en marge du sommet de l’UA, prévu en juillet au Niger. Une fois mise en place, la ZLECAf couvrira un marché de 1,2 milliard de personnes, avec un produit intérieur brut (PIB) combiné de 2,5 milliards de dollars. Ce qui en fera la plus grande zone de libre-échange au monde depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), il y a sept décennies.

    En attendant son entrée en vigueur, Jean-Marie Biada, un expert des questions économiques, financières et d’intégration économique, consultant certifié auprès de l’ONUDI, l’organisme des Nations unies œuvrant au développement industriel dans le monde, analyse pour Sputnik France les enjeux de la ZLECAf et ses implications pour les économies africaines.

    …/….

  6. AvatarAmélie Poulain

    Disons que ne sont mis en avant que ceux qui ont des projets en faveur de l’idéologie dominante, même pas une goutte d’eau dans la mer… Ce que l’on entend, et l’article le confirme, va tout à fait dans l’autre sens.

Comments are closed.