Ont-ils brûlé ND pour réaliser leur pharaonique projet de modernisation de l’île de la Cité pour les JO ?


Ont-ils brûlé ND pour réaliser leur pharaonique projet de modernisation de l’île de la Cité pour les JO ?

Nous ne savons pas qui a brûlé Notre-Dame, mais une chose est sûre, ce n’est pas un accident.

Cela ne peut donc être qu’un attentat islamique ou un attentat… des puissances mondialistes ou de Macron en personne, désireux d’offrir l’île de la Cité à ses amis pour un rapport sur investissement grandiose ? Les Aéroports de Paris, à côté, ce serait du pipi de chat.

Merci à Dan Corbet qui a attiré notre attention sur ce projet, datant de 2016,  que nous avions un peu oublié…

 

Mais il est des coïncidences troublantes….

Les JO c’est dans 5 ans. Comme le terme mis par Macron à la « restauration-modernisation » de ND.

Quel hasard !

C’est le moment de parler du fameux rapport demandé par Hollande en 2016 , qui prévoit de faire de l’Ile de la Cité un centre offrant de multiples prestations payantes aux touristes actuels qui se contentent de visiter Notre-Dame, au grand dam des Veolia, Vinci et compagnie. Et les grands donateurs, Pinault, Arnault, n’ont-ils rien à gagner dans une  modernisation-rénovation ouverte sur le monde de la consommation  ?

14 millions de touristes par an qui, actuellement, n’ont rien ou presque à dépenser sur l’île de la Cité, quelle perte ! 

Alors, de nouveaux revêtements de verre et d’acier partout (tiens, tiens…), une immense plaque de verre recouvrant le parvis de ND, montrant la crypte ( et plus si affinités), des passages souterrains, des restaurants, des buvettes, une piscine olympique, des salles de concert, de nouveaux logements réservés aux super riches… Et sans doute tous les vendeurs de souvenirs, de bibelots… pour faire de l’île un Walt Disney bis…

Qui reviendra chasser les marchands de Notre-Dame après cela ?

Voici le rapport officiel :

http://www.perraultarchitecture.com/download/MISSION%20CITE_CMN_DPA_RAPPORT_161216.pdf

Intéressante contribution au débat du Père Pierre Vivarès, curé de Saint-Paul Saint-Louis :

Tous ces projets de rénovation ont un coût, faramineux…

Et si l’appel à la générosité suscité par l’incendie permettait de réaliser au moins en partie ce projet ? 

Quelques videos du projet sur maquette :

Quelle coïncidence, c’est l’architecte Perrault, auteur du rapport de 2016 avec Bélaval qui soutient que reconstruire Notre-Dame en 5 ans serait  possible en utilisant des matériaux composites.

Jean-Michel Wilmotte et Dominique Perrault sont d’accord: la restauration de Notre-Dame devra se faire grâce à des techniques et matériaux de construction modernes. la seule solution pour respecter le court délai imposé par Emmanuel Macron.

lire le reste des projets délirants de Wilmotte et Perrault ici :

http://www.lefigaro.fr/culture/reconstruire-notre-dame-en-cinq-ans-est-possible-selon-les-architectes-wilmotte-et-perrault-20190417

N’est-ce pas les mêmes architectes du projet de l’île de la Cité qui seraient en charge aussi de la mise en conformité des installations pour préparer les JO 2024 ?

 

Et l’exposition à la conciergerie…

La future Île de la Cité fut exposée à la Conciergerie

Dernière mise à jour : mercredi 21 février 2018,

L’architecte et urbaniste qui a conçu la « Très Grande Bibliothèque François Mitterrand » Dominique Perrault et le président du Centre des Monuments nationaux Philippe Bélaval s’étaient vus confier en décembre 2015 un extraordinaire projet par François Hollande : anticiper et orienter ce que pourrait devenir l’Île de la Cité, quand tous ses grands bâtiments se retrouveraient vidés de leurs activités actuelles : Préfecture de Police, Tribunal de Paris, Hôpital de l’Hôtel-Dieu.

Cette lettre de mission présidentielle se devait d’être en accord avec le Maire de Paris Anne Hidalgo. Un premier rapport de 56 pages était remis le 16 décembre 2016 et comportait quelques 35 propositions pour ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Il était temps que la réflexion reprenne, puisque les dernières interventions sur l’île remontaient… au Baron Haussmann, comme le rappelle le rapport, et que les Parisiens attentifs à leur Ville se demandaient déjà depuis un moment de quoi l’île de la Cité pourrait bien prendre la forme.

Le calendrier connu des mouvements pose pour l’instant que :
– la Police judiciaire abandonne le célèbre 36 quai des Orfèvres dès 2017 ;
– le Palais de Justice sera vidé de ses activités, à l’exception des Cours d’Appel et de Cassation, courant 2018, celles-ci étant bientôt hébergées dans la haute tour des Batignolles ;
– et que l’Hôpital de l’Hôtel-Dieu est en ce moment même en pleine restructuration.

La longue promenade végétalisée de la rive gauche de l’île de la Cité (dpa-adagp Missioniledelacité.Paris)

On sait que la Cité attire de très nombreux touristes, essentiellement pour la cathédrale Notre-Dame de Paris (14 millions / an), la Sainte-Chapelle (1 million), et pour la Conciergerie (500 000).

En revanche, le constat commun de Dominique Perrault et de Philippe Bélaval étant que l’île ne parvenait pas « à incarner le cœur battant de la Ville », que « les Parisiens fréquentent peu », et qu’elle n’a qu’un millier d’habitants (dont les 2/3 n’y passent que quelques jours par an !!!), le reste des appartements étant loués à des touristes, il convenait d’avancer quelques solutions fortes.

Dominique Perrault souligne : « Il n’y a pas d »école, pas de bureau de vote, peu de commerces (…) Nous n’avons pas les moyens de sanctuariser ces lieux, il faut les faire vivre, c’est le seul moyen de les protéger ».

Philippe Bélaval enfonce le clou : « Les bâtiments sont imposants vus de l’extérieur, mais ils n’occupent qu’un tiers de l’espace total qui est comparable à celui du Louvre… ».

Et donc une densification fine et maline serait la bien venue… Redéfinir les espaces publics. Ouvrir des passages à travers des bâtiments fermés aujourd’hui au public, leurs cours, mailler les sous-sols…

Parmi ce qui transparaît de leur projet :
– une immense dalle de verre transparente pourrait recouvrir le parvis de Notre-Dame qui s’y reflèterait et sous laquelle la crypte archéologique deviendrait visible ;
– une place basse donnerait accès direct au fleuve

– la réunification de la Sainte-Chapelle et de la Conciergerie dans un parcours de visite unique ;
 le long de la Seine, sur le Quai Sud, un débarcadère et des plates-formes flottantes hébergerait des restaurants, des cafés, une piscine (que l’on espère olympique, les équipements sportifs étant si peu nombreux au cœur de Paris), et des salles de concerts ;


– le long de la Seine, une longue promenade végétalisée (avec ou sans voitures, le sujet faisant déjà débat) relierait les deux pointes Est et Ouest de l’île ;
– deux nouvelles passerelles franchiraient le fleuve (celle qui fait face à la BnF est particulièrement appréciée des Parisiens…) ;
– et il y aurait quantité de passages (dont des souterrains agrémentés de lumière naturelle), atriums en sous-sol ;
– et de grandes cours couvertes.

Afin de rassurer les amoureux du patrimoine parisien, qu’ils sachent qu’il ne saurait être question ni de construire en hauteur ni d’ajouter sur l’île de nouveaux édifices.

Par contre des revêtements d’acier et verre, dont notamment une rotonde dans la grande cour de la Préfecture de police, tous « légers et transparents » permettraient d’implanter services de proximité, nouveaux logements et commerces, et le Marché aux fleurs et aux oiseaux pourrait être abrité dans les étages d’une sorte de « Crystal Palace ».

La Route des mariniers entre le pont Notre-Dame et le Pont-au-Change. Nicolas-Jean-Baptiste Raguenet, 1751. Source : Wikimedia

Selon Dominique Perrault et Philippe Bélaval, l’objectif est aussi de créer « 100 000m² nouveaux avec une valeur foncière dépassant le milliard d’euros […] sans transformation radicale […] sans ajouter de nouveaux bâtiments ou de construire en hauteur ».

Les hypothèses des Jeux olympiques à Paris et d’Exposition universelle risquent d’accélérer des mises en place, certaines mesures ne nécessitant que peu de frais.

D’autres changements évoqués et listés dans le rapport devront probablement attendre quelque temps.

Une exposition présente le projet plus en détail, avec cartes, vidéos, maquettes et panneaux pédagogiques de très grand format rétroéclairés, à la Conciergerie jusqu’au 17 avril 2017.

Évidemment, chacun demeure dans cette exposition libre de ses transcendantales réflexions personnelles et de ses rancœurs contre le changement en général, le « système », et en particulier le président Hollande, dont ce pourrait être l’apport prospectif urbain, le fait que ce projet directeur n’ait pas été chiffré (un projet directeur ne l’est quasiment jamais), que le supplément de vie attendu ne soit bien sûr pas encore tangible, qu’un seul architecte soit à ce stade à la manœuvre (mais la diversité devrait s’imposer d’elle-même par la suite)…

Pour ce qui est de l’évaluation du coût, au quotidien Le Monde qui avançait : « Pour l’heure, les deux propriétaires (la Mairie de Paris et l’État, à environ 50% chacun) sont partants. Mais aucun d’eux n’a les moyens financiers nécessaires au projet« , M. Bélaval aurait évalué à la louche : « Des centaines de millions d’euros, voire des milliards, ça n’a pas été chiffré... »

L’immense intérêt que revêtent les 35 premières propositions de ce schéma directeur est que l’Île de la Cité, devenu de plus en plus un superbe vaisseau fantôme et fossilisé comparable au Vasa suédois, ne pourra qu’en sortir vivifiée, plus conviviale, et disposera ainsi de davantage de chances de sortir de sa langueur où les grandes valeurs qui en surnagent ne sont encore pour la plus grande part que touristique et gourmande : Notre-Dame et les marches du territoire des glaces Berthillon… de l’Île Saint-Louis.

Attention toutefois avec ce projet auquel nous souhaitons « Bon Vent ! » de ne pas transformer l’Île de la Cité en « mont Saint-Michel », ou territoire un peu « Walt Disney » comme l’est un peu devenue sa voisine l’Île Saint-Louis, avec ses bibelots, ses objets touristiques et son ambiguë et onéreuse authenticité.

Enfin un projet très attendu pour que nos « Fluctuat nec mergitur ne soient pas qu’d’la littérature… » (merci Georges).

Mission Île de la Cité. Le Cœur du Cœur. L’Île de la Cité à l’horizon 2040, du 15 février au 17 avril 2017, accès gratuit du 15 au 19 février, et le 5 mars, à la Conciergerie, dans la salle des Gens d’Armes. 2, boulevard du Palais, 75001 Paris, 01 53 40 60 80. En métro // En RER, Ligne 4, station Cité, lignes 1, 7, 11 et 14, station Châtelet // ligne B et C, station Saint-Michel. Ouvert de 9h30 à 18h, 9 ou 7€. Gratuit aux moins de 18 ans (en famille et hors groupes scolaires), aux 18-25 ans (ressortissants de l’Union Européenne et résidents réguliers non-européens sur le territoire de l’Union Européenne). Aux personnes handicapées et accompagnateur. Aux demandeurs d’emploi.

https://www.evous.fr/Ile-de-la-Cite-en-2040-1191722.html#5eQz2ILqbWTVwumi.99

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Ont-ils brûlé ND pour réaliser leur pharaonique projet de modernisation de l’île de la Cité pour les JO ?

  1. AvatarHellen

    C’est ce que je n’arrête pas de dire depuis le début…
    *******
    «  » » »A Qui Profite Le Crime » » » » »???????????????????!!!!!!!!!
    *******

    1. AvatarCharles Martel 02

      J’ai fait la même réflexion…..

      Ce qui est sûr c’est que ce n’est pas une catastrophe « naturelle » comme le dit cet enfoiré de premier sinistre. Ce feu a été déclenché volontairement. Et l’empressement de la macronie a museler toutes les voix, même celles des experts, qui dérogeaient au dogme étatique de l’accident ne fait que confirmer cette thèse.
      Cherchez a qui profite le crime et vous trouverez les coupables…

    2. AvatarMalou30

      J’ai fais la même réflexion dans un des mes commentaires ! J’ai demandé , qui avait ´´ apporté ´´ les allumettes et à qui profite le crime ?
      Cette question je l’ai posé sur RL .

  2. AvatarLangevin49

    Le rire en coin de macron et de philippe,devant Notre Dame,voulait tout dire. Je crois qu’il ne faut pas chercher plus loin,pour connaitre les coupables de cet incendie. Actuellement,il font même des choses encore plus graves,et personne ne se révolte;alors,pourquoi se priveraient ils.?

  3. AvatarAlexander

    Il est évident que ce n’est pas un accident. Attentat islamiste (commandité par ce régime) ou barbouzes style Benalla à la solde de ce régime…

    Ces hommes d’affaires qui injectent des millions d’euros…

    Pourquoi ne l’ont-ils pas fait avant ?

    Bref, je suis de plus en plus convaincu de la main de ce régime sur la destruction de Notre-Dame.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Un résumé des 26 incendies d’église qui ont eu lieu en France sur une année (vidéo)
    :::: https://fr.sputniknews.com/france/201904241040866188-resume-des-26-incendies-eglises-france-sur-une-annee/

    Combien d’églises et autres lieux de culte en France en 2019 ?
    :::: http://patrimoine.blog.pelerin.info/2019/01/04/combien-deglises-et-de-chapelles-en-france-en-2019/

    Un village sans église en France à la fin du xxe siècle
    :::: https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2007-2-page-335.htm

    Le ministère de l’Intérieur ne souhaite pas entrer dans le détail des lieux de cultes profanés, mais estime qu’il y a un peu plus de deux églises dégradées quotidiennement.
    :::: https://www.liberation.fr/checknews/2019/02/26/d-ou-sort-le-chiffre-de-trois-eglises-vandalisees-chaque-jour_1711670
    Sylvie Haggiag
    20/02/2019

    1. AvatarMalou30

      Marcher sur des Œufs , le psychopathe de l’Elysée veut tout simplement installer des ´´ marchands du temple ´´ sur l’ile de la cité , ce sera à nous de les chasser !

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @Malou30

        C’est tout çà oui ! Avec la volonté de tuer l’âme française en enlevant celle de Notre-Dame de Paris et celle de l’île de la Cité.

        Par ailleurs il y a une volonté de tout désacraliser ; tout déshumaniser.

        Le projet est aussi qualifié : La Cité de la Pierre – La Cité du Verre. (C’est la grande mode, c’est ce qu’ils ont fait pour remplacer les bâtiments du Tower Center ; c’est ce qu’ils ont fait autour de la Tour Eiffel ; au Louvre…

        Moi, personnellement je n’aime pas ça du tout, parce que là, c’est évident, c’est transformer le Coeur de Paris, le Coeur de la France en un vaste centre commercial, un centre d’affaire arbolé. Et cela me fait penser à toute cette architecture magnifique des émirats arabes, splendides mais sans âme mais pour eux c’est normal puisque ce n’est pas de la reconstruction, de la restauration, de la réfection, c’est tout simplement de la construction en vue d’être des centre d’affaires de renommée mondiale ; des Dallas…. Ce ne sont pas des architectures de constructions historiques, ayant un passé et une âme ; non ! c’est la vision du marché, des sous, du superficiel.

        Et de toutes façons, quoi qu’il en soit ; démolir NOTRE patrimoine est un acte criminel en soi ; l’avoir fait par un acte hautement criminel devrait déjà les mettre au violon pour les aider à méditer sur leurs actes.

        Ce patrimoine est au Français et à la France, le transformer, l’abattre est l’affaire des Français qui devraient avoir leur mot à dire sur la question.

        Et pour terminer QUELLE MORALITÉ !!! S’ils sont capables de cela, de quoi ne sont-ils pas capables pour parvenir à leur fin. Dans ces conditions aucun des politiques ayant participé de près ou de loin devrait être écarté de la politique et jugé.

        Vous remarquerez que le projet n’a pas été pensé et élaboré hier on a au moins la preuve qu’il était planifié et livré sous le mandat Hollande.

  5. AvatarAmélie Poulain

    Oui c’est de pire en pire…. Mais comment arrêter tout ça ?….

    Moi qui aime tant ce joli endroit de Paris où j’ai aimé flâner, si authentique, c’est un saccage !

    1. Avatardurandurand

      Il n’y a qu’une seule chose à faire , c’est de cravater tous ces TRAÎTRES de les juger pour le Crime de HAUTE TRAHISON. C’est le seul moyen de se débarrasser de tous ces corrompus et traîtres en col blanc !
      Aux grands maux , les grands remèdes !

      1. AvatarAmélie Poulain

        Oui, c’est de la Haute Trahison, pas d’autres mots, et il doit y avoir des moyens légaux pour agir afin de neutraliser toute cette destruction de la France et de son Patrimoine dans tous les sens du terme….

  6. AvatarJolly Rodgers

    d’ailleurs , l’église Notre Dame De Grâce , a Eyguieres en Provence a prise elle aussi feu , une partie a été abimé . cela c’est passé dans la nuit de samedi a dimanche et le feu serait d’origine criminelle ( source la Provence) et pour une foi le journal la provence ont fait le rapprochement avec ce qui c’est passé au sri Lanka et Notre Dame De Paris .
    voilà je me devais de vous donner l’info pour tenir informés les lecteurs de RR. car il est sur que les  »grand » médias n’en n’ont pas parlés .
    PS: je reste indigné

    1. AvatarAmélie Poulain

      Merci beaucoup Jolly Rodgers pour cette information, cela confirme ce que nous pensons pour la plupart pour ne pas dire tous.

      Tristesse.. Je suis comme vous, indignée !

      Bien à vous

      1. AvatarJolly Rodgers

        bonjour Amélie Poulain et Frejusien ,
        de rien . oui c’est indignant de voir a quel point notre patrimoine est en danger et n’est pas protégés par les services publics et les autorités . n’importe qui peux désormais s’en prendre a nos églises , nos monuments et nos vies . hier en fin d’après midi j’ai lu dans la Provence , deux autres articles :  » une fille de 15ans violé par un homme de 38 ans dans le ter paca » et un article sur les trafiquant des quartiers de Marseille qui passent directement des annonces sur les sites d’emplois , pour recruter des dealeurs  » . c’est pitoyable de voir a quel point le pays est tombé aussi bas .
        bonne fin d’après midi a vous

  7. AvatarCatherine Terrillon

    Ces « élites » ont presque toujours un gout déplorable a la mesure de leur manque de culture et de spiritualité. Ils veulent du « rentable ». Tout ce qu’ils touchent devient comme eux : vulgaire. Quand la mode en sera passée, ce qu’ils ont fait n’aura plus aucune valeur. Rien à voir avec les chef d’oeuvres de l’art gothique.

    1. romulusromulus

      il n’y a pas que les zélites qui ont des goûts de chiottes, il y a aussi tous ceux, traîtres à leur patrie et à leurs concitoyens, pour qui l’argent compte plus que l’art, les constructions anciennes, les traditions, etc. C’est un état d’esprit avant tout, il se rencontre dans toutes les couches de la société mais évidemment surtout chez ceux qui ont accès à l’argent facile et une once de pouvoir sont les plus malfaisants.

  8. SarisseSarisse

    Il veut sa pyramide, comme François Mitterrand, qu’il imite d’ailleurs extérieurement sur beaucoup de plans, choix d’u lieu symbolique, le Panthéon pour François Mitterrand le Louvre et sa Pyramide pour Macron.
    Ce petit homme comme le dit un youyubeur (Verdi) veut imposer son empreinte fusse au mépris du patrimoine et de l’histoire.
    Notons cette obsession du verre et de la fausse transparence depuis l’érection du centre Georges Pompidou dans le même environnement de centre-ville: ils seraient bien fichu de mettre une verrière façon « Grand-Palais » à la place du toît et de la flèche détruits de Notre-Dame.
    L’autre angoisse serait aussi de voir le béton se couler à la place des matériaux nobles des artisans compagnons.

    1. MaximeMaxime

      Non, Macron, c’est Macrobe II, et l’adjectif : macrobien, également dérivé de « microbien », sauf que là où le microbe est petit, le macrobe est encore plus nocif.
      L’Antiquité a bien connu le philosophe Macrobe, et l’on nous a vendu EM comme un philosophe-roi…
      Brice Couturier osait en 2017 un véritable dithyrambe en faveur du « président philosophe », qui ressuscitait le désir platonicien du « prince philosophe », du « philosophe roi ».
      « Macron, un président Philosophe
      Comprendre Emmanuel Macron, c’est enquêter sur la manière dont s’est constituée sa concep-tion du monde. C’est retracer l’itinéraire intellectuel d’un homme qui, avant de partir à la con-quête du pouvoir, s’est doté de fondations d’une rare solidité, d’une « boîte à outils concep-tuelle » bien plus performante que celle de ses rivaux.
      Lecteur de Hegel, Emmanuel Macron s’est forgé très tôt une idée précise de son destin. Ami et assistant de Paul Ricoeur, il a appris à articuler entre elles les temporalités où inscrire son action. Sa politique sociale – doter l’individu de capacités plutôt que réparer les dégâts -, il l’a trouvée chez Amartya Sen. Sa politique industrielle et européenne est, elle, inspirée de Saint-Simon. Enfin, c’est du côté de Schumpeter qu’il faut chercher sa propre version de la destruc-tion créatrice.
      Chez Macron, rien n’est donc dû au hasard. Chaque mot est pesé, chaque pensée fondée. Ne nous y trompons pas.
      Ce président, énarque atypique qui se serait bien vu écrivain ou philosophe, saura-t-il répondre aux attentes pressantes de notre pays sans trahir sa vision sur le long terme ?
      Journaliste culturel Brice Couturier a été rédacteur en chef du Monde des débats et collabore au Point. Il est l’une des voix de France Culture, où il a animé les émissions « Cause com-mune », « Du grain à moudre » et été l’éditorialiste des « Matins. Depuis septembre 2016, il présente tous les jours « Le tour du monde des idées » ».
      https://www.franceculture.fr/oeuvre/macron-un-president-philosophe-aucun-de-ses-mots-nest-le-fruit-du-hasard
      Que d’illusions, ou quelle vile servilité à l’égard du pouvoir… oserait-il signer encore ce texte en 2017 après la Guyane est une île et autres inepties macrobiennes ?

  9. AvatarMachinchose

    « des matériaux composites……………. »

    dans quelles carrières ou forets on peut trouver ces matériaux ?

  10. AvatarAlexcendre 62

    Combien de gens dans ce pays sont ils capables d’imaginer a quel point nous sommes dans la merde et trompés sur quasiment tout , réponse très peu ! Deux fois par semaine je vais marcher et en cours de ces marches je discute avec Paul ou Jacques ou Jules et je peux dire qu’ils sont rares les gens qui percutent et qui décodent l’actualité .Conclusion le capitalisme et les puissances d’argent peuvent tout se permettre et ce qu’ils sont en train de faire sur l’Ile de la Cité ( est ailleurs ) sera réalisé et réalisé avec la complicité de tous les politiques et l’enfumage est déjà bien commencé .Les fameux dons instantanés , en réalité ne sont a considérer plus comme des avances sur travaux obéissant a une parfaite synchronisation des choses qu’a une générosité émotionnelle , en tous cas c’est le sentiment que j’en retiens .

Comments are closed.