C’est la mode de brûler les cathédrales… cette fois c’est la cathédrale Saint-Patrick de New York


C’est la mode de brûler les cathédrales… cette fois c’est la cathédrale Saint-Patrick de New York

Brève

Etats-Unis: Un homme avec des bidons d’essence arrêté devant la cathédrale Saint-Patrick de New York

L’archidiocèse a déclaré que « l’individu a été arrêté par un agent de la sécurité et placé en garde à vue »

Il transportait deux bidons d’essence et des briquets. Un homme, qui a, selon les médias américains tout du profil du « déséquilibré », a été arrêté ce mercredi soir un peu avant 20 heures, à New York, alors qu’il tentait de pénétrer dans la célèbre cathédrale Saint-Patrick. L’archidiocèse a déclaré que « l’individu a été arrêté par un agent de la sécurité et placé en garde à vue ».

De son côté, la police de New York (NYPD), citée par NBC, a affirmé que l’homme, âgé de 37 ans et bien connu de ses services, était « perturbé émotionnellement ». John Miller, sous-commissaire au renseignement et à la lutte contre le terrorisme du NYPD, a confirmé qu’aucun incendie ne s’était déclaré et que des gens se trouvaient à l’intérieur du bâtiment durant l’incident.

« De l’essence avait apparemment déjà coulé sur le sol »

Le trentenaire a garé sa fourgonnette sur la cinquième avenue et a quitté son véhicule pour se rendre à pied à la cathédrale. Vers 19h55, il serait retourné à la fourgonnette pour y prendre deux bidons d’essence, un sac en plastique contenant deux bouteilles de liquide et deux briquets et aurait dans la foulée tenté d’entrer dans la cathédrale. « Lorsqu’il est entré dans la cathédrale, il s’est retrouvé face à un agent de sécurité qui lui a demandé où il se rendait, l’informant qu’il ne pouvait pas se rendre à la cathédrale avec ces objets, a expliqué John Miller, lors d’une conférence de presse. A ce moment-là, de l’essence avait apparemment déjà coulé sur le sol. »

L’homme a pris la fuite mais deux policiers de la brigade antiterroriste qui se trouvaient à l’extérieur de la cathédrale ont été avertis et l’ont rattrapé au niveau de la 50e rue. « Les réponses du suspect étaient évasives », a ajouté John Miller, avant de préciser : « Il a raconté qu’il souhaitait traverser la cathédrale pour rejoindre à Madison Avenue, parce que sa voiture était en panne d’essence. Nos policiers ont vérifié et ce n’était pas le cas. »

Deux jours après l’incendie à Notre-Dame de Paris

Cet incident est survenu seulement deux jours après le départ de feu accidentel qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Un incendie qui a poussé les autorités de New York à renforcer leur dispositif de sécurité autour des édifices religieux.

« L’homme n’a fait aucune déclaration à propos de Notre-Dame », a toutefois précisé la police de New York. Et d’ajouter : « Il est difficile de dire exactement quels étaient ses intentions, son mobile et son état d’esprit. Nous examinons son passé et le FBI participe à l’enquête par précaution, car nous savons que transporter deux bidons d’essence et tout l’équipement pour allumer un feu dans un lieu public comme la cathédrale Saint-Patrick n’est pas anodin. C’est pourquoi cet homme restera en garde à vue. »

https://m.20minutes.fr/amp/a/2499427

Note de Christine Tasin

On notera que 20 minutes parle de départ de feu accidentel pour parler de l’incendie de Notre-Dame.

Non seulement ils ont entériné le fait que ce serait accidentel ( pas d’enquête ? ou bien si expéditive ? Et ça ne choque pas des journalistes ? ) mais en sus ils parlent juste d’un « départ de feu »… Trop polis pour être honnêtes.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Avatar

11 thoughts on “C’est la mode de brûler les cathédrales… cette fois c’est la cathédrale Saint-Patrick de New York

  1. AvatarLangevin49

    Un musulman qui pénètre dans un pays qui n’est pas musulman,c’est comme un asticot qui s’introduit dans une pomme,et finit par la pourrir.

  2. AvatarCharles Martel 02

    Oui c’est clair qu’il y a un véritable mot d’ordre pour vandaliser les édifices chrétiens dans le monde SAUF en France où même avant toute investigation on savait que c’était accidentel. C’est comme le nuage de Tchernobyl il a contaminé l’Europe entière mais s’est arrêté à la frontière française. On nous prend vraiment pour des cons!

  3. AvatarJean B

    La thèse de l’accident prend tellement l’eau qu’il y en aurait assez pour éteindre l’incendie de ND…

    1. Avatardenise

      j’avais une petite idée mais le mieux , le jour même de l’incendie, était d’attendre « une enquête  » …le lendemain matin alors qu’il y avait des braises, que les pompiers étaient toujours présents les médias annonçaient la piste accidentelle !! . C’est à ce moment là que, évidemment, les soupçons devenaient réalité ! comment , sur des ruines fumantes , pouvait on parler de cause accidentelle, et qui nous obligeait à un diagnostic aussi précoce ?

  4. AvatarGromago

    Ce négationisme de la menace est inadmissible .
    Aussi taré que nier la shoah ,aussi taré que de dire que les camps de concentration sont un détail de l’histoire .
    Notre Dame de Paris qui flambe en 2019 alors que des centaines d’églises ont été vandalisées ces derniers mois ,c’est nier la réalité que l’église catholique est attaquée .
    Par qui,pourquoi ? La réponse est hélas aisée .
    Donc c’est une hypothèse qu’un ministre de l’intérieur et des cultes devrait poser en public par respect pour les gens qui se posent des questions .
    Aucune question ne sera négligée,qu’il dit,le Sinistre,mais déjà par un tour de passe passe on a éliminé l’acte de malveillance .
    Il n’y a que de la bienveillance dans ce pays de fous .
    Les musulmans crachent leur haine sur les réseaux sociaux (tous des désiquilibrés sans doute ) ,il n’y a que de la haine ,mais non,le Sinistre a dit que c’est l’aubier des poutres qui s’est mis le feu tout seul à la poutre par surprise .
    Devant tant d’irrationel et de bêtise,il n’ y avait ce soir là que les prières des croyants pour lutter contre ce négationisme .…..
    Retour au moyen âge …….

    1. Avatardenise

      « Notre Dame de Paris flambe, alors que des centaines d »églises ont été vandalisées  » , : cela a permis à un journaliste Mr Hérrouet de répondre à cinq autres , sur un plateau de LCI , qui critiquaient l’intervention de Dupont Aignan : « il y a matière à s’interroger quand on veut bien se souvenir de trois musulmanes qui avaient dans leur coffre de voiture garée à proximité de Notre Dame, des bonbonnes de gaz , et aussi de 1026 lieux chrétiens qui ont été vandalisés, profanés EN 2018 , LA SEULE ANNEE 2018 !!!  » . Et bien le lendemain, en en parlant autour de moi , peu de gens le savait ! Donc il y a nécessité de le faire savoir .

  5. AvatarMichel

    On voit parfaitement (et depuis longtemps) que les musulmans veulent détruire, brûler et tuer. Quand les attaques contre toutes les mosquées vont commencer en Europe, c’est que le temps d’une vengeance aveugle, irrépressible et incontrôlable aura sonné. Rien ne pourra arrêter cela et surtout pas vous, sales lâches. On vous aura assez prévenu. Vous n’auriez jamais dû avoir la prétention de vouloir imposer votre merde verte.

  6. AvatarEric des Monteils

    Les « merdias autorisés » eux-mêmes avouent qu’être musulman est faire preuve d’un grand déséquilibre ; quand même : plus d’un milliard et demi de déséquilibrés, çà fait beaucoup, ne trouvez-vous pas ?

  7. AvatarJean-Francois Morf

    Au Kosovo, 200 églises ont été incendiées, conchiées, cassées. Et non pas 200 mosquées.
    Les mahométans ont volé le Kosovo aux chrétiens: c’était la valise ou le cercueil, « choisissez ».
    Et RTS nous raconte hier que les kosovars, « des victimes », ont été volés par les chrétiens!
    En France des centaines d’églises ont déjà été incendiées: vous verrez que pour RTS, les mahométans seront les victimes, accusés « injustement » d’avoir incendié les églises, comme Mahomet leur avait pourtant bien donné l’exemple de foutre le feu partout!

Comments are closed.