Responsabilité enfin reconnue d’Abdelkader Merah : 30 ans de prison en appel !


Responsabilité enfin reconnue d’Abdelkader Merah : 30 ans de prison en appel !

Il y a des familles que l’on peut clairement qualifier d’infernales et celle des Merah l’est assurément. Pas un pour racheter l’autre, quoi qu’on en dise, avec eux tous les voyants sont définitivement au rouge. Tous les faits sont là pour attester de la haute toxicité de ces gens.

Cependant, en France est apparue ces dernières décennies une nouvelle mode, celle du déni des faits malgré leur évidence. Je ne sais pas ce qu’il faut à trop de nos juges abreuvés à la culture gauchiste, pour voir les vérités en face. Il n’est pas possible qu’ils ne sachent pas la réalité des choses, eux des professionnels ayant affaire à des criminels H24 quand nous, simples citoyens loin des turpitudes de ce monde, cela nous paraît clair comme de l’eau de roche.

Le premier procès d’Abdelkader Merah a été la preuve que certains juges pratiquent tout sauf la justice. Pendant des semaines, ils ont tourné autour du pot pour déterminer si oui ou non, celui-ci pouvait être considéré complice des crimes odieux de son frère Mohamed. Savait pas ou savait, avait aidé ou pas, avait fait de son frère un terroriste ou pas. Tout un tas de questions auxquelles il n’était pas compliqué de répondre, tant cet odieux individu criait à qui voulait l’entendre, sa haine, la doctrine mortifère à laquelle il adhérait. Le discours et les actes sont en parfaite adéquation alors que faut-il de plus ? Ça pue le crime mais non, on tergiverse. 

Finalement d’ailleurs, les juges ont estimé que les preuves n’étaient pas suffisantes pour l’affirmer. Ces derniers ont retenu l’association de malfaiteurs ayant « pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur ».

Encore une fois, on a joué sur les mots… Encore une fois, c’est la bêtise humaine qui a triomphé comme dans tant de procès mettant en cause des terroristes ou des racailles. On arrive toujours à leur trouver des circonstances atténuantes, comme pour le Jawad Bendaoud, le sinistre agresseur du jeune Marin et bien d’autres encore.

Pourtant dans ce monde plus que hors du temps des tribunaux, il semblerait qu’il reste encore des lucides, des honnêtes. C’est ainsi que le parquet général de Paris avait fait appel le lendemain du verdict de la cour d’assises, celle-ci ayant condamné Abdelkader Merah à vingt ans de réclusion criminelle, avec une peine de sûreté des deux tiers. Cette cour l’avait jugé coupable d’« association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste », mais n’avait pas reconnu sa complicité dans les tueries commises par son frère, Mohamed Merah, en 2012. Le ministère public avait estimé que la cour d’assises spéciale de Paris n’avait « pas tiré toutes les conséquences juridiques des faits qui lui étaient soumis ». Quand même !

Profane que j’étais, tous les faits me criaient la culpabilité du manipulateur, docteur-expert en taqîya, Abdelkader Merah. Je ne dis pas qu’il faille plébisciter une justice expéditive ou empreinte de vindicte populaire, loin de là mais plutôt vouloir tendre vers une justice impartiale, non politisée. Cela ne serait pas du luxe dans le contexte actuel.

Les sinistres Thénardier euh Merah, ceux-là étant bien pires que les originaux, ne cachaient aucunement le fond noir de leurs pensées. Ils n’avaient pas de scrupules à afficher leurs convictions délétères, leur fierté quant aux actes abjects de leur frère, celui-ci étant même érigé en héros par notamment sa sœur Souad.

Il fallait que ce procès soit révisé vu la gravité des faits et le traumatisme pour les familles des victimes voire de la France entière.

Bien sûr, cela n’a pas été du goût de notre bon ami Éric Dupond-Moretti. Bien sûr ! Ce monsieur a le droit de défendre qui il veut et de ne pas être content du sort réservé à son protégé-client, mais nous, nous avons le droit d’être réjouis d’une telle démarche. Monsieur ne parle que pour lui même et les zozos qu’il défend. 

Finalement, l’ignoble individu a bien été reconnu coupable de complicité quant aux crimes commis par son frère. Quand même ! L’évidence a enfin trouvé gain de cause. De 20 ans, la peine est passée à 30 ans, signe que les magistrats ont voulu mettre l’accent sur la gravité des meurtres perpétrés.

Pour ma part, comme pour beaucoup je pense, une peine de perpétuité incompressible, sans possibilité de remise de peine, m’aurait mieux convenu mais bon, on ne peut pas tout avoir.

C’est tout de même une bonne nouvelle. Peut-on se prendre à rêver qu’il y ait encore de l’espoir, et que le pipeau éhonté de certains avocats et de leurs clients ne sera pas forcément pris pour argent comptant, par des juges encore soucieux de faire respecter la Loi, d’apaiser un tant soit peu le chagrin des familles des victimes.

https://www.20minutes.fr/justice/2498831-20190417-proces-abdelkader-merah-si-condamne-terroristes-gagne-deplorent-avocats

Voir aussi :

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/abdelkader-merah-condamne-a-30-ans-de-prison-pour-complicite-des-crimes-de-son-frere-0ac0a17fe5d78eea3db1a7f55d3905f8

 

Note de Christine Tasin

On notera sans surprise que l’ignoble Dupont-Moretti, avocat du frère Merah, trouve la condamnation de son client disproportionnée et qu’il veut se pourvoir en cassation…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Samia

Apostate de l'islam, islamophobe et fière de l'être, je me sens comme Dihya, la reine des Berbères, qui a combattu l'envahisseur musulman sans jamais faiblir. Bien sûr, je ne combats pas par l'épée mais par les mots que l'on peut parfois, quand ils sont bien choisis, comparer à des flèches bien aiguisées.


16 thoughts on “Responsabilité enfin reconnue d’Abdelkader Merah : 30 ans de prison en appel !

  1. Avatarpier

    Cout minimum d ‘ taulard 100 € par jour , surement plus
    les G J vont pouvoir payer pour combien d ‘années de cet individu

    dans les EPAD nos vieux en ont moins

    vous comprendrez que je suis pour l ‘éradication , faute de REmigration

    1. AvatarSamia

      On est bien d’accord sur ce point là, éradication serait la meilleure solution mais en attendant faute de mieux, la taule pour ces nuisibles, même si je sais que c’est encore nos impôts qui vont payer la note pour ces raclures.

  2. AvatarDURADUPIF

    Que le pourvoi en cassation soit rejeté. Les Français en ont marre de payer le terrorisme de ces individus.

  3. Avatarpalimola

    Et le bendaoud qui a pris seulement 4 ans pour avoir apporté son aide logistique aux fils de putes qui ont assassiné 130 personnes , c’est de la complicité directe et de plus cette saloperie a déjà été condamnée pour meurtre , son casier judiciaire est épais comme un annuaire téléphonique et dans 2 ans ou peut être moins il est dehors . Ceux qui permettent ce genre de situation de fous vont porter une lourde responsabilité quand il va récidiver car nous entendrons a nouveau parler de lui .

  4. SarisseSarisse

    En ce moment à la télé sur TFX « Enquêtes criminelles »: le calvaire de la petite Sophie Lionnet.

  5. AvatarConan

    J’ignore si cela est bien exact, mais continuer à verser des allocs à cette femme retirée en Algérie (?) qui déclarait approuver les meurtres de son frère ….faut vraiment être maso !!…

    1. AvatarAmélie Poulain

      Oui vraiment il faut revoir ce système d’allocations, quand je pense avec quoi vivent beaucoup de Français une fois retiré tout ce qu’il faut payer…. Et elle, elle est classée dans les « sans ressources » (0 revenus à déclarer) voire les « démunis » (j’aimerais savoir combien de travailleurs sociaux s’en sont ou s’en occupent).

      C’est incroyable…

      Je me souviens avoir même lu ou vu à la TV que la mère avait eu les félicitations de SA communauté de la banlieue, son fils vu et adulé comme un héros (il n’y a pas que la soeur). Et ça ? Ce n’est pas incitation à la haine au fait ?…

      Et le père qui avait eu le culot de porter plainte ! Mais quel est le Procureur qui l’avait relayée ?

      Quand il y en a qui, la bouche en coeur, viennent nous dire qu’ils sont des « victimes » de la France….

      Je ne suis pas violente mais il y a des claques qui se perdent pour ces gens car les mots seraient inefficaces. Et encore des claques c’est gentil quand on pense aux victimes dont ces petits enfants (je pense souvent à la petite fille) tués dans leur propre école (pensées pour eux et leur famille).

      Et il faut entretenir ça…

      L’autre jour, il y avait une mentalité de béni-oui-oui qui disait ici dans un commentaire qu’il était persuadé qu’en étant gentil avec les irrécupérables qui existent dans les banlieues en leur faisant lire nos écrivains, etc… , cela les ramènerait dans le droit chemin….

      Ce n’est pas possible de sortir des choses aussi naïves, c’est même dangereux… Cette complaisance pour ces individus, à mon sens, est même suspecte et cache en fait une certaine une agressivité refoulée.

      Pourquoi pas finalement les récompenser, tant qu’à faire? En fait c’est ce qu’on fait en leur donnant de l’argent après leurs méfaits et de l’attention, cela s’appelle du « renforcement positif ». Avec les rats dans les labo, cela marche très bien en psychologie expérimentale.

      Quelle monde à l’envers, je ne peux plus entendre et assister à ça.

  6. AvatarAdalbert le Grand

    Je n’oublierais jamais que « Maître » Ducond-Pourretti avait eu le front et l’indécence abjecte de dire que l’horrible mégère Merah était une pauvre « maman » éplorée, une « mater dolorosa » à qui les méchants policiers avaient enlevé son doux fils bien-aimé, et d’en appeler à la compassion envers elle, arguant qu’il ne fallait pas lui enlever son autre charmant fiston tout pourri de haine lui aussi…

    Il faut vraiment être pourri jusqu’à l’os pour oser tenter de manipuler le jury en jouant sur les sentiments et la compassion, alors que cette mère indigne est elle-même une pourriture bouffie de haine, la suintant par tous ses pores, comme l’a amplement raconté le deuxième frère, celui qui a fui la famille Merah pour échapper à la haine contre les kouffars dans laquelle elle baignait – et d’ailleurs renié par cette merveilleuse maman si aimante pour ses enfants… à condition qu’ils fassent le djihad contre les kouffars.

    Douce maman qui ne regrette qu’une chose, que son fils bien-aimé n’ait pas tué plus de juifs.

    1. AvatarSamia

      J’adhère à 1000% avec vos propos, c’est tout à fait. Le Ducond se fout ouvertement de notre intelligence.

    2. AvatarCoupendeux

      Le « corbeau » veut aller en cassattion, à Paris…
      Il est bien connu que la justice est « INDEPENDANTE », donc, qu’elle ne pend pas, mais reçoit très bien les ordres.

  7. AvatarJoël

    30 ans ? Autant dire qu’avec la justice actuelle, il n’en fera pas 15.
    Ça et tout le reste de sa famille, ça ne devrait même plus exister sur l’état-civil.

  8. AvatarDorylée

    « ..Fettah Malki, 36 ans, le petit délinquant toulousain s’est vu infliger une peine de 10 ans d’emprisonnement pour avoir fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohamed Merah… » Il est donc  » complice par fourniture de moyens  » et, selon le code pénal, passible de la même peine que l’auteur, Mohamed Merha. Eh bien 10 ans pour complicité d’assassinat terroriste de 7 personnes dont 3 enfants , je trouve que c’est se foutre de gueule des victimes et de leurs familles. Autant lui mettre un timbre-amende à 135€ et lui retirer 3 points à son permis… HONTEUX !

Comments are closed.