La Cour Nationale du Droit d’Asile octroie l’asile à une djihadiste : elle devra rendre des comptes


La Cour Nationale du Droit d’Asile octroie l’asile à une djihadiste : elle devra rendre des comptes

Il y a un mois déjà, je proposais aux lecteurs une réflexion à propos d’une décision de justice selon laquelle le fait d’avoir tué un djihadiste empêchait d’acquérir la qualité de réfugié en France.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/21/sous-macron-avoir-tue-un-djihadiste-de-lei-empeche-de-devenir-refugie-en-france/

La cour nationale du droit d’asile (CNDA) était impliquée dans cette jurisprudence dont le bien fondé était discuté dans cet article.

Cette cour dispose de très importantes prérogatives pour décider qui peut, venant de pays où la situation politique et sécuritaire est particulièrement tendue, séjourner sur notre territoire. Nous lui avons remis les clés de la maison France pour décider d’y inviter qui elle veut, mais en respectant la loi normalement…

Cependant, personne à ce jour, à peu près, n’est capable de citer spontanément le nom d’un des magistrats siégeant dans cette instance, on ne sait pas vraiment sur quelle légitimité s’appuie ce pouvoir d’une immense importance en démocratie, spécialement en période de risque terroriste élevé et de réduction de la liberté d’expression de l’opposition politique à une peau de chagrin.

On trouve sur le site de la CNDA un piteux organigramme à peine lisible :

http://www.cnda.fr/Media/TACAA/CNDA/Documents-CNDA/Organigramme-au-23-janvier-2019

Rien de bien rassurant quand on constate à nouveau des raisons de s’inquiéter de ce pouvoir dont cette juridiction, le Conseil d’Etat l’a jugé le 17 avril, peine à se servir à bon escient…

Y a-t-il au sein de la CNDA des islamistes ou des personnalités corrompues par l’Etat islamique ?

On peut se poser la question quand on voit à qui cette cour proposait d’attribuer la qualité de réfugié…

Même le Conseil d’Etat, qui a tendance à suivre la tendance très favorable à l’islam de la classe politique en France, a fini par réagir.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000038388005&fastReqId=1555335539&fastPos=1

Arrivée en France en 2010, une Russe originaire du Daghestan s’était empressée d’entrer en contact, sur les réseaux sociaux, avec des membres de filières djihadistes daghestanaises.

Au moins une décennie aura été nécessaire pour pouvoir espérer l’expulser… ce qui semble-t-il n’est pas encore fait !

Elle s’était rendue en Turquie en 2014 et vraisemblablement en Syrie, après avoir épousé en Turquie un compatriote qui a été tué en combattant en Syrie pour l’Etat islamique.

Elle rentre toutefois tranquillement en France en mai 2015 sous la présidence d’Hollande, tout en continuant à évoluer dans le milieu djihadiste. En janvier 2018, la CNDA lui octroie même la qualité de réfugiée et c’est cette décision que le Conseil d’Etat vient d’annuler à la suite d’un recours de l’OFPRA !

Il serait temps que les Français ouvrent les yeux sur le fait que le désordre migratoire continue et qu’il n’est pas exclu qu’une épuration de l’administration soit nécessaire pour y mettre fin. A moins que, plus simplement, on dénonce la convention de Genève afin de redevenir maître de notre territoire et de notre sécurité nationale.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


6 thoughts on “La Cour Nationale du Droit d’Asile octroie l’asile à une djihadiste : elle devra rendre des comptes

  1. Avatardurandurand

    Bien obscur cet organigramme encore une putain de pompe à fric et cette saloperie cnda qui doit bafoué allègrement les lois , vu le nombre de présidents de chambre et autres subalternes , encore un truc inutile qui saborde la France , il est temps pour les Patriotes d’envoyer tous ce petit monde de corrompus au fond des mines !

  2. ConanConan

    Bonjour Maxime,
    Vous évoquez le risque d’infiltration et de noyautage des administrations …
    C’est une des phases de l’islamisation qui fait d’ailleurs l’objet d’un chapitre dans le sulfureux ouvrage « Gestion de la barbarie » d’abou bakr naji …
    Tout comme Hitler dans mein Kampf, tout est annoncé, expliqué ….
    Au lieu de baisser le rideau, nozélites cherchent, au contraire, de nouvelles ressources fiscales pour importer encore davantage de fous de dieu !!…
    J’avais entendu à la radio, il y a déjà 5 ou 6 ans, Pierre Morange, député et maire de Chambourcy, chargé d’enquêter sur la fraude sociale, expliquer que notre politique de discrimination positive pratiquée depuis des années dans le secteur public, avait fini par faciliter une prise du pouvoir communautariste dans certaines administrations avec, parfois, des prises de décision très partisanes, favorables à la communauté en question …
    Il signalait que cela était notamment le cas à la CNAV, ce qui expliquerait que, malgré de nombreux rappels sur le sujet des pensionnés centenaires du Maghreb, rien n’a changé. Aucun contrôle n’est effectué.
    Je ne serais pas surpris qu’il en ait été de même à La Banque Postale qui s’est faite détournée des millions d’euros par des islamistes …
    Le CNDA est un site autrement plus sensible…
    Quand on songe que le Qatar (petit pays de 200.000personnes) remplit tous les coffres-forts de la Suisse, de l’Allemagne et autres hébergeurs, de tonnes de lingots d’or, on aurait sans doute intérêt à vérifier les comptes bancaires et l’évolution des patrimoines des décideurs de l’octroi du droit d’asile.
    La décision en cause, résulte d’un recoupement par l’OFPRA. Mais combien d’autres y en aurait-il de cet ordre là et qui passent inaperçues ??…
    La masse de dossiers traités doit être énorme. Il est pratiquement impossible de superviser le bienfondé des accords.
    Et….ils doivent le savoir !…

    1. AvatarFomalo

      Excellent commentaire @Conan, qui vise très juste l’infiltration à la CNAV et possiblement à la Banque P. J’ajouterais pour ma part celle qui envahit les greffes des tribunaux, les CAF, les mutuelles départementales. Le droit d’asile, c’est aussi l’aide juridictionnelle et là ça douille, comme on dit (la plupart du temps au bénéfice des affidés bi-nationaux à la CAF, à la CNAV, à la CPAM..). Les organigrammes changent régulièrement mais quelquefois il y a « N.. » le temps d’un intérim ou d’une suppléance qui peuvent durer jusqu’à deux ans!! Je pense qu’il faudrait d’urgence revoir la possibilité de candidatures dans le service public pour les bi -nationaux ou soi-disant réfugiés.Mais là, le PS et les gauchistes de Mélanchon ont déjà grillé le terrain, et ça ne date pas d’hier.

  3. Avatarclairement

    Il est temps de revoir toute la politique migratoire et toutes ces institutions comme les conseils généraux qui sont souvent surchargés peut être pas de travail !

  4. AvatarAdalbert le Grand

    Sans doute le passage de son dossier de naturalisation aura été favorisé par des petites mains gauchistes dans les bureaux de l’Administration, persuadées de remplir leur devoir antiraciste de membre éminent du camp du Bien, et que la Morale parle pour eux.

    La naïveté d’imbéciles persuadés de savoir où est le Bien, et qu’il est Bien d’accueillir inconditionnellement tout l’islam de la Terre est une des plus sûres armes de destruction massive de notre civilisation

Comments are closed.