N-D: Houria Bouteldja dégoûtée par « le festival de franchouillardise » ne veut pas de reconstruction


N-D: Houria Bouteldja dégoûtée par « le festival de franchouillardise » ne veut pas de reconstruction

Illustration : photo : Bernard Chevalier tirée de l’article relayé en fin de celui-ci.

On attendait avec impatience les dernières manifestations de la haine féroce de la Bouteldja pour la France et l’Occident. Les voici. Elle aurait fait la fortune de Freud, dans sa détestation obsessionnelle de la marâtre qui la fait vivre, et bien vivre… Elle travaille d’ailleurs à l’Institut du Monde Arabe, comme Jack Lang, celui qui se prend pour Néron.

Il y a là un nid de dégénérés et de serpents qu’il faudrait fermer, vite.

Mais revenons à nos moutons. Voici ci-dessous  une capture d’écran de la page facebook de la donzelle.

 

Résumons : près d’un milliard récolté pour un monument français qui n’aurait pour l’Indigène d’autre rôle que de servir le prestige occidental, ça l’écoeure.

Ben oui, rappeler au passant la grandeur de la France, de ses architectes, de ses tailleurs de pierre, de sa spiritualité, de son originalité, de la liberté d’un peuple…

http://resistancerepublicaine.com/2019/04/17/lame-de-la-france-ne-peut-pas-partir-en-fumee-nd-cest-levangile-asiatique-interprete-par-les-gaulois/

ce serait, aux yeux de la Bouteldja,  faire injure à ceux qui détruisent les Bouddhas de  Bâmiyân. Evidemment.

Le moindre mot d’admiration, voire de compassion pour ce qui arrive aux Occidentaux ne peut être que de la franchouillardise chez les non musulmans et du larbinisme chez les musulmans.

Franchouillard, franchouillard, vous avez dit franchouillard ? Je suis doublement fière d’être franchouillarde, et parce que j’aime la France et parce que ça embête la Bouteldja, celle qui il y a quelques années menaçait explicitement les Blancs et les Français.

En voilà une belle incitation à la haine qui devrait interpeller la LDH, la LICRA et autres officines dites antiracistes.

Un musulman qui ne hait pas la France et l’Occident n’est, pour la Bouteldja, qu’un larbin.

Au moins les choses sont claires, mais qu’on ne vienne pas nous faire, à nous, de procès parce que nous parlons de « conflit de civilisation »

Pour le reste, même si la situation que nous vivons n’est pas drôle je me suis pris une crise de fou rire : « les monuments ancestraux d’Afrique et du monde arabe détruits par les impérialistes ». 

De tels monuments ? Où ça ? Les seuls monuments existant en Afrique et dans le monde arabe ont été construits par des esclaves des musulmans ou d’autres nations avant l’invasion musulmane… et ils n’ont été sauvés, quand ils l’ont été, que par les Occidentaux…

Quelle tâche, cette Bouteldja.

Elle devrait en toute logique, quitter un monde qu’elle déteste à ce point et aller vivre en pays musulman. Mais elle y perdrait sa raison de vivre, faire de la France un pays dévasté par le conflit de civilisation jusqu’à obtenir la conversion ou l’extermination des Français d’origine.

Alors, elle se pâme quand elle lit la proposition d’un soi-disant curé de campagne, qui, dans le monde des Antéchrist, fait concurrence au pape François :

Et cela vaut en effet son pesant de cacahuètes. Bref, il faudrait que les ruines de Notre-Dame deviennent une espèce de Cour des Miracles.

Le prétendu curé évoque même la fascination des pyromanes pour le feu :  l’antique passion du feu nous réunissait,

Et ce paragraphe dit tout de l’idéologie nauséabonde de l’auteur de ces paroles. Tu m’étonnes que Bouteldja applaudisse :

Je m’étonne de constater que ceux qui chassent leurs prochains comme des vauriens en leur répétant à l’envi qu’ils n’ont pas un centime à leur consacrer, laissent ainsi ruisseler des flots d’or quand il en va de l’image d’une capitale que peuple l’égoïsme, la cupidité, les logements vides, la chasse aux pauvres et à l’étranger, les divertissements frivoles.

C’est pourquoi il faut, pour cet impie, laisser mourir Notre-Dame. Avec son raisonnement, des fous de son acabit vont finir par mettre le feu eux-mêmes de toutes nos églises, nos châteaux…

Notre monde souffre d’un mal et d’un orgueil inextirpable, celui du refus de rien laisser mourir, de rien laisser changer.

SAUVONS LA CATHÉDRALE DU CŒUR

Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris

paru dans lundimatin#187, le 16 avril 2019

[photo : Bernard Chevalier]

Frères et soeurs,

Hier, Notre-Dame de Paris a brûlé. En son temps, le Christ nous a donné l’exemple en chassant les marchands du temple. Tous les vrais chrétiens doivent, aujourd’hui, chasser les marchands de temples du temple de leur cœur. Sans quoi ils succomberont aux manoeuvres obscènes des spéculateurs en tout genre, politiciens, fraudeurs du fisc, grenouilles de bénitier, incultes en quête de racines, ou groupes pollueurs, hâtifs de tirer la couverture à eux. Qu’on rappelle aux mains qui ne deviennent généreuses qu’à la mesure de la gloire qu’elles en tirent, ces mots de vérité : « Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent » (Mt 6:24).

Quel contraste entre ce sombre manège, et le spectacle solennel que les rues de Paris offraient hier soir : l’antique passion du feu nous réunissait, et le silence du recueillement planait sur la ville, un silence de feu qui me rappelait celui des extases pascaliennes, un silence que nul faste, nulle cagnotte, nul don défiscalisé n’achètera jamais. Nous avons vécu la grandeur d’un moment de temps pur et chacun, pour peu qu’il participât à cette grande communion, jusqu’au plus indécent preneur de selfie, ne pouvait tout à fait en sortir indemne.

Cependant, frères et sœurs, je vous le dis : il est moins urgent de reconstruire la cathédrale de pierre que de sauver la cathédrale du cœur. Je m’étonne de constater que ceux qui chassent leurs prochains comme des vauriens en leur répétant à l’envi qu’ils n’ont pas un centime à leur consacrer, laissent ainsi ruisseler des flots d’or quand il en va de l’image d’une capitale que peuple l’égoïsme, la cupidité, les logements vides, la chasse aux pauvres et à l’étranger, les divertissements frivoles. Je m’étonne aussi de cet activisme effréné qui les a saisis, passée la nouvelle, là où le Roi David aurait couvert des semaines durant sa face de cendres, là où l’Empereur de Chine se serait astreint à trois jours de bains d’eau lustrale. Ceux qui nous gouvernent ne se sont-ils pas demandé quelle main les avait frappés ? Sont-ils à ce point orgueilleux que même la catastrophe la plus inattendue ne puisse prendre à leurs yeux la figure d’un présage ?

La vérité, frères et sœurs, est que le Royaume des cieux est plus proche, aujourd’hui, des habitants délogés de Notre-Dame-des-Landes que des touristes encombrant le parvis de Notre-Dame-de Paris par la grâce d’Airbnb. Victor Hugo disait de la cathédrale qu’elle était un art magnifique produit par des vandales : les merveilles du monde ont toutes d’abord été cabanes. Le Christ n’est-il pas né dans une étable ?

Notre monde souffre d’un mal et d’un orgueil inextirpable, celui du refus de rien laisser mourir, de rien laisser changer. L’histoire a pour nous le rythme de la rénovation. Mais les replâtrages successifs n’ont pour seul sens que de figer le véritable mouvement, d’empêcher tout renouvellement et toute conversion. Victor Hugo ajoutait que l’art oublié des cathédrales, l’académisme l’avait tué. Or, le péril qui nous guette aujourd’hui n’est plus celui des pédants férus de latin ou de grec. Il est plus grave et plus pressant. Il a à son service une armée de preneurs de sons et de cameramen, déchaîne des tempêtes de flashs et les sirènes des convois spéciaux, réunit les puissants, les riches et les maîtres du spectacle dans une lugubre conspiration. Je veux parler de la pulsion tétanique à conserver qui saisit les âmes, sidérées par l’évidence éblouissante de la catastrophe. En somme, il ne faut surtout pas que quoi que ce soit puisse se produire, le triomphe du sinistre Viollet-le-Duc, maître de l’architecture en toc, se doit d’être éternel !

Frères et soeurs, ce qu’incarne vraiment pour nous la cathédrale de Paris, qui hier enfin nous a été rendue, c’est la possibilité de penser et d’habiter ce monde, une possibilité dont ceux qui nous gouvernent sont du tout au tout dépourvus. Hier, la cathédrale a pour nous cessé d’être cette vague masse architecturale qui se découpe parfois au coin des rues, cette énième vieillerie muséifiée inscrite au « patrimoine de l’humanité », qu’on ne visite qu’à travers son téléphone. Si les coeurs de tous les Parisiens se sont étranglés au spectacle de l’incendie, ce n’est pas de contempler impuissants la disparition d’un fleuron du tourisme français, mais de n’avoir jamais habité ni vécu avec la cathédrale qu’ils frôlaient tous les jours. Chaque coeur murmurait : « Eh quoi ! voilà qu’on nous enlève cette bâtisse majestueuse, cette maison abandonnée de Dieu, ce legs des âges livré à la plus basse exploitation par des pillards endimanchés, avant même qu’elle ait pu nous appartenir, avant même que nous n’y ayions prêté la moindre attention, alors même que nous n’avions pas pu en faire usage ! ». Ce dont on nous avait privé, en proie aux flammes, redevenait commun, l’objet d’une commune déploration et d’une commune colère.

Tandis que j’arpentais les ruelles du quartier de la Huchette, les vastes trottoirs du pont de la Tournelle, je sinuais entre la foule arrêtée par l’éclat du brasier. J’entendis une voix s’exclamer : « c’est beau ». Et une autre : « j’aimerais qu’ils ne reconstruisent jamais. » Je ne suis pas loin de leur donner raison. Le cœur a quelquefois besoin de retrouver l’âpreté d’un désert. Cet édifice ne serait-il pas plus vivant de voir le bois incendié de son transept servir d’engrais à la poussée des chèvrefeuilles, l’Île Saint-Louis de vivre un peu moins au rythme des touristes, les êtres de se rassembler vraiment sur son parvis pour y parler de leur condition, tandis que les cœurs secs des fantassins de la mission sentinelle s’en éloigneraient un peu et que ces lieux, alors, retrouveraient peut-être quelque chose de sacré ? Notre-Dame, enfin arrachée à ses profanateurs par le brasier, pourrait alors revenir au peuple, qui en ferait usage pour abriter les pauvres et les exilés, prendre soin des malades et des malheureux, servir les saines révoltes et les dignes fureurs, en somme, rétablir un semblant de justice divine en ce monde.

Les ruines de la cathédrale, rendues à l’usage populaire, nous rappelleraient que les choses passent, expliqueraient aux puissants, si imposant ou ridicule que soit leur règne, que celui-ci touche à sa fin, et que leur monde finira dans un embrasement sans cri ni gémissement, un évanouissement qui réjouira les cœurs à la façon d’un feu de joie.

Si la cathédrale nous émeut, mes frères et sœurs, c’est aussi qu’elle nous rappelle que la pensée, la vie, et le travail n’ont pas toujours été choses distinctes, qu’il fut un temps où les ruines qu’on produisait n’étaient pas parkings souterrains, canettes en aluminium millénaires et boyaux de métropolitains. Comme le dit Victor Hugo, l’intelligence humaine a peut-être un jour quitté l’architecture pour l’imprimerie, ceci a tué cela. Mais, pour ceux qui pensaient déjà hier à tirer parti du désastre alors que le feu n’avait pas encore accompli son œuvre, le livre est depuis longtemps un espace de vacuité, toute intelligence a cessé d’exister, tandis qu’une vaine Ambition sert de Bible. La cathédrale n’appelle pas un sauvetage patrimonial digne d’un Sisyphe, voué à finir lacéré par la tartufferie de ses mécènes, mais témoigne de l’urgence de réapprendre à penser et vivre par nos propres moyens, pour quitter la prison d’informations et d’images qui nous sépare, et retrouver le pouvoir expressif d’une production collective, manuelle et durable.

Un curé de campagne en visite à Paris

https://lundi.am/Sauvons-la-cathedrale-du-coeur?fbclid=IwAR05igW4pdr039kqcuEqJVrVeVZAPKs-bJs6kpY4qq6ud6DGKXBnczaAyjA

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


56 thoughts on “N-D: Houria Bouteldja dégoûtée par « le festival de franchouillardise » ne veut pas de reconstruction

  1. AvatarCayssials Jacques

    Les musulmans en ont rêvé et c’est arrivé
    Ils voulaient détruire ND pour la remplacer par une mosquée
    Je serais pas surpris que ce soit commandité par les quataris qui sait avoir la cathédrale devant leurs yeux ça les à irritée.

    1. AvatarHellen

      Non Samia, c’est extrêmement sain…
      ça prouve que vous êtes saine de corps et d’esprit..
      Merci à vous, car vous nous prouvez que des personnes comme vous existent et nous aimerions qu’il y en ait beaucoup plus…
      Bien à vous Samia

      1. AvatarSamia

        Merci à vous Hellen, moi aussi j’aimerais que les haineux soient moins nombreux et qu’il y ait plus d’amour pour notre pays qui a tant de qualités. Malheureusement, la France devient invivable par toute cette haine qui ne se cache même plus.

  2. AvatarStéphane

    Elle se croit colonisée cette conne ?
    Si elle n’aime pas son pays d’accueil, elle peut toujours retourner dans le pays où elle est née.

  3. TEMPLIERTEMPLIER

    Anne schubert a fait là, une excellente analyse. Quand-bien même l’incendie de Notre-Dame ne serait pas l’oeuvre des barbus… le moins que l’on puisse dire c’est qu’un grand nombre de musulmans s’en réjouissent. Si certains vont jusqu’à en témoigner sur la toile, beaucoup s’en réjouissent en catimini, à l’ombre des mosquées.
    Je veux bien en accepter l’augure, à la conditions que les piètres écrivains d’internet et les ravis des mosquées qui abusent de notre hospitalité, aillent se réjouir chez eux !…

    >
    Je ne suis pas française, et pourtant, je suis triste. Une des merveilles du monde a été dévorée par les flammes.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci à toi mais il ne faut pas recopier tout un article juste le début et mettre le lien d’origine, sinon ça bloque dans les commentaires bises

  4. Avatarbob

    J’ai rien compris de ce qu’il raconte ce con
    Enfin toujours pareil lorsqu’il y a une catastrophe les fous en tout genre sortent du bois .
    En gros il nous reproche de reconstruire la catédrale avec l’argent des mécréans des franchouillards ? alors que dehors il y a la misère les étrangers refoulés etc … le discours habituel …
    Il veut quoi celui ci la chaos ? l’invasion ?elles doivent être colorés ses prêches à l’église encore un traître à la nation qui la élevé et nourri
    Il lui faudrait un bon psychiatre et qu’il rembourse ce que la nation lui a octroyé et qu’il aille voir ailleurs s’il fait meilleur il sera pas déçu

  5. AvatarCeltilos

    he bien moi aussi je me sent franchouillard, dans la moindre goutte de mon sang, la moindre particule de peau de ma pauvre carcasse se sent franchouillarde et j’en suis fière et ceux a qui cela deplait je les emm…

    quant a cette chose immonde elle n’a rien a faire en France a vivre a nos crochets, qu’elle retourne dans son pays de demeurés musulmans…

  6. AvatarStéphane

    Une part de responsabilité aux universités françaises qui financent des pseudo chercheurs en sciences sur la suprématie des racisés.

  7. Charles Martel 02Charles Martel 02

    la Bouteldja, cette petite pétasse de merde qui crache sur les franchouillards qui aiment et défendent les symboles forts de leur culture et de leur identité, mais qui vit en France.. Hé oui la soupe payée par les français est bonne en France, soupe dans laquelle elle crache allégrement, bien planquée dans cet institut du monde arabe de merde qui n’a rien a foutre en France, bien à l’ombre du sénile traître Lang qui joue les Nérons. Mais si les franchouillards l’emmerdent qu’elle aille dans un pays musulman où elle jouira de toutes les considérations et du respect que les musulmans octroient aux femmes, qu’est ce qu’elle fout chez nous cette conne

  8. AvatarMachinchose

    Féchia Puteljacte, n’ arrête pas de nous insulter

    cette constantinoise, venue avec ses parents qui crevaient la dalle, a l’ age de 9 ans en France a tout compris

    elle a été naturalisée ( hélas pas par un taxidermiste ) elle a profité de sous et de la bienveillance de « Franssa Qahba » comme ses congénères aiment dire

    elle a surement bénéficié du racisme anti-maghrébique, celui dont ils ont genereusement semé les graines depuis leur arrivée inopportune

    et dont ils sont fous furieux de recueillir l les fruits bien mérités

    jamais le rejet, la detestation, le racisme sourd n’ ont ete aussi puissants que de nos jours

    et le drame de ces « bouts de bois » qui ont brulé a surement ouvert les yeux de beaucoup de tièdes, oui, les « tièdes » de Jésus

    ce coup çi l’ eau a bien ebullitioné et ça va bruler, oui! l’ eau bouillante ça brule….et ne pas oublier qu elle fut l’ outil de l’ ORDALIE !!

  9. AvatarAuguste75

    Oui, le fond de commerce de cette soumerde (qui nous traite de sous-chiens), c’est bien la haine, uniquement la haine. Une marchande de haine. Une pourriture abjecte qui vit de son abjection.

    1. AvatarHellen

      Au fond, au lieu de se faire «  » »entuler » » » », j’ai bien écrit entuler, à chaque fois par ces mer2 ambulantes… désolée, je n’ai pas trouvé d’autres mots en adéquation avec ce qu’ils représentent…
      Donc disais-je, si à chaque fois que l’on se fait entuler, on réagissait de façon beaucoup plus en adéquation avec ce qu’ils n’arrêtent pas de nous faire???

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Hellen vous n’avez pas tort mais si on laisse passer le commentaire vous et moi nous retrouvons au tribunal et même en prison

        1. AvatarHellen

          Vous avez raison Christine, mais il faudra à un moment ou un autre, que les Français songent à passer à l’acte sinon, on peut se considérer comme mort… Mais je sais et je comprends parfaitement…
          Mais je ne comprends pas nos compatriotes qui baissent la tête, sans jamais songer que ce n’est pas comme ça, que nous en sortirons… ce que j’écris, c’est pour vous… vous pouvez ne pas mettre mon commentaire…
          En espérant qu’un jour, pas trop tard, car la guerre civile a déjà commencé, il y a quelques années mais pour l’instant ce sont des répétitions…
          Bien à vous et merci pour toutes les informations qui nous permettent de savoir où nous en sommes…!
          Bien à vous

  10. AvatarCatherine Terrillon

    Que fait en France cette ennemie de la France ? Pourquoi Bouteldja peut elle déverser son venin sans jamais rencontrer la 17 ième chambre, qui parait il , traque le racisme ? Les bras m’en tombent !

  11. AvatarAntoine

    Je suis très surpris que cette anti-France, payée par l’Institut du monde Arabe, puisse encore et toujours vomir sur la France et les Français. Si elle a la double nationalité, la déchéance de nationalité s’impose, et l’expulsion dans son pays de coeur ou de naissance, soit l’Algérie. LE PLUS VITE POSSIBLE

  12. AvatarHARGOTT

    Des saloperies comme celle-ci RENDENT « franchouillard » les plus amis de l’étranger, voyageurs avides de voir comment vivent les autres. Je vais finir par devenir vraiment « raciste », comme ils disent (les fous qui nous dirigent, ou plutôt qui essaient). Même si l’on est « de gauche », comme Christine Tasin, on finit par avoir la haine de ces tarés(-ées).

  13. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Moi, ce qui me dégoûte c’est que la France abrite et nourrisse des connasses pareilles.

  14. AvatarJacques R

    Cette abrutie allogène qui vit à nos dépends depuis beaucoup trop longtemps a inventé un nouveau mot : LE DÉGOUTAGE !!!
    Plus conne qu´elle , c´est difficile à trouver !

  15. Laurent PLaurent P

    Si on se connecte au site source, https://lundi.am/ , on découvre en Une,l’article suivant :

    https://lundi.am/Cheres-lectrices-chers-lecteurs-1984
    Chères lectrices, chers lecteurs, lundimatin a besoin d’argent
    paru dans lundimatin#187, le 16 avril 2019

    Ah tiens le journal Lundi Matin a besoin d’argent… La cause : le journal Lundi Matin n’a pas assez de lecteurs, comme ils l’expliquent très franchement :
    « Notre lectorat est en perpétuelle augmentation [1], nos articles pèsent de plus en plus significativement sur le débat public et nos contributeurs sont toujours plus nombreux et prolifiques. »
    Oui, oui, on vous croit. Plus il y a de lecteurs et moins vous avez de moyens, c’est incontestablement la preuve de la qualité de vos articles et de votre lectorat, c’est évident !
    Il n’y a pas assez de lecteurs sur Lundi Matin parce que c’est un torchon qui ne peut intéresser qu’une frange marginale de la population : les dépressifs du type de ce curé de campagne, fasciné par les ruines et la déchéance.
    Et ce qui est amusant c’est que même si on porte crédit à leur affirmation du lectorat en perpétuelle augmentation, une foule de dépressifs qui augmente ne peut que… déprimer encore plus cette foule !
    C’est comme augmenter le nombre de pauvres pour les enrichir (ce que l’on fait actuellement en important des migrants à la pelle en provenance des pays sous-développés ou en multipliant les populations pauvres par l’aide internationale alimentaire seule) : ça ne marche pas. Pour que des pauvres s’enrichissent ils doivent travailler afin de produire leur propre richesse, ne plus régler les conflits par la violence et investir sur le long terme. Il n’y a pas d’autre solution et c’est un processus LENT.
    Admirons au passage le numéro interne de l’article, attribué par le pur hasard, ou la destinée (c’est un numéro interne qui compte en fait le nombre de publications), lors de la création de l’article (le numéro tout à la fin de l’URL de l’article) : 1984
    Comme le roman d’anticipation désormais uchronique « Big Brother » d’Orwell.
    Le journal Lundi Matin est dirigé par des gens qui auraient eu leur place au ministère de la Vérité chargé de mentir et de faire disparaître toutes traces de ses propres mensonges précédents.
    Manque de bol, 1984 est passé, le ministère de la Vérité n’existe pas et le torche-balle Lundi Matin n’est guère là que pour servir comme l’Ivrogne Officiel de Sparte : montrer à tous ce qu’il est préférable d’éviter.

  16. AvatarLancelot JM

    Quelle retourne dans son bled pourri , ainsi que tous les sous développés musulmans disciples de islam, on la tous constaté en Irak, Syrie et ailleurs ,ce que ces dégénérés font des valeurs judéo-chretiennes chrétiennes, alors soyons unis et chassons ces barbares de notre pays , islam n’a plus sa place. Ici et la guerre civile imminente le prouvera.

  17. gammagamma

    Houria
    Rentre dans ton pays d’origine si la France et les « franchouillards » te font vomir. Dégage allez montre nous ta cohérence et va dans un pays arabo-musulman puisque tu ne te sens pas Française. Que ce soit clair on en a rien à faire de tes coup de gueules de demeurée. Mais va ! Va ! ou c’est que de la gueule ? Sache que si tu as le droit de te pavaner sans peur, c’est que ces franchouillards se sont bien battu pour la liberté d’expression. Autrement va la ramener dans un pays arabo-musulman où tu passe pour la moitié d’un « mâle ». Marre de cette immondice.

  18. Avatarclairement

    La vierge du paradis BOUTELDJA, qui n’a pas un nom très catholique, est une crétine

    L’ESSENCE DU SACRE C’EST L’EXTINCTION DE LA VIOLENCE

    POURQUOI ? PARCE QUE LA SUBSTITUTON AU SACRIFICE DE LA VICTIME HUMAINE DANS LE JUDAISME PAR UN BOUC EMISSAIRE et SUCCESSIVEMENT LES SACREMENTS PERPETUENT CET ACTE D’EXTINCTION DE LA VIOLENCE PAR LA TRANSPOSITION SYMBOLIQUE DANS LES RITUELS

    LE SACRAMENTEL DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME PROSCRIVENT LE SACRIFICE HUMAIN EN LUI SUBSTITUANT UN ACTE SYMBOLIQUE ( c’est pourquoi l’ lSSlam n’est pas une religion puisqu’ILS PASSENT A L’ACTE l’EGORGEMENT ) Merci Alain de PERRETI !

    LE SACRIFIICE DANS LE SACRAMENTEL EST UNE VIOLENCE SYMBOLIQUE SANS LA VENGEANCE REELLE

    C’EST POURQUOI UNE SOCIETE A-RELIGIEUSE EST UNE SOCIETE QUI PRODUIT DE LA VIOLENCE QUI PEUT SE DECHAINER et PLUS UNE SOCIETE SERA PROFANE PLUS ELLE SERA VIOLENTE.

    C’EST ENCORE POURQUOI LE LAICISME MILITANT EST UNE BELLE STUPIDITE quoique il a trouvé le succédané de la statue de la République pour aller y déposer des fleurettes et des bougies

    PARCE QUE C’EST L’ESSENCE DU SACRE QUI PRODUIT L’EXTINCTION DE LA VIOLENCE

    En plus d’être inculte cette Houri est violente.
    C’est bien E. MACARON qui déparlait en racontant que la FRANCE n’avait pas de culture.
    Je pense qu’il devait s’adresser à toutes les HOURI et autres sauvages qu’on héberge sur notre territoire.

  19. AvatarTorpillator

    C’est une Française comme vouzémoi puisqu’on vous le dit !
    Hé bien moi je dis que le laïcisme nous impose ce genre de spécimens dans mon pays Fille Aînée de l’Eglise Catholique et Romaine.
    Vive la France et la Navarre libres !!!

  20. AvatarPeter Wardein

    Pour une fois, je vais me ranger au côté d’Anne Hidalgo. Rassurez vous, cela ne se reproduira pas. Mais il faut reconnaître que la mairie de Paris a besoin d’argent pour s’occuper des SDF qui affluent vers la capitale. Et elle a notamment besoin de l’argent des touristes étrangers qui ne viennent pas à Paris pour voir des ruines. Ceci s’adresse essentiellement au cuistre qui démontre que les séminaires produisent actuellement des nullités aussi bien que les IUFM. Quant à Bouteldja, je laisse tomber. Elle est bien dans son rôle.

  21. frejusienfrejusien

    ce petit morpion hargneux ne manque jamais l’occasion de se signaler,

    qu’en pense son employeur ? Jack Lang ?? soutien ou va-t-il enfin lui demander de se taire ???

    la vache est exsangue et ne veut plus produire de lait pour les parasites multicul qui débarquent avec la haine du blanc chevillée au corps,
    cette raciste doit retourner chez elle !!

  22. frejusienfrejusien

    Etrange curé ! qui s’apparente plus à un anarchiste ou un antifa,

    la police devrait enquêter sur son compte,
    n’aurait-il pas monté une équipe d’incendiaires avec les jeunes qui s’amusaient à grimper sur les toits de ND ??
    ses idées sont partagées par les muz racistes, et quelles sont ses actions ??

  23. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Un discours ordurier que celui de cette femme (j’ai ri quand elle a dit que les soit-disant « impérialistes » – qui ont construit beaucoup de choses qu’ils oublient – avaient détruit leurs monuments quand même….)…. Passons, elle est trop bête.

    Quant au curé, c’est tout à fait l’image qui ne m’intéresse pas dans le Catholicisme et qui ne me donne furieusement pas envie de pratiquer. Je ne suis pas étonnée que beaucoup s’en soient détournés.

    Ce sont des pauvres gens, pauvres de partout, cela ne vaut même pas la peine de s’y attarder.

    Ils sont incapables de comprendre la dimension spirituelle et symbolique, de ressentir la joie que procure la beauté, dans tous les sens du terme, d’une telle Cathédrale, de tout ce qu’elle a apporté aussi à l’Humanité par sa construction qui a permis de faire avancer les techniques du bâtiment.

    Je pense à tous ces hommes qui ont oeuvré avec leur coeur à sa construction avec peu de moyens juste avec leur intelligence et leur sueur et je les en remercie, c’est certainement plus spirituel que le discours débile et minimaliste de ce curé (il a bien fait d’être curé car il ne doit pas être facile à vivre, beurk…),

    Je n’ai jamais compris pour ma part pourquoi la religion Catholique prône la pauvreté et l’austérité (quand on voit le Vatican….) car l’argent est une énergie qui peut donner de belles élévations même spirituelles pour ne pas dire religieuse. Et si Dieu il y a, il ne peut être que pour ce qui est beau dans tous les sens du terme.

    Le matérialiste n’est pas un « péché » en soi, cela dépend simplement de ce que l’on y met de soi autour, c’est aussi un mouvement du coeur mais cela, beaucoup n’arrivent pas à le comprendre.

    Ceux qui préfèrent s’épanouir dans l’austérité c’est leur choix mais qu’ils ne l’imposent pas aux autres en cherchant à les culpabiliser.

    La beauté est partout si on sait la voir mais eux ne savent pas, ils sont tristes voire sales à l’intérieur.

    Je me demande ce que fait cette femme en France, mais il y a une autre des Gilets jaunes qui a fait la même réflexion pour l’argent, marre de ces imbéciles qu ne comprennent rien car il nous faut subir les effets de leur bêtise.

    Je rappelle : « 700 milliards d’euros » le budget de la France pour le Social sans compter les clandestins, payé par les Français, ce n’est pas assez ?

    Est-ce qu’on a le droit de vivre SA vie (je pense, pour ma part, qu’on est sur cette Terre que pour ça) et non celle des autres ?

    C’est dans le respect de l’espace de l’autre que l’on peut avancer, y compris dans l’humanité, pas en mélangeant tout, et cela n’exclue pas les mouvements vers l’autre avec l’élan qu’on veut lui donner.

  24. AvatarEric des Monteils

    Est-ce qu’elle comprend, cette conne de BOUTELDJA, qu’un nouveau degré vient d’être dépassé et que rien ne va endiguer la haine de ce et ceux qu’elle représente ? Non ! trop stupide pour cela, mais aussi conforté dans l’idée que tous ces mouvements qui prônent un laxisme débile peuvent perdurer. Mais ils vont se renverser en bloc, et, oh sidération ultime, botter les fesse à tous ces faux-culs inféodés à l’islam conquérant. Peuple de France, arme-toi, l’heure des combats est (re)venue.

  25. AvatarChristian Jour

    Je me suis toujours demandé pourquoi en France on laisse les parasites ouvrir leur gueule et cracher sur la France. Il faut vite renvoyer cette bonne femme dans son pays d’origine l’Algérie, car comme tous ses copains algériens elle rêve de vengeance. Pauvre conne si il n’y avait pas eu la colonisation elle boufferait encore du sable comme ces ancêtres au moyen-age.

  26. AvatarJean-Paul Bourdin

    Concernant ce fameux texte, moi aussi je peux signer anonymement  » un curé de campagne de passage à Paris ». Rien ne prouve que l’auteur soit réellement prêtre, et il y a sûrement dans l’entourage de cette harpie (et le mot est faible) de Bouteldja, des traîtres moins débiles qu’elle et capables d’écrire ces sornettes. Quant à cette furie grassement nourrie par la main qu’elle mord, mais que fait-elle toujours dans notre pays ?

  27. AvatarMichel

    Cette débile n’a qu’à venir du coté de chez nous. Nous avons une bonne solution pour elle. Mais ce genre de rate se cache toujours pour vomir sa merde et surtout quand elle a peur pour sa minable et inutile existence.

  28. AvatarNiko

    Bonjour Christine,

    J’ai un reproche à vous faire : pourquoi relayer les propos de cette folledingue ? C’est lui faire de la pub et surtout trop d’honneur ! Tout comme l’hedomadaire « Marianne » qui l’a recensée dans, tenez-vous bien, les « intellectuels » racisés, c’est à dire ceux qui contestent l’universalisme français, chantent les louanges du communautarisme et des luttes intersectionnelles. Figurez-vous que cette garce s’en est vantée sur sa page facebook !
    Laissez donc cette pétasse à son triste sort dans son groupuscule de militants aussi abrutis qu’elle. Je sais bien qu’à Pâques c’est la saison des cloches, mais il y a quand même des limites !

    1. ConanConan

      ça se discute …
      Il me semble que nous devons, au contraire, révéler aux français–tout du moins à ceux, très rares, qui l’ignoreraient encore –la haine manifeste que certains nouveaux français expriment impunément, tout en profitant de nos impôts …
      Et de ce point de vue, RR et RL sont d’excellentes caisses de résonnance.
      Ces révélations publiques permettent aussi d’alléguer que j.lang commet une faute en conservant cette provocatrice irresponsable parmi le personnel de l’Institut du Monde Arabe …(en majuscules car le monde en question n’a pas toujours été musulman…)
      Je pense que le patron d’une boîte privée l’aurait licenciée en raison de propos portant atteinte à l’image de sa société.

  29. Avatarlaetitia

    Triste Houria, je vous suggère de lire l’article d’Hélios d’Alexandrie sur Dreuz info, intitulé: Pourquoi tant de haine et de jubilation morbide?

  30. AvatarHope

    On est franchouillard on est chrétien on aime le fromage et la baguette et on t’emm… J’oubliais on aime le porc et le rose aussi.
    Si c’est trop pour toi personne ne te retient et surtout ne revient pas !!!

  31. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Et on ose nous dire que les migrants ou enfants d’immigrés sont une richesse pour la France ! Depuis ce déluge de tweets haineux nous avons bien la preuve, au contraire, que nous traînons des boulets, qu’ils sont les ennemis du Cheval de Troie, la lie de notre population.

    Et qu’à cette réalité, déjà accablante, s’ajoute celle de prêtres anarchistes, est bien la preuve que nous sommes au bord du basculement de notre civilisation dans le chaos !

    ND et son drame permettront-il à notre nation de sortir de son négativisme face à une certaine réalité, de nous reprendre, de nous sauver ?

Comments are closed.