Mandat d’arrêt iranien contre Sadaf Khadem, elle a boxé sans hidjab et montré ses bras et cuisses…


Mandat d’arrêt iranien contre Sadaf Khadem, elle a boxé sans hidjab et montré ses bras et cuisses…

Sadaf Khaden samedi soir à Royan, bras et jambes nues. Les mollahs scandalisés.

Pardon, la boxe n’est pas ma tasse de thé, encore moins sale macho en rien progressiste que je suis, la boxe féminine… Cela dit, je ne peux omettre de traiter sur RR du totalitarisme de l’iSSlam sans distinction chiite ou sunnite !

La boxeuse iranienne Sadaf Khadem est venue affronter samedi dernier la française Anne Chauvin lors d’un combat qu’elle a gagné.

Non seulement la boxe de compétition -pire, professionnelle- est interdite aux femmes, en plus formée par un homme (l’ancien champion du monde Mahyar Monshipour), mais encore elle a montré ses cheveux, ses jambes, ses bras… Quelle indécence, vous en conviendrez !!!
Résultat, un mandat d’arrêt est lancé par la « justice » iranienne contre la boxeuse et son entraîneur lui même iranien…

La boxeuse iranienne Sadaf Khadem, victorieuse pour son premier combat officiel à Royan, et son entraîneur franco-iranien Mahyar Monshipour ont indiqué ne pas vouloir rentrer à Téhéran en raison d’un mandat d’arrêt. La pratique de la boxe est interdite pour les femmes en Iran.

Sadaf Khadem, la jeune boxeuse iranienne qui a gagné samedi à Royan (Charente-Martime) son premier combat officiel, ainsi que son entraîneur Mahyar Monshipour, ont décidé de ne pas se rendre en Iran parce qu’ils affirment y être sous le coup d’un mandat d’arrêt, a annoncé mercredi à l’AFP leur attachée de presse. Les deux auraient dû prendre l’avion mardi, mais ils sont restés en France et séjournent actuellement à Poitiers, selon la même source.

Une tournée prévue pour Monshipour

La boxeuse Sadaf Khadem devait rentrer à Téhéran, où elle est professeur de fitness, et son coach, qui a la double nationalité française et iranienne, devait l’accompagner, a précisé l’attachée de presse. L’ancien champion du monde, qui réside à Poitiers, devait effectuer une tournée en Iran pour donner des cours dans des stages de boxe et il devait également se rendre à Bam (sud), où il a fondé une école, selon la même source.

Un mandat d’arrêt en Iran

La boxeuse de 24 ans a gagné samedi son premier combat de boxe anglaise contre Anne Chauvin, le premier de l’histoire pour une femme iranienne alors qu’en Iran il est interdit de s’entraîner avec des hommes et de participer à des compétitions de boxe. La jeune boxeuse, qui a disputé son match en short et débardeur, serait accusée d’avoir enfreint la loi iranienne qui oblige les femmes à porter le hijab, et son entraîneur, ancien champion du monde de boxe, serait soupçonné de complicité.

Le Ministère des sports au courant

Mahyar Monshipour affirme avoir été prévenu de l’existence de ce mandat d’arrêt par un SMS, dont il refuse de donner l’identité de l’expéditeur, a expliqué l’attachée de presse. Cette dernière a assuré que le ministère français des Sports était au courant de ce dossier et que les deux Iraniens ne souhaitaient pas s’exprimer directement pour le moment. « Je veux m’améliorer le plus possible, aller le plus loin possible et montrer la voie aux autres Iraniennes pour qu’elles puissent goûter à ce sport« , avait confié à l’AFP la jeune boxeuse quelques jours avant son match.

https://sport.francetvinfo.fr/boxe/boxe-apres-son-premier-combat-liranienne-sadaf-khadem-visee-par-un-mandat-darret

Bien sûr, les deux Iraniens informés de ce qui les menace sont restés en France…
Chat échaudé craint l’eau froide, à la demande éventuelle d’asile devrait répondre l’acceptation totale de la France et de sa civilisation… Nous avons largement donné sur l’objet, dont avec l’Iran !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Avatar

Résistance républicaine Aquitaine

Articles du même thême

6 thoughts on “Mandat d’arrêt iranien contre Sadaf Khadem, elle a boxé sans hidjab et montré ses bras et cuisses…

  1. AvatarHellen

    Bah oui, il faut les comprendre les Iraniens… Tout de même…
    Si maintenant toutes les Femmes voudraient en faire autant… les hommes Iraniens ne pourront plus tabasser leurs femmes… surtout si celles-ci sont championnes en boxe…
    Non mais….

    En tous les cas, bravo à cette Iranienne et j’espère que d’autres suivront son exemple…!
    Oui, Mesdames, le changement ne pourra venir que de vous…!!!
    Faites-vous respecter, apprenez la boxe ou autre méthode pour vous défendre, sans rien dire à personne, dans la journée, sans rien dire et sans que personne ne sache où vous allez… pendant que le gros lard est au travail, pour ceux qui ont un travail… sinon, tous les prétextes sont bons…!

  2. AvatarFomalo

    Bravo à Sadaf pour sa pratique du noble art, ainsi qu’à son entraîneur. Inutile de préciser qu’ils ont quitté Poitiers depuis longtemps,hein, @Jean Paul !!
    Il resterait pas trois sous sur la cagnotte de ND et encore quelques donateurs bénévoles pour lui permettre d’acquérir la nationalité française » es-qualité » pour fonder chez nous une petite entreprise perso de fitness et d’entraînement à la boxe,( on pourrait y former Obono, Ndiaye,Ressiguier etc..en les envoyant au titre de coopération sportive internationale, combattre en tchador en Iran)??

  3. MaximeMaxime

    J’espère que Macron et Belloubet vont taper du point sur la table quand même, car en territoire français c’est la LOI FRANCAISE qui s’applique et non la loi iranienne.
    Donc c’est de l’INGERENCE dans nos affaires intérieures !
    La personnalité des lois en France remonte à l’époque antérieure à la constitution de la France. C’est une atteinte à la souveraineté française.
    Ce mandat d’arrêt n’a aucune validité en France.

  4. Avatarpalimola

    D’accord avec vous Maxime , ici on est en France leur mandat d’arrêt ils se torchent le cul avec !……..ah oui c’est vrai ils font ça avec les doigts !

  5. AvatarDorylée

    Il faudrait mettre ce procureur iranien en short sur un ring face à Sadaf pour qu’elle puisse lui mettre une bonne branlée au nom de l’égalité.

Comments are closed.