Schiappa lance sa milice anti-discrimination, traduisez « préférence musulmane », la BADI


Schiappa lance sa milice anti-discrimination, traduisez « préférence musulmane », la BADI

Il paraît qu’il y aurait un rapport avec le « Grand Débat ».

Vraisemblablement, il suffit que Macron lui sussure quelques mots dans le creux de son oreille pour que, toute émoustillée, la Schiappa monte sur son balai de sorcière et sorte une nouvelle connerie.

Connerie qui hélas vaudra force de loi puisque Macron lui a donné quelques pouvoir, bafouant ainsi la démocratie. Quelques millions de Français ont élu Macron, ils ne lui ont pas donné de blanc-seing pour qu’une Schiappa, pas plus qu’un Belloubet et quelques autres ait des pouvoirs ahurissants pour mettre en coupe réglée les Français et les empêcher de vivre comme ils l’entendent, de louer leur logement à qui ils veulent et d’embaucher qui ils veulent.

Voici donc la Brigade ( la bien nommée) anti-discrimination, la BADI constituée avec tout le ban et l’arrière-ban  des associations dites anti-racistes qui ne sont en réalité que des associations pratiquant la préférence étrangère et la haine de la France.

 DILCRAH, ou des associations comme SOS Racisme, la LICRA, le MRAP, SOS Homophobie, le Centre LGBT Paris Ile-de-France, l’Inter-LGBT, l’association Droits d’Urgence, Femmes Solidaires, Sportitude, Opcalia.

Dilcrah, Licra, SOS racisme, Mrap.. qui traînent les patriotes français au tribunal sous le moindre prétexte. Alliées de Schiappa, avec de plus en plus de pouvoirs, pour faire disparaître toute liberté et pour pousser nos élites et nos chefs d’entreprise à quitter notre pays pour voguer vers des cieux plus sereins, plus libres.

Ce que veulent à coup sûr Macron et Schiappa. Moins il y aura de Français critiques dans notre pays, plus ils auront les coudées franches pour leur projet ignoble, de Grand Remplacement et de disparition de la France dans l’UE.

Alors, amis, résistons et luttons malgré tout.. La France le vaut bien.

 

Dans une tribune au Parisien – Aujourd’hui en France, Julien Denormandie et Marlène Schiappa annoncent le lancement de lundi 15 avril de la brigade anti-discrimination, qui vise à mettre en relation les victimes et les acteurs de la lutte contre les discriminations.

 

Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes

« En France, tous les citoyens sont égaux devant la loi. Chacun doit pouvoir accéder aux mêmes logements, postuler aux mêmes emplois, sortir dans les mêmes restaurants et ce, quelles que soient la couleur de sa peau, sa religion, son orientation sexuelle… Oui, mais en pratique, ces droits formels ne sont pas toujours réels. De trop nombreuses personnes sont encore discriminées et ne peuvent accéder au droit commun, des actes les plus anecdotiques, comme le choix d’une place dans un bar, aux plus graves, comme celui d’accéder à un emploi ou à un logement. Lutter contre ces discriminations est le sens de notre engagement en politique à tous les deux, le sens de la création d’En Marche, le sens de notre action et celle de ce gouvernement. Chacun doit pouvoir faire ses choix et, plus largement, faire sa vie sans être assigné à résidence, empêché, traité différemment.

Tout le discours républicain fondé sur le mérite, l’émancipation, l’égalité s’effondre si les discriminations perdurent. Pour lutter contre celles-ci, des politiques publiques ont été créées. Or, comme l’a noté Édouard Philippe lors de sa restitution du Grand débat à l’Assemblée nationale : Les mécanismes de correction des inégalités de destin ne fonctionnent plus. Trop longtemps, on s’est collectivement contenté d’ouvrir des guichets sans s’assurer qu’au bout de la chaîne, les personnes discriminées allaient elles-mêmes véritablement bénéficier de ces mécanismes et pouvoir faire valoir leurs droits. Nous voulons faire en sorte que ceux vers qui va notre action le sachent, et se saisissent de leurs droits.

De nombreux acteurs de terrain de la lutte contre les discriminations sont pleinement mobilisés. Il s’agit désormais de renforcer les mises en contact avec les personnes discriminées. S’ils ne vont pas au droit commun, le droit commun ira à eux. C’est dans cet objectif qu’avec l’ensemble des partenaires publics, associatifs et privés, nous lançons ce lundi 15 avril la BADI : la brigade anti-discrimination. Cette proposition a émergé de différents canaux pendant le grand débat national. La discrimination n’est pas une fatalité. Nous voulons dire aux personnes discriminées que le gouvernement est de leur côté, et aux personnes discriminantes qu’elles seront sanctionnées. Avec la DILCRAH, ou des associations comme SOS Racisme, la LICRA, le MRAP, SOS Homophobie, le Centre LGBT Paris Ile-de-France, l’Inter-LGBT, l’association Droits d’Urgence, Femmes Solidaires, Sportitude, Opcalia, l’Etat s’engage pour que l’égalité ne soit plus un concept éthéré, mais une réalité.

La première mission confiée à la BADI, avec l’appui de Facebook France, sera de mettre à disposition de chacun une plateforme d’alerte, de mise en relation entre victimes et acteurs de la lutte contre les discriminations. La deuxième mission sera de sensibiliser toute la société afin d’abaisser le seuil de tolérance qui subsiste face à la haine. La troisième mission sera d’évaluer la pertinence des politiques publiques existantes et de proposer des mesures concrètes et efficaces en lien avec nos partenaires.

La BADI agira en complément des opérations d’une ampleur inédite de testing menées par le gouvernement ; ainsi, les processus de recrutement de l’ensemble des entreprises du SBF120 seront testés sur trois ans. Il n’y a aucun sous-citoyen dans la République française. Nous en sommes convaincus : pour en finir avec les clivages que connaît notre société, la solution repose sur la considération de chaque citoyen pour ce qu’il est : un citoyen. Pas plus. Mais pas moins. »

http://www.leparisien.fr/politique/julien-denormandie-et-marlene-schiappa-nous-lancons-une-brigade-anti-discriminations-14-04-2019-8052741.php

Cerise sur le gâteau, les dites associations vont encore se repaître de l’argent gagné sur le dos d’honnêtes chefs d’entreprise, sur le dos d’honnêtes propriétaires…

Mais il n’y aura personne pour défendre le chef d’entreprise réticent à employer le chauffeur musulman qui pratique le ramadan par forte chaleur ou la voilée qui va  mettre mal à l’aise tous les apôtres de l’égalité hommes-femmes, ou le barbu qui va tempêter pour avoir du halal à la cantine ou exiger une salle de prières…

Personne. Au contraire, on le poussera à la faillite. Qui a parlé d’incitation à la haine ?

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “Schiappa lance sa milice anti-discrimination, traduisez « préférence musulmane », la BADI

  1. AvatarGromago

    Parmi les mesures « fortes » qui seront proposées par macron ce soir ,les pensions alimentaires aux femmes divorcées .
    Encore une mesure de rétorsion contre ces pauvres hommes . Et une façon pour macron de faire payer payer toujours les mêmes : le type qui travaille,prend sa voiture,paye les contraventions,essaye de créer une entreprise ,se tape tout le stress .

    Cette mesure va encore accentuer la guerre entre hommes et femmes .Soit ils refuseront de divorcer,soit ils ne se marieront plus .

    Et pour certaines femmes cela deviendra un véritable business comme aus USA .

    Non,ce qu’il faut c’est donner la priorité de boulot aux femmes divorcées -et pas aux femmes voilées et aux barbus hallal .

    Décidément le macron n’en rate pas une .Lui qui n’a jamais pris la responsabilité de procréer et s’est maqué avec une retraitée .

    Ce type est fou et la France devient folle .Mais il persiste et signe .

    .

  2. AvatarObstinante 944

    Excellent article (comme d’hab) que j’approuve sans réserves. Dommage pour la faute grossière qui fait tache sur le « ban et l’arrière ban », indigne de Christine

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Ma foi, je ne vois pas ce qui vous choque ou vous dérange dans « le ban et l’arrière-ban »

  3. Avatarjoseph

    elmle n’a qu a aller se faire sodomiser par un singe ou un chien ce qu’elle semble être dans sa tête

  4. Avatar"à la" poubelle !

    Halte à la discrimination ! N’étant pas possesseur d’une paire de nichons, je n’aurai pas le droit d’être dispensé de prison si je tue ma conjointe de 3 coups de fusil dans le dos comme Jacqueline Sauvage.

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    En tous les cas, j’espère que tous les Français blancs qui sont discriminés vont réagir, ils auront un site pour se plaindre, ils vont être débordés !

    Super !

  6. AvatarGladius

    Ils ont dit « brigade » ?

    Hum ! çe mot a des relents de violence, de services « gros bras », d’action répressive non maîtrisée …

    « ils » feraient bien de se méfier : la coupe va bientôt déborder et en matière de castagne, nous aussi nous pourrions y recourir.

    A bon entendeur …..

  7. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Interrogés à ce sujet, les deux hommes disent “on verra le soir des élections”. Jean-Paul Garraud d’insister : “je ne veux pas parler la langue de bois, mais je suis persuadé qu’on est à un très haut niveau. Et je ne suis pas du tout convaincu de la primauté de la liste En Marche. Parce que moi, où que je regarde sur le terrain, personne ne me dit avoir l’intention de voter Macron. Je dis bien Macron. Car, en fait, c’est bien lui qui fait campagne et non Madame Loiseau”.

    Européennes – Le Rassemblement National veut “faire sauter les digues” avec la droite
    :::: https://madeinperpignan.com/europeennes-le-rassemblement-national-veut-faire-sauter-les-digues-avec-la-droite/
    12 avril 2019

    IMG : Messieurs Louis Aliot et Jean-Paul Garraud
    :::: https://madeinperpignan.com/wp-content/uploads/2019/04/Louis-Aliot-Jean-Paul-Garraud-RN-Europ%C3%A9ennes-avril-2019-Perpignan-4120047.jpg

    En tournée électorale dans le département, Louis Aliot recevait Jean-Paul Garraud, ancien magistrat et député UMP (ex Les Républicains) de 2002 à 2012. Celui-ci assume son rapprochement avec Marine Le Pen, pour “être en accord avec ses idées” et nie toute trahison. Aujourd’hui en 9ème position (éligible) sur la liste des Européennes, il se dit “merveilleusement bien”. Il encourage ceux de ses anciens camarades qui “craindraient une certaine mort sociale”, à “franchir le cap et à combattre pour la France” aux côtés de Marine Le Pen.

    Jean-Paul Garraud et Louis Aliot en appellent à un rassemblement des droites. Selon ses propos, le député de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales s’est volontairement mis en retrait des instances nationales. Il souhaite ainsi montrer la voie en rassemblant sur une liste “sans étiquette et libre comme l’air” pour les municipales de 2020

    ♦ “Les idées du RN d’aujourd’hui, je les ai déjà entendues au RPR (ancêtre de l’UMP) dans les années 90″

    ♦ Les sondages sont tenaces et le RN toujours en seconde position

    ♦ La digue entre la droite de Laurent Wauquiez et le Rassemblement National tient

    ♦ Du Ni-Ni sarkozyste à l’appel de François Fillon à voter Macron …

    ♦ Liste complète du Rassemblement National dévoilée le 17 avril
    Après la polémique lancée dans l’édition du 10 avril du Canard Enchaîné, à propos de l’exclusion de Louis Aliot de la liste RN, la liste complète sera dévoilée ce 17 avril par communiqué de presse.

    Malgré des scores dans le département parmi les 5 plus élevés de France en faveur de Marine Le Pen, le meeting régional des Européennes en présence de la tête de liste Jonathan Bardella se tiendra ce 20 avril à Beaucaire dans le Gard.

  8. AvatarAlain Bobo

    Bientôt je vais être obligé badigeonner mon visage de chocolat pour ne pas être discriminé, passer inaperçu et me sentir enfin chez moi et profiter de la discrimination positive.

    1. ConanConan

      Excellente idée !
      Finis les gilets jaunes ! Par contre, barbouillons-nous la tronche de chocolat !!….
      Quand on pense qu’avec la retraite d’un français moyen on ne peut même pas se payer une prothèse auditive, alors que contre un billet d’avion des femmes africaines peuvent venir se faire traiter contre l’infertilité, voire bénéficier d’une PMA dont le coût se situe entre 500 à 1500K€ !!!….
      Les français peuvent être fiers d’avoir voté « intelligent » depuis 50 ans au point d’en arriver à de telles absurdités ???!!!!!……
      Au fait, quand donc nozélites s’intéresseront-elles au vrai coût de revient de fabrication d’une prothèse auditive. Avec la maîtrise de la miniaturisation de l’électronique, ça doit correspondre à 50€ sorti d’usine, contre 1500€ dans l’oreille !!….
      Au lieu de débattre à n’en plus finir, essayez donc de gérer efficacement notre pays !
      Un populo-francouillard qui entend le rester !

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    La baffe de Messiha à BHL qui fait l’idiot sur le plateau ; ben ! c’est que Jean Messiha n’est pas du genre à laisser causer et braire.

    Jean MESSIHA Compte certifié
    :::: https://twitter.com/JeanMessiha/status/1102610482475732992

    « .@BHL semble frappé d’apoplexie quant je le cite. Je lui reproche d’aller soutenir les mvts populaires de la terre entière, montant sur des caissons et haranguant les foules la larme à l’œil. Mais quand il s’agit d’un mvt populaire français, c’est antisémite et nazi. Pourquoi ? »

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En finir avec la mythologie migratoire
    Jean Messiha

    EN FINIR AVEC LA MYTHOLOGIE MIGRATOIRE – (billet du 15 septembre 2018)
    :::: http://jean.messiha.over-blog.com/2018/09/en-finir-avec-la-mythologie-migratoire.htmll
    Le blog de Jean Messiha
    :::: http://jean.messiha.over-blog.com/

    2 – Le constat
    2.1. L’immigration : quels chiffres ?
    ——> IMG : ALGÉRIE, ITALIE, MAROC principaux pays des enfants d’immigrés
    :::: https://img.over-blog-kiwi.com/0/79/71/21/20180916/ob_021558_descendants-d-immigres.png

    ….

    2.2. Economiquement, l’immigration n’est plus une chance pour la France
    :::Taux de chômage :::
    —–>Taux e chômage selon la nationalité
    :::: https://img.over-blog-kiwi.com/0/79/71/21/20180916/ob_6c6c3a_chomageetrangers1.png

    ….

    4 – Conclusion

    ***En conclusion et en dépit d’« études » produites par des idéologues, l’immigration en tant que telle, et en particulier celle de migrants pauvres et ne possédant pas de qualifications rares dans une économie encore en faible croissance et très loin du plein emploi, n’a aucune justification rationnelle si ce n’est celle de rester fidèle à une idéologie migratoire, dont la volonté de « changer de peuple » est le ressort fondamental.***

  11. Avatarjojo ( le plombier )

    C’est qu’elle ne « BADI.. NE « pas la Marlene . Normal puisque macron mène le pays à la baguette. Et pendant ce temps .. la haine des vrais français monte monte . Et le nerf à bœuf est prêt.

Comments are closed.