» Nous, musulmans, sommes les victimes de tous et de tout « 


 » Nous, musulmans, sommes les victimes de tous et de tout « 

Voici, selon moi, un article de Causeur qui mérite d’être lu :  » Nous, musulmans, sommes les victimes de tous et de tout « .

Dans l’article ci-dessous, il est question d’un « mème », c’est en fait un « mème Internet ». Voir la définition ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mème_Internet

Un mème en anglais diffusé sur les réseaux sociaux a été largement repris, notamment par des Français, après l’attentat anti-musulmans de Christchurch. Il vise à faire de tous les musulmans des victimes universelles. 


Il n’y a pas de malheur parfait : l’opinion mondiale n’avait pas fini d’honorer les civils massacrés, enfants compris, à Christchurch qu’un second acte abject débutait aussitôt. En France, certains utilisaient la tragédie pour régler leurs comptes et menacer les « islamophobes » sur un mode à peine moins hystérique que le dictateur Erdogan.

Après le sempiternel « toutes les religions ont leurs extrémistes », tombé en désuétude à force de ridicule, nos islamo-gauchistes tenaient enfin la preuve que le terrorisme était le problème de toutes les religions. Que l’assassin Australien fut plutôt païen (et non chrétien) n’était qu’un détail : l’occasion était trop belle de proclamer une égalité dans la violence qui dispenserait de penser la somme inouïe de haine qui ronge le monde musulman et envenime ses relations avec toutes les autres civilisations (et non avec le seul Occident).

Debout les damnés de la Terre…

À cette occasion, le « mème » suivant est devenu viral sur les réseaux sociaux : il énumère les religions qui martyrisent les musulmans. En résumé : la Terre entière.

Propagé par des activistes musulmans, il a été repris par nombre d’Occidentaux « solidaires ». Pour l’édification des naïfs, peut-être n’est-il pas inutile de l’analyser en détail.

Notons, pour commencer, que depuis 2001 l’écrasante majorité des milliers d’attentats perpétrés dans le monde l’ont été par des islamistes – contre, à ce jour, quatre par des « Occidentaux » (Norvège, Grande-Bretagne, Canada, Nouvelle-Zélande). Mais notre récapitulatif victimaire ne tient aucun compte de cette réalité : ce qui importe ici est de faire des musulmans les victimes de la haine universelle. Voyons.

« ISIS kill me in Syria & Irak » (sic)

Selon la loi dite de Goebbels (plus c’est gros, plus ça passe !), on apprend ainsi que l’État islamique, loin d’avoir chassé, esclavagisé ou exterminé chrétiens et yézidis (sans évoquer les athées ou les gays) sur son territoire, serait en fait une entité dont la seule finalité était de persécuter les musulmans.

« Jews kill me in Palestine »

Ceux qui ont repris à leur compte ce montage ont donc mangé le morceau : on ne parle plus d’Israéliens, mais bel et bien de juifs. Que depuis 1948, 80 % des Palestiniens tués dans des combats l’aient été par d’autres musulmans (du Liban à la Jordanie ou à Gaza) n’a évidemment aucune importance.

« Hindus Kill me in Kashmir »

On atteint là le summum de l’obscénité – et on comprend le torrent de réactions d’internautes indiens. L’Inde a été pendant des siècles une colonie musulmane, et on ne peut bercer les anciens colonisés hindous avec la chansonnette d’une coexistence à l’Andalouse : les historiens, musulmans compris, estiment à plusieurs dizaines de millions de victimes le bilan de la domination musulmane sur le sous-continent. Et que dire des innombrables attentats, dont ceux de Bombay en 2008, destinés à châtier la colonie perdue ?

« Buddhists kill me in Burma »

Il y a là un fait incontestable : une minorité musulmane, les Rohingyas, est persécutée en Birmanie. Mais comment faire abstraction du climat de terreur confessionnelle que les islamistes ont répandu dans tout le Sud-Est asiatique, de la douce Thaïlande aux tranquilles Philippines, ou encore du génocide des mécréants du Timor ?

« Christians Kill me in Afghan & Africa » (sic)

Là encore, on demeure bouche bée. En Afghanistan, ce sont les chrétiens minoritaires qui vivent dans la terreur. Quant à l’Afrique subsaharienne, c’est précisément le lieu où le plus de fidèles du Christ sont massacrés chaque année, la palme revenant au Nigeria de Boko Haram. Et c’est en Afrique encore, et toujours, de la Mauritanie esclavagiste aux marchés aux esclaves de Libye, que l’islam rappelle aux Noirs quelle est la place que leur assignent les vrais croyants.

Alors, bien sûr, on pourrait sourire amèrement du succès, y compris chez nous, d’un tel argumentaire victimaire – et passer à autre chose. Comme d’habitude. Le problème est qu’il y a là une nouvelle preuve de l’incapacité absolue de la civilisation musulmane à prendre en compte d’autres souffrances que les siennes (ce qui n’est pas propice à l’apaisement…). Mais il y a beaucoup plus alarmant : ce discours victimaire ressemble à un élan pris pour tuer encore et encore. Parce que des victimes universelles, n’est-ce pas, ont le droit, sinon le devoir, de se venger.

https://www.causeur.fr/musulmans-victimes-meme-christchurch-160489

C’est exactement ça :

Partout, que ce soit en Irak, en Syrie, en  » Palestine « , au Cachemire, en Birmanie, en Afghanistan, en Afrique …. et même en France !

Les responsables de tous les malheurs du monde seraient toujours ceux qui ne sont pas musulmans.

Alors qu’en réalité , c’est :

«   la somme inouïe de haine qui ronge le monde musulman et envenime ses relations avec toutes les autres civilisations  » .

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “ » Nous, musulmans, sommes les victimes de tous et de tout « 

    1. Laurent PLaurent P

      Je me posais moi aussi la question…
      Heureux de voir que je ne suis pas le seul à avoir été insensibilisé aux massacres de musulmans par le vaccin BNA (Bataclan-Nice-Akerlund).

  1. AvatarAdalbert le Grand

    « Buddhists kill me in Burma » : vous reprenez malheureusement sur ce sujet la légende des Rohingyas « persécutés ».

    Non, ils ne sont pas persécutés, mais persécuteurs: ce sont eux qui ont commencé. D’abord ce sont des envahisseurs, ils viennent du Bengla Desh et ce n’est pas du tout un peuple natif de Birmanie.

    Ensuite c’est parce qu’ils se livraient à des persécutions sur les bouddhistes, que leurs milices islamistes talibanes ont commis des massacres et des atrocités, que les Birmans ont réagi: cela s’appelle non de la persécution, mais de la légitime défense. Car les Rohingyas sont des musulmans extrémistes et fanatiques, pourquoi tous les gôchistes larmoyants ne le mentionnent-ils jamais?

    En faisant des Rohingyas criminels des persécutés, on tombe dans le discours victimaire délirant typique des musulmans, qui se plaignent toujours de recevoir des coups de ceux à qui ils en ont donné, qu’ils ont attaqué en premier! Selon la doctrine musulmane délirante, les musulmans sont « agressés » quand leurs cibles, leurs victimes osent réagir à leurs exactions et se défendre contre eux.

    Logique mimétique de celle des abrutis gôchistes, pour qui le cambriolé qui tire sur le cambrioleur qui s’est introduit nuitamment chez lui et le menace d’une arme est le seul et unique agresseur, et le délinquant une victime!

    Inversion du sens, inversion de la logique, inversion des causes, inversion des valeurs, inversion du raisonnement, double standard… islam et gôchisme se ressemblent. Mais l’autre bouffera l’un.

    1. Avatardurandurand

      Exactement les chinois ne veulent que l’islamerde s’implante dans leur pays , le gouvernement chinois ne se laisse pas attendrir par les larmoiements de la bien pensence , ils envoient les rohingyas dans des camps de rééducations , ou dans des camps d’internements .

  2. AvatarAdalbert le Grand

    « Isis kill me in Syria and Iraq » : pourquoi n’écrivent-ils pas tout simplement « Muslims kill me in Syria and Iraq »? Ou mieux, « muslims terrorists kill me in Syria and Iraq »?

    Ces crétins ne se rendent même pas compte que leur premier argument démolit tous les autres… à condition de commencer à réfléchir un tout petit peu sur ces allégations débiles.

    Seuls des neuneus, des débiles mentaux peuvent se laisser prendre à une rhétorique et une propagande aussi grossière et médiocre! (donc des gôchistes, des droitsdelhommistes ahuris, tous les jobards de la Terre)

    Faisons un parallèle en transposant :

    « Polish kill me in Poland, British soldiers kill me in Africa, French resistants kill me in France, Americans bomb me and kill me in Normandy, Russians kill me in Russia, Jews kill me and plot against me all around the world  » and me, the Nazi, I am the terrorist?

    Ben oui, c’est bien toi…

    Au lieu de chouiner , ils devraient se demander pourquoi tout le monde doit se défendre contre eux? Il y a peut-être une raison?

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Si ce n’était tragique on pourrait en rire… Mais, derrière, il y a toutes leurs innocentes victimes et impossible de les oublier !

    Mais, comment ont-ils le culot d’oser ? Ils sont encore pires que ce qu’on imagine !

  4. AvatarChristian Jour

    Ils sont surtout victime de leur connerie et de leur bouquin de merde. Pauvre type, menteur pourritures et je n’arrive pas à comprendre comment ces déchets peuvent être protégés par nos zélites censé être plus intelligent.

    1. Avatardurandurand

      Parce que nos salopards de traîtres de politocards tout bord confondu se sont laissés corrompre par les états du Golfe arabo-persique

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Ben oui, en France tout est « universel », normal…

    C’est de la projection pure, l’instinct victimaire tourne à plein régime et les Zorros sont tout émoustillés, il y a des gens à « sauver »… au frais des autres bien sûr.

    C’est nous les victimes en fait, et là, ce n’est pas de la projection c’est la stricte réalité.

  6. AvatarJoël

    Ben oui, les plus de 36 000 attentats commis par les musulmans depuis le 11 septembre ne sont que de la légitime défense n’est-ce pas ?

  7. AvatarDorylée

    « …Nous, musulmans, sommes les victimes de tous et de tout.  » Oui, oui ! Absolument ! C’est pourquoi ils vaut mieux que vous restiez en sécurité dans vos pays de merde, entre  » gens bien  » , à vous couper les mains et les pieds tranquillement comme des personnes bien élevées ou à vous caillasser la gueule et vous brûler à l’essence en muzz consciencieux. Ne venez pas en France où vous courrez le risque de prendre un coup de tranche de jambon ou une décharge de lardons…

    1. AvatarAdalbert le Grand

      En réalité, si les « autorités » répriment si férocement les tirs de lardons, c’est parce qu’ils ont la trouille du déferlement d’ultra-violence musulmane qui peut s’ensuivre du violent caca nerveux que cela provoque immanquablement chez eux.

      Bref, ils ont peur que cela excite et fasse rejaillir la haine typiquement musulmane des mahométans pacifiques tout en amour, et leur donne un prétexte pour commettre les exactions habituelles de leur culture islamique.

  8. AvatarAdalbert le Grand

    I am Muslim

    I kill Muslims in Syria, Iraq and all muslim countries

    I kill Jews everywhere

    I kill Hindus in India and Kashmir

    I kill Buddhists in Burma, Thailand, China, Bali

    I kill Christians everywhere

    I kill kouffars and apostats everywhere

    AND STILL I AM THE TERRORIST?

    OH YES! OF COURSE I AM!

  9. AvatarAdalbert le Grand

    Les musulmans auront fait un grand pas intellectuel et vers leur libération quand ils auront enfin compris qu’ils sont avant tout des victimes.

    Victimes d’abord d’eux-mêmes. De leur sottise, de leur ignorance de leur obscurantisme, de leur inculture crasse. Et surtout, surtout victimes de l’islam, la cause première de tout cela.

    Qu’ils auront beau trucider tous les kouffars de la Terre qu’ils rendent responsables de leur malheur, ils seront toujours prisonniers de la malédiction (c’est le vrai sens du mot coran, mal traduit par récitation) qu’est l’islam.

    Je me répète, mais on ne le dira jamais assez: Allah se rit des musulmans qui chérissent l’islam dont ils maudissent les effets.

Comments are closed.