Agression au collège Elsa Triolet (93) : les tartufes de Sud qui encouragent l’immigration en grève !


Agression au collège Elsa Triolet (93) : les tartufes de Sud qui encouragent l’immigration en grève !

Nouvelle agression  dans un collège de Seine Saint-Denis :

Afin de dénoncer leur ras-le-bol, les professeurs du collège Elsa-Triolet ont fait grève vendredi 12 avril 2019.

 

Cette grogne intervient après une nouvelle affaire de violence.

Jeudi à 15 heures 15, trois jeunes ont commencé par invectiver de la rue des élèves qui étaient en cours.

« Le professeur est sorti et leur a demandé de se taire. Ils ont lancé un pavé dans la vitre de la classe. Puis l’un d’eux a escaladé le muret et a pénétré dans la salle de cours. Face à l’enseignante, il a brandi un pistolet et lui a dit « C’est un attentat sale p*** » »

raconte un membre de l’établissement au Parisien.

Il tire sur son enseignante à plusieurs reprises

« Il a tiré à trois reprises en direction de l’enseignante. Elle n’a pas été blessée. Agissant à visage découvert, l’agresseur a immédiatement été reconnu. Il s’agit d’un ancien élève de 15 ans, exclu il y a deux ans et déscolarisé »,

précise-t-on dans l’équipe pédagogique.

La victime, une jeune enseignante de 26 ans, a réussi à parer les projectiles en plaçant ses mains devant son visage.

« Elle est sidérée. Elle ne réalise pas forcément. Il y a un tel climat de violence », explique une collègue qui l’a accompagnée au commissariat pour porter plainte. L’adolescent soupçonné d’avoir tiré a été interpellé en fin d’après midi et placé en garde à vue.

Un début d’incendie et un élève surpris avec un taser le même jour

Le même jour, un élève de 6e s’est présenté dans l’établissement avec un Taser et un incendie s’est déclaré dans la cantine.

Une accumulation qui use les enseignants.

« On sait que des choses graves peuvent arriver à tout moment », expliquent-ils, précisant toutefois : «  C’est la première fois que nous avons une intrusion de l’extérieur ».

Ils se sentent d’autant plus impuissants que les moyens alloués à ce collège situé en REP sont faibles.

« Nous totalisons 10 % d’heures d’enseignement en moins depuis 2012 alors que les effectifs ont augmenté : 100 élèves en plus. Il n’y a qu’un assistant d’éducation pour 89 élèves et deux conseillers principaux d’éducation (CPE) pour 578 élèves. C’est complètement insuffisant. Ça ne nous permet pas d’agir sur tous les incidents. Nous arrivons à saturation », explique l’un d’eux au Parisien.

Les grévistes ont appelé à construire « un front commun pour l’éducation à Saint-Denis  ».

Plusieurs élus de la ville se sont rendus au collège Triolet, à la suite des violences.

La ville se mobilise

Dans un communiqué, la municipalité « condamne fermement  » les incidents et évoque leur multiplication dans un autre établissement, le collège Fabien.

La mairie indique avoir demandé la tenue d’une « réunion de travail avec la préfecture et les différents acteurs concernés […] avant les vacances scolaires  », consacrée à la situation des deux collèges.

Ces violences font suite à plusieurs autres événements graves survenus depuis le début de l’année.

https://www.lunion.fr/id57805/article/2019-04-13/un-college-de-seine-saint-denis-en-greve-apres-lagression-dun-professeur-par-un

 

La violence est désormais reine en Seine Saint-Denis : ce département est en voie de désintégration, conséquence d’une immigration légale et illégale totalement folle.

La seule voie de sortie est une véritable Reconquista à l’espagnole, qui commencerait par placer ce département sous administration militaire pour en éliminer tous les pantins qui le dirigent actuellement.

Tel le maire-guignol de Bobigny :

 

Mais pour le moment, ce qui est indigne, ce sont  la manifestation et la grève organisées par les syndicalistes d’extrême-gauche  de Sud-Education  contre cette agression.

On pouvait les voir protester , drapeaux Sud-Education  déployés, au journal de 13h de France 2 …

Ces gens sont les premiers promoteurs de l’immigration dérégulée qui les frappe.

Pire, en crachant continuellement sur la France devant les jeunes immigrés, ils contribuent à ce qui leur arrive :

https://ripostelaique.com/comment-deux-harpies-de-mediapart-relativisent-la-victoire-de-charles-martel.html/comment-page-1

Comme le dit Christine, nous devons protéger les nôtres : ces gens de Sud n’en sont pas.

Ils sont les propres  organisateurs de ce qu’il leur arrive.

Qu’ils continuent à chouiner comme des ahuris sur les « moyens » (sic) : leur sort nous indiffère …

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Agression au collège Elsa Triolet (93) : les tartufes de Sud qui encouragent l’immigration en grève !

  1. Avatarclairement

    Ce gros tas de lard a respecté la parite Arabe Français mais la PARITE dont on nous a suffisamment bassiné c’est aussi EGALITE SIMILITUDE…
    En plus ce type est ridicule. Virez le !

  2. AvatarConan

    Ce sont ces gens là qui sont les responsables de la propagation de l’ethnomasochisme européo-bobo; cette tare qui a pour effet d’émasculer les natifs et de susciter un désir de revanche chez les descendants d’immigrés. Le tout, bien sûr, avec nos impôts !!…

  3. AvatarJean-Paul Bourdin

     » la municipalité « condamne fermement » les incidents  » !!!!! C’est sûr qu’avec ça les « incidents » vont être impressionnés. Tout comme la violence quand on la dénonce ! Elle doit trembler de peur ! En condamnant les incidents plutôt qu’en désignant précisément leurs auteurs les mollassons ne risquent pas grand chose. Et puis parler d’incidents lorsqu’il s’agit de délits et d’actes criminels…Enfin bon, la réaction de couilles molles habituelle.

  4. AvatarHellen

    Il faudrait pouvoir renvoyer tout le monde au bled…
    Ce serait chaud…!!!!
    Pourquoi, ça n’est pas bien plus que chaud actuellement; puisque c’est déjà en train de brûler partout…

    Mettre en prison, ceux qui ne veulent pas partir, en les mettant à 10 dans une cellule pour 2…, ça finira par les calmer..et s’ils ne sont pas contents, balancer des somnifères en bombes, avec l’armée dans chaque prison pour faire régner l’ordre, avec les armes qu’il faut pour chatouiller tous ceux qui ne seront pas d’accord…
    Je crois que de toute façon, on est en train d’arriver au bout, et ce à quoi, on s’attendait depuis longtemps…!
    Si rien n’est fait, ce qui s’est passé en 2005, ne sera qu’une « pichnette » par rapport à ce qui nous attend…!

    Si on pouvait, par la même occasion, y mettre également avec eux, tous les Politiques qui ont tout fait pour qu’on en arrive là…
    Et leur donner à manger avec une perche…!
    Pas de sorties, pas de visites… comme en temps de guerre…
    Parce qu’ils ne veulent pas la nommer, mais nous sommes en guerre!!!
    Bien à vous

  5. AvatarSamia

    Toujours la même rengaine, c’est la faute à pas assez de moyens !!!
    Et l’éducation merdique de leurs parents, ce n’est pas ça la cause ???
    Ras le bol de tous ces blaireaux qui ne regardent pas les vérités en face…

  6. AvatarPier

    Cela faisait des annees que je n etais pas passe par Montfermeil 93 ou plutot que j avais eu besoin de passer par la ….different !
    Et bien j y ai constate que la colonisation continue MAiS aussi que les impots & taxes des GJ permettent des investissements …..
    Dans les annees 80 l ecole des Bosquets de Montfermeil compte 42 nationalites ….
    Maintenant qu est ce que ca doit etre ….?
    Et la descendance …… ?

  7. AvatarCharles Martel 02

    Bin oui la théorie des ces gauchos c’est que c’est pas la faute a ces pauvres CPF s’ils foutent le bordel mais c’est la faute à la France et à ces « sales » français qui ne leur filent pas assez de fric pour qu’ils mènent la belle vie a rien foutre. Au lieu de demander à ce qu’il y ait une intervention musclée et un gros ménage qui soit fait dans ce département de merde ils demandent toujours plus de moyens c’est tout ce qu’ils savent faire ces cons!

  8. AvatarDorylée

    Souvent, presque toujours, les responsables cocos se demandent, quand ça tourne au vinaigre :  » Mais qui donc à chié dans mon pantalon ? « 

  9. AvatarJoël

    « Elle est sidérée » Pété de rire ! Encore une bobo qui vit dans sa bulle et qui découvre le quotidien des Français.
    Des moyens ? Ils ne manquent pas d’air. Le budget de l’EN est le 1er de l’état loin devant la Défense et la police.
    Les gens de Sud sont le purin, résultat d’années d’accumulations de merde.
    Qu’ils la bouffent jusqu’à l’indigestion.

  10. AvatarAdalbert le Grand

    Pourquoi les trouducs frappadingues de Sud faisaient-ils grève?

    Pour protester contre le manque de moyens pour organiser plus de réunions décoloniales racisées, car c’est ce qui manque pour « désamorcer la violence » (le genre de formules novlangues creuses dont ils sont friands)?

    Comme aime à le répéter Eric Zemmour, « Dieu se rit des hommes qui maudissent les effets dont ils chérissent les causes »

    (d’après Bossuet, qui l’avait formulée de façon un peu différente)

    Qu’y a-t-il de plus con qu’un gauchiste? Une armée de gauchistes.

Comments are closed.