680 000 automobilistes sans permis, on fait quoi, Macron ?


680 000 automobilistes sans permis, on fait quoi, Macron ?

81ème kilomètre heure…. COUPABLES ?
__________________________________________________

Question écrite de Bruno Bilde sur l’explosion du nombre d’automobilistes sans permis
https://rassemblementnational.fr/interventions/question-ecrite-de-bruno-bilde-sur-lexplosion-du-nombre-dautomobilistes-sans-permis/
Bruno Bilde (RN)
11 avril 2019

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, à Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, sur l’explosion du nombre d’automobilistes sans permis

M. Bruno Bilde interroge M. le ministre de l’Intérieur sur les derniers chiffres alarmants de la Sécurité routière qui viennent de révéler que 680 000 automobilistes rouleraient sans permis de conduire en France. Ils n’étaient que 300 000 en 2009. Plus inquiétant, les deux tiers de ces usagers de la route en infraction n’ont jamais passé l’examen pour l’obtention du fameux sésame quand le dernier tiers se serait vu retirer le permis après un contrôle des forces de l’ordre ou en raison d’une perte totale de points.

Les données communiquées par le délégué interministériel à la Sécurité routière constituent un plancher, car elles se fondent sur les statistiques des personnes interpellées et/ou impliquées dans un accident de la route. Nous pouvons craindre objectivement que le nombre d’automobilistes sans permis soit beaucoup plus important et par conséquent, que les risques d’accidents et de morts sur nos routes soient actuellement sous-évalués. En effet, selon le bilan de l’accidentalité routière publié par le gouvernement l’an dernier, 4,6 % des conducteurs concernés par un accident mortel et 2,7 % de ceux impliqués dans un accident corporel circulaient sans permis valide en 2017 alors qu’ils ne représentaient que 1,4% des automobilistes.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette explosion de la délinquance routière depuis 10 ans. Tout d’abord, le coût du permis de conduire qui reste un luxe inaccessible pour un certain nombre de foyers et ce malgré les différents dispositifs d’aide et de soutien. Il apparaît nécessaire de démocratiser le passage du permis de conduire, de réduire les délais d’obtention et de renforcer l’apprentissage du code de la route notamment à l’école.

Ensuite, il convient de réorienter les priorités de la Sécurité routière et du gouvernement. Avec 40 millions de procédures pour des contraventions ou des délits routiers, 14 millions de points retirés par an, la Sécurité routière s’est transformée en collecteur d’impôt et matraque à tout-va quelques fois injustement. La limitation du réseau routier secondaire à 80 km/h a, elle aussi, été la source de nombreuses contraventions et retraits de points qui ont fragilisé celles et ceux qui ne peuvent pas se priver de leur véhicule pour aller travailler. La prochaine installation de 400 radars tourelles de dernière génération, va amplifier le matraquage et le flicage des automobilistes sans pour autant lutter contre le fléau de la conduite sans permis. Aujourd’hui, le système est impitoyable avec les automobilistes qui dépassent légèrement la vitesse autorisée mais semble aux abonnés absents pour s’attaquer aux véritables dangers de la route que représentent les conducteurs sans permis.

Aujourd’hui, les grands délinquants routiers peuvent facilement enfreindre la loi en ne risquant qu’une amende de 800 euros. L’administration a minoré les peines en substituant la judiciarisation à l’amende forfaitaire afin de désengorger les tribunaux. Le résultat est sans appel : rouler sans permis ne fait plus peur à personne à l’exception des familles des victimes d’accidents.

Que prévoit le gouvernement pour durcir les sanctions contre les conducteurs sans permis et s’attaquer fermement à la véritable délinquance routière ? Si le racket des automobilistes doit cesser avec notamment l’abandon des 80 km/h et l’arrêt de la multiplication des radars, il faut protéger davantage nos concitoyens en réprimant lourdement les dangers de la route.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.

Articles du même thême

16 thoughts on “680 000 automobilistes sans permis, on fait quoi, Macron ?

  1. AvatarCharles Martel 02

    Qu’est ce qu’on fait??? Bin facile, Macron et sa bande de nazes ont toujours la même solution quel que soit le problème:
     » On met encore plus de radars » C’est tout ce qu’ils savent faire, du racket!, Le reste ils n’en ont rien à foutre du moment qu’on peut piquer du pognon aux vaches à lait

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonjour @Charles Martl 02 ;

      – » On met encore plus de radars « – ; c’est fait un nombre impressionnant de radars NOUVELLE GENERATION sont déjà plantés et bien enracinés.

      À se demander si parmi les Gilets Jaunes n’étaient, en fin de compte pas infiltrés des personnes au service de l’État et d’une certaine entreprise précisément pour faire « la grande fauche des radars » avec pour objectif de « planter » les nouveaux ???!!!!

      Je me méfie ; je commence à soupçonner quelque chose. Ils abusent tellement de nous qu’on en arrive à ne plus avoir confiance du tout et à imaginer des stratégies les plus impensables.

      RADARS : { https://frama.link/xDrrSsQE }

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Le chauffeur e l’illustration, c’est vrai : il regardait TOUT, sauf la route et comme il n’en fait pas mention,on suppose que pourtant : « il n’était pas en conversation téléphonique ».

    Excellente cette illustration, déjà par le graphisme mais aussi par le message.

    On ne voit plus Paco ??? Ça fait plusieurs jours que je m’interroge ; tout va bien pour lui ?

    1. Avatarmoustache et trotinette.

      Il faut choisir:
      -Regarder la route, ou regarder son compteur.
      Les gouvernementeurs ont trouvé la solution, pour avoir leur champagne de luxe quotidien.

  3. AvatarJoël

    on fait quoi, Macron ?
    Surtout rien. D’abord parce que même si on les arrête, ça ne rapportera jamais autant que les millions de PV et puis si les assurances augmentent à cause des accidents, c’est autant de taxes supplémentaires qui rentre dans les caisses de l’état.

  4. Avatardmarie

    Il y a une solution imparable pour les radars : que tout le monde enlève ses plaques d’immatriculation ainsi que tous les justificatifs d’assurance et de contrôle technique ! Que nous devenions tous des anonymes ! Mais il faut que ce soit la totalité des automobilistes et non pas quelques uns ! C’est une façon de lutter contre la dictature ! Un jour, deux jours, ou plus….

  5. AvatarNiko

    N’en déplaise à M. Bilde, l’école ne doit pas être le lieu d’apprentissage du code de la route, elle n’est pas faite pour ça ! Pas plus qu’elle n’est faite pour former au respect de l’environnement, à la diversité ou à l’antiracisme. Elle a été créée pour apprendre à lire, écrire, compter et transmettre les savoirs fondamentaux. Déjà que, selon une étude récente, 70% des élèves de 3ème ne savent pas s’exprimer correctement en anglais, c’est dire que le code de la route n’est pas la priorité ! On doit privilégier d’abord les matières fondamentales. S’il reste du temps, alors pourquoi pas des formations au code de la route, mais elles ne doivent pas empiéter sur ce qui est primordial.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Totalement d’accord !

      On peut comparer rien que le volume d’un cours de maths de Terminale scientifique des années 70 et celui de la Terminale scientifique de 2019 : c’est le jour et la nuit …

      L’effondrement est total !

      1. AvatarNiko

        Bonjour,

        On a d’ailleurs l’impression que finalement l’école doit servir à tout… sauf à instruire ! C’est quand même incroyable !

    2. HopliteHoplite

      « 70% des élèves de 3ème ne savent pas s’exprimer correctement en anglais« 

      MDR…ils ne savent même pas parler français !!!
      Mais rassurez-vous bientôt le français sera langue morte facultative

    1. AvatarCharles Martel 02

      Ouais et à eux on ne leur dit rien, pour eux la justice est d’une clémence inouïe et ils continument tranquillement à rouler sans permis en toute impunité…

  6. AvatarEric des Monteils

    Juste cette remarque : conduire sans permis oblige le conducteur à faire doublement attention à sa conduite et ne pas prendre de risques inconsidérés, au contraire de tous ces crétins qui se pensent en tête d’un rallye imaginaire.
    D’autre part, on apprend vraiment à conduire que par l’expérience de la route, ce qu’aucune formation par auto-école ne remplace.
    En admettant qu’il faille un permis, que celui-ci soit accessible par tous, voire même gratuit par des écoles d’état ! ÇÀ ÉVITERA LE RAQUET pratiqué par les auto-écoles

  7. Avatarexocet

    moi j’ai appris la plupart des panneaux et leur signification en CM2, on devait par la suite les reproduire en dessin et les mettre en peinture, et on était notés sur se dessin, tous les panneaux du code de la route étaient à la fin de notre livre de géographie, et cela remonte en 1969, parlant dessin j’adore celui qui est plus haut, il me fait bien rigoler.

  8. AvatarMachinchose

    hier, je suis témoin d’ une scène incroyable

    une bagnole immatriculée 60, se gare le long d’ une bande trottoit jaune

    en descend un couple pas difficile a identifier: CPF d’ environ la trentaine
    elle descend et demande au type, tu mets ta carte ou je mets la mienne

    réponse « mets la tienne »

    elle sort alors de son sac une carte d’ handicapé et la balance sous le pare brise

    et ils s’ en vont guillerets et d’ un pas ferme et assuré

    je regarde, date de validité 2025

    fichtre!! des années a se garer n’ importe ou, gratos grace a une pseudo carte de faux handic, soit hérités du papy défunt, soit achetée chez les chinetoques du Treizième arrondissement, soit volée en pétant la vitre, soit enpruntée avec la bagnole au parent, au voisin de la « cité »

    les flics ont surement autre chose a foutre, comme par exemple coller 35 euros aux bagnoles n’ exposant point la vignette d’ assurance , celle ci dormant dans le porte feuille
    comme ce qui est arrivé a tous les automobilistes de ma commune

    une police municipale ravie de manifester sa présence , mais si indulgente envers quelques « bons amis », francs-maçons, prévaricateurs offreurs de caissettes de pinard, ou autres menus services et cadeaux……mairie -pourrie- de droite depuis toujours

    comme dit blanche- Neige « un jour mon Prince viendra………. » et fera le ménage en envoyant en prison toute cette racaille qui insulte le bon peuple de France….cette racaille qui a succombé aux traditions corruptrices de ces originaires de pays exotiques

    en l’ occurence le corrupteur étant un Chinois, surement Fran ssé cheng….. servile, faux Q, et arroseur en diable, riche -habite une baraque a plus de 4 millions d’ euros et fait dans ………….le Textile ???? va donc savoir la réalité!
    encore un de ces chinois d’ aubervilliers avec siège a Paris

    se faisant payer a coups d’ espèces et arrosant tout ce qui peut le « proteger » au niveau de la voierie, comme de la Police ou de la Municipale

Comments are closed.