14 mois de prison pour les chauffeurs, ils avaient mis le pauvre migrant dans un cercueil…C’est indigne


14 mois de prison pour les chauffeurs, ils avaient mis le pauvre migrant dans un cercueil…C’est indigne

14 mois de prison ferme, donc. Les deux chauffeurs polonais ont certes prétendu qu’ils n’étaient pas au courant, on ne les a pas crus, puisqu’iil serait impossible de s’enfermer tout seul dans un cercueil.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/tunnel-sous-la-manche-des-polonais-font-traverser-un-migrant-dans-un-cercueil-20190409

Bah ! Un épisode de plus, anecdotique, de l’invasion migratoire de l’Europe.

On se demande même pourquoi  les 2 chauffeurs de poids-lourds polonais ont été condamnés puisque l’on entre chez nous comme dans un moulin et que Macron nous répète que l’immigration c’est obligatoire.

A moins que… l’immigration soit obligatoire pour nous mais pas pour les Anglais ?

Les deux Polonais auraient-ils été condamnés pour avoir tenté de faire entrer « en Angleterre » un migrant ? Les juges français plus soucieux de l’Angleterre que de la France ? Pendant ce temps, en France, ce sont des dizaines de milliers qui débarquent dans les gares, dans les aéroports, tranquillement. Pas besoin de chercher l’abri d’un cercueil.

Par ailleurs ce qui est intéressant et interpellant dans la condamnation des deux chauffeurs c’est qu’on a l’impression que le délit d’aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière est bénin et que les 2 Polonais auraient eu un sursis, une amende ou un simple rappel à la loi si ils n’avaient pas commis la faute énorme de les faire voyager de façon indigne… Et cette façon indigne c’est « dans un cercueil ».

Les deux transporteurs ont donc été condamnés à quatorze mois de prison ferme pour «aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière, par transport (…) dans des conditions indignes». «Il y a dans ce cas des circonstances aggravantes, car faire allonger une personne dans un cercueil pour le transporter n’est pas digne», a commenté le procureur.

Il fut un temps où des candidats à l’exil se cachaient dans les trains d’atterrissage des avions,  y perdant la vie le plus souvent.

https://www.lci.fr/international/un-migrant-cache-dans-le-train-datterrissage-dun-avion-parcourt-13000-km-1525411.html

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/quelles-chances-de-survie-dans-un-train-d-atterrissage-d-avion-pendant-cinq-heures_1510472.html

Il fut un temps où les clandestins se cachaient dans les coffres des voitures, c’était moins risqué, mais tout aussi indigne, me semble-t-il qu’un cercueil qui devrait a contrario être plutôt confortable.

Jamais, il n’y a 10 ans, on n’aurait condamné celui qui aide le tricheur pour ne pas lui avoir sorti matelas pneumatique, doudoune en plume d’oie et tutti quanti…

A présent, non seulement personne ne parle de l’Irakien qui a tenté d’entrer en Grande Bretagne  ils ont dû le relâcher, lui permettant de mettre une fois encore dans la mouise quelque chauffeur….) mais les Polonais font de la prison ferme parce qu’ils n’ont pas déroulé le tapis rouge au migrant.

On peut supposer que le migrant est adulte, qu’il a lui-même sollicité -et sans doute acheté- les services des Polonais, mais il est considéré comme un enfant innocent quoi qu’il arrive, parce qu’il est Irakien, parce qu’il est musulman. Et ce sont les Européens qui morflent…

Justice pourrie.

Si les peuples d’Europe réussissent à ouvrir les yeux et à voter pour les populistes, les choses pourront changer.

Si…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


5 thoughts on “14 mois de prison pour les chauffeurs, ils avaient mis le pauvre migrant dans un cercueil…C’est indigne

  1. Langevin49

    Les juges comdamnent leurs complices, pour ne pas s’y être pris de la bonne manière..! hi hi,c’est vraiment drôle..!

    Reply
  2. claude t.a.l

    Ce qui est indigne, c’est de gagner du pognon en aidant à l’invasion.

    Pour ce qui est du cercueil, je rappellerai ce film de Claude Chabrol :  » la ligne de démarcation « , dans lequel tout un village aide un Résistant à franchir la ligne de démarcation, caché dans un cercueil à double fond.

    Rien d’indigne là-dedans. Au contraire.

    Bref résumé du film :

     » Un village du Jura, près de Dole, en 1941. Une rivière – la Loue – sert de ligne de démarcation entre la zone libre et la France occupée par les Allemands. Les passeurs qui aident certains Français à traverser cette ligne de démarcation deviennent de véritables héros sans le vouloir. Un passeur nommé Chéti, abandonne lâchement quatre Juifs dans les bois avoisinants où ils seront immédiatement arrêtés et déportés par les Allemands… À peu près au même moment, Michel, un jeune technicien radio, est parachuté dans ces mêmes bois. Les habitants du village – notamment le Dr Lafaye et sa femme – vont l’aider à passer la ligne. En vérité, le Dr Lafaye est un résistant qui va bientôt choisir de s’empoisonner plutôt que de livrer aux Allemands son réseau.

    L’épouse du comte Pierre de Damville, qui est anglaise, est arrêtée à son tour. L’événement secoue enfin Pierre de Damville, qui avait été complètement paralysé par la défaite de la France et n’avait encore rien fait contre les occupants. Aussi lorsque le cercueil à double fond où est caché le jeune Michel va passer la ligne et que les Allemands veulent le stopper, le comte s’interpose-t-il : cela va lui coûter la vie, mais, pendant ce temps, le corbillard a réussi à passer en zone libre. Finalement, l’ensemble des habitants du village va se regrouper et s’unir contre les occupants : ces Français anonymes deviennent de farouches combattants qui aident la Résistance officielle…  »

    Autre temps, autres moeurs ……..

    Reply
  3. euskadi64990

    Recevez tout le soutien d’un gaulois basque qui vous suit tous les jours ainsi que Pierre. Continuez ! Nous avons besoin de vous, la France a besoin de vous. Bravo !! David

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *