Combien de morts ? Combien d’innocentes victimes à cause de la complicité effarante de la presse aux ordres ?


Combien de morts ? Combien d’innocentes victimes à cause de la complicité effarante de la presse aux ordres ?

On a pu entendre ces derniers temps des journalistes se plaindre d’être mal aimés par les gilets jaunes. Obligés de se cacher, d’être protégés par des gardes du corps, ils disaient même ne pas avoir connu pareille situation même sur des zones de guerre.
C’est que le mouvement des gilets jaunes est un mouvement épidermique par nature. Une réaction. Une réaction saine d’un organisme qui n’en peut plus des injustices.
Et l’épiderme sensible du peuple maltraité a bien senti que la mafia journalistique n’était pas du bon côté du manche.

D’après le dictionnaire la mafia est une bande ou association secrète de malfaiteurs. Ou un groupe occulte de personnes qui se soutiennent dans leurs intérêts par toutes sortes de moyens.
J’y ajouterai que ces gens, qui composent les médias dit « mainstream », sont non seulement des crapules mais également des criminels.

Oui, mesdames et messieurs les journalistes, vos mensonges tuent !
Au plus fort de la guerre en Syrie, une amie enseignante me fait part d’une anecdote surprenante : une de ses élèves la prévient qu’elle partira quelques jours plus tôt en vacances en Syrie pour voir ses 2 frères.
En Syrie ? S’étonne mon amie. Mais comment est-ce possible ? Vous n’avez pas peur ? Pas du tout, lui répond l’élève. Il ne faut pas croire tout ce qui passe à la télé ! J’ai un frère qui travaille et un autre qui est à l’université.

Dans les années 70, l’union soviétique avait filmé la queue qui se formait devant la luxueuse boulangerie Parisienne Poilane pour prouver qu’en Occident, à Paris même il y avait une pénurie de pain. Nos médias actuels ne valent pas mieux.
Quand quelques rares journalistes essaient de dénoncer ces impostures comme dans cette vidils sont soumis à de puissantes campagnes calomnieuses afin de décrédibiliser leurs témoignages.

 

Les mensonges médiatiques, qui servent des intérêts puissants, sont innombrables.
Les armes de destruction massive en Irak étaient un fake parfaitement orchestré et relayé.

Combien de morts ? Combien d’innocentes victimes à cause de la complicité effarante de la presse aux ordres ?
On apprend aujourd’hui que la guerre du Kosovo était du même acabit.
De terribles manipulations médiatiques ont été mises en place afin de justifier l’agression de l’Europe sur le peuple Serbe qui n’était pourtant pas à l’origine du conflit :  « Le conflit débute en 1996 avec la création de l’Armée de libération du Kosovo (en abrégé UÇK), qui amorce une campagne de révolution en assassinant des dirigeants, des policiers et des gardes-frontières serbes, ainsi que les Albanais collaborant avec le régime. » (wikipedia).
Un article du Monde Diplomatique du mois d’avril parle pudiquement du « plus gros bobard de la fin du XXe siècle » https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/HALIMI/59723 .

Il faut le lire, sauf si l’on craint de devenir fou à force de comprendre dans quelle démocrature nous sommes enfermés.
La fin de cet article est édifiante :
«La guerre du Kosovo ayant été conduite par une majorité de gouvernements « de gauche », et appuyée par la plupart des partis conservateurs, nul n’avait intérêt à ce qu’on revienne sur les falsifications officielles. ».

A noter que l’ex procureur du (très musulmanophile) TPI pour l’ex-Yougouslavie, qui a accusé notamment Miloševc, Louise Arbour, est actuellement Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour les MIGRATIONS ,grande « artiste » du Pacte-de-Marrakech (tiens, tiens!) et notoirement connue pour être la pouliche protégée d’un certain… George SOROS (Finalité du pacte mondial sur les migrations).
Je redonne la définition : D’après le dictionnaire la mafia est un groupe occulte de personnes qui se soutiennent dans leurs intérêts par toutes sortes de moyens.
Il y a des journalistes honnêtes, mais la plupart des journalistes influents sont complices des pires exactions.
En ce sens ils sont criminels.
Les médias influents sont une mafia, on ne peut plus en douter.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




3 thoughts on “Combien de morts ? Combien d’innocentes victimes à cause de la complicité effarante de la presse aux ordres ?

  1. Avatarfrejusien

    merci pour cet article qui dénonce, et dénonce,

    il en faudrait bien plus pour faire éclater la vérité et mettre en pleine lumière toutes les saloperies qu’on nous fait avaler,

    les infox sont de plus en plus écœurantes, vivement un changement de régime et des journalistes, des vrais !!! pour qu’on retrouve le plaisir à regarder des informations honnêtes

  2. AvatarMaeva

    Des criminels qui agissent en toute impunité. Responsables, terriblement responsables….mais pas coupables !

Comments are closed.