J’ai tenté d’interviewer Greta Thunberg… éteinte, sous bonne garde elle ne répond à aucune question


J’ai tenté d’interviewer Greta Thunberg… éteinte, sous bonne garde elle ne répond à aucune question

J’ai tenté d’interviewer Greta Thunberg

Les plus fervents défenseurs du « climat » ne connaissent rien au « climat »

J’ai voulu savoir si les acteurs des « grèves pour le climat » savaient de quoi ils parlaient. Je suis allé voir Greta Thunberg et quelques uns de ses admirateurs. Et là, j’ai su. 


En février, une Marche pour le climat menée par Greta Thunberg traversait Bruxelles. J’étais présent et en interrogeant de jeunes participants, je me suis rendu compte qu’ils ne connaissaient pas le b-a ba de la cause pour laquelle ils manifestaient : le réchauffement climatique.

Une semaine plus tard j’ai interviewé un professeur du secondaire qui encourageait ses élèves à manifester pour le climat : il n’en connaissait pas plus que les étudiants.

Partant du principe qu’il vaut mieux s’adresser au Bon Dieu plutôt qu’à ses saints, j’ai décidé d’interroger Greta Thunberg elle-même. J’ai pris l’avion (j’avoue…) pour Stockholm afin de la retrouver devant le parlement suédois, où elle mène sa grève scolaire tous les vendredis. Pas de chance, elle avait pris le train pour manifester à Berlin.

Quand Greta Thunberg enlève son bonnet…

De nature obstinée, j’ai repris l’avion la semaine suivante (oui…). Après tout, Stockholm est une très belle ville. Victoire : Greta est à son poste ce vendredi. Elle bavarde avec un petit groupe de jeunes Français et j’attends mon tour pour l’aborder :

« Je vous ai vue à Bruxelles, il y avait beaucoup de monde… J’ai entendu que vous suggériez aux jeunes d’étudier le climat. J’aimerais avoir un petit entretien à ce sujet, si vous êtes d’accord… »

A lire aussi: Elisabeth Lévy – Climat: les missionnaires de l’Apocalypse

Elle opine du bonnet, mais je la sens craintive, mal à l’aise : j’ai l’impression qu’elle dit « oui », mais pense « non ». A ce moment, elle retire son bonnet. C’est un signal. Instantanément, une femme blonde d’une cinquantaine d’années portant des lunettes noires, qui suivait la scène derrière moi, s’approche avec un sourire faux :

«Hello, désolée, nous avons quelque chose à faire maintenant. Je dois l’emmener, merci…»

Fin de l’interview. Un garde du corps habillé de noir – dont on voit sur la vidéo qu’il me surveillait également – les accompagne quelques mètres plus loin : la « chose à faire »était de mettre Greta à l’abri de mes questions.

Tous derrière Greta

Contrairement aux jeunes manifestantes de Bruxelles, Greta n’a répondu à aucune question. Je me suis trouvé face à une petite fille éteinte, sans passion, manipulée par des gens inquiétants, enfant sous terreur.

Elle est programmée pour des speechs apocalyptiques et provocants de quelques minutes devant les grands de ce monde. Peut-être évoquera-t-on son « mutisme sélectif » lié à l’autisme, mais on remarque qu’elle a répondu complaisamment aux questions (anecdotiques) posées par des jeunes avant moi.

Étrange leader climatique qui n’accepte pas qu’on lui pose une question sur le climat. On peut seulement se prosterner, et le monde ne s’en prive pas : Angela Merkel, Emmanuel Macron, Jean-Claude Juncker, jury du prix Nobel, à quand le Pape… ?

La religion du climat

Quelques heures plus tard, en repassant au même endroit, Greta est toujours là, parmi quelques personnes. Ses gardes du corps ont été remplacés par deux nouveaux gorilles.

Sur un signal indécelable, elle va chercher son panneau « SKOLSTREJK FÖR KLIMATET » (Grève pour le climat) et, comme un automate, s’installe contre la rambarde du fleuve pour une photo de groupe avec des enfants. Le ballet publicitaire est parfaitement réglé…

On m’a accusé de « piéger » de jeunes manifestantes. On m’accusera peut-être aujourd’hui de blasphème. Ce que j’observe, c’est une foule d’aveugles menés par une aveugle, comme dans l’Evangile.

https://www.causeur.fr/greta-thunberg-climat-interview-160485

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “J’ai tenté d’interviewer Greta Thunberg… éteinte, sous bonne garde elle ne répond à aucune question

  1. AvatarMauricette

    Ils ne peuvent pas nous inventer une guerre, alors c’est un extraordinaire contre-feu que cette peur climatique.
    Merci pour cet article qui lève un peu le voile sur cette imposture médiatique(une de plus!)

  2. Avatarberger

    J’ai tout de suite réalisé la mise en scène quand elle est allée en Pologne. Je me suis dis que c’est une marionnette au service du mondialisme et les jeunettes qui sautillent dans les manifestations disent bien qu’il faut sauver « la planète » ! Une de celles-là disait même avoir « été bien motivée par la direction de son école », tout est dit !
    Par contre , je me marre quand je lis que les aéroports de Paris vont être aggrandis et on provoit un accroissement des vols etc..etc. Alors là, on ne parle plus de cop untel ou de miss Greta.

  3. Avatarclaude t.a.l

    Pascal Bruckner, dans le figaro :

    « Greta Thunberg ou la dangereuse propagande de l’infantilisme climatique

    Un discours de peur sur le climat crée une jeune génération terrifiée qui veut jouer aux adultes.

    Dans sa République (315 avant J.-C.), Platon met en garde contre la corruption de la démocratie qui consiste en une inversion des hiérarchies, par excès de liberté: quand le père traite son fils comme un égal, que les maîtres flattent les disciples et que les vieillards imitent la jeunesse.
    Nous y sommes.
    Quiconque a vu les manifestations de jeunes gens pour le climat ces dernières semaines en Europe, où l’on avait mobilisé jusqu’aux maternelles et jardins d’enfants, où d’adorables petites têtes brunes ou blondes récitaient pieusement les slogans que leurs parents leur avaient appris ne peut que s’inquiéter de ce véritable exercice de ventriloquie.  »

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/pascal-bruckner-greta-thunberg-ou-la-dangereuse-propagande-de-l-infantilisme-climatique-20190409

  4. Avatardurandurand

    Tout ce foutoir sur le climat en mettant en avant la petite Greta ,dont nous savons qu’elle est manipulée , ce qui nous montrent une inversion des valeurs , tous ces arnaqueurs ,ces fakes newseurs du climat utilise une fillette innocente pour imposer leurs points de vue dictatorial ,honte à ces pseudos écolos de mes deux .

  5. Avatardmarie

    C’est honteux de manipuler des enfants pour des problèmes auxquels ils ne comprennent absolument rien ! Surtout quand il s’agit principalement de manipulation exercée par des faussaires !

  6. Avatarfrejusien

    encore une grosse fumisterie !
    mais jusqu’où iront-ils ? en tout cas, ça marche , ça marche, ça court !!!

    1. CirierCirier

      On peut être contre l’imposture climatique sans être opposé aux éoliennes, qui, sans être parfaites, possèdent bien des avantages dont sont dépourvues les ruineuses et dangereuses centrales nucléaires, ainsi que vient encore de nous le démontrer notre sacré EPR au coût pharaonique et aux délais de construction interminables.
      Il faut également noter que la vulgarité et la violence d’un propos n’ajoutent rien à sa pertinence et inciteraient plutôt à le discréditer tout autant que son auteur!
      Enfin certains observeront que cette opinion ne se cache pas derrière un pseudonyme, elle revendique l’ identité de son auteur!
      C’est, dirons les mêmes,, le moindre des courages que d’assumer et de signer sa pensée quand on prétend l’exprimer publiquement!

  7. AvatarGAVIVA

    La première fois que j’ai vu sa photo elle m’a fait l’effet d’une petite merdeuse voulant péter plus haut que son cul. n fait ce n’est qu’une pauvre conne. Ca change pas grand chose…

  8. AvatarMachinchose

    pauvre fille handicapée……y a une grande tristesse derrière tout ça….cette jeune fille, autiste, a 16 ans tout de même !

    et des canailles s’ en sont emparée pour « con vaincre » et nous seriner le réchauffement climatique

    depuis ma rencontre fortuite avec Emanuel Leroy-Ladurie -il m’ a offert ses travaux suer le climat depuis l’ an Mille- j’ attends le refroidissement qui devrait nous faire migrer vars le Sahara et le desert du Gobi

    somme toute je préfererais le Sinaï a l’ arabia Deserta

  9. AvatarDorylée

    Elle ne peut pas répondre aux questions sur le réchauffement climatique anthropique puisque c’est un mythe. Elle ne pourrait pas d’avantage nous renseigner sur l’arbre généalogique du Père Noël ni sur le régime hypercalorique des fantômes… Même s’il y a des illuminés pour y croire.

Comments are closed.