Droit des arbres : et celui des salades ? Arrêtez de faire trembler les salades, bordel !


Droit des arbres : et celui des salades ? Arrêtez de faire trembler les salades, bordel !

L’idée elle est pas géniale ?

Les arbres sont des êtres vivants, qu’il ne faut ni faire souffrir ni attaquer. Ugh, Delphine Batho dirait même mieux : ce sont des êtres sensibles ! Et il faut les faire protéger par la loi.

Est-ce clair ?

 

 

Bonjour les sapins de Noël en plastique ; adieu les coeurs entrelacés de votre adolescence sur le tronc du parc à côté de votre maison. Adieu les maisons en bois, Batho va envoyer des armées de termites détruire ce cimetière. Adieu les meubles en bois, bonjour le verre, bonjour le plastique… Il va en falloir, des barils de pétrole pour fabriquer tout ce qui, chez vous, est en bois… Et puis, adieu la sève d’érable, naturellement. Bande de voleurs qui vous nourrissez de la sève de l’arbre !

Mais peu importe ; les arbres, ces petites choses sensibles, seront protégées. N’est-ce pas l’essentiel ?

Naturellement celui qui est visé c’est l’homme blanc… allez protéger les arbres en Afrique et interdire de les abattre, vous allez être reçus !

On va pouvoir porter plainte contre les arbres, êtres vivants ! Condamnés à la prison si une de leur branche vous assomme ?

https://www.contrepoints.org/2019/04/09/341214-maintenant-on-peut-porter-plainte-contre-les-arbres

 

Pour en savoir plus :

http://www.humanite-biodiversite.fr/article/vers-une-declaration-des-droits-des-arbres

http://www.journaldelenvironnement.net/article/le-droit-des-arbres-prendra-t-il-de-la-hauteur,96985

 

Il est clair qu’ils se sont tous donné le mot : l’homme blanc, ou ce qu’il en reste, est voué à retourner à l’ère préhistorique. Plus de voiture, plus de chauffage, on voit même des allumés vous expliquer qu’il ne faut plus vous laver que ce serait bon pour la santé… Plus de viande, plus de poisson…

Et les céréales, alors ? Le soja et le maïs OGM, alors ? On défriche pour les planter, il faut les interdire… sauf que monsieur Monsanto ne sera pas d’accord, alors on n’en parlera pas. On continuera de vous inciter à bouffer du blé tellement modifié génétiquement que les intolérants au gluten se multiplient mais c’est pas grave, ça enrichit les labos pharmaceutiques. D’ailleurs vous devrez toujours vous vacciner et bientôt payer pour l’air que vous respirez ! Pour l’eau que vous buvez, c’est fait. On vous fait payer depuis longtemps à prix d’or l’eau qui est en théorie fournie gratuitement par la nature…

 

Bon, on est bien partis. Je propose que dans ce monde de fous, on se mobilise pour les salades.

Les pauvres salades, je suis sûre qu’elles se recroquevillent, terrorisées, quand on s’approche d’elles au jardin, je suis sûre qu’elles voient le couteau que vous avez à la main, et qu’elles envoient des phéromones de détresse qui se communiquent à tout le jardin. On se demande bien comment les maraîchers réussissent à vivre de leurs plantations qui, stressées, ne valent plus rien.

Alors, défilons avec nos pancartes : Pour le droit des salades à rester en vie !

 

De deux choses l’une.

Ou bien tous les végétaux sont des êtres vivants qu’il faut préserver ( et le gazon qu’on ratiboise toutes les semaines ? Le pauvre ! ) et l’homme doit d’urgence passer au steack et à la salade synthétique, ou bien l’homme meurt, immédiatement, interdit de manger et les animaux et les plantes. L’extinction volontaire de la race blanche au milieu des salades et des poulets, dans un suicide collectif dont n’aurait pas rêvé le plus fou des dirigeants de sectes.

J’aurais bien une autre solution : on crée une gigantesque réserve, un immense parc naturel pour les Batho, les Greta et autres Royal-Hulot, et on les laisse se débrouiller pour survivre.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

21 thoughts on “Droit des arbres : et celui des salades ? Arrêtez de faire trembler les salades, bordel !

  1. AvatarVerdammt

    Bientôt le droit des dinosaures a disposer d eux même.
    Il faudra condamner fermement de météore qui les a tue. En plus il volait a plus de 80 klm heure. Un bon PV LOL.
    Ils sont vraiment malades les écolos de mes deux.

  2. AvatarJ

    Ils nous disent d’arrêter de polluer et ils veulent nous forcer à utiliser du plastique avec ce genre de loi à la con ?

  3. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Aujourd’hui on voit fleurir un tas de « modes » on a des végétariens, des végétaliens, des véganes, les crudivores et probablement d’autres tendances inventées par des abrutis notoires. Et alors là je me marre, comme dirait Coluche, j’ai récemment découvert les flexitariens qui en fait sont des gens qui bouffent normalement.. Bref tout ça c’est un beau tas de conneries qui sont en fait issues de bobos en mal de reconnaissance ou de je ne sais quoi. Ce que ces gens soi-disant si proches de la nature ont oublié c’est que Dame Nature a conçu des carnivores, des végétariens et des omnivores c’est comme ça, et les hommes sont omnivores un point c’est tout et à ce titre doivent manger de tout. C’est assez marrant quand je vois des « bouffeurs de salades » s’empiffrer de légumes transgéniques » made in Monsanto », venir donner des leçon, ou bien des abrutis de « crudivores » qui viennent vous dire qu’il faut pas faire cuire ses aliments.. Ils ont oublié que l’homme a évolué plus rapidement à partir du moment où il a découvert le feu et a fait cuire ses aliments, les rendant plus digestes, pauvres tâches qu’ils sont va!
    Ce qui est triste c’est que toutes ces castes de connards illuminés et bienpensants qui ont bien le droit de bouffer ce qu’ils veulent et comme ils le veulent viennent nous faire chier a vouloir nous imposer leurs visions et leurs modes d’alimentation tout comme tentent de le faire les gauchos qui veulent nous imposer l’islamisation de notre pays. Je suis assez effaré de voir a quelle vitesse la connerie sous toutes ses formes se propage dans l’espèce humaine..

  4. MaximeMaxime

    En Inde, les fleuves ont la personnalité juridique… en vertu de croyances de type religieux !
    Au Moyen-âge, on faisait des procès aux animaux en mettant de côté leur absence de libre arbitre. L’imputabilité de la faute était objective.
    D’ailleurs, j’ai appris ce matin que j’ai manqué une conférence de Michel Pastoureau, spécialiste français de la question, hier soir à quelques pas de chez moi. Quel dommage, j’aurais aimé échanger avec lui sur cette question car on sort actuellement de plusieurs siècles de rationalisme et d’humanisme où la personnalité juridique était réservée aux êtres humains (ce qui était d’ailleurs déjà le cas dans la Rome ou la Grèce antiques).
    C’est un changement de civilisation, sous l’influence de l’UE, l’Arabie saoudite et le retour de l’obscurantisme en France.
    Je rappelle mon article sur les robots et la Commission européenne à ce sujet : http://resistancerepublicaine.com/2018/04/19/au-fou-la-commission-europeenne-veut-donner-des-droits-et-des-devoirs-aux-robots/
    L’idée de Batho est bateau, je crois qu’elle est prête à tout pour ne pas sombrer dans l’oubli. Quel naufrage…
    Mais je ne pense pas que cette idée émane de son seul cerveau. Le prétexte écologique fait partie d’un tout, comme on le voit.
    C’est à mettre en rapport aussi avec la négation de la spécificité de l’enfant, de plus en plus traité de façon précoce. On lui dénie finalement de plus en plus souvent le droit d’être protégé jusqu’à sa majorité pour accéder à une pleine personnalité juridique (si l’on considère que l’incapacité juridique de l’enfant entame sa personnalité juridique, ce qui n’est pas rigoureusement vrai en droit mais peut l’être dans une approche plus souple, plus anthropologique que juridique). On précipite de plus en plus l’enfant dans la majorité sexuelle alors même qu’il est encore mineur juridiquement, avec une explosion de la pédophilie actuellement en France. On n’a plus le droit, avec la CEDH, de trouver choquant qu’un prophète se soit marié avec un enfant.
    C’est une grande rétrogradation et la personnalité juridique des arbres est un élément de ce tout.
    Mais bizarrement, il y a un bastion qui ne cède pas, c’est l’irresponsabilité pénale des « déséquilibrés », comme le tueur de Sarah Halimi. Cherchez l’erreur !

  5. AvatarCeltilos

    ces pauvres tarés d’écolos sont prêts aux pires délires pour tenter d’exister,
    la connerie humaine est vraiment infinie grâce au concours des écolos.
    on a vu le résultat de l’arrêt des centrales nucléaires en Allemagne ils ont du redémarrer les centrales a charbon 20 fois plus polluantes.

  6. hoplitehoplite

    Quand aux chiens qui iront lever la pate contre un tronc, j’espère qu’ils se prendront un bon de coup de racine dans la gueule. Non, mais!

  7. Olivia BlancheOlivia Blanche

    J’avoue qu’en dépit de mon ancrage à RR et RL j’en ai un peu marre de leurs attaques quotidiennes contre les écolos sur ces sites !

    Aujourd’hui, Christine, vous enfourchez le cheval au galop pour fustiger, à l’instar de M. Nérar sur RL, le thème de la « Défense des Arbres » dont Mme Batho, ex-ministre écolo, est l’instigatrice. Je l’en félicite.

    En effet, peut-être serait-il judicieux de se souvenir que nos anciens vouaient un véritable culte aux arbres, ils les respectaient, comme des êtres vivants, les Gaulois en premier. Car les païens pensaient à juste raison que les arbres étaient « des êtres sensibles ». Et le fait que je sois chrétienne n’est pas un obstacle pour que je reconnaisse au paganisme le mérite d’avoir su admettre que les seuls êtres humains n’avaient pas le monopole de la sensibilité et du ressenti. Les Amérindiens rendaient grâce aux animaux qu’ils tuaient avant de les consommer. Ils étaient en communion étroite avec la Nature, d’une manière très subtile et intelligente, qualités dont, hélas, n’ont pas hérité leurs successeurs sur leurs terres ancestrales. Cet oubli, cette perte de la relation de l’Homme avec la Mère Nature est très dommageable – et pour l’Homme lui-même. Car le respect serait peut-être plus grand entre les hommes s’ils n’avaient pas banni grossièrement le respect primaire qu’ils doivent à tout ce qui appartient à son environnement : animaux et végétation – sans oublier leur « Prochain ».

    Je n’oublie pas, chère Christine, que vous êtes infiniment plus instruite que moi mais je me permets toutefois d’insister sur le fait que les arbres communiquent entre eux par les racines (c’est une révélation scientifique récente). Et personne ne peut nier aujourd’hui que les arbres africains savent se prémunir contre la dévoration de leurs feuillages en émettant des messages à leur espèce végétale afin de rendre leur ramure non commestible aux herbivores de la savane.

    Je me réjouis donc que des citoyens, de plus en plus nombreux sur cette terre, se préoccupent non plus seulement de leur nombril mais de tout ce qui a trait à notre environnement, y compris les arbres et les animaux.

    L’être humain fait partie d’un tout. Il n’est pas le roi de la création. Et plus nous serons nombreux à le reconnaître mieux nous nous porterons.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Mon père nous parlait d’écologie dès les années 60.

      Mais c’était une vraie science alors et pas un cache-sexe pour Gauchistes qui se moquent bien de la Nature.

      J’ai la passion des insectes et je suis angoissé par leur disparition.

      Mais je ne compte certainement pas sur une Duflot, un Jadot ou un Hulot (ça rime en plus ! ) pour faire quoi que cela soit en matière d’écologie …

      1. AvatarMachinchose

        bonsoir amigo

        je me dis parfois « va savoir si Antislam » n’ est pas né a l’ Hermas dans une autre vie…… 😆

      2. Olivia BlancheOlivia Blanche

        Ce n’est pas une raison parce que ceux que vous citez représentent mal l’Ecologie et l’Environnement pour traiter ces sujets – et ceux qui les défendent – par le mépris et la dérision !

        Je suppose que ceux qui critiquent sans cesse les « Ecologistes » sont bien contents que certains montent au front contre MONSANTO pour ne plus trouver du glyphosate dans leur assiette, pour tenter de sauver les abeilles, qui se battent comme des lions contre la pêche électrique, etc !

        Alors, pitié, un peu de respect pour ces innombrables anonymes qui ont à coeur de défendre notre Planète, payent souvent le prix fort en étant condamnés, en payant de lourdes amendes, au seul motif qu’ils ont dénoncé des lobbies malfaisants qui ne se soucient que de leurs intérêts. Le bien commun et la santé publique les indiffèrent totalement pourvu qu’ils fassent grossir leurs comptes en banque.

        La logique de ces lobbyistes est celles des multinationales qui méprisent les peuples et vendent leurs pays pour le fric en se soumettant à l’islam.

        Notre lutte va donc dans le même sens. Et, par conséquent, je ressens doublement toutes ces critiques comme une incroyable injustice.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Les écolos à la mords-moi-le-noeud qui passent sur toutes les ondes sont des escrocs et des imposteurs ; on peut ne pas vouloir de monsanto dans son assiette et lutter contre la disparition des abeilles par souci de la santé de l’homme et de sa nourriture ( plus d’abeilles, plus de pollinisation) ; il n’ y a rien d’écolo la-dedans, c’est de la légitime défense. Ce n’est pas pour un amour béat des abeilles et du bio ! Le bio est bien s’il permet d’améliorer la santé de l’homme le reste je m’en fous. La planète est au service de l’homme sinon elle n’existe pas puisqu’il n’y a personne pour la penser, la dire, la louanger. Si vous m’appeliez écolo ( vous ne risquez pas, c’est juste une image) je le prendrais pour une insulte.

    2. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Les arbres font leur boulot d’arbre en communiquant, en se prémunissant contre leur dispartion… et alors ? c’est l’histoire de toute la nature depuis le début du monde, ça n’en fait pas des êtres pensants ! Ce sont des arbres, les arbres c’est beau, c’est utile etc de là à les catégoriser comme êtres vivants il y a un ridicule absolu que je dénonce et continuerai à dénoncer.

  8. AvatarJolly Rodgers

    une fois (l’année dernière ) j’avais branché une petite nana écolo , lors d’un concert écolo organisé par alternatiba (une assos de bobo écolo à vélo) en plein centre ville . quand je lui ai dit que j’avais été marin pêcheur , elle m’a répondu que j’étais un tueur de masse au même titre que ceux qui commettent des génocides pendant les guerres …..etc. une tarée et pas sympas en plus , elle était membre d’une association anti spéciste .
    il y’ en avaient aussi qui parlaient de collapsologie , un nouveau truc à la mode chez les bobos .

  9. TEMPLIERTEMPLIER

    j adore les arbres….je déteste quand ils sont coupés…
    positionnez votre dos sur un gros arbre, la main droite sur votre plexus et la main gauche au creux de vos reins, paume collée sur l écorce et demandez à l arbre de vous transmettre de son énergie…
    ha oui….n’oubliez pas de le remercier ….
    pourquoi les yogis…les maîtres spirituels…les saints…sont toujours en méditation près de gros arbres …ce n’est pas sans raison….
    bienheureux ceux qui comprendront….quand est-ce que l’on comprendra les bienfaits des arbres…de la forêt….
    je vomis ces hommes qui martyrisent les arbres….

    1. Olivia BlancheOlivia Blanche

      Bravo, dans les sociétés primitives il y a des Chamans et ce ne sont pas eux qui vous contrediront ! Les Amérindiens et les Indiens d’Amérique du Sud savent communiquer avec la Nature. Et bien que nous soyons plus « évolués » qu’eux sur bien des plans, il n’en demeure pas moins que eux ont conservé le lien essentiel qui les relient aux trésors de leur environnement, comme ce fut sans nul doute pour tout nos ancêtres – et que nous avons hélas perdu !

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Mais je n’ai aucune envie d’être chamame ni d’en rencontrer un, mais je n’ai aucune envie de ressembler aux Amérindiens et Indiens d’Amérique ! Quelle horreur ! Je préfère communiquer avec les hommes, bien plus intéressants que la nature, mais rien ni personne ne vous empêche de communiquer avec les salades ma chère Olivia.

Comments are closed.