Grenoble : elles courent pour avoir le droit de porter le voile ! Je les préfère cloîtrées !


Grenoble : elles courent pour avoir le droit de porter le voile ! Je les préfère cloîtrées !

C’est ignoble, c’est un crachat à la figure de toutes les femmes qui, dans les pays musulmans -et non musulmans, aussi- sont frappées, enfermées, violées, tuées… parce qu’elles refusent de porter le voile de l’infamie.

C’est une insulte grave à la mémoire de Katia Bengana, assassinée à 17 ans parce qu’elle refusait de porter le voile.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/07/30/assassinee-pour-avoir-refuse-de-porter-le-voile-lettre-ouverte-a-katia-bengana/

 

Voilà où on en est à Grenoble. Des bonnes femmes qui trouvent normal de cacher leurs cheveux – et même parfois de porter des oripeaux pour être sûre de ne pas être désirables- se révoltent. 

Elles se révoltent contre leur « religion » qui leur impose une telle restriction, une telle discrimination, une telle humiliation, une telle stigmatisation ?

Que nenni.

Elles se révoltent parce que, quand elles sont voilées, on les regarde de travers.

Elles se révoltent parce que, quand elles sont voilées, on les regarde avec méfiance, avec défiance, parfois même avec crainte, des fois qu’une bombe ou un couteau soit caché sous le hidjab.

Elles se révoltent parce que, quand elles sont voilées, ou quand elles portent des accoutrements spécifiques comme le burkini, on ne veut pas d’elles, tout simplement. Ni à la piscine, ni comme accompagnatrices pour les sorties scolaires, ni pour gérer la bibliothèque à l’école maternelle…

Elles ne trouvent pas ça normal et elles accusent : on ne veut pas de nous sur la place publique […] On préfère nous voir cloîtrées à la maison.»

https://francais.rt.com/france/60820-touche-pas-mon-hijab-femmes-course-grenoble-defendre-voile

 

Elles ont raison. J’avoue. Je les préfère cloîtrées à la maison.

Il ne me viendrait pas à l’idée de sortir en pyjama, avec des vêtements déchirés, crasseux, avec un masque de Dracula, pas lavée depuis des jours, sentant mauvais… bref avec une apparence repoussante ou inquiétante. Cela s’appelle le savoir-vivre. Vivre ensemble c’est respecter l’autre et ne pas le déranger, ne pas le choquer, ne pas le provoquer.

Or une voilée, c’est un spectacle intolérable en France. Chacun connaît son Olympe de Gouges, sa Simone de Beauvoir, chacun a entendu parler du Deuxième Sexe, chacun a une vision française de la femme, libérée. Une femme voilée, c’est nous envoyer dans une civilisation qui n’est pas la nôtre et qui asservit les femmes, les méprise, les avilit, les domine. C’st tout cela que signifie le voile. Et les gourdasses qui se plaignent peuvent bien dire qu’elles travaillent et payent des impôts, cela n’en fait pas des êtres libres pour autant. Cela n’en fait pas des Françaises pour autant.

Elles parlent de leur liberté. Leur liberté, c’est justement de rester cloîtrées si elles tiennent absolument à ce qu’aucun mâle ne devienne concupiscent en les regardant. Elles sont libres ? Alors elles enlèvent leur voile ou bien elles restent cloîtrées, c’est  leur choix, ce n’est pas notre problème.

Moi je n’en ai rien à fiche, mais alors vraiment rien à faire du tout que des femmes adultes, responsables, restent enfermées chez elles si c’est leur choix.

Elles ne me feront pas culpabiliser, au contraire. Elles ont le droit d’être soumises, elles ont le droit d’aimer être esclaves, elles n’ont pas le droit de donner ce spectacles aux autres, pire encore aux enfants à qui nous devons inculquer le respect de la femme.

Comme elles ne savent pas comment défendre une position intenable, elles nous refourguent les arguments des défenseurs des filles Levy qui, en 1989, arrivaient voilées au collège… les droidelhommistes affirmaient sans rire qu’en interdisant le voile aux filles on les enfermait, on leur interdisait l’éducation, l’émancipation.

30 ans après ces filles qui ont fait leurs études sans voile, sont allées à l’école sans voile et n’en sont pas mortes, au contraire… veulent user du même chantage qu’à l’époque. Elles sont allées à l’école, non voilées, elles ont l’instruction, les diplômes, un premier pas vers la liberté parce qu’elles ont consenti à retirer le voile. Et elles voudraient nous faire culpabiliser à nouveau, à présent ? Sauf qu’elles sont adultes et libres de s’auto-enfermer. Et je préfère ça plutôt que nos enfants voient ce spectacle intolérable de femmes qui considèrent les hommes comme des êtres en rut prêts à les violer en pleine rue.

Comme le chantage a peu de chances de marcher, elles essaient la manifestation… à relier, forcément, même si ce n’est pas dit, avec la récente affaire du hidjab de Décathlon…

Et il  y a de sombres connasses qui courent avec elles…

«Touche pas à mon hijab» : des femmes participent à une course à Grenoble pour défendre le voile Lire l’article ici :

https://francais.rt.com/france/60820-touche-pas-mon-hijab-femmes-course-grenoble-defendre-voile

Quand on est con, on est con.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “Grenoble : elles courent pour avoir le droit de porter le voile ! Je les préfère cloîtrées !

  1. Niko

    « Plus de 40 personnes au départ de la course, près de 60 au centre ville ». Sur une ville de plus de 150 000 habitants, autant dire un bide monumental.

    1. Adalbert le Grand

      Depuis que les gauchos agités du bocal et leurs amis musulmans l’ont décrété.

      Pour les musulmans, « islamophobie » est la traduction de blasphème, de « mal parler (ou parler en mal) de l’islam ». .

      Et pour les musulmans, l’islamophobie est un délit (cf le site du CCIF), ou plutôt un crime (ils n’emploient pas le mot parce qu’ils veulent singer l’expression débilo-gaucho-droidelhommiste « le racisme n’est pas une opinion, mais un délit », d’une part, et parce que d’autre part, bien que cela les démange, ce serait trop se dévoiler, cela apparaîtrait trop radical et douteux aux yeux des kouffars)

  2. Cat

    Ohh mais ne serait-ce pas le village des shtroumpfs en déplacement ?? Mais non en fait ce sont bien des muslimas qui courent … OOOOOOPPPTIIIIQUUUEEE DEUUUUXXXX MIIILLLEEE !!

    1. Niko

      Oui, car la schtroumpfette ne porte pas de voile : elle arbore fièrement son opulente chevelure blonde, elle !

  3. pier

    je me marre en avion , parfois
    1 type en jeans & pull avec 2 ou 3 épouvantails enburkinés , avec le masque et la barrette sur le pif , juste les yeux derrière ce masque
    quand arrive le repas en barquette ….
    pour nous ce n ‘est déjà très confortable , mais pour les mousmés , il leur faut enfiler les nouilles derrière le masque en soulevant la partie basse du masque
    jusque là , j ‘ai eu la chance de ne pas avoir 1 siège proche ….
    je me demande comment elles passent la police des frontières ?

  4. MaximeMaxime

    Déjà au niveau neurologique, y a problème. La course en soi relève d’une activité sportive, on ne court pas pour une cause mais parce que c’est un besoin animal afin d’oxygéner son corps. La culture est étrangère à cet acte, le fait de courir ne peut pas avoir de rapport avec la politique.
    Si on défend une opinion, on avance des arguments, on utilise son cerveau, on cherche à convaincre, mais courir c’est rester bloqué à l’affirmation d’une assertion.
    Bref c’est signé gaucho, plus une idée est bête, plus a de chance de leur plaire.

  5. Diogène

    Les énergumènes sur la photo n’ont aucune chance de me rendre « concupiscent » en revanche elles me donnent envie de vomir…

    Cette idéologie nauséabonde ne cesse de nous harceler constamment et il faudra bientôt faire le procès des hommes politiques et des « sages » du conseil d’Etat qui ont autorisé, dans les années 1970, le regroupement familial et donc cette véritable colonisation que la France subit…

    La France est un pays colonisé et les colonisés qui l’ouvrent « trop » fort se retrouvent devant les tribunaux à rendre des comptes…

    Résistance !

Comments are closed.