Pour l’extrême-gauche, les musulmans ne sont pas réellement des hommes…


Pour l’extrême-gauche, les musulmans ne sont pas réellement des hommes…

En furetant sur le site des éditions de la « Découverte », qui sont des éditions d’extrême-gauche, héritières des éditions « Maspéro », je tombe sur l’annonce de ce livre :

« Les musulmans et la machine de guerre nazie » par David Motadel, accompagnée de la photo de couverture du livre : des SS musulmans.

Je me dis: « enfin,  la Gauche ouvre un oeil sur l’islam   » et je clique sur la présentation du livre qui, (patatras !), est la suivante :

Au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, après les premiers revers militaires subis en Union soviétique et l’enlisement dans des territoires abritant de nombreux musulmans – l’Afrique du Nord, le Caucase, les Balkans et la Crimée –, les dirigeants nazis ont cédé à une sorte d’urgence stratégique.

Ainsi ont-ils mis de côté certains de leurs préjugés racistes et tenté d’instrumentaliser l’« islam » – religion que Hitler et Himmler, notamment, admiraient car ils la jugeaient « autoritaire », « fanatique » et « conquérante » – pour en faire une force politique ralliée à leur cause.

Les musulmans sont donc devenus la cible d’une propagande acharnée et sophistiquée, quoique totalement ignorante des cultures et contextes régionaux.

Mais en postulant l’unité du monde musulman, en manipulant les textes sacrés ou en tentant de faire passer Hitler pour une figure centrale de l’eschatologie islamique, la machine de guerre nazie a fabriqué de toutes pièces un islam imaginaire…

Fondé sur des sources inédites issues de quatorze pays, ce livre démonte avec précision la thèse d’une proximité idéologique entre nazis et musulmans à l’égard des juifs.

Si des dizaines de milliers de soldats musulmans se sont effectivement enrôlés dans la Wehrmacht et la SS, ils l’ont presque toujours fait pour échapper à une misère plus grande encore, aux menaces de la violence nazie, ou pour se venger de leurs anciens

https://editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_musulmans_et_la_machine_de_guerre_nazie-9782707199348.html

Soit un condensé de  la propagande obsessionnelle de l’extrême-gauche depuis maintenant des décennies.

La même propagande qui fait que les juges  français déclarent  « déséquilibrés » (sic) une bonne part des tueurs musulmans.

Cette propagande se résume en peu de mots :

Les musulmans sont totalement irresponsables, totalement idiots,  ils ne sont que les marionnettes des méchants Occidentaux. Ils ne sont pas des hommes. 

Mais si les musulmans n’ont pas été les marionnettes des Nazis que dit ce livre, ils sont bien les marionnettes de l’extrême-gauche.

On nage en plein paradoxe !

Cette propagande est abjecte, elle va totalement à l’encontre des conceptions traditionnelles juives et  chrétiennes qui font de l’Homme un être responsable de ses actes .

Elle nie aussi l’héritage des Lumières qui met en avant l’autonomie de l’Homme.

Elle transforme  les musulmans en  choses, destinées   à entretenir l’estime de soi des dames patronnesses de l’extrême gauche.

Celles-ci  avaient « leurs » pauvres, les Gauchistes ont « leurs » musulmans …

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




2 thoughts on “Pour l’extrême-gauche, les musulmans ne sont pas réellement des hommes…

  1. Adalbert le Grand

    Je trouve votre rapprochement entre la gauche (pourquoi vous limiter à l’extrême d’ailleurs?) et des dames patronnesses très bien vu.

    C’est exactement cela: les musulmans sont leurs pauvres, car ils ont besoin d’une cause à défendre pour se valoriser à leurs propres yeux et avoir l’impression grisante d’être dans le camp du Bien, quitte à défendre des monstres.

    Reste plus qu’à habiller tous les musulmans en couleur caca d’oie, car il faut pouvoir reconnaître ses pauvres à soi. Remarquez qu’ils s’en chargent très bien tous seuls.

Comments are closed.