Histoire de l’islamisation française, 1979-2019


Histoire de l’islamisation française, 1979-2019

 

Des faits, rien que des faits. Aucune subjectivité. Aucun parti-pris. Aucun militantisme.

Ou la preuve, indubitable,  que nos politiques, depuis 40 ans, nous ont sciemment et délibérément menés à notre perte.

Ou la preuve, indubitable, que les Frères musulmans et d’autres, dont Boubaker, ont joué un rôle très actif pour nous envahir, nous islamiser, faire disparaître nos fondamentaux.

Nous avions déjà évoqué en passant cet article de Michèle Tribalat quand nous avons parlé de Jacques Ellul la semaine dernière :

http://resistancerepublicaine.com/2019/03/24/si-jacques-ellul-netait-pas-mort-il-serait-en-prison/

Mais, à la réflexion, il nous semble que le livre qu’elle présente ci-dessous mérite un article qui lui soit entièrement dédié.

Cet ouvrage est une Bible, la Bible de 40 ans de destruction de notre pays, destruction délibérée, voulue, assumée.

698 pages, 25 euros broché, 12 euros en kindle.

Même si les islamophobes assumés que nous sommes connaissons une bonne partie de ce qui est dit, nous découvrons des dessous inédits, des faits, des phrases… incroyables, révoltantes.  Il faut lire ce livre, il faut l’offrir, il faut le conserver dans sa bibliothèque, à titre de témoignage et de preuve pour nos descendants, quand les pompiers seront payés pour détruire les livres qui dérangent, comme dans Fahrenheit451.

On ne sait rien des auteurs, un « collectif ». Prudence louable, qui évite et aux islamophiles de déconsidérer le travail de recherche indiscutable au travers des auteurs, et qui évite aussi à ces derniers menaces et autres pressions des politiques et de fanatiques.

Voici un commentaire sur Amazon qui donne une bonne idée des choses :

Attention, voilà le genre de livre qui a tout pour déclencher la polémique, mettre le feu aux poudres et, mine de rien, se vendre comme des petits pains. Tout d’abord, l’ouvrage, qui revient sur 40 ans de rapports ambigus et compliqués entre l’islam et la République, est anonyme, ou plutôt, collectif, sans que l’on ne sache trop qui se cache derrière. Nul doute que tôt ou tard on le découvrira, mais à l’heure de ma lecture, silence radio.

Ceci étant posé, nous sommes ici en présence véritable d’un réquisitoire de près de 700 pages contre l’islam politique tel qu’il est vécu par la République. 40 ans, 40 chapitres, riches en pétitions, articles ou lois qui éclaireront cette histoire de ‘l’islamisation » de la France. Le ton reste relativement posé, même si le propos est fort.

Certaines révélations risquent d’en faire bondir plus d’un, notamment, le fait que le CFCM, cher à Sarkozy et présidé par Dalil Boubakeur, l’inamovible recteur de la Grande Mosquée de Paris, pour modéré qu’il ait pu paraître au nom des autorités françaises faisait savoir, sous couvert de vivre ensemble que « le voile est une prescription qui recommande au Prophète de dire à ses femmes, à ses filles et aux femmes des croyants de l’arborer pour la réserve qu’il lui impose« .

On apprendra aussi avec intérêt que François Hollande, le 16 janvier 2015, peu après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, fut le premier président à utiliser le terme d’islamophobie. On croise également au hasard des pages Zinedine Ziddane ou des acteurs en vue. Le panorama est vaste et ne saurait se limiter aux quelques pages que les médias ne manqueront pas de mettre en avant.

Certainement imparfait, voilà sans doute un livre qui devait être écrit, ne serait ce que pour ouvrir le débat et, pourquoi pas, inciter d’autres auteurs à prendre la plume à visage découvert (sans mauvais jeu de mot) poiur, à leur tour, donner leur vision des choses.

Vous pourrez aussi lire l’article consacré au livre sur Riposte laïque

https://ripostelaique.com/islamisation-40-annees-de-reculades-qui-ont-deconstruit-la-france.html

Si vous googelisez le bouquin… vous ne trouverez rien. RIEN. Sauf la présentation  qui en est faite par les différents vendeurs, Fnac, Amazon, Decitre, La Procure….

Effarant.

Rien d’autre que l’article ci-dessous de Causeur, qui ne reprend pas le titre du livre…

Reste le bouche à oreilles et les sites résistants pour faire la promo de ce livre. Si on n’en parle pas sur les medias c’est qu’il est vraiment bon et qu’il faut éviter de le faire connaître…

 

« Islamisation française », 40 ans de soumission médiatique

Le parti pris des médias, politiques et intellectuels en faveur d’un islam forcément bienveillant

Un livre, écrit par un collectif d’auteurs, rassemble quarante ans de citations et de récits tirés d’archives sur « l’islamisation française ». Cette Histoire de l’islamisation française: 1979-2019 rappelle l’hypocrisie et le parti pris des grands médias, politiques et intellectuels en faveur de l’idée d’un islam, forcément bienveillant, offensé par les « racistes » et les laïcards.


Les auteurs de ce livre ont eu l’idée géniale de reprendre ce qui s’est dit et écrit sur l’immigration et l’islam au cours des quarante ans qui viennent de s’écouler en rappelant « les faits et les décisions », comme le mentionne la quatrième de couverture. Ce rappel se fait à travers de très nombreuses citations tirées d’archives. De ces auteurs nous ne savons rien, puisque la signature est celle d’un collectif anonyme. Mais on comprend, à la lecture, qu’ils se soient mis à plusieurs, compte tenu de la masse documentaire considérable qu’ils ont eu à travailler.

Le titre du livre, Histoire de l’islamisation française – et non Histoire de l’islamisation de la France – insiste sur la fabrication française d’un renoncement à être et à persévérer dans son être d’une nation abandonnée par des élites qui s’appliquent à domestiquer des autochtones qui renâclent à l’adaptation qu’elles attendent d’eux.

1979: « La joie fait son entrée à Téhéran »

Ce livre est l’occasion de nous rappeler tout ce que nous avons eu tendance à oublier ou que nous n’avons tout simplement pas remarqué et qui, au fil des ans, fait système. Il raconte la lente élaboration d’une idéologie islamophile, portée par une bonne partie des élites intellectuelles et médiatiques dont le bréviaire de gauche est en train de changer en début de période et qui va avoir tendance, au fil des ans, à devenir hégémonique.

Chacun des titres des 40 chapitres est un millésime (de 1979 à 2018), accompagné d’une citation qui en donne la tonalité. Le premier chapitre démarre ainsi sur la révolution iranienne de 1979, avec ces mots de Serge July dans Libération : « La joie fait son entrée à Téhéran ». Le dernier chapitre s’ouvre sur le lapsus du décodeur de France Culture, Nicolas Martin, lapsus qui révèle « son incompétence et ses préjugés inconscients » : « Si les immigrés font plus d’enfants, seront-ils plus nombreux ? »

Le Monde et Libé, porte-parole de l’islam « modéré »

Ce livre est l’occasion de repérer les prémisses de ce que l’on entend aujourd’hui, de manière récurrente, sans y avoir toujours prêté attention alors. Qui se rappelle qu’en 1979, en réponse aux propos de Georges Marchais, Libération publiait une tribune de Fredj Stambouli de l’université de Tunis qui plaidait déjà pour une décolonisation des esprits des populations occidentales, afin de leur permettre « d’accepter et même d’encourager le droit légitime des Autres à rester ce qu’ils veulent être » ? Nous étions à la fin des années 1970 et, déjà, l’assimilation faisait figure de repoussoir. C’étaient déjà les autochtones qu’il fallait acclimater aux nouveaux venus.

Déjà, dans les années 1980, les propos des musulmans dits « modérés » étaient reçus avec politesse, même s’ils disaient la même chose que ceux proférés par d’autres qualifiés d’islamistes. Dans Le Monde de mars 1989, Mohammed Arkoun, grand « modéré » s’il en est, pouvait ainsi accuser, sans soulever le moindre tollé « la raison des Lumières d’avoir substitué le dogme de sa souveraineté à celui de la raison théologique ». On ne lui répondit pas.

2014, l’enfumage de Dalil Boubakeur

Vingt-cinq ans plus tard, le réflexe de l’inversion ou du mensonge par omission s’est si bien propagé que la presse rapporte parfois exactement l’inverse de ce qui est dit, tout en faisant silence sur les propos les plus gênants. C’est l’objet du chapitre 2014. Cette année là, le « modéré » Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris et président du Conseil français du Culte musulman (CFCM), présente à la presse une Convention citoyenne des musulmans de France pour le vivre-ensemble concoctée par le CFCM. Ça sonne bien à nos oreilles. Lors de la conférence de presse, Dalil Boubakeur se garde bien d’évoquer l’article 5 de la convention sur les tenues vestimentaires qui fait du voile une obligation islamique. Les rares médias qui évoquent cette convention trouvent motif à se réjouir, sans jamais parler de l’article 5. Ainsi, Le Monde déclara que « ce message ne pouvait pas mieux tomber ». Il ajouta que « le texte s’attache aussi à lever les soupçons qui pèsent sur l’islam. “L’islam est parfaitement compatible avec les lois de la République” proclame-t-il […], le texte affirme que “les musulmans de France désirent se joindre au renouveau de la pensée religieuse sur l’islam” et “ajuster leurs pratiques” à la société française. » Le président de l’Observatoire de la laïcité Jean-Louis Bianco salua aussi cette avancée. Médiapart, Le Nouvel Observateur et la Ligue de l’enseignement ne furent pas en reste. La lettre ouverte de trois femmes du collectif « Femmes sans voile » d’Aubervilliers, parue dans Marianne et qui dénonçait le CFCM, n’aura aucun écho. Les féministes ne bougeront pas. Enhardi par cette méprise volontaire, Dalil Boubakeur récidive en juin 2017 lorsqu’il met en ligne, sur le site de la Grande Mosquée de Paris, des textes injurieux, méprisants et hostiles au christianisme et au judaïsme, textes qui reprennent en gros la doctrine islamique sur le sujet. Sans provoquer, là encore, la moindre réaction.

2006, le lynchage de Robert Redeker

Heureusement, le chapitre 2006 nous a déjà rappelé la veulerie dans laquelle se sont vautrés les contempteurs de Robert Redeker, menacé de mort et condamné à la clandestinité pour avoir écrit dans Le Figaro ce que d’autres avant lui avaient écrit sur l’islam. C’est vrai, c’est plus facile et moins risqué de se mettre du côté du plus fort. Olivier Roy y vit « un tissu d’imbécilités », Le Monde, « des vociférations ». Libération parla d’une « tribune satanique ». Et, n’écoutant que son courage, la responsable de la page « Débats » du Monde rassura les lecteurs du journal : si la tribune avait été proposée au Monde, « nous ne l’aurions certainement pas publiée ». On retrouve donc les “Usual Suspects”, dont Le Nouvel Observateur qui a l’audace d’écrire que Robert Redeker n’est pas victime d’islamistes, de musulmans vindicatifs mais « de son orgueil de roseau pensant », mettant ainsi en doute sa compétence de philosophe. C’est la curée. S’y joignent Témoignage chrétien qui voit dans la tribune de Robert Redeker une injure islamophobe digne de l’extrême droite et Paris Match qui pousse au maximum le renversement moral en parlant de chronique haineuse d’un « simplet » qui cherche la notoriété et n’est pas digne d’être défendu au nom de la liberté d’expression.

Les auteurs du livre y voient une inversion, dénoncée au fil des chapitres, qui place la violence du côté de celui qui en est victime. Olivier Roy gagne le pompon de la lâcheté lorsque, dans Libération, en septembre 2006, il accuse Robert Redeker de « chatouiller la fatwa », lequel ne devrait pas s’étonner de ce qui lui arrive. Pour Olivier Roy, qui remet ça dans Esprit, « Robert Redeker est raciste ».

2005, les caricatures de Mahomet incitent « à la haine religieuse, au racisme et à la xénophobie »

Et, si l’on veut bien remonter au chapitre 1989, on trouvera le même genre de veulerie intellectuelle lors de l’affaire Rushdie. Rappelons simplement ce que le grand Jacques Berque écrivait dans Le Figaro à l’époque. Il aurait préféré que Les Versets sataniques ne soient pas diffusés en France et considérait que Salman Rushdie ne pouvait en aucun cas être pris pour un héros de la libre-pensée après avoir insulté si grossièrement le prophète de l’islam.

Sans oublier l’affaire des caricatures danoises publiées en 2005 qui donna l’occasion aux députés européens de montrer leur courage en adoptant une résolution dénonçant les abus de la liberté d’expression qui incitent « à la haine religieuse, au racisme et à la xénophobie » et exprimant leur « sympathie à l’égard de ceux qui se sont sentis offensés par les caricatures du prophète Mahomet ». Le Conseil des ministres de l’UE s’était fendu, rappelons-nous, d’un texte où il avait cru bon de préciser que « la liberté d’expression devait respecter les croyances et les convictions religieuse ». On a là un renversement de l’interprétation de l’incitation à la haine décrit par Flemming Rose, qui parle d’inversion de l’effet et de la cause dans son livre, jamais traduit en français, The Tyranny of Silence. Rappelons seulement la stupéfaction qui fut la sienne lorsqu’il fut accueilli le 10 décembre 2005 pour participer à un débat organisé par Amnesty International et l’Institut danois des droits de l’homme, lesquels avaient installé une bannière au titre orwellien « Victimes de la liberté d’expression ». Le livre illustre la progression de cette inversion et de l’activisme nécessaire pour, au moins, faire taire ceux qui seraient tentés par la lucidité.

Jacques Chirac lui-même avait condamné les caricatures, ce qui avait rendu le CFCM audacieux au point de demander une loi interdisant le blasphème, demande relayée par Éric Raoult qui fut un temps ministre de l’Intégration ! Cette affaire des caricatures a eu les conséquences que l’on sait et a renforcé la tyrannie du silence dénoncée par Flemming Rose, dont les effets désastreux sont parfaitement décrits au fil des pages de ce livre.

La liberté d’intimidation

Même sans loi écrite sur le blasphème, la liberté d’expression n’est plus qu’un lointain souvenir. Les poursuites en justice qui se sont multipliées ont un puissant pouvoir d’intimidation. Même lorsque les personnes poursuivies gagnent leur procès, l’intimidation dont elles ont fait l’objet tend à les rendre plus discrètes et plus prudentes et à dissuader celles qui seraient tentées de s’exprimer librement de le faire. Et, depuis Charlie Hebdo, la menace s’est concrétisée.

La peur a abîmé la notion de respect et de tolérance. Salman Rushdie craignait par dessus tout que des gens bien puissent céder à la peur en appelant cela du respect. Jens-Martin Eriksen et Frederik Stjernfelt, deux chercheurs danois, parlent de « respect-mafia ».

La peur a aussi démonétisé toute idée de subversion…

Amalgames et infantilisation

Alors qu’on attendait des élites politiques, intellectuelles et médiatiques qu’elles défendent la liberté d’expression, elles se sont trop souvent illusionnées en croyant défendre les faibles et les déshérités. Elles ont ainsi pratiqué l’amalgame qu’elles dénoncent tant par ailleurs en prétendant défendre les musulmans qu’elles considèrent authentiques, sans grand discernement, tout en abandonnant les dissidents acquis aux valeurs libérales. L’assimilation des critiques et des moqueries de l’islam à du racisme a produit cet amalgame et favorisé l’infantilisation des musulmans.

Ce livre permet de mesurer ce qui nous sépare aujourd’hui d’un temps pas si lointain où les connaisseurs de la question, tombés dans l’oubli pour ce qu’ils ont écrit sur l’islam (c’est le cas de Jacques Ellul), écrivaient ce qui leur vaudrait aujourd’hui un passage à la 17ème chambre, sans parler des menaces de mort. Et les livres scolaires sont à la pointe du « progrès ».

https://www.causeur.fr/islamisation-francaise-histoire-medias-159923

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

17 thoughts on “Histoire de l’islamisation française, 1979-2019

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Il faut souligner le courage de l’éditeur de ce livre (le Toucan-l’Artilleur) qui sort, avec constance, des livres fondamentaux sur l’immigration, l’islamisation, la corruption des médias, la corruption des élites intellectuelles etc, etc

  2. AvatarHollender

    Sans avoir été confrontés (dans l’histoire récente) aux périls de l’islamisation, la Hongrie à été plus clairvoyante que le reste de l’Europe.
    Cette Europe qui était aveugle et sourde durant la montée du nazisme va devoir faire face à un danger pire que les quelques millions d’allemands fanatises.
    Cette fois, ce sera à des dizaines de millions de musulmans qu’il faudra faire face.
    Ils ne cherchent rien d’autre que de s’emparer de l’Europe et de l’islamiser, comme ils l’ont fait au cours des siècles. La Malaisie, l’Indonésie, l’île de Mindanao, l’Albanie, etc. et tant d’autres pays se sont laissé piéger dans les toiles des araignées islamistes. C’est maintenant notre tour……..

  3. AvatarMachinchose

    jd le salue

    parce qu il faut en avoir une belle paire pour pondre ça de nos jours

    j’ ai relevé ça

    «  », le « modéré » Dalil Boubakeur, RECTUM de la Grande Mosquée de Paris et président du Conseil français du Culte musulman (CFCM), etc etc …. 3

    le rectum etant cet organe par lequel sont evacuées toutes les excrémentations…. tel cet hypocrite pas plus patriote ni natio qu un Sidi descendu de son Djebel natal

    il se prévaut du titre de « docteur », mais faut savoir que

    «  » l’Université d’Ulster lui décerne le grade honorifique de Doctor of Laws  »

    c’est bien envoyé ça, ya douktour….. GROTESQUE !! 😆

    son père, Si Hamza, c’était un autre calibre, le petit gros n’ a fait qu hériter de la place de papa
    quelle référence !! ainsi ce petit Monsieur -sidi- n’ est rien d’ autre qu un « fils de .. »

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Ce n’est pas une religion. C’est une secte à gourou totalitaire.

      En ce moment, la chaîne Histoire diffuse un doc en 2 parties, « le peuple d’Hitler », qui permet de comprendre le phénomène de lavage de cerveau et d’endoctrinement.

      En le visionnant, je ne pouvais m’empêcher de voir une effrayante ressemblance et similitude avec l’endoctrinement sectaire des musulmans.

      A voir pour comprendre jusqu’où un tel conditionnement peut aller, quel niveau de lobotomisation on peut atteindre par des méthodes de propagande et de lavage de cerveau appropriées.

  4. Avatarvendéenne

    A lire les commentaires des articles sur les élections Européennes autant sur RR que sur RL , où à priori 99% des lecteurs de ces sites devraient être anti immigration et anti Muz , il apparaît qu’au contraire on s’éparpille dans toutes les composantes de la droite dite « Nationale ».
    Aucun accord entre les révoltés contre micron. Aucune réflexion sensée sur la façon de faire gagner nos idées.
    Chacun veut voter pour son candidat préféré (mieux que l’autre, bien sûr) même et surtout si ce candidat (ou sa liste) n’a aucune chance mais aucune de battre la liste LREM.
    Encore des soi-disant patriotes qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez !! C’est affligeant, consternant !! Car si dans le camp nationaliste ou patriote, nous ne sommes pas déjà en accord les uns avec les autres pour voter , ne serait-ce qu’utile oui UTILE alors que la situation est quasi désespérée croyez-vous vraiment que les reste du pays va voter encore plus correctement ??
    Réfléchissez un peu bon sang, mettez votre égo de côté , vous qui le reprochez sans cesse aux politiques, votez d’abord pour ce qui est susceptible de faire perdre les listes immigrationnistes et islamophiles !!!
    Oui, il n’y a que MLP pour cela. Non je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’elle dit. OUI , elle ne paraît pas toujours droite dans ses bottes. Oui ,elle a des faiblesses, mais elle a du monde derrière elle.
    Quelle que soient les qualités de NDA ou des autres (Asselineau et consorts) ils n’ont quasiment personne derrière eux !!!
    Voter pour eux c’est voter pour micron !!!! C’est perdre l’occasion de construire une réelle opposition au parlement européen contre makrel et junkie et contre les immigrationnistes islamo nazis !!!
    voter pour ces petits candidats, s’éparpiller, c’est louper encore une fois le coche de l’histoire.
    MLP n’est pas parfaite, mais bon sang , y a- t-il jamais eu et y-aura-t-il jamais un candidat parfait !!!
    Aucun candidat, ou plus exactement aucune liste n’aura jamais la possibilité d’appliquer d’emblée et in extenso son programme, pour la bonne et simple raison que ce n’est pas ça la politique !!!
    Arrêtons d’être naïfs enfin!! On vous a sans arrêt berné et vous semblez en redemander !! Pourquoi ?
    MLP et le RN n’ont jamais eu le pouvoir, sauf dans certaines villes où les habitants ne semblent pas globalement s’en plaindre. Alors, pourquoi ne pas l’essayer pour la première fois !
    Il n’y a pas d’alternative aujourd’hui : se grouper derrière MLP et voter pour sa liste. C’est notre seule et dernière chance !!!
    Toute autre option est un suicide , une oeuvre de malfaisance qui fera le lit de la dictature de Bruxelles de makrel et de micron. C’est ce que vous voulez ???
    Parce que ne vous faites pas d’illusions sur le pouvoir de révolte des GJ .
    La plupart vont aller voter pour des listes de LFI , une faible partie pour les listes souverainistes, et le reste de l’électorat soit blanc soit pour micron.
    Grosso modo, on risque fort de se retrouver avec un résultat proche de celui des élections présidentielles avec un plus fort pourcentage d’abstention !
    Ah les abstentionnistes et les votes blancs, la plaie de la démocratie . Ces gens là qui s’imaginent montrer leur mécontentement en agissant ainsi ne font que permettre l’élection de n’importe quel parvenu tel que micron !!!.
    Le parvenu se fout comme de sa première chaussette de leur mécontentement. Il n’a pas à en tenir compte. Il est élu et à partir de là il a les moyens de faire ce qu’il veut comme il veut . N’est-ce pas ce qu’a fait micron après avoir été élu . Alors cette fameuse protestation des abstentionnistes et des votes blancs a servi à quoi ??? A rien du tout sinon , ô paradoxe à faire monter sur le trône le pire ennemi du peuple, qui s’est largement gaussé de tous ces co…ds qui ont cru en n’allant pas voter qu’ils passeraient au travers des gouttes. Sur ce point micron a raison, les Français sont faciles à berner !!! .On peut se désinteresser de la politique, mais la politique elle s’intéresse toujours à vous et surtout à votre porte monnaie ! S’abstenir, n’empêchera pas de subir comme les autres les méfaits de la classe dirigeante, S’abstenir, n’empêche rien , ne résout rien. S’abstenir, quand la situation est grave, n’est rien de plus qu’une désertion face à l’ennemi, une lâcheté qui veut se la jouer rebelle, une illusion trompeuse !!!!
    Il faut voter, et voter sur un nom, une liste mais il faut voter, ce n’est que comme cela que les choses pourront éventuellement bouger.
    S’abstenir c’est donner un blanc seing à la racaille Mondialo islamo nazi et c’est tout
    Alors , pour les patriotes, il faut voter et voter MLP rien d’autre !!!

      1. Avatarbm77

        je plussoie Annie , vraiment bien dit Vendéenne c’est le bon sens qui parle!
        Faut voter Marine on a plus le choix et je suis tout à fait d’accord avec vous , les abstentionnistes m’exaspèrent à un point incroyable , ils se croient subversifs , mais ce ne sont que de parfaits imbéciles , car ils ne votent pas mais laissent aux autres le soin de le faire à leur place tout en s’imaginant en plus qu’ils ont fait un acte de résistance!! C’est grâce à eux que nous avons eux les trois guignols qui se sont succédés qui ont pu gouverner avec un quart des électeurs . Bravo beau résultat !! Vous pouvez être fiers de vous les abstentionnistes !!!
        j’ai voté à tous les scrutins je ne crois pas en avoir raté un seul depuis 1978.
        J’ai voté des fois pour mon candidat favori et parfois j’ai voté surtout contre celui qui était en face !!
        Cela sert à ça le droit de vote contribuer à ce que le peuple soit parfois l’arbitre .
        De plus on n’a pas le droit de se plaindre et ne pas utiliser tous les moyens mis à notre disposition pour faire valoir ne serait-ce que cette infime possibilité de faire basculer les choses . Certains s’abstiennent en invoquant le « tous pourri « .
        Ils s’imaginent trouver la perfection, hors elle n’existe pas, D’ailleurs les hommes providentiels rassemblant des foules qui les trouvaient parfaits se sont révélés être des tyrans et ont été parfois jugés par l’histoire !
        Il faut souvent voter pour le moins pire !

  5. MaximeMaxime

    A propos du CFCM, une belle preuve de communautarisme :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/christchurch-le-conseil-francais-du-culte-musulman-porte-plainte-contre-facebook-et-youtube-20190325
    « Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé aujourd’hui qu’il portait plainte contre Facebook France et Youtube France pour avoir diffusé la vidéo du massacre de 50 fidèles par un extrémiste australien à Christchurch, en Nouvelle Zélande ».
    On se demande bien en quoi cela intéresse le CFCM, puisque l’attentat n’a pas eu lieu en France : en effet, selon le Figaro, il s’agit d’une « association indépendante ayant pour vocation de représenter les musulmans de France, porte plainte pour « diffusion de message à caractère violent incitant au terrorisme ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine susceptible d’être vu ou perçu par un mineur ».
    Alors même que le texte vise la « dignité humaine », le CFCM se manifeste avant tout parce qu’il s’agit de musulmans… L’opposition est très tranchée entre l’universalisme républicain, qui conduit le texte à disposer sans viser une catégorie précise d’être humain, et l’attitude du CFCM qui considère le musulman avant de considérer l’être humain en portant plainte.
    Le procureur de la République n’est-il pas assez grand pour savoir ce qu’il doit faire sans que le CFCM lui mette la pression en rendant publique une plainte relative à un acte dont il n’est pas la victime ?

  6. AvatarAdalbert le Grand

    Ils ont bien raison de rester cachés et anonymes. Car personne n’est à l’abri de la haine musulmane (islamophobie, dans le sens que ce mot devrait avoir, malheureusement inversé par la propagande islamo-gauchiste).

    Aujourd’hui on sait très bien ce qui arrive à ceux qui osent braver publiquement le doux et pacifique islam des musulmans modérés d’amour.

    Ceux de Charlie-Hebdo sont morts pour la plupart, et ceux qui ne le sont pas encore doivent vivre sous protection policière permanente, comme de vulgaires Salman Rushdie ou Taslima Nasreen,

    Des gens comme Zineb el Razhoui, Jeannette Bougrab, Eric Zemmour sont également à ce régime. Autant dire qu’ils n’ont plus une vie normale, plus de liberté d’aller et de venir.Où sont les drouâdelaummistes pour se battre contre cela? Trop occupé à défendre l’islam, car eux aussi en réalité ont les foies, la pétoche, la trouille des joyeux barbus.

    Voilà le monde où nous vivons: un monde soumis à la terreur. Et pas n’importe laquelle, une seule et unique (sauf la Corée du Nord): la terreur de l’islam, du fascisme et du totalitarisme de l’organisation des musulmans (en arabe: oumma)

  7. Avatarfrejusien

    Ils nous pourrissent la vie au quotidien, mais si tu as le malheur de le leur faire remarquer, c’est foutu, ils ne te lâchent plus, ils s’accrochent à tes basques, comme des chiens teigneux et rameutent toute la communauté, ils fonctionnent comme ça.

    Brenton Tarrant a été sidéré quand il est venu visiter la France de constater que toutes les villes et les villages étaient envahis,

    Le collectif a toutes les raisons de rester anonyme, pour garder sa liberté d’action.et garantir sa sécurité, car en France , il n’y a plus de sécurité ni de liberté pour ceux qui osent dénoncer l’invasion et l’islamisation

    Pourquoi cette invasion est-elle si facile ? et facilitée ?

    on remarque la réaction des néo-zélandais, ils pleurent, ils compatissent, ils soutiennent les musulmans, ce sont des chrétiens qui ont de l’empathie pour d’autres humains,

    on compare avec les attentats musulmans : dans toutes les grandes villes musulmanes, les foules hurlent de joie, dansent et crient dans les rues, ils fêtent la mort et l’assassinat des chrétiens,

    Voilà pourquoi, nous étions perdus d’avance,
    si on ajoute à cela , la forte mobilisation de la gauche en faveur de l’islam, la haine viscérale exprimée par les cocos dès qu’on ose aborder le sujet, on voit que le conditionnement était présent depuis bien 40 ans et plus

  8. Avatarpaul-andré tournelle

    A mon humble avis , l’islamisation de la france a commencé bien avant sous giscard-d’estaing en 1974.
    En 29 avril 1976, jacques chirac , premier ministre de giscard signe le décret sur le regroupement familial.

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Décret qui n’était que l’application d’une directive imposée par l’Europe (à l’époque CEE), ne jamais l’oublier.

Comments are closed.