Blanquer ment : il a bien supprimé Verdun des programmes… quelles ordures ces macroniens !


Blanquer ment : il a bien supprimé Verdun des programmes… quelles ordures ces macroniens !

Il ne suffisait pas que Hollande, après avoir voulu faire chanter Black M à Verdun ait fait piétiner les tombes de nos poilus. Photo ci-dessus.

Voilà que, au nom d’une « vision internationale » les programmes officiels ont fait disparaître Verdun au profit de la Somme.

On retiendra ce mot « international ». Avec Macron tout ce qui est strictement national est à bannir, à oublier. Ne vaut que ce qui est européen et international.

http://cache.media.education.gouv.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/93/9/spe577_annexe2_1062939.pdf

4 points et dates importantes : Début de la guerre, les Dardanelles, la bataille de la Somme, et mars 1918.

Pas de trace de Verdun…

Mais Blanquer a inventé les points de programme subliminaux… Verdun n’est pas prévu explicitement mais, par miracle, vous allez en entendre parler…

Et de se cacher derrière les programmes actuels absolument délirants, un mélange de thèmes et de questions à croiser selon le bon vouloir du prof…  Des têtes de chapitre sans précisions autres. Ce qui ne veut pas dire que Verdun n’était pas abordé… Tandis qu’à présent ce qui est incontournable est bien précisé, permettant de laisser de côté le reste !

https://www.education.gouv.fr/cid53319/mene1019675a.html

 

Blanquer peut bien jurer, croix de bois croix de fer que mais bien sûr on parlera toujours de Verdun. Sauf… que cela ne fait pas partie des points obligatoires… et que cela est donc laissé au libre choix des enseignants.

Or, on sait que nombre de profs, notamment d’histoire-geo émargent comme la De Cock au NPA, s’opposent au roman national et réécrivent l’histoire, il y a de quoi s’inquiéter.

http://resistancerepublicaine.com/search/de%20cock

 

Et ce ne sont pas les protestations de Christine Guimonnet, de l’Association des Professeurs d’Histoire-Geo qui vont nous rassurer  :

Comme le rappelle, Christine Guimonnet, professeure d’histoire géographie et secrétaire générale l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie (APHG), si Verdun ne figure pas parmi les « points de passage obligatoires » du manuel, cela ne signifie pas que les enseignants resteront muets sur le sujet. Au nom, notamment, de leur « liberté pédagogique ».

« Pour traiter l’intitulé de la question, nous faisons ce que nous voulons. Je n’ai jamais enseigné la Première Guerre mondiale sans parler de Verdun. Ce sont des faux débats. Il y a cette idée sous-jacente qu’on ne fait pas notre boulot ! Qu’on nous laisse travailler, avec des conditions de travail correctes notamment en évitant d’avoir les épreuves de bac un mois avant la rentrée des classes », rappelle-t-elle. « C’est une méconnaissance totale du travail que l’on fait », tonne Christine Guimonnet qui dénonce une « mythologie totale autour la notion de disparition de la bataille de Verdun ».

Ah ! La liberté pédagogique… Ah ! la bonne volonté des profs…

Quand on sait que trop d’enseignants font passer leurs engagements politiques avant leur éthique, que nombre d’enseignants voudraient voir réécrite la Marseillaise, voudraient voir disparaître même l’évocation des guerres… Il y a de quoi se faire des cheveux blancs.

 

Et Blanquer qui nous prend pour des cons :

Je lui ai répondu :

Indissociable… pour qui veut en parler. En France, même des points obligatoires du programme ne sont pas traités par nombre de profs, par manque de bonne volonté, par manque de temps, par incompétence, par idéologie, pour acheter la paix ( la Shoah en banlieue, par exemple), alors… des points laissés à l’appréciation des profs ! Pfff !

Mais Blanquer n’endormira pas les Lorrains comme ça…

On s’associe à eux et on fait circuler sur les réseaux sociaux et dans les courriers des lecteurs nos protestations, bien entendu.

https://www.estrepublicain.fr/edition-de-verdun/2019/03/23/la-deuxieme-bataille-de-verdun-est-enclenchee

Un coup de tonnerre vient de s’abattre sur la Lorraine, spécialement en Meuse.
Quelques jours après les commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, l’Est Républicainnous apprend que la bataille de Verdunsera bonnement et simplement supprimée des nouveaux programmes officiels de lycée annoncés pour la rentrée de septembre 2019. Cette partie de l’histoire sera remplacée par, tenez vous bien, la bataille de la Somme, considérée comme plus… internationale ! #BienvenueÀMamaillouLand

La colère est rapidement montée en Meuse lorsque la nouvelle est tombée. Voici le message de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est :

« Le Conseil supérieur des programmes a décidé que la bataille de Verdun ne serait plus enseignée dans les lycées dès la rentrée 2019. C’est une faute contre l’esprit ! Car Verdun n’est pas un simple événement historique, c’est un « lieu de mémoire » qui symbolise tout à la fois les déchirements franco-allemands et la réconciliation de nos deux nations.

J’appelle les historiens français et allemands, les élus et les citoyens du Grand Est à se mobiliser contre cette décision inique.

Verdun appartient à la mémoire collective de la France et de l’Europe. #VERDUN »

L’article de l’Est Républicain se termine avec ces mots : Une nouvelle bataille de Verdun s’ouvre. Celle de sa mémoire pour les générations futures d’élèves.

https://www.le-lorrain.fr/blog/2019/03/23/la-bataille-de-verdun-a-ete-supprimee-des-programmes-pour-la-rentree-2019/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Blanquer ment : il a bien supprimé Verdun des programmes… quelles ordures ces macroniens !

  1. AvatarHervé

    Il semble devenu évident,que Macron et son gouvernement préfèrent les homos Africains,détestant les blancs,ainsi que les Drags-Queens bariolées,venus faire la morale à nos enfants,dans les classes primaires,plutôt que les défenseurs de notre identité et de nos valeurs..! Avec comme exemple,pour notre peuple,de telles marionnettes au pouvoir,ne sachant plus très bien faire la différence entre un homme et une femme (voir l’épouvantail à moineaux « Français »,qui doit aller représenter la France au concours de l’Eurovision),les musulmans n’auront bientôt aucun mal à nous soumettre à leur volonté..!

  2. AvatarFomalo

    Il est né où le maqueron? Pas à Verdun, c’est sûr, mais à Amiens (Somme) et son adversaire à exclure se trouve être sous le patronage de « Jeanne la bonne Lorraine », ..Non? Si! Cherchez le lien… Mais ce n’est plus un valet Blanquer, ni même un lèche-cul, c’est un suce-pet!

  3. AvatarG L

    C’est vraiment honteux !
    Christine a parfaitement compris le problème : après le sacrilège de la horde de jeunes décervelés lancés au galop dans le Cimetière National pour en piétiner les tombes, maintenant l’impasse faite volontairement sur cette bataille qui est plus qu’un symbole dans l’histoire de France a pour but l’effacement du sentiment national en attendant l’effacement pur et simple de notre pays.

    On le sait, ces démons européo-mondialistes procèdent par petites étapes, par touches successives selon la méthode professée et instaurée par leur idole Jean Monnet. Il y a quelques années, ils déjà avaient pris la décision de hisser le drapeau allemand sur le fort de Douaumont… Ils ont de la suite dans les idées et rien ne les arrêtera.

    Si nous ne faisons rien, ils arriveront à détruire complétement notre pays, et la question qui se pose maintenant, c’est avec quelles armes combattre ces démons, car il y a urgence et nous sommes au bord du gouffre…

  4. Avatarvieux bidasse.

    Donc, il faudra qu’il arrive à expliquer pourquoi l’armée anglaise fut saignée sur la Somme, pour retirer une partie de la pression sur Verdun.
    Mais il est vrai qu’on se demande aussi pourquoi les boches nous ont tant fait la guerre, alors qu’il suffisait qu’ils attendent.

    1. AvatarCrina

      « Mais il est vrai qu’on se demande aussi pourquoi les boches nous ont tant fait la guerre, alors qu’il suffisait qu’ils attendent. »
      Parce que c’est leur activité. Regarder l’histoire (qu’ils veulent effacer ) , tout leur histoire n’ont fait que ça – la guerre.
      Effacer Verdun c’est dans le contexte. Depuis 11 mars quand la France est devenue un LANDE ALLEMANDE le respect pour les dominateurs oblige.
      Il fallait s’attendre à ça ! Mr. Macron a refusé l’hommage solennel aux soldats tombés pour la patrie à l’occasion de la 100 ème anniversaire. On pouvait pas froisser nos nouveaux dominateurs.

      1. Avatarvieux bidasse.

        C’est ce que je voulais dire:
        Allez vers les Sud, en été, et regardez les plaques des voitures….et vous verrez que nous (avec les alliés), les avons foutus dehors…
        En ce qui me concerne, je n’oublie pas l’ossuaire de Verdun, même si des chleuhs ont été mélangés.

  5. Avatarpatito

    d’un autre coté cela va soulager les parents des petits souchiens qui avaient bien du mal à expliquer à leurs petites têtes blondes pourquoi leurs arrières grands pères étaient morts ou étaient revenus avec la gueule cassée .
    Si c’était pour la France ……. ils sont morts deux fois quand on voit ce qu’elle est devenue .

Comments are closed.