Dans la France profonde, ça sent encore bon la bouse, on s’y moque allègrement des moeurs musulmanes


Dans la France profonde, ça sent encore bon la bouse, on s’y moque allègrement des moeurs musulmanes

Dimanche dernier, j’ai eu le bonheur d’assister à la nouvelle représentation 2019 d’une troupe de théâtre-patoisan-cabaret bien connue dans le poitou-Charentes  mais que je ne nommerai pas, pour éviter de la faire repérer par Big Brother.

Dans un village plus que sympathique, salle des fêtes ouverte généreusement pour l’occasion, 8 euros l’entrée adultes, merveilles-maison,  cidre,  bière, jus de fruits vraiment pas chers pendant l’entracte…

2 heures 30 de spectacle pour les » ploucs » ( comme disait Royal en rentrant sur Melle 79 ), les « sans-dents » , les alcooliques et les incultes  » qui ne comprennent pas la pensée complexe » de Macrotte , pardon de Macron.( c’est vrai qu’à la campagne, les crottes ne sont pas du tout snobées, crottes de chiens, de chats, bouses de vaches et autres gros animaux, étrons des petits volatiles).

Cependant, dans nos campagnes, 2 espèces ( j’allais dire : 2 races, MOT INTERDIT !) sont inconnues :

– le Dodo , le Raphus Cucullatus de l’île Maurice, disparu hélas depuis longtemps.

– et le Macrotte , le Ratus Cucullapralinus, non disparu, hélas, trois fois hélas , et qui sévit surtout dans les grandes villes de France , mais pas dans nos chères campagnes qui ont gardé le bon sens agricole.

Mais revenons à nos moutons.

Environ 300 personnes, la plupart des retraités locaux , et pas mal de jeunes : les parents et familles des 12 valeureux adolescents bénévoles qui ont participé activement aux sketches, chansons, danses… avec les grands.

Bien entendu, les grands thèmes étaient la vraie France, la campagne ( si peu  chère à BHL et autres snobs des salons parisiens) , l’ancienne école, la solidarité, le respect des coutumes régionales.

L ‘un des principaux rôles était donné à une charmante jeune créole bien dodue ( Martiniquaise ? ) qui jouait la maîtresse d’école en 1926, ordonnant à ses élèves de ne plus parler patois mais FRANCAIS ( qu’elle a répété plusieurs fois ) , chantant en solo ALLELUIA ,  puis orchestrant un show genre New-York, mais bon, faut bien attirer un peu nos jeunes….

Puis  le sketch qui mettait en relation 2 hommes célibataires et 2 femmes célibataires , séparés par une cloison , était désopilant ( dans le but de  » s’acoupier » évidemment ).

En effet, le « Mohammed » prétendant (joué par un Français de souche ..)  est très vite devenu grossier, agressif et a posé la question :  » j’ai 3 femmes déjà à la maison, est-ce que tu vas leur obéir, si tu es la 4 ème ??« .

Bien entendu, la charentaise concernée a refusé aussitot  et là Mohammed s’est déchaîné , essayant de briser la cloison !!

La femme est sortie, épouvantée , et on lui a dit qu’elle était disqualifiée, elle a répondu :

 » tant mieux ! heureusement et j’ai eu de la chance d’échapper à ça !! ».

Et là ,  la moitié de la salle a applaudi chaleureusement cette réflexion !!

Il y a encore de l’espoir en France, vive la France et nos campagnes.

PS – pas un seul CPF parmi les 300 spectateurs et même chose 8 jours auparavant dans un repas fort copieux et bruyant de chasseurs dans le 17

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre17430

Né en 1948 dans le 17, VRP retraité, patriote, mélomane et grand lecteur


8 thoughts on “Dans la France profonde, ça sent encore bon la bouse, on s’y moque allègrement des moeurs musulmanes

  1. SarisseSarisse

    La force des régions de France.
    C’est comme les pastorales de Mauléon en Soule (Pays Basque) , on a pas peur d’y rappeler le rôle particulièrement invasif du sarrazin.
    Et même en basque on comprend très bien!

  2. AvatarCharles Martel 02

    Oui il y a encore des coins protégés de la merde musulmane, mais ces endroits ne sont qu’en sursis. Comme cela est arrivé dans d’autres endroits,les gens verrons un jour arriver une famille de muzz, puis le cousin, le beau frère etc etc et puis les gamins qui très vite commenceront à voler, dégrader quelques façades etc Et puis en arriveront d’autres (bin oui,le regroupement familial) et on commencera à voir une ou deux bâchées sur le marché, parallèlement les vols et dégradations deviendront plus fréquents, plus graves, jusqu’au jour où, stupéfaction, il y aura un meurtre dans le village, puis un viol.. La fête du village, habituellement si bon enfant et sympathique, se transformera en rixe entre bandes rivales et en baston. De manière concomitante les rues du village se joncheront progressivement de crachats et de merdes humaine (oui ces gens pissent et chient à même la rue); les petits jardins publics si bien fleuris seront dévastés et serviront de « marché à la dope ». Puis on commencera à avoir des repas de substitution à la cantine (ah oui bien sûr le vivre ensemble). Progressivement dans les rues on entendra de la musique orientale et parler un sabir qui vous écorche les oreilles et puis un jour les mahométans iront gueuler pour avoir une salle de prière. Et si la population de chasseurs essaie de réagir, soyez tranquilles, les flics, toujours aux abonnés absents quand on a besoin d’eux, seront là et bien là pour réprimer et faire chier tout bon français qui commencera à en avoir marre de ces envahisseurs de merde. Et les choses iront ainsi jusqu’au jour où ce bel endroit qui fleurait si bon la France ne sera plus qu’un nouveau Bab El Oued rempli de « Moulouds », car les français excédés et totalement lâchés par les pouvoirs publics auront foutu le camp, la vie étant devenue impossible pour eux.. Voila en résumé comment ça risque de se passer comme cela s’est passé dans beaucoup de coins tranquilles qui fleuraient bon la France…
    Et je précise que je n’invente rien car j’ai vécu ce dont je parle ici

    1. AvatarCUPIDONNET

      Vous avez oublié le stand musulman à la fête communale puis le petit magasin qui s’ouvre au cœur du village…
      Cela va continuer encore quelques mois…
      Puis en fin d’année les choses sérieuses contre les islamistes font commencer. Puis en une deuxième vague l’année prochaine, contre les musulmans. Et surtout en région parisienne. Tout cela dans une incertitude et flou politique qui favoriseront…

  3. Avatarpier

    il a encore des coins pénards , même dans le sud et entre autre dans l ‘Hérault , mais loin de Montpellier et de Béziers ;
    ( les brigandes censurées sont à la Salvetat )
    des patelins de 480 habitants , sans transport en commun , sans cantine , évidement sans piscine et patinoire , ni commerce
    Avec des vieux , des vignerons , des amateurs de siflards et pinard , des chasseurs qui s ‘ils voyaient 1 barbu auraient vite fait de croire que c ‘est un cochon sauvage .
    Pas trop de service postal , pas d ‘assistante sociale pour filer des allocs au cpf , et la terre est basse dans ces coins pénards .
    Seulement beaucoup redoutent le futur contrôle technique qui va envoyer leur vieille guimbarde à la casse , mais bien utile pour faire les 10 kilomètres
    pour aller à l ‘hyper marché et voir le docteur

    1. Avatarexocet

      sauf qu’une grande partie de nos vielles bagnole encore en état de rouler sont envoyés en Afrique, là les soit disant écologistes ne disent riens, et les petits branleurs de 15 ans qui font grèves pour le climat non-plus. Cela me rappelle les primes à la casse baladurette et jupette dans les années 90, revendu dans les pays de l’est. C’est quand même bizarre que nos vieilles caisses polluts en France mais jamais aux dehors de nos frontières,

      1. Avatarpier

        et les diésel allemands recherchés par les polonais …
        de préférence ceux sans pot catalytique , c ‘est moins cher , moins d ‘entretien
        mais depuis cher nobil l ‘on sait que les nuages ne passent pas le RHIN

  4. Avatarpalimola

    Charles Martel 02 décrit parfaitement ce qui se produit dans ces endroits tranquilles quand débarquent des musulmans après c’est l’enfer enfin pour les gens normaux qui finissent par partir .

  5. Avatarclairement

    Un cousin qui allait s’occuper de ses animaux avec son chien avec qui j’échangeais quelques mots ce matin me disait à propos des arabo-musulmans :
    :
     » il y en bien quelques uns mais il ne bronchent pas  »

    Il vaut mieux pour eux.

    ON LES TOLERE si ils sont pas trop nombreux et qu’ils n’emmerdent pas !

Comments are closed.