Même le fondateur de Greenpeace dénonce le canular mondial du réchauffement climatique anthropique


Même le fondateur de Greenpeace dénonce le canular mondial du réchauffement climatique anthropique
Il faut vraiment que l’imposture écologique soit énorme pour que même le co-fondateur de Green Peace la dénonce ! Même Greenpeace…

Le fondateur de Greenpeace dénonce le canular mondial du réchauffement climatique anthropique

Patrick Moore, cofondateur et ancien président de Greenpeace Canada, a décrit les machinations cyniques et corrompues qui alimentent le récit du réchauffement climatique anthropocentrique et du « changement climatique » dans une interview accordée mercredi au magazine Breitbart News sur SiriusXM, avec les animateurs Rebecca Mansour et Joel Pollak.

Moore a expliqué comment les partisans du changement climatique tiraient parti de la peur et de la culpabilité:

La peur a été utilisée tout au long de l’histoire pour contrôler l’esprit et le porte-monnaie des gens et tout le reste, et la catastrophe climatique est strictement une campagne basée sur la peur – enfin, la peur et la culpabilité – vous craignez de tuer vos enfants parce que vous les conduisez dans votre SUV et en émettant du dioxyde de carbone dans l’atmosphère et vous vous sentez coupable de le faire. Il n’y a pas de motivation plus forte que ces deux choses là.

Les scientifiques sont cooptés et corrompus par les politiciens et les bureaucraties investies dans la propagande du «changement climatique» afin de centraliser davantage le pouvoir et le contrôle politiques, a expliqué Moore.

Moore a souligné comment les entreprises «vertes» parasitent les contribuables via des réglementations favorables et des subventions apparemment justifiées par les menaces alléguées du récit susmentionné, tout en bénéficiant d’une protection propagandiste à travers les médias. »

Ainsi, le mouvement écologiste crée des histoires qui suscitent la peur chez le public. Vous avez la caisse de résonance des médias – de fausses nouvelles – qui répète encore et encore que les gens tuent leurs enfants. Et puis, vous avez les politiciens verts qui achètent des scientifiques avec de l’argent du gouvernement pour créer la peur chez les gens grâce à des documents d’allure scientifique.

Et puis, vous avez les entreprises vertes, les personnes à la recherche de rentes et les capitalistes subalternes qui profitent des subventions massives, des énormes déductions fiscales et des mandats des gouvernements pour faire fortune. Et puis, bien sûr, vous avez des scientifiques qui participent de leur plein gré à tout ceci, ils vivent essentiellement des subventions gouvernementales.

Quand ils parlent du consensus de 99% [parmi les scientifiques] au sujet du changement climatique, c’est un nombre complètement ridicule et faux. Mais la plupart des scientifiques ( des « scientifiques » entre guillemets) qui défendent cette théorie catastrophe sont payés avec de l’argent public, ils ne sont pas payés par General Electric, Dupont ou 3M pour effectuer cette recherche, car les entreprises privées s’attendent à quelque chose d’utile pour leurs recherches qui pourraient produire un meilleur produit et leur faire un profit à la fin.

Mais la plupart de ces soi-disant scientifiques ne font que créer plus de peur pour que les politiciens l’utilisent pour contrôler l’esprit des gens et obtenir leur vote, car certaines personnes sont convaincues: « Oh, cet homme politique peut sauver mon enfant de certains malheurs ».

Le récit du réchauffement climatique anthropique ou «changement climatique» est une menace existentielle pour la raison, a averti Moore:

C’est le plus grand mensonge depuis que les gens pensaient que la Terre était au centre de l’univers. C’est du même acabit que Galileo. Si vous vous en souvenez bien, Galileo a découvert que le soleil était au centre du système solaire et que la Terre tournait autour de lui. Il a été condamné à mort par l’Église catholique et ce n’est que parce qu’il s’est rétracté qu’il a été autorisé à vivre en résidence surveillée pour le restant de ses jours.

C’est donc au début de ce que nous appelons les Lumières, lorsque la science est devenue le moyen par lequel nous avons acquis des connaissances au lieu d’utiliser la superstition et d’utiliser des démons invisibles, etc., nous avons commencé à comprendre qu’il fallait observer les événements réels et ensuite vous devez répéter ces observations encore et encore, et c’est concrètement la méthode scientifique.

« Mais cette abomination qui se produit aujourd’hui dans le domaine du climat est la plus grande menace pour les connaissance qui se soit produite depuis Galileo », a déclaré Moore. “Rien d’autre ne s’en approche. C’est l’une des terribles choses qui est arrivée à la science pendant son histoire. »

https://www.alterinfo.ch/2019/03/20/le-fondateur-de-greenpeace-denonce-le-canular-mondial-du-rechauffement-climatique-anthropique/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Même le fondateur de Greenpeace dénonce le canular mondial du réchauffement climatique anthropique

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Les scientifiques, les vrais, au sens des chercheurs qui font leur recherche avec un soucis d’innovation, d’éthique et d’honnêteté, sont tout simplement muselés par le fait que les gouvernements ne donnent plus un kopeck pour qu’ils fassent librement une recherche fondamentale honnête et sérieuse. La recherche scientifique est une sorte d’investissement couteux basé sur le pari qu’elle produira des connaissance exploitables mais on ne peut pas savoir à coup sûr quand ces connaissances pourront déboucher sur des applications lucratives. Comme dit ici, les industries ne financent que des recherches qui leur permettront d’avoir un profit à court terme, c’est normal, faire du profit (honnêtement il va sans dire) c’est la vocation des entreprises et des industriels. Alors quand les gouvernements ne jouent plus le jeu et font volontairement tarir les sources de financement indispensables à la recherche fondamentale que reste-t-il aux chercheurs s’ils veulent néanmoins garder une activité permettant de faire bouffer leurs familles? Car les scientifiques sont aussi des pères et mères de familles qui bossent dur, très dur, pour faire vivre leurs familles

    1) Soit ils font les putes et acceptent de faire de leur plein gré des recherches pipées financées par des industriels peu scrupuleux (et ils deviennent légion) dont les résultats devront nécessairement servir la cause et le profit de celui qui finance au mépris de toute honnêteté et d’éthique scientifique. C’est ainsi que les chercheurs financés par Monsanto tendront à nous démontrer que le glyphosate est tout a fait inoffensif ou que ceux financés par les fabricants de téléphones portables vous jureront, résultats (pipés) à l’appui, que les ondes d’un portable sont inoffensives, ou encore que la cigarette électronique est beaucoup plus dangereuse que la vraie cigarette et le tabac etc

    2) Soit, suivant un schéma similaire, ils font les putes pour les gouvernements en bossant avec des finances d’état qui ne leur sont octroyées que pour confirmer (et surtout pas infirmer) des hypothèses qui serviront de prétextes à l’état pour nous pomper du fric. Par exemple que les poêles à bois sont nocifs pour la santé (ils ont découvert récemment les micro-particules connues des scientifiques depuis des décennies et qui ont toujours existé) ce qui pourra justifier une taxe dite « écologique » sur le bois ou les poêles à bois. Ces chercheurs rentrent ainsi dans le jeu des gouvernements comme cela a été bien décrit dans l’article ci-dessus et la science honnête et sérieuse passe à la trappe. Ces scientifiques deviendront complices de nos salopards de politicards qui nous taxeront encore et encore pour « sauver la planète » sur une base de peur et de culpabilité du couillon moyen qui paiera ses taxes et se laissera tondre pour sauver la planète et l’avenir de ses enfants etc .

    De nos jour un chercheur qui veut vivre de son travail n’a plus d’autres choix que de faire de la recherche scientifique faussée, dirigée et trafiquée coute que coute pour obtenir le résultat que désire celui qui finance cette recherche. La recherche faite pour sa « beauté » pour le désir de « découvrir » et de « savoir », d’apporter à l’humanité une « connaissance » au sens d’un Pasteur, d’un Calmette, d’un Lavoisier, d’un Newton, de Creek et Watson, de Pierre et Marie Curie et de bien d’autres illustres scientifiques dans tous les domaines n’existe plus. Cette recherche passionnée, intègre et honnête qui a été la base de toutes les avancées médicales, technologiques, philosophiques, sociétale que nous connaissons et morte, tuée par le principe malsain et délétère qui régit désormais nos société modernes : « faire du fric encore et toujours plus à tout prix et au mépris de toute éthique et de toute honnêteté ».

    Je ne prendrai guère de risque si je vous prédis qu’un jour peut être, quelques scientifiques bien financés nous démontreront très sérieusement que péter ça met la planète et nos enfants en danger (ils ont déjà commencé à le dire pour les vaches et les moutons) et qu’il faut très vite agir. Forts de ça, nos gouvernements, après un battage assourdissant fait par les médias aux ordres, nous imposeront des gazomètres au cul pour taxer chaque pet que l’on expulsera, ou bien un industriel bien en manche avec quelques pourritures de politicards vous proposera un filtre à cartouche interchangeable (faut garder le mouton captif) rendu obligatoire par une loi à la con pour capter le méthane que vous émettez en pétant et ainsi sauver la planète. Ça peut paraitre totalement louf ce que je dis là mais il y a bien des choses qui nous paraissaient invraisemblables il y a 50 ans qui aujourd’hui sont devenues une réalité.

    Ce qui est triste c’est qu’avec de tels principes tordus nos société modernes ne peuvent que tomber dans le déclin et la décadence, et nous pouvons, aujourd’hui déjà, constater que tous les indicateurs sont allumés.

    1. AvatarFomalo

      Votre commentaire est bien venu @Charles Martel 02. En dehors des « allumés » toujours possibles dans chacune des catégories évoquées (privé et public), vos deux points de vue se justifient totalement, si l’on pense (je n’ai suivi seulement que quelques années entre 1990 et 2000 la recherche sur les médicaments) au sort qui a été réservé par les autorités françaises à M. Beljansky pour les traitements anti cancer ou à Jurasunas et le germanium, ou à Loïc le Ribaut pour son silicium. Bref, labos mis à sac, installations détruites, témoignages tardifs et calomnieux des patentés de la « science » -contrairement à l’état des patients….. On ne parle même pas des laboratoires homéopathiques que B…… a quasiment tous rachetés en France, avec des centaines de souches « volatilisées », de teintures- mères disparues.. etc. Le filtre de méthane à cartouche interchangeable est une brillante idée, qui me semble préfigurer le filtre à évaluation de la durée de vie avant le référendum citoyen sur l’euthanasie (RCSE) !

  2. AvatarCASTO

    Merci et Honneur à Mr Moore. (Et merci à RR !)

    Sauf pour ses « cours » d’histoire 🙂
    — Car ce n’est pas Galilée qui a « découvert » que le soleil était au centre du système solaire, mais bien Copernic (un prêtre, un siècle avant ; d’où l’expression « révolution copernicienne ». Et son hypothèse fut bien reçue à Rome !).
    — Et iGalilée n’a JAMAIS été condamné à mort par l’Église catholique : il était trop honoré pour cela. Et surtout, la peine capitale était RARISSIME même et SURTOUT sous l’inquisition ; à ne pas confondre avec les buchers des sorcières, qui sévirent dans les régions protestantes où l’inquisition n’était pas appliquée (de fait, celle-ci évita un maximum de victimes innocentes, contrairement à ce que répète la doxa).

    1. Avatar@D.P.

      Par contre, pour Giordano Bruno (https://fr.wikipedia.org/wiki/Giordano_Bruno), son attachement à la théorie de Copernic a été considérée comme un des péchés capitaux, pour lesquels il a été condamné à être brûlé vif et exécuté en 1600. Malgré des multiples propositions de rétractation, il a persisté sur son point de vue (désapprouvé, bien sûr, par 100% de la communauté scientifique et politico-théologique d’époque).

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Et bien, désolée, mais en cliquant dans le lien bleu on découvre des commentaires et j’apprends ainsi que ce Moore était un lobbyiste d’industries polluantes avant d’intégrer Greenpeace : une taupe, quoi…

    Et j’ajoute que ce genre d’article ne me convaincra pas. Pour moi le réchauffement climatique est une réalité !

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Oui Olivia, c’est une réalité, mais pour ce qui est d’en rendre l’activité humaine totalement responsable là il faut un peu moduler. Les ères de glaciation et de réchauffement font partie intégrante de la climatologie terrestre on retrouve les traces de ces différentes périodes dans les sous-sols. Le climat se réchauffe actuellement c’est indéniable et l’activité humaine doit y contribuer, mais probablement pas dans les proportions que l’on veut nous faire croire.

    2. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Oui, probablement, le réchauffement est apparemment une réalité, ce n’est pas cela qui est tellement contesté. Le mensonge concerne les causes explicatives. Et en particulier invoquer l’action humaine qui est insignifiante, sauf cas particulier comme la pollution par des plastiques en mer ou jadis les pluies acides et le trou dans la couche d’ozone due à des réfrigérants chlorés et fluorés. En réalité, les causes de ce réchauffement sont naturelles, le climat n’a jamais été stable.

    3. AvatarDorylée

      On ne peut pas convaincre un intégriste chrétien qu’il est impossible de marcher sur l’eau. Pourtant, c’est impossible…

  4. Avatarberger

    Faire peur avec le grand remplacement, çà c’est l’horreur absolue, mais faire peur avec les changement climatique, çà, çà va…..

Comments are closed.