En Corse, la « chasse à l’homme » ne plaît pas au procureur… moi je trouve ça sympa et utile


En Corse, la « chasse à l’homme » ne plaît pas au procureur… moi je trouve ça sympa et utile

Fethi Gadgahdi avait déjà été condamné en 2015 à 18 mois de prison dont 6 avec sursis pour l’agression d’un restaurateur.

En septembre dernier, il donne  un coup de couteau au visage d’un supporteur de 20 ans, membre de l’Orsi Ribelli, l’association de supporters du club ajaccien ACA. Blessé  de la lèvre à l’oreille, la victime reçoit 33 points de suture.

Et contre-attaque immédiatement de son association, Orsi Ribelli, qui dénonce la lâcheté de l’agression, précise que l’agresseur est d’origine nord-africaine, déjà connu pour des faits du même genre.

Des manifestations sont organisées, et, sur les réseaux sociaux, les Corses sont encouragés à trouver le suspect. Au grand dam du Procureur d’Ajaccio, Eric Bouillard, parlant de « chasse à l’homme ».

La chasse à l’homme a été inutile, la police a arrêté Fethi Gadgahdi quelques jours après. Il vient d’être condamné en appel à 6 ans de prison pour « violences volontaires en récidive ».

Le Procureur Eric Bouillard, comme nos politiques, comme les différents ministres de l’Intérieur et de la Justice qui se sont succédé ces dernières années sont d’un autre temps. Ils ne voient pas – ou plutôt ne veulent pas voir- que nos lois, nos règles… faites pour un temps de paix, pour des petits et grands délinquants très minoritaires dans notre société, pour des petits et grands délinquants qui connaissent les règles du jeu et l’acceptent ne peuvent plus fonctionner, ne fonctionnent plus. Parce que la police est débordée, parce que la justice est si bienveillante qu’elle ne dissuade pas et ne fait pas peur, parce que trop de gens appartenant aux nouvelles populations sont violents et que, issus d’une civilisation différente, nos règles, nos lois, notre morale… ne les touchent pas, et ils considèrent même qu’elles ne les concernent pas.

Le seul langage que puissent comprendre nombre de racailles venues d’ailleurs est simple. Rapport de force et violence.

Quelle meilleure façon de faire cesser ce que police et justice sont incapables de faire cesser que de mettre les agresseurs sous la pression du peuple – de la populace diraient nos bobos en se bouchant le nez- ?

Oui; informer et mobiliser le peuple français à chaque fois qu’une ordure blesse et tue, permettre une identification et donc une arrestation plus rapide, ça me semble une bonne idée. N’est-ce pas, d’ailleurs, déjà, ce qui se passe avec les portraits-robots des assassins que l’on projette à la télé, sur les medias, dans les commissariats ?

Bien sûr, on comprend les risques.

Celui que la victime ou sa famille se fasse justice elle-même ?J’avoue que ce qui me semblait inacceptable il y  a 30 ans me séduit à présent. Si un des proches d’une victime du Bataclan faisait  la peau à Abdeslam j’applaudirais. Sans état d’âme. Quand l’Etat, englué dans la bonne conscience, dans les lois européennes, dans le poids des droidelhommistes… entretient à prix d’or un des pires criminels qui est aussi un des hommes les plus dangereux de France, susceptible en sus de générer d’autres morts si des salopards de son acabit avaient l’idée d’une prise d’otages pour exiger sa libération… il n’y a plus qu’une chose à faire, tuer la bête.

Il y a néanmoins des risques liés aux chasses à l’homme et à la justice expéditive qui peut suivre, c’est celui d’une erreur, une confusion, une exécution sans procès d’un innocent, voire l’exécution d’un innocent par un des « chasseurs » désireux de régler des comptes avec lui. C’est un fait, qui n’est pas à négliger effectivement. Et en ce sens, Eric Bouillard fait son boulot en dénonçant la chasse à l’homme.

Néanmoins, eu égard au climat de guerre qui pèse de plus en plus lourdement sur nous, sur la France, eu égard au sentiment de plus en plus fort d’être menacé en permanence, au sentiment que « les autres » vivent une impunité quasi royale, on ne s’en sortira que si nous nous serrons les coudes, si nous considérons que l’agression du voisin, de l’inconnu qui vit à 10 km de chez soi… est une affaire personnelle et que nous devons ne rien laisser passer, ne rien pardonner.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


26 thoughts on “En Corse, la « chasse à l’homme » ne plaît pas au procureur… moi je trouve ça sympa et utile

  1. Avatardmarie

    Madame Tasin, Vous résumez parfaitement l’ambiance actuelle. Il est évident que si la justice ne veut pas prendre les mesures nécessitées par les actes de violence des envahisseurs islamisés, le peuple se fera un devoir et un honneur de rendre une justice, expéditive, à sa place.
    Le risque est, comme vous le dîtes si bien, de punir des gens innocents….
    Mais on ne peut pas faire d’omelette sans casser des oeufs !
    Et ce risque d’erreur sera imputable à l’impéritie de ces juges laxistes répugnant à « punir » réellement des islamistes.

  2. AvatarHellen

    Les Hommes Politiques et les Juges sont grassement payés, pour fermer les yeux sur les agressions, les attentats venant des CPF…
    Par contre, lorsque ce sont des Français de souche… ils ne les ratent pas…!
    Si un jour on peut virer toute cette gangrène, il faudra ne rien oublier, et s’en occuper…
    Bien à vous

  3. AvatarCeltilos

    qu’un jour il arrive qu’un de mes proche soit agressé par qui ou quoi que ce soit je suis sûr d’une chose, la justice n’aura pas le temps d’officier, je serai passé avant elle et cela sans états d’âme, et je me fous absolument des conséquences!

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      idem pour moi, car il ne faut plus compter sur notre justice de merde pour « rendre justice »

  4. AvatarFomalo

    Christine, je suis d’accord avec la diffusion générale (supprimée depuis un lustre à peu près) des photos d’assassins et de terroristes, leur nom etc.. Mais j’ai regardé attentivement l’article relayé par Julien Martel sur RL avant hier, et la vidéo de David Wood expliquant le motif de la surenchère d’une manière très convaincante. Faire ramper le saurien en nous (dont nous voyons toujours la queue ou la gueule comme le disait C.G.Jung, il y a presque un siècle) c’est un travail de longue haleine, moins gratifiant que le martyre et exigeant des acrobaties inouïes pour « contenir » la violence : d’abord la nôtre.. La chasse à l’homme est sans limites. A quelle aune jugerons-nous mieux que les juges les « coupables irrécupérables »??? Tout-à-fait d’accord, il faut informer et diffuser, surtout si la police la justice et le prêt à penser nous dévient le cou pour regarder ailleurs. Mais si nous disposons d’institutions, c’est justement parce qu’elles sont les instruments de l’ordre et de la justice. Et dénoncer leurs incapacités, leurs forfaitures ( ce que vous faites très bien sur ce site), a toujours été le rôle des »veilleurs » ou des lanceurs d’alertes pour garder un centre non poreux.. Je pense que chacun a son rôle, même si je fantasme parfois avec rage sur les fourches ou les bombes H…!

  5. AvatarJolly Rodgers

    au états unis il existe des national deep ou head hunters ( chasseurs national et chasseurs de têtes ) , ce sont des citoyens américains qui demandes une carte d’agrément pour pouvoir pratiquer ce job (ils ont le droits d’être armés, et souvent ils devances même la police dans les arrestations ) . moi sa ne me déplairais pas d’être chasseur de têtes !
    il est clair que avec le climat de guerre civile qui règne actuellement dans notre pays , nous nous devons d’êtres plus solidaires les uns des autres , vus la lâchetés des autorités et la démission des élus et magistrats , c’est a nous français de nous soutenir mutuellement , un français agressé = une émeute . mais pour ça il faudrait expurger l’esprit individualiste , du chacun pour soit que le système a bien dilué dans la population . a nous de diluer notre pensées dans la masse , afin qu’elle reprennent conscience qu’elle est un peuple et qu’elle doit faire qu’un . pour ça c’est dans la batailles des idées que nous transmettront le vent de révolte et l’esprit du bien commun .
    les corses ont encore cet état d’esprit , car ils ont un esprit de clan et de communard avec une forte identité . a nous sur le continent de retrouver cet esprit d’identité .

  6. MaximeMaxime

    Cet article paraît au moment même où je termine « Colomba » de Mérimée.
    Dans cette petit roman, Mérimée fait dire au préfet sa lassitude d’exercer ses fonctions dans une île où les clans familiaux s’opposent et règlent de façon expéditive leurs conflits selon la pratique de la vendetta. Le préfet exprime son désir de revenir en métropole face à un « pays » dont les coutumes sont inconciliables avec le maintien de l’autorité de l’Etat. C’était en 1840, la Corse n’était française que depuis 1768.
    J’ai pensé que ce que ce Mérimée faisait dire à ce préfet, on pourrait de nos jours le faire dire à un policier affecté dans un « territoire perdu de la République »…
    Mérimée évoque les sangliers corses entre autres clichés pittoresques. Ah, si Mérimée avait pu de-viner ce que feraient certains Corses des sangliers ! Il y aurait sans doute consacré quelques lignes parmi les coutumes corses qu’il dépeint dans ce livre…
    http://resistancerepublicaine.com/2015/09/12/obelix-a-sevi-en-corse-une-tete-de-sanglier-sur-une-mosquee/
    http://resistancerepublicaine.com/2018/09/17/tetes-de-sangliers-sur-les-radars-en-corse-un-acte-de-resistance-a-lislamisation/

    1. AvatarMachinchose

      je dois a un chasseur Corse, rencontré il y a au moins 40 ans, d’ avoir appris l’ existence des « cochongliers »
      résultat de l’ hybridation entre un verrat et une Dame sanglier, ou l’ inverse

      il m’ avait deconcerté en me relatant alors combien ces bestioles peuvent etre dangereuses pour un homme isolé, chasseur blessé, le conconglier avec sa bande de copains 7 a 8 bestiaux , te le finit et le dévore en grouikant de bonheur

      juste m’ avait dit ce chasseur, ils ne mangent pas ni les cheveux ni les dents, tout le reste , os compris, ils le digèrent..

      ca laisse songeur…….une de ces racailles bien ficelée et « oubliée  » en forêt….

  7. AvatarBrocard

    « …Le seul langage que puissent comprendre nombre de racailles venues d’ailleurs est simple. Rapport de force et violence…. »
    Exact tout à fait d’accord avec vous !
    Et quand on applique cela, les résultats sont là….
    Il y a quelques années, j’habitais une petite ville de province qui produisait un spectacle nocturne et où les racailles commençaient à commettre des agressions, vols, etc. Un soir à bout de nerfs un groupe de citoyens a décidé de remédier à ces agressions. Bien cachés dans la nuit, ils n’ont pas tarder à voir arriver la racaille. Sans état d’âme, la correction a été sévère. Depuis ce jour, plus aucune tentative d’agression ou de vol n’a été commise. Exemple de réaction efficace. Effectivement le seul langage que ces délinquants comprennent.

  8. AvatarAdalbert le Grand

    A propos de la clémence judiciaire, il faut écouter la fin de l’émission des Grandes Gueules d’hier (20 mars), quand un spectateur vient s’exprimer et raconter son lundi au Palais de Justice de Paris, où il était venu assister aux comparutions immédiates des interpellés du samedi.

    Et le choc qu’il a ressenti en constatant l’impunité et l’impuissance de la « Justice ». Il faut l’entendre raconter le cas du jeune « beur » relaché avec quelques heures de TIG qu’il ne fera jamais, après avoir candidement dit qu’il n’a rien fait et ramassé par hasard des maillots du PSG et des bijoux qui traînaient par terre (ben voyons), et qui une fois sorti libre de la salle se gondole et se congratule avec ses « potes » (du genre « touche pas à mon ») venu le soutenir et l’attendre.

    Tout l’auditoire est resté coi, stupéfait et atterré par son témoignage.

  9. AvatarAngelo mariani

    Ici en corse il n’y a qu’une vrais loi , la Legé corsa , chaque fois qu’une racaille commet une atteinte a un proche ,ou amis on sanctionne sévèrement que cela en déplaise aux lâches dirigeants et institutions de ce pays .ici nous sommes unis et solidaires ce qui malheureusement n’est pas le cas dans hexagone. Il y aurait moins de viols ,agressions si les parents des victimes appliqueraient la loi du talion.

    1. Avatardmarie

      Vous avez raison Angelo, si on pratiquait dans l’hexagone, comme vous le faites en Corse, il y aurait nettement moins de soucis….. Souhaitons que les français se réveillent avant le final…

    2. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Hé oui Angelo, vous êtes totalement dans le vrai et contrairement à ce qu’on essaie de véhiculer comme idée à la con dans l’hexagone, les corses ne sont ni méchants ni inhospitaliers, j’ai beaucoup d’amis corses, je les respecte ainsi que leurs coutumes et leur pays et ils me respectent ainsi que mes coutumes (je ne peux pas parler de mon pays qui est devenu un pays de dhimmis et de lopette boboisantes malfaisants ) et tout va bien.

      1. AvatarAngelo Mariani

        Cher Martel ,Sachez que les corses sont solidaires avec les patriotes de l’hexagone ,le moment venu nous seront nombreux a vos côtés ,pour l’acte final , nous sommes tous Résistants et nationalistes nous luttons tous pour redonner a la France ces vrais valeurs et traditions chrétiennes. Pace et salute fratelli

  10. Avatarsitting bull

    Espérons qu’ un jour l armée prennent le pouvoir et installe le couvre feu et loi martiale , faudrait un général genre de Gaule pour prendre le pouvoir ; un bon dictateur remettrai peut être un semblant d ordre

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      On en a déjà un avec le petit freluquet Macron, mais lui ce n’est pas un « bon » dictateur comme on peut le constater

  11. AvatarDorylée

    Je pense que si une de ces chances pour la France commettait l’irréparable sur un de mes enfants et s’en sorte avec un timbre-amende à 135€ et 3 mois avec sursis comme notre justice nous y habitue, il succomberait rapidement à une attaque de saturnisme fulminant, vous savez, la maladie du plomb…

  12. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Je me souviens d’une anecdote vécue qui date d’une 40aine d’années. Nous avions une propriété de famille sur un plateau de montagne où il y avait très peu d’habitants, juste les gens du coin, bergers, agriculteurs etc. En quelque sorte la bonne France profonde. Cette contrée était traversée par un chemin de randonnée. Deux randonneuses se sont faites agresser par un « estangier », elles sont venues se réfugier au café du bourg (3 maisons et … le bar) où elles ont raconté leur mésaventure et avec l’unique téléphone duquel elles ont alerté la gendarmerie située à 30km de là . Mais 20 minutes plus tard nous étions tous au courant et tout le plateau de montagne était sillonné par les voitures des gens du coin et on voyait les canons de fusil dépasser par les vitres ouvertes, faut dire qu’on connait le coin par cœur et que pour pister un gibier on sait faire, tant et si bien que le criminel, aux abois et constatant qu’il ne pouvait plus s’enfuir a fini par se rendre aux gendarmes. Il faut dire qu’il avait compris qu’il valait mieux pour lui que ce soient les gendarmes qui l’attrapent car il aurait probablement fini dans un trou avec la tronche rectifiée. Voila ,c’est ça qui manque dans cette France boboisée à la con où on lave le cerveau des gens avec des principes à la con qui les transforment en moutons prêts à être égorgés. Si les truands savaient qu’au moindre geste de travers ils se trouvaient avec une meute au cul prête à leur faire payer leurs crimes ça en découragerait beaucoup

    1. Avatardmarie

      Charles Martel, Vous avez résumé notre problème en quelques lignes…
      Il est grand temps de passer à autre chose que de se laisser endormir avec les lois de la raie publique uniquement faites au profit des délinquants et des malfaisants ! Il faut dire que, vue la brochette installée à la tête du tas, ils ont tout intérêt à voter des lois en leur faveur….
      Aux patriotes d’instaurer les leurs !

  13. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Je crois, et c’est dommage, que cette racaille a eu beaucoup de chance d’être retrouvée d’abord par la police.

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Oui c’est évident, car il est près probable que dans l’autre cas la police ne l’aurait pas nécessairement retrouvée notre racaille, il y a des trous de plusieurs centaines de mètres de profondeur dans le coin et parfois on peut y tomber malencontreusement….

Comments are closed.