Le 16 mars, 44 députés sur 577 ont voté privatisation d’ADP, fin tarifs règlementés d’EDF et GDF…


Le 16 mars, 44 députés sur 577 ont voté privatisation d’ADP, fin tarifs règlementés d’EDF et GDF…

Quelle honte !

Et ce scandale a été complètement occulté par les medias. Le 16 mars, on n’a parlé que des boutonneux qui défilaient avec leurs pancartes « bouffe mon clito, pas le climat »et du Fouquet’s. Tout cela pour le plus grand plaisir de Macron. En se gardant bien d’évoquer ce qui venait d’être voté, dépouillant les Français de leurs bijoux de famille, du peu d’avantages qui leur restait.

 

L’Assemblée nationale a validé en nouvelle lecture, ce samedi 16 mars au petit matin, le projet de loi Pacte sur les entreprises. Il prévoit des privatisations, une simplification des seuils fiscaux et sociaux, et un assouplissement des règles pour l’épargne retraite.

Il aura fallu trois longues journées de débats et une nuit blanche aux députés pour voter. Le projet de loi Pacte a finalement été validé à 6h15 ce samedi 16 mars au matin par 27 voix contre 15 et 3 abstentions. Les élus LREM, MoDem et UDI-Agir ont voté pour, l’ensemble de la gauche contre, tandis que LR et Libertés et territoires se sont partagés.

Comme plusieurs élus d’opposition, le chef de file des députés La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a protesté contre ces conditions d’examen nocturne, disant sa « honte » de voir ainsi votées « des mesures si défavorables à la grande masse de ceux qui produisent la richesse de ce pays ».

Laure de La Raudière (UDI-Agir) a critiqué en séance un projet de loi devenu « un peu obèse » avec près de 200 articles sur des sujets très divers. Le texte va maintenant faire une ultime navette avec le Sénat avant son adoption définitive par l’Assemblée qui a le dernier mot.

Privatisations

Les députés, à majorité LREM-MoDem, avaient voté jeudi une nouvelle fois en faveur de la privatisation d’Aéroports de Paris et de la Française des Jeux, projets que rejettent les sénateurs, dominés par la droite, qui ré-examineront le projet de loi dans leur hémicycle à compter du 9 avril.

« Les entrepreneurs s’impatientent au sujet des seuils, du financement des entreprises, de la simplification (…). Les salariés s’impatientent à propos de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié », avait lancé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire en commission début mars, regrettant le long délai d’adoption des lois.

Modifications

Parmi les dernières évolutions votées, l’Assemblée a repoussé de trois ans l’interdiction de la fabrication en France de pesticides vendus hors Union européenne, à 2025, ce qui a suscité des divergences jusque dans la majorité.

Sur le volet concernant les contrats d’assurance-vie, dont les transferts chez le même assureur seront facilités, les députés ont prévu une meilleure information des souscripteurs sur la part réelle de leur épargne allouée à la transition écologique ou au secteur solidaire. En outre, la possibilité de transférer sous conditions un contrat d’assurance-vie vers un plan d’épargne retraite sans conséquence fiscale a été prolongée jusqu’au 1er janvier 2023, avec l’avis favorable de la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher.

Sur proposition LREM, les députés ont rayé la création d’une délégation parlementaire à la sécurité économique, au profit d’un contrôle parlementaire plus classique de l’action du gouvernement en matière de contrôle des investissements étrangers en France.

(avec AFP)

http://www.rfi.fr/france/20190316-deputes-vote-projet-loi-pacte-catimini-privatisations

 

Malgré les oppositions et les polémiques, les députés de la majorité ont entériné en première lecture à l’Assemblée nationale le projet de loi Pacte. Il prévoit notamment de supprimer l’obligation pour l’Etat de détenir la majorité du capital d’ADP.

L’Assemblée nationale a donné son feu vert, dans la nuit du 15 au 16 mars, au projet de loi Pacte, avec lequel le gouvernement entend «donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois».

Le texte prévoit notamment de supprimer l’obligation pour l’Etat de détenir la majorité du capital du groupe Aéroports de Paris, de privatiser la Française des jeux ou encore d’autoriser l’Etat à descendre sous le tiers des parts dans le capital d’Engie, anciennement GDF Suez.

27 votes «pour», 15 «contre» peut-on lire sur une photo postée sur Twitter par Adrien Quatennens, député du Nord.

«Malgré notre opposition, ils privatisent Aéroports de Paris, les jeux et Engie à la fin de la nuit. Ils modifient les seuils sociaux en catimini. Ils suppriment le tarif réglementé du gaz», a par ailleurs commenté le parlementaire insoumis après avoir évoqué une «nuit blanche» dans l’Hémicycle.

La loi Pacte s’apprête à faire son ultime navette avec le Sénat, avant son adoption définitive par la chambre basse du Parlement, qui a le dernier mot.

En outre, comme l’a rapporté Le Monde le 14 mars, le ministre de l’Economie et des Finances avait pour sa part tenu à commenter ce qu’il avait appelé la «théorie du complot» autour de la banque conseil de l’opération de privatisation d’ADP. «Pendant les débats, Nicolas Dupont-Aignan et Adrien Quatennens avaient entre les lignes soupçonné le gouvernement de favoritisme à l’égard d’un « banquier d’affaires qui a rejoint En marche ! » [Bernard Mourad, soutien d’Emmanuel Macron en 2017]» relève le quotidien. «En filant cette théorie du complot, on dessert la démocratie !» avait alors dénoncé Bruno Le Maire.

https://francais.rt.com/economie/60083-marche-vers-privatisation-adp-fdj-les-deputes-valident-le-projet-de-loi-pacte

 

Certes, LREM et ses ennemis sont majoritaires à l’Assemblée, et ils votent ce qu’ils veulent.

Pourtant… n’y a-t-il pas moyen de leur mettre des bâtons dans les roues, de tenir des discours fleuve qui empêchent débats et vote ? On se souvient des artifices utilisés par les opposants au Pacs, et notamment par Christine Boutin…

Ont-ils épuisé tout le jeu des amendements possibles ?

Ont-ils mené une bataille médiatique sur tous les sujets portés au vote ? Non. On n’en a pas entendu parler. Oui, les, débats, le vote… se sont déroulés en catimini. Avec la complicité de tous les députés, payés rubis sur l’ongle tous les mois pour faire ce sale boulot.

Les députés de 2019 semblent bien résignés et peu combatifs…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “Le 16 mars, 44 députés sur 577 ont voté privatisation d’ADP, fin tarifs règlementés d’EDF et GDF…

  1. hoplitehoplite

    D’une part, les questions et projets sont connus à l’avance par les députés. Il ne tient qu’à eux d’être présents et de s’opposer.
    D’autre part si cette nouvelle forfaiture a été votée c’est parce que 533 députés étaient absents, preuve qu’ils se fichent complètement de ce qui se passe dans l’hémicycle. Les vrais responsables ce sont eux.

    Enfin, comme les absents ont toujours tors, votons mieux la prochaine fois.

    1. Avatardenise

      ben oui , ce n’est pas la seule loi qui ait été votée avec peu de députés présents mais je pense que la question qui est posée , c’est précisément celle là, et je sais que des GJ l’ont posé aussi : comment est ce possible ?

  2. AvatarLa moutarde me monte au nez

    Les seules choses pour lesquelles ils sont toujours tous présents au grand complet, ce sont les émoluments, les défraiements, et les avantages et privilèges de toutes sortes, ainsi que pour percevoir les cadeaux des groupes de lobbying.
    Un pour tous. TOUS POURRIS.

  3. Avatardurandurand

    C’est un simulacre de démocratie , comment 44 salopes de députailles peuvent ils votés pour les autres pantouflards corrompus et faire adopter un putain de texte vendant ou privatisant les biens de la Nation ? Tout fout le camp et le peuple laisse faire ne dit rien .Est ce que le peuple laissera faire le jour ou nos salopes de députailles voteront une loi obligeant ou autorisant les ephad ou autres à pratiquer l’euthanasie sur les résidents à partir d’un certain age ?
    Le peuple de France laissera t’il assassiner ses parents ou grands-parents sans rien faire ?
    Vous pensez que je déraille , ou fumer quelques substances illicites , na da que ni ni ,rien de tout ça , ceci serai une suite logique que nos salopards de tordus pourraient mettent en oeuvre , et je vous fiche mon billet que nous y arriverons dans un avenir assez proche .

  4. Avatarinconnue

    anormal que des lois soient votées avec si peu de présences, il devrait y avoir un nombre de présences imposées, correspondant a un pourcentage de députés, supposons 55%), sinon à quoi cela sert d’avoir des députés

  5. Avatarjojo ( le plombier )

    Un seul mot d ‘ordre en Macronien : Inch hallah? Hallah Akbar? Beh non Ya aussi Amen !

  6. Avatarpier

    Aéroports de Paris, , privatisé ,

    Comme quoi l ‘on peut virer au moins la moitié des députés
    et l’on ne s’en portera pas plus mal

    Tant mieux , je suis actionnaire VINCI ( les salariés & retraités : 9 % du capital )
    c ‘est mieux que le qatar 4 %

    de toute façon Roissy n ‘est pas le meilleur selon les passagers
    Bangkok doit être mieux classé que Roissy & Orly hors classement

    https://www.forbes.fr/classements/classement-les-meilleurs-aeroports-du-monde-roissy-cdg-tres-loin-du-compte/

    Données historiques
    1er Janvier
    +19.19% 87.40 70.20
    1 semaine
    +0.02% 87.40 84.02
    1 mois
    +4.61% 87.40 80.96
    3 mois
    +20.19% 87.40 69.98
    6 mois
    +3.42% 87.40 69.98
    1 an
    +6.82% 87.40 69.98
    3 ans
    +32.18% 88.80 49.93
    5 ans
    +61.78% 88.80 39.65
    10 ans
    +192.97% 88.80 27.00

    https://www.boursorama.com/cours/1rPDG/

    Investisseurs Institutionnels: 73,6% Salariés: 8,8% Actionnaires Individuels: 7,2% Autodétention: 6,1% Qatar Holdings: 3,8% Dirigeants et Administrateurs: 0,5%

  7. Avatarpier

    PRIVATISATION d ‘ADP surement pas pire que maintenant
    combien de gris et de …?
    à tous les niveaux
    même la sécurité
    vols dans les bagages
    https://www.lci.fr/faits-divers/aeroport-de-roissy-des-employes-fiches-s-avaient-des-badges-dacces-aux-pistes-1500313.html
    etc …
    rappel il y a bien longtemps certains dénonçaient les mosquées de Roissy
    « Les mosquées de Roissy » : en 2006 personne n’a voulu écouter Philippe de Villiers
    Son seul tort : avoir eu raison trop tôt. Depuis le désastre a pris de l’ampleur.

  8. Avatarjoseph

    il faut absolument mettre un terme à cette mascarade. aucune loi votee sans un quotien des trois tiers ne doit etre validee. et les elus absents doivent etre sanctionner severement par une instance indepandante au dessus et hors de partis

    1. hoplitehoplite

      sans un quotien des trois tiers ne doit etre validee. »

      Vous ne préférez pas quatre quart plutôt? 😉

    2. AvatarDorylée

      L’instance indépendante existe : le peuple. Mais comme le peuple s’en branle tant qu’il a ses bières, ses matches de foot et ses RTT. On aura un aperçu aux européennes : on garde les mêmes et on continue.

  9. AvatarJoël

    C’est bien la preuve qu’on peut se passer d’au moins 520 députés pour voter les lois. Il y a là de substantielles économies à réaliser.
    Du reste, il y a belle lurette, avec les regroupements de communes et autres usines à gaz, que les circonscriptions ne veulent plus rien dire et que les députés censés les représenter sont obsolètes.
    Ces gens-là ne défendent aucunement une partie de la population, ils défendent leurs partis et les avantages qui vont avec.

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires
    – CHATONS.org
    :::: https://chatons.org/fr/pr%C3%A9sentation

    ::Qu’est-ce que CHATONS ?::

    Vous connaissez le principe des AMAP ? Ces associations qui proposent aux habitants des villes des paniers de légumes (ou autres denrées) issus de la production agricole locale (et souvent biologique) ?

    Eh bien vous pouvez voir CHATONS comme « un réseau d’AMAP du service en ligne ». Là où Google, Facebook ou Microsoft représenteraient l’industrie agro-alimentaire, les membres de CHATONS seraient des « paysans informatiques » proposant des services en ligne « bio » :

    sans OGM (= sans logiciels privateurs ne garantissant pas vos libertés),
    sans pesticide (= sans baser leurs revenus sur la vente de vos données personnelles),
    sans marketing agressif (= sans régie publicitaire pistant vos comportements),
    sans une « course au pouvoir d’achat », qui en réalité porte tort aux petits agriculteurs (= prix équitables entre les chatons et leurs bénéficiaires)

    CHATONS est donc tout à la fois une organisation de membres partageant les mêmes valeurs, et une forme de « label ».

    :::Pourquoi ce collectif ?:::

    ****Les objectifs sont multiples****

    proposer aux bénéficiaires une offre de services libres respectueux de leurs vies privées/professionnelles
    donner une visibilité aux hébergeurs partageant des valeurs communes
    partager de l’information entre membres

    Plus globalement, il s’agit de résister à la « googlisation » d’Internet. Les gigantesques silos de données gérés par Google, Apple, Facebook, Amazon ou Microsoft nuisent non seulement à la vie privée (en rendant la surveillance de masse possible, et en rendant les failles de leurs systèmes catastrophiques pour des millions, voir des milliards d’utilisateurs), mais posent un problème plus global, politique et citoyen : quels pouvoirs confions-nous entre les mains de quelques sociétés ?

    De nombreux hébergeurs indépendants promouvant une vision du libre existent depuis des années :

    https://www.lautre.net/
    https://www.web4all.fr/
    http://www.marsnet.org
    https://ouvaton.coop/
    https://www.infini.fr/
    http://www.toile-libre.org/

    (liste évidemment non exhaustive…)

    …./….

  11. Avatarpaul-andré tournelle

    Je l’avais dit depuis longtemps :
    Le but de macron est de tout privatiser et de tout donner aux actionnaires banksters.
    Il nous réserve le meme sort que la grèce.
    On nous distrait avec les violences entre gilets jaunes, black blocks, antifas et crs, et pendant ce temps, on privatise à tout va au parlement.
    Au risque de me répéter, la mission de macron est de tout privatiser, les hopitaux, la poste, la sécurité sociale, les aéroports …
    Il ne changera pas de feuille de route.
    Il n’en a rien à cirer de plaire ou de déplaire aux français.
    Macron n’a qu’un objectif ( dicté par ses maitres banksters mondialistes, et de l’union européenne ) : la privatisation de tous les secteurs clés de l’économie française.

  12. AvatarAngelo

    Faut combattre toutes nos institutions pourries ,et les exclurent de notre vie ,un exemple j’ai viré EDF de notre propriété ici en corse désormais je fabrique mon propre courant , éolienne et panneaux solaires le surplus je le vend a mon voisin fini les taris arnaque EDF .investissement amorti e’ deux ans.

Comments are closed.