Nasrin Sotoudeh et le blogueur Raif Badawi responsables des meurtres de Christchurch, vraiment ?


Nasrin Sotoudeh et le blogueur Raif Badawi responsables des meurtres de Christchurch, vraiment ?

Alors comme cela, ce qui vient de se passer en Nouvelle-Zélande serait le fait de ceux qui critiquent l’islam. Excusez du peu ! Alors comme cela, quand on n’aime pas l’islam et que l’on ose le dire ouvertement, selon la doxa, on est potentiellement un pousse-au-crime. C’est la meilleure de l’année !

C’est le comble aujourd’hui, on ne devrait plus avoir le droit de se rebeller contre une idéologie, pourtant source de succession d’événements dramatiques jamais égalés, dans notre monde contemporain. Il en va de même pour ceux qui la vivent au quotidien et qui sont obligés de s’y plier avec interdiction formelle de s’en éloigner.

Cette accusation est donc réellement un vrai scandale car potentiellement, elle légitime l’emprisonnement et les coups de fouet récoltés par ceux qui vivent sous les cieux musulmans et ont eu le malheur de critiquer l’islam. L’avocate iranienne, Nasrin Sotoudeh, le blogueur saoudien, Raif Badawi et bien d’autres vont pouvoir dire merci de tant de sollicitude de la part de certains politiciens occidentaux. Ils se débrouilleront tout seuls, comme des grands, avec leurs coups de fouet !

C’est un scandale, par ailleurs, car cela donne caution à ceux qui lancent allègrement des fatwas contre les apostats de l’islam déclarés comme Zineb Rhazoui, Taslima Nasreen ainsi qu’aux contradicteurs non musulmans; à tel point que certains d’entre eux sont obligés de vivre sous protection policière permanente. Eh ben voui, ce n’est pas grand chose d’avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête…

Vraiment merci à tous les dhimmis, de la bobo sphère médiatico-politique française, qui ne prennent pas la peine de dénoncer toutes les horreurs découlant des commandements d’allah et ainsi nous laissent à la disposition des fous de ce dieu. Bien au contraire en dénonçant notre droit à la critique d’idées, fussent-elles religieuses, ils permettent au phénomène d’islamisation de prendre de l’ampleur et ainsi de mettre en danger la cohésion de la société française.

Voilà.  En plus d’avoir un coran poussant les adeptes mahométans à être franchement odieux avec les femmes, avec tout ce qui n’est pas islamique, il faudrait, en plus, ne rien dire sinon attention les musulmans risquent d’être la cible de la haine des racistes, de fous furieux, d’extrémistes. Ils risquent également dans une moindre mesure d’être vexés…

Toujours et encore, à nous de nous plier en quatre pour que les enfants de momo puissent agir à leur guise, selon leurs injonctions coraniques. Peu importe s’ils font vivre aux autres l’enfer, peu importe puisque de toutes les manières, les femmes, les apostats, les non musulmans sont destinés aux flammes de l’enfer. Alors maintenant ou plus tard, on n’est plus à cela de près !

Dès lors, en plus de subir le joug de la doctrine islamique, on doit ne plus rien dire au risque d’imploser, d’être la cible d’attaques meurtrières. C’est ainsi maintenant, le temps de la soumission à l’islam est venu et tout cela est décrété par un certain nombre de dirigeants occidentaux. Quelle avancée ! Qu’elle est belle la démocratie !

En outre, se déclarer clairement contre un dogme, est ce que c’est cautionner les actes de gens qui voudront faire couler le sang pour des raisons qui les regardent ?

Cet homme a pris la décision d’agir ainsi, il en est le seul responsable. Je ne rentrerai pas dans le pourquoi du comment, c’est un autre débat dont je ne suis pas sûre d’avoir tous les tenants et les aboutissants.

Il est urgent justement de ne pas faire d’amalgame, argument, qui d’ordinaire, est très facilement dégainé pour dédouaner l’islam de ses crimes. Pourquoi pas alors dans ce cas précis ?

Non, c’est trop facile, comme d’habitude on va au plus simple, et surtout cela permet d’utiliser ce genre de drame pour légitimer le musellement de ceux qui refusent de cautionner un mensonge, à savoir islam religion d’amour et de paix.

C’est du pain béni pour tous ceux qui accusent les islamophobes de tous les maux quand les antis kouffars, eux, sont présentés comme victimes d’une France raciste à leur égard donc pas responsables de leurs actes.

Aujourd’hui en France, on donne le droit à certains d’être clairement anti blancs, antisémites, anti femmes, anti homosexuels, la liste est longue dans le « anti » avec l’islam. C’est pour eux du « anti » pour tout sauf pour ce qui vient de leur dogme. La situation est intenable !

A ce propos vendredi encore, j’ai été le témoin de faits plus qu’inadmissibles concernant le comportement de certains musulmans. Dans une situation des plus anodines de la vie courante, j’ai encore pu constater l’intolérance de certains mahométans vis à vis des gouères (sales kouffars).

J’étais, pendant ma pause de midi, partie me chercher un sandwich dans une cafétéria. Non loin du comptoir étaient attablées cinq femmes arabo musulmanes. Je les ai remarquées car elles étaient très bruyantes. Elles riaient à gorge déployée tout en parlant très fort en arabe. Je connais peu cette langue mais j’ai quand même quelques notions et là j’ai compris ce qu’elles disaient à voix haute, sûres qu’elles ne seraient pas comprises par les concernés (les kouffars) et sûres que leur discours haineux ne dérangerait pas les oreilles arabo musulmanes, au contraire sûres d’être approuvées.

La conversation, que j’ai surprise, m’a écœuré tellement je l’ai trouvé petite et mesquine. Ces femmes étaient en train de parler de mecs et sans aucune gêne, je les ai entendues dire qu’il était hors de question, pour elles, de se mettre en couple avec un gouère et qu’elles préféraient les arbis (arabes comprendre arabo-musulmans), ces derniers étant des hommes, des vrais pas comme les céfrans. Je vous passe les détails de leur discussion franchement bas de gamme et insultante. Et encore, je n’ai pas tout compris mais j’ai retenu l’essentiel, c’est qu’elles critiquaient clairement les non musulmans, eux n’étant pas grand chose, quand leurs hommes musulmans, eux, étaient parés de toutes les qualités !!!

Honnêtement, c’était tellement gros qu’au début je n’en ai pas cru mes oreilles !

Que dois-je faire ? Je dois trouver cela normal, justifié ? Je dois cautionner et ne pas dénoncer sinon ces « pauvres femmes » pourraient-être la cible d’extrémistes ?

Elles ne sont responsables de rien, elles blaguent entre copines, n’est ce pas ? Faut-il être de mèche pour ne pas être traitée d’islamophobe ?

Est-ce que j’ai encore le droit de me sentir française tout en étant athée, dans la France d’aujourd’hui ? Est-ce que j’ai encore le droit de dire que l’islam ne m’a pas ménagé et c’est à ce titre que je le hais ? Ou faut il que je sois obligatoirement solidaire de ces femmes musulmanes qui sont clairement dans la provocation, dans la haine ?

Attention ! Si je m’offusque de ce comportement indécent, de mépris, demain s’il y a une agression contre des musulmans, cela sera de ma faute car j’aurais osé parler de cette situation.

Bientôt, les apostats de l’islam devront baisser les yeux, se faire tous petits, devront être tous honteux et piteux d’avoir osé dire pourquoi ils avaient maille à partir avec l’islam.

En définitive, la responsabilité, pour nous islamophobes et le dédouanement quasi systématique pour les musulmans, voilà où nous en sommes aujourd’hui.

Et pour finir, je ne dis pas qu’il faille en arriver aux extrémités mais peut être qu’à force de chercher, certains finissent par trouver…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Samia

Apostate de l'islam, islamophobe et fière de l'être, je me sens comme Dihya, la reine des Berbères, qui a combattu l'envahisseur musulman sans jamais faiblir. Bien sûr, je ne combats pas par l'épée mais par les mots que l'on peut parfois, quand ils sont bien choisis, comparer à des flèches bien aiguisées.


8 thoughts on “Nasrin Sotoudeh et le blogueur Raif Badawi responsables des meurtres de Christchurch, vraiment ?

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bonjour @Samia ;

    Merci à vous pour ce témoignage très puissant.

    Merci à tous ces apostats de l’islam qui osent s’affirmer quoi qu’il leur en coûte.

    Puissions-nous ensemble et très vite remporter la victoire et vous, nous redonner la liberté totale d’être, de croire ou pas, de vivre libres, avec la seule contrainte qui devrait être innée, du respect de soi-même, de l’autre, de la société.

    1. AvatarSamia

      Bonsoir Marcher sur des Œufs,
      J’espère moi aussi que la paix, la liberté d’être ou ne pas être, le respect des uns et des autres ne seront plus des vains mots.
      Ce combat est coûteux en tout, j’espère qu’il aura une fin favorable pour tous les libres penseurs

  2. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Il fallait s’attendre à ce que cet attentat soit une opportunité pour nos adversaires. On ne pouvait leur fournir un meilleur alibi pour réduire encore la liberté d’expression, réduire ceux qui prônent la vérité, au silence. Hélas !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, il semble bien que cela soit un attentat musulman.

      Mais il faut attendre pour connaître l’ensemble des circonstances avant de développer sur notre site.

      (Le modérateur).

  3. AvatarUN GAULOIS

    « Ces femmes étaient en train de parler de mecs ….. ces derniers étant des hommes, des vrais pas comme les céfrans »

    S’affranchir en allant au bistrot et mixte si j’ai bien compris doit les contraindre à montrer allégeance à leurs seigneurs et maîtres.
    Peut être de la rouerie féminine.

    PS : @SAMIA
    J’aime bien vos écrits et votre décryptage des faits. Toujours très intéressant.

  4. Avatarfrejusien

    ces grosses dindes ne pourraient absolument pas faire la même chose au Maghreb où elles sont interdites de café et de bar, ces derniers étant réservés à
    l’usage exclusif des mâles,

    elles sont donc en train de profiter de la situation offerte par les gouères , de cette liberté qu’elles n’ont que grâce à ceux qu’elles méprisent,

    cela signifie tout simplement que ces femmes ne sont pas à la hauteur de ce qu’on leur donne, elles ont besoin d’être enfermées et voilées, tabassées dès qu’elles ouvrent la bouche, d’ailleurs leur attitude dévergondée et malpolie correspond à cette catégorie, elles méritent la charia, elles ne sont pas encore assez évoluées pour vivre chez nous

Comments are closed.