« ALLAH AKBAR » n’empêche pas d’ALLER AU BAR et d’y boire de l’alcool


« ALLAH AKBAR » n’empêche pas d’ALLER AU BAR  et d’y boire de l’alcool

« ALLAH AKBAR » n’empêche pas d’ALLER AU BAR (à propos de l’expulsion d’un djihadiste marocain) ?!

Cela fait un moment que je voulais signaler aux lecteurs de Résistance républicaine et au grand chef Christine Tasin (pas de féminisation des fonctions !) qu’il serait temps de faire tomber un mythe à propos de l’alcool et de l’islam.

Très souvent, on lit que tel islamiste faisait de la taqîya en consommant de l’alcool et qu’en réalité, il était musulman mais avait le droit religieusement de boire de l’alcool pour faire croire qu’il ne l’était pas, etc.

Toutefois, depuis des années que je scrute la jurisprudence, je relève souvent, sans proposer pour autant d’article à ce sujet, des Mohammed condamnés pour conduite en état d’ébriété…

Alors, je me disais qu’il ne fallait pas forcément faire un article car ça pouvait être un apostat, n’en sachant pas davantage, que ça ne valait pas forcément le coup de taper sur le clavier pour si peu.

Néanmoins, l’affaire jugée à Paris cette semaine (CAA de Paris, 12 mars 2019) me donne l’occasion de partager ce constat : « Allah akbar » n’empêche pas d’aller au bar !

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000038230999&fastReqId=1560082600&fastPos=1

Je suis conscient du sacrilège que constitue cet article et me mortifie d’un cilice pour avoir offensé le Très Saint Autel du Saucisson-Pinard (remplacé ces derniers temps par le Temple du Gilet jaune), mais si le refus de la consommation porcine ne semble pas remise en cause, l’alcool n’est pas loin de devenir « halal »…

Christine Tasin qui aime bien plaisanter dans ses articles en disant que ses adversaires ont dû sortir le « champomy » lorsqu’ils obtiennent gain de cause dans une affaire va peut-être devoir revoir sa formule…

Comment expliquer ce phénomène où « Allah akbar » fait bon ménage avec « Aller au bar » ?

Faut-il solliciter un hadith permettant à un imam de nous apporter ses lumières ?

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/12/mesdames-portez-la-barbe-pour-ne-pas-vous-faire-violer-par-des-musulmans/

Et si finalement, c’était là la vraie spécificité de cet « islam de France » que certains veulent voir advenir ?

L’addiction à la boisson alcoolisée peut-elle coexister avec la haine du « mécréant » chez ceux qui nous menacent en invoquant « Allahu abkar », comme dans cette affaire ?

Ou bien va-t-on voir les gogos habituels en tirer parti pour nous dire : vous voyez bien que ce ne sont pas des musulmans ?

Les faits sont têtus : quoique reconnu même par le pouvoir macronien comme un danger public djihadiste (il fallait vraiment que le cas soit gratiné, et effectivement on va le vérifier), ce Marocain était régulièrement ivre.

Simple hypocrisie religieuse ? Peut-être, à moins que des adeptes de la religion de « soumission » aient trouvé accidentellement dans la « Dive bouteille » de quoi conforter leur penchant pour la dépendance, l’écrasement de la Raison par une force qui les dépasse.

Peut-être certains trouveront-ils ce texte anecdotique ou dérisoire. Je crois cependant qu’un islamophobe de 2019 doit être au goût du jour, se mettre à la page et dépasser ses préjugés pour mieux être en mesure d’argumenter.

« ALLAH AKBAR » n’empêche pas d’ALLER AU BAR (à propos de l’expulsion d’un djihadiste marocain) ?!

Alcool, porc n’ont-ils pas été galvaudés comme symboles identitaires de la France ? N’est-il pas temps de relativiser leur importance ?

Bien sûr, on ne devra jamais taire les menaces voire les agressions que subissent ceux qui consomment ouvertement du porc ou boivent de l’alcool.

Toutefois, la consommation de porc est aussi refusée par les Juifs orthodoxes, sans que cela fasse obstacle à leur intégration républicaine. La conscience des dangers de l’alcool pour la santé conduit aussi beaucoup de Français à ne pas en consommer, ou à n’en consommer que très peu.

« Saucisson » et « pinard » peuvent-ils encore être des signes de ralliement pour les républicains islamophobes ? Ne feraient-ils pas mieux de se détacher de ces symboles afin d’éviter le grief d’appartenir à l’extrême-droite ?

Le débat est ouvert…

En tous cas, le Marocain concerné avait bien mérité son expulsion compte tenu de son profil catastrophique.

Né en 1975, il est arrivé en France en 1984. Il a obtenu en 2011 une carte de résident valable jusqu’en 2021. Son épouse marocaine et leurs deux enfants l’ont rejoint en France, en 2014, dans le cadre d’un regroupement familial.

Condamné en 1996 à six mois d’emprisonnement avec sursis pour violence aggravée, il l’est encore en 2000 et 2001 à quatre mois et un an et huit mois pour détention, cession ou offre de stupéfiants, d’une part, puis dégradation ou détérioration d’un monument ou objet d’utilité publique et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique, d’autre part. Il poursuit sa carrière de délinquant en 2007 avec une condamnation pour refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter et conduite d’un véhicule à moteur sans permis de conduire ni assurance, puis à trois mois d’emprisonnement pour acquisition, détention, offre ou cession et transport de stupéfiants.

Toujours pas expulsé en 2011, il célèbre ses 15 ans de racaille avec trois mois d’emprisonnement pour conduite d’un véhicule en état d’ébriété. L’alcool et l’islam commencent alors à être de la partie, dans un voisinage a priori étonnant…

En effet, non content d’être condamné, le 11 juillet 2016, à neuf mois d’emprisonnement pour menace de crime ou délit et outrage à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique, il tente, le 4 août 2016 (que n’était-il en prison), d’écraser des personnes installées à la terrasse d’un bar, avec son véhicule qu’il conduisait en état d’ébriété.

Dans ce qu’on serait tenté d’appeler la théorie classique de l’islamophobie, on aurait écrit qu’il ne tolérait pas que des gens s’alcoolisent… mais lui-même était alcoolisé !

Or, visiblement il y prenait goût car il enchaîne le 12 août 2016, avec une condamnation par le tribunal correctionnel de Perpignan à une peine d’emprisonnement de 18 mois, pour récidive de conduite d’un véhicule en état d’ivresse, récidive de refus de se soumettre aux vérifications de l’état alcoolique, menace de destruction dangereuse pour les personnes, outrage et menace de mort à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité publique, violence avec usage d’une arme et enfin, dégradation ou détérioration d’un bien destiné à l’utilité ou la décoration publique.

On mesure au travers de ces multiples condamnations le laxisme des autorités françaises qui n’auront jamais expulsé ce multirécidiviste pendant quelque 23 ans de délinquance dans un pays dont il n’avait même pas la nationalité…

C’est particulièrement choquant pendant le mandat de Hollande où les menaces à l’encontre de fonctionnaires de police, le 11 juillet 2016, invoquaient la religion islamique en ces termes :

Je vais tous vous buter à la kalach, je vous lâche une roquette et vous êtes morts, je vais jeter des grenades dans vos voitures quand je pourrai vous faire sauter bande de bâtards, je n’ai qu’un seul maître c’est Dieu et je l’écoute, allahu akbar. Bandes de sales fils de putes, j’ai fait de la prison et vous allez voir comment je vais vous crever. De toute façon, il faudrait enterrer tous les flics la tête en bas car ils font la loi sur terre et seul Dieu peut juger les hommes, je vais vous arracher le coeur et le boufferai alors qu’il battra encore“.

Le 12 août 2016, il menaçait semblablement un policier en déclarant :

J’espère que ton flingue est bien accroché car je vais vous mettre à tous une balle entre les deux yeux, on va se retrouver, je vais vous buter, vous allez tous crever, faites attention je vais revenir avec une kalachnikov et un lance-roquette et vous buter, vos femmes je vais les trouver“, et, à l’occasion de son interpellation : “Je vais empoisonner un château d’eau et je vais tous vous crever comme le fait Daesh“.

Il ne conteste pas avoir indiqué au psychiatre qui l’a examiné le 4 août 2016, qu’il souhaitait “refaire le coup de l’attentat de Nice“.

Un profil semblable donc à celui de Chiolo qui avait exprimé des menaces similaires et avait préalablement trempé dans la délinquance :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/15/attaque-terroriste-a-conde-sur-sarthe-ledifiante-expertise-psychiatrique-de-michael-chiolo/

La marginalisation de la question de l’alcool dans le conflit de civilisation permet de recentrer la perspective sur d’autres questions moins anecdotiques et plus fondamentales et le moins qu’on puisse dire est qu’elles demeurent très nombreuses.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


12 thoughts on “« ALLAH AKBAR » n’empêche pas d’ALLER AU BAR et d’y boire de l’alcool

  1. Avatarclaude

    bon que dit le coran au sujet des jeux d’argent? car bon nombre de muzz sont accros au tiercé/quinté ,dont beaucoup de turcs dans ma ville!

    1. Avatarclaude

      et les jeunes turcs en boîte de nuit n’hésitent pas à offrir et consommer du champagne avec les jeunes françaises!

      1. AvatarMachinchose

        « les jeunes turcs  »

        y en a eu un a qui ça a réussi!

        il s’ appelait Mustapha Kamal

        «  » » » » » » »offrir et consommer du champagne avec les jeunes françaises! » » » » » » » » » » » » »

        en (vraie) France on appelle çes trainées des PAB, et l’ échelon au dessous ce sont des PAN et qui n’ ont plus rien de « françaises »

  2. AvatarMachinchose

    Expérience vecue il y a 20 ans au Maroc

    le voyage organisé, nous fait passer par Ifrane, station de ski réputée da l’ atlas ou antiatlas, me souviens plus

    un bar , a la nuit tombante dont s’ échappent des cris, des chansons aux vois bien avinées
    renseignements pris, c’est un de ces nombreux troquets « discrets » ou les marakchis et autres fidèles observants de Momo et ses caprices viennent se bourrer la gueule

    atmosphère -apperçu de l’ interieur trés sombres, avec quelques bougies en guise d’ éclairage, (pour empêcher Allah de repérer les pochtrons
    tous d’ ailleurs riches hommes d’ affaire, qui viennent a Ifrane pour les multi dizaines de descentes , non de ski, mais de gosier!!

    et ils l’ ont raide les bougres

    on nous précise que l’ acçès est libre pour les touristes……uniquement les hommes……INTERDIT AUX FEMMES !!!

    y a qu en France ou un ministre bourré peut lutiner , butiner ? une dame qui……….mais………..A PROPOS…………dans l’ arrière boutique d’ un lupana

    le whisky coule a goulots ouverts, les mecs sortent des porte feuilles epais, qui dégueulent les trés gros dirham, en attendant d’ etre couverts du dégueulis du soulot
    il y a tant d’ années, la bouteile vaut cent sacs, mille balles française, débuts de l’ euro : 750 euros la boutanche de marque improbable:genre « le chameau assoiffé »

    dehors des flics passent en tournant la tête vers la Lune -normal! ils ne vont pas casser leur tire-lire, celle que le patron leur reserve

    d’ailleurs en arabe, plutot en sabir marocain ces lieux sont connus sous le nom de « guarraba »,
    peut etre le pluriel de « Guerba » : outre en peau de chèvre, signifiant la quantité de liquide a absorber

    dehors les larbins attendent leur patron, plus sages, ils se contentent de thé a la menthe entre copains-chauffeurs, ça caille et ils se le partagent a l’ intérieur des bagnoles des maîtres

    arrive le moment de la fermeture…les zombies complètement explosés sont secoués de hoquets en attendant de degueuler leur trop plein
    le larbin aide son maitre a se cramponner a la portiere pour vomir
    il lui fait avaler un tit verre de thé, ça aide

    allez! on remonte en bagnole, chauffage! et tout ce joli monde reprend la direction de la métropole
    ils arriveront a temps pour la prière du matin, celle de « Fajr »

    (amusant ce mot de Fajr », en inversant une seule lettre on obtient Fraj (amélioration)

    il va en avoir besoin le faux Q !! 😆

  3. Avatarclairement

    « Vous êtes la meilleure communauté ….etc  » je ne me souviens plus de la sourate, ce à quoi on peut rajouter une structure de personnalité psychopathique et on a le tableau de cet abruti .

    Il y en a beaucoup en FRANCE

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    « Ils » fréquent en effet les bars notamment ceux qui font le PMU. Ils sont des adeptes accros aux jeux d’argent – J’ai été très surprise, les rares fois où j’ai tenté un tiercé, de constater que la salle était pleine d’arabo-musulmans… Et on peut bien penser que le patron du bar n’accepterait pas si volontiers leur présence s’ils ne consommaient pas…

  5. AvatarGromago

    La seule chose qui est évidente ,dans leur takya de merde et autres mensonges c’est qu’ils font perdre beaucoup de temps aux tribunaux français ,à la justice française . A la société française .

    Il faudrait aussi,dans le budget que l’immigration coûte aux français , calculer de combien est la somme faramineuse que ces impossibles assimilables coûtent à l’état ,avec le séjour en prison .
    Quelques petits milliards ?
    Que pourrait-on faire avec cet argent ?
    Soigner dignement nos personnes âgées,nos handicapés , aider la recherche .
    Ce serait un Etat qui respecterait ses citoyens .Mais c’est fini ,ça n’existe plus .Surtout dans le monde de macron

    1. AvatarSamia

      Boire de l’alcool pour ces musulmans, ce n’est pas de la takya mais de l’hypocrisie. Ces gens vous bassinent par devant avec leur dieu mais ne veulent pas se priver des bonnes choses comme l’alcool. Il y a plein de choses comme ça avec beaucoup d’entre eux.
      Leurs attitudes sont bassement humaines, ils veulent se faire passer pour des êtres à part, au dessus des autres en moral mais ça ne passe pas. C’est fait ce que je te dis mais pas ce que je fais puissance 1000.

  6. SarisseSarisse

    Ceux qui ont été à l’origine des attentats du 11 septembre en avaient bien profité et avaient bien bu whisky et consommé à gogo avant de s’écraser sur les deux tours du World Trade Center.
    La consommation d’alcool de toute façon n’empêche pas l’islamisme le djihadisme et autres joyeusetés.
    Même s’ils sont encore mieux avec le cannabis et toutes sortes de drogues qui de toute façon ne sont pas citée dans le Coran sont donc licites, le captagon inconnu est bien licite chez les jihadistes.
    Pas la peine de trop se focaliser sur l’alcool, ayant un peu vécu en Syrie au Liban la consommation d’Arak un alcool local au goût d’ anisette est particulièrement prisé et pas seulement des chrétiens ou des Alaouites, tout comme la Turquie de Monsieur Erdogan où il y a le raki qui en est l’équivalent, jusque dans le Caucase.
    Mise à part peut-être la viande de porc(et encore) c’est une grosse erreur de penser qu’ils sont rigoristes en tous points puisque la taqiya la tromperie est une arme; quand on veut gagner une guerre tous les moyens sont bons n’oublions pas ces soldats allemands lors de l’offensive des Ardennes qui parlaient l’anglais avec un accent typique du Texas remarquable, ils n’ont pu être confondus que parce qu’ils avaient fait quelques petites erreurs de vocabulaire sur le carburant.
    Il n’ y a rien plus dangereux que ceux qui veulent vous prendre à revers, il faut parfois être très observateur très attentif comme certains chrétiens d’Orient arabophones ou certains apostats le sont pour détecter un adepte qui dissimule très bien ses intentions.
    Après il est quand même très difficile de mentir surtout lorsqu’un musulman va se référer à la géographie en essayant de se faire passer pour un autre (à tu es de tel endroit, ma famille aussi, connais-tu….?), ce ne sont pas tellement les accents qui pourront distinguer un syrien d’un libanais (relativement simple , traitement de certaines voyelles ahlan wa sahlan/ ahlen wa sahlen), un libanais du Nord ou du Sud mais plutôt de petites expressions presque insignifiantes qui distingueront un maronite ou un melkite (chrétiens) d’un sunnite, d’un chiite ou d’un druze. Evidemment s’il dit spontanément « asma salib », ou encore « adra », il a de plus forte chance d’être chrétien, mais bon , ça ne prouve rien , il y a des maronites qui connaissent le Coran mieux que l’imam voisin…

    1. AvatarMachinchose

      j’ ai souri en lisant ton commentaire

      le plus flagrant c’ est l’ egyptien avec son « jim » transformé en « Gua »

      ou encore les « civilisés syriens, chrétiens qui ne prononcent ni le « kéf » ni le « qaf », se contentant de « bloquer la premiere lettre

       » wa Allou el Ittab jadid  » wa kallou el kitab jadid….

      ça fait vraiment classe!
      l’ est du Liban fait pareil…

      les sabir maughrébins sont plus vite revélateurs

      jamais compris pourquoi le Laurier se dit partout « Ronda » alors qu ‘ au Maroc c’est « ouarqate Moussa »

      qu est ce que vient foutre ce brave Moïse dans cette galère ??

      1. AvatarMachinchose

        alors Sarisse! t’ as perdu ta lance?? heu! je voulais dire ta langue ??on te connait pourtant plus prolixe ya habibi 😆

  7. AvatarChristian

    Moi j’en connaissais un qui mettait on whisky dans une cannette de coca et quand il était trop bourré, il y a avait un court circuit dans sa tête et cela faisant du coran alternatif… sacré Bob

Comments are closed.