Prisons : quand Belloubet s’opposait à la fouille systématique des visiteurs de détenus…


Prisons : quand Belloubet s’opposait à la fouille systématique des visiteurs de détenus…

Incompétence. Méconnaissance des dossiers et des lois. Soumission aveugle à Bruxelles.

Voici le portrait de Belloubet, qui est aussi celui de la plupart des ministres de Macron.

Pas un mot d’excuse, juste un rapport demandé à des députés… Sinistre farce !

 

 

Sur Twitter, le rapporteur du projet de loi Justice, François-Noël Buffet rappelle que Nicole Belloubet s’était opposée, en octobre dernier, à un amendement autorisant la fouille systématique des visiteurs de détenus. Une possibilité « contraire à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme » rappelait-elle.

Simon BarbaritPar Simon Barbarit
5mn

« Lors de l’examen du projet de loi Justice, (…) nous avions proposé de renforcer la fouille des visiteurs. La Ministre de la Justice s’y était opposée. Elle s’était simplement engagée à faire évoluer la législation sur les fouilles. Depuis 6 mois, rien n’a bougé ! ».

C’est sur Twitter que le sénateur LR, François-Noël Buffet, rapporteur du projet de loi justice, interpelle le gouvernement sur les conditions dans lesquelles un détenu radicalisé est parvenu à poignarder deux surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe, à l’aide de d’un couteau en céramique que lui a procuré sa femme lors d’une visite. « L’ombre de Christiane Taubira plane toujours sur la justice » tacle le sénateur dans un communiqué

François-Noël Buffet se réfère à une séance publique nocturne du 16 octobre dernier où la Haute assemblée examinait en première lecture le projet de loi Justice. Présentée par la sénatrice LR, Catherine Di Folco, l’amendement 64 rectifié prévoyait « la réalisation de palpations systématiques des visiteurs, afin d’éviter l’introduction en prison d’objets ou substances illicites retrouvés trop fréquemment dans les cellules des détenus ».

L’amendement avait reçu un avis défavorable de la part de garde des Sceaux, ce soir-là. « Ces dispositions posent davantage de difficultés qu’elles n’en résoudraient. La fouille systématique est contraire aux engagements conventionnels de la France et à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme » rappelait Nicole Belloubet. (voir la vidéo)

Toutefois, la ministre de la Justice indiquait qu’ « un certain nombre d’acteurs du monde pénitentiaire (avaient) fait part de leur volonté d’élargir la possibilité de mener des fouilles ». Sur ce sujet, nous avons confié une mission à plusieurs députés. Ces derniers m’ont remis, la semaine dernière, un rapport que nous sommes en train d’étudier, pour voir si nous pouvons faire évoluer la législation » assurait-elle.

Interrogée ce jeudi par Public Sénat à la sortie des questions d’actualité au gouvernement, Nicole Belloubet semble beaucoup moins certaine de son argumentation d’alors. « Si je n’ai pas accédé à cette demande (de fouilles systématiques des visiteurs) c’est parce qu’il me semblait qu’il n’était pas interdit par notre propre réglementation de procéder à de telles fouilles. Donc, il faut vérifier cela (…) Ce sera dans les conclusions du rapport que j’ai demandé ».

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/prisons-quand-belloubet-s-opposait-a-la-fouille-systematique-des-visiteurs-de

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Prisons : quand Belloubet s’opposait à la fouille systématique des visiteurs de détenus…

  1. Avatarvieux bidasse.

    Ce matin, j’ai constaté qu’un SDF avait dormi sur le trottoir devant mon domicile.
    Je me suis demandé comment notre chef des tas n’a pas pensé à embaucher quelqu’un qui aurait pu être utile.

  2. AvatarFomalo

    Il y a quarante ans, après l’attentat intervenu au BHV, des vigiles ont été mis en place déjà au rez-de-chaussée du bâtiment et à tous les étages. Sans compter nombre d’inspecteurs en civil. Vous vous rappelez? Obligation d’ouvrir ses sacs, serviettes, cartables, et manteaux écartés dès les portes d’entrée. Les Parisiens grincheux étaient palpés et répertoriés. Cela a duré des années. Et cette « garde des sceaux » s’est opposée à ce que dans des prisons dangereuses les visiteurs soient fouillés et palpés? Cette pauvre niaise est directement responsable, comme son gouvernement et leurs affidés députés du drame intervenu à Condé sur Sarthe.Elle est criminelle comme vous le soulignez par « soumission à l’Europe ». On attend à défaut de loi, la justice « immanente » qui la jugera avec la belle brochette de ses complices

    1. AvatarJoël

      Parloirs avec vitre blindée et interphone comme aux US. Aucun contact physique avec les détenus. Plus besoin de fouilles.

  3. AvatarHellen

    Cette femme est totalement incompétente, et elle le prouve sans cesse…
    et notamment sur cette loi , bien qu’elle a fait des études et a un passé dans le Droit… mais apparemment cela n’a pas l’air du tout d’être suffisant…!

    «  » » » »Le 19 novembre 2017, dans un entretien au journal Le Parisien14, reprenant ce qu’elle avait dit sur RTL le 13 novembre15, Nicole Belloubet revient sur l’une des principales mesures du projet de loi sur les femmes et les mineurs victimes de violences sexuelles : la « présomption de non-consentement ». La ministre déclare qu’elle est favorable à l’âge de 13 ans. « Cela ne me semblerait pas absurde du tout, à titre personnel ». Portée par Marlène Schiappa et adoptée début août, la loi ne pose finalement pas de limite d’âge au niveau du consentement sexuel, laissant une large marge d’interprétation au juge, bien que la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes affirme l’inverse, mettant en avant son article 2, qui dispose « la contrainte morale ou la surprise sur un mineur de moins de 15 ans peuvent résulter de l’abus de l’ignorance de la victime ne disposant pas de la maturité ou du discernement nécessaire »16″ » » » » » » »

    Quand on est sur des lois semblables… c’est comme cela qu’on libéralise le viol…
    Il est vrai qu’elle n’a pas de fille…
    Elle a 3 garçons…!.

  4. AvatarEric des Monteils

    La ligue des droits de l’homme si bien renommée : La Ligue des Droits de L’Autre.
    Çà va durer encore longtemps cette mascarade ? Il est de plus en plus urgent de retrouver notre souveraineté TOTALE, et notre bon sens.

  5. AvatarAdalbert le Grand

    Gauchiste un jour, conne toujours. Rappelons que Belloubet est une bobo socialo à la tête farcie d’idéologie compassionnelle envers les racailles.

    Celle qui voulait aussi exfiltrer et rapatrier les djihadistes afin d’en prendre soin…

    L’alibi de la générosité ne justifie pas de faire des conneries. L’enfer est pavé de bonnes intentions, et comme disent les Anglais, un bienfait ne reste jamais impuni. Surtout un bienfait envers La Secte.

  6. AvatarJoël

    Belloubet ne fait qu’appliquer les directives de la taub sans rien changer. Ça lui permet de glander pendant toute la durée de son mandat.

  7. frejusienfrejusien

    Cette femme a l’air complètement azimutée, elle ne sait même plus ce qu’elle a décidé quelques temps plus tôt,

    maqueron les choisit surtout pour leur docilité et leur suivisme , elle aligne des mots, ça elle sait faire, elle a réponse à tout et ne se laisse pas désarçonner, c’est comme ça qu’elle a réussi sa carrière

  8. AvatarGuillaume

    Mais ,qu’est -ce que c’est que cette chose à gros pif ? On vient de la déterrer pour un poste de sorcière macroniste .Elle va garder les seaux de lessive ?

Comments are closed.