De Gaulle : bien sûr, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe !


De Gaulle : bien sûr, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe !

Voilà ce que Benoît Rayski pense de ce que certains s’obstinent à appeler  » l’Europe  » :

 » L’Histoire s’écrit toujours dans le sang.

Les nations, les entités nationales ne se fabriquent que dans la douleur et dans la guerre.

La France s’est faite contre.
Contre les Anglais, contre les Espagnols, contre les Italiens, contre les Allemands.
Et c’est ainsi qu’elle dispose des frontières que nous lui connaissons aujourd’hui.

L’Europe aussi s’est faite contre.

Contre l’Union Soviétique stalinienne. Contre le bloc communiste si proche qu’il coupa l’Allemagne en deux. A cause de cette menace elle s’est trouvé une âme et une raison d’être. Au péril de leurs vies des milliers d’Allemands, de Polonais, de Tchèques, de Hongrois, de Roumains franchissaient le Rideau de Fer pour choisir la liberté.
L’Europe en était fière et ça l’a aidée à se tenir debout.

Puis patatras ! En 1989 le Rideau de Fer s’est déchiré et le mur de Berlin s’est écroulé. L’ennemi était mort, de sa belle mort… Et l’Europe s’est retrouvée orpheline de ce qui lui donnait une raison morale et éthique d’exister.

C’est alors que des experts comptables prirent possession d’elle.

Les critères de Maastricht, la PAC, les déficits acceptés, la subsidiarité, le glyphosate devinrent l’horizon indépassable de l’Union européenne. Et c’est là-dessus que nous allons voter dans quelques mois.
Pas de quoi donner une folle envie d’aller aux urnes…

L’Europe aspire à la paix. Au silence des pantoufles qu’elle préfère au bruit des bottes.

Pourtant un nouvel adversaire est là.

Mais l’Europe se refuse à le désigner. Car il lui faudrait dès lors assumer tout ce qui fait son identité : l’Ancien et le Nouveau Testament, la tradition philosophique grecque, le legs romain.
Et ça ce serait perçu comme une affirmation identitaire stigmatisante.

En effet l’adversaire est déjà installé chez elle, elle a décidé de composer avec lui. Soumission, écrivait Houellebecq. Il suffit de relire le Discours sur la servitude de La Boétie pour être éclairé.

Bruxelles est la capitale de l’Europe.

Cette ville est aujourd’hui à majorité immigrée (Marocaine surtout). Les partis musulmans y obtiennent des scores flatteurs.

Et, collé à la capitale belge, il y a une localité dont le nom vaut programme : Molenbeek ! « 

https://www.atlantico.fr/decryptage/3568054/l-europe-est-morte-en-1989-benoit-rayski

_______________________

 » Bien sûr, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe !  » disait de Gaulle…

Ce qu’ils appellent  » Europe  » n’aboutit à rien de bon.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “De Gaulle : bien sûr, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe !

  1. Gromago

    Magnifique démnstration .

    Et des cabris on en connait beaucoup ,c’est fou comme ça saute de partout ; et comme De gaule parlait juste !
    Pas besoin de mots abscons et de « en même temps  » pour décrire la vérité .

    C’est là qu’on voit qu’on est gouvernés par un pauvre prétentiard à côté de la plaque .

  2. palimola

    L’Europe , fabrique de planques bien payées pour les politiques en fin de course , ils sont tous planqués au parlement et autres commissions de mes deux et nous on raque !

  3. Charles Martel 02

    Le principe de l’Europe est magnifique si elle est bâtie pour et en fonction des peuples et des nations sauf que: l’Europe telle que cette bande de salopards nous l’ont fagotée n’est qu’un monstrueux foutoir fait pour des « marchands » sans scrupules qui ruinent les nations et les peuples avec la complicité nauséabonde de petits salopards comme Macron et bâtie, comme cela a été dit, pour planquer une bande de scribouillards inutiles qui s’imaginent que sans eux le soleil ne se lèvera pas et qui nous imposent des règles toujours plus liberticides et assassines pour les peuples dont ils n’ont rien à foutre et sur le dos desquels ils se gavent. Cette Europe est a foutre en l’air car ce n’est qu’une vile fosse à merde

  4. Joël

    L’Europe aspire à la paix. Au silence des pantoufles qu’elle préfère au bruit des bottes.
    C’est sûr que pour étudier comment ponctionner jusqu’au dernier euro des peuples, il vaut mieux être au calme.
    Mais je ne suis pas sûr que le silence des babouches remplaçant le bruit des bottes va être si reposant que ça.

  5. bm77

    Houellebecq est considéré comme le « gilet jaune » des écrivains c’est une personne qui raconte la réalité y compris la plus glauque parfois, avec grand talent et le soucis du détail.
    Mais il ne le fait pas gratuitement pour créer le buzz cela fait parti de la complexité du personnage .
    On aura compris qu’il n’est pas dans le politiquement correct.
    Hors ce type, libre et très sensible somme toute, nous prédit l’arrivée d’un musulman à la plus haute fonction . Ce sera l’islam en marche!
    Je plussoie à ce qu’il dit!. Pourquoi ? parce que la dynamique de la jeunesse créée par la forte natalité chez les maghrébins est dans leur camps . Qu’avons nous à leurs opposer: Des vieux rentiers frileux séniles et dégénérés plus occupés à leur assurance vie qu’au sort de la France qui ont voté pour macron parce qu’il avait

    l’image rassurante du conseiller financier de leur banque et ont préférés ses solutions comptables que celles plus politiques de Marine Lepen.
    Pourtant ce ne sont pas les têtes d’œuf qui on manqué depuis 40 ans et qui nous promettaient le retour à la prospérité en se vouant il est vrai à la vache sacrée Europe .
    Ce qui me rebute le plus dans le fait d’avoir un musulman à la tête de la France c’est le fait que la majorité des gens qui permettront cela ne s’en remettent qu’à l’islam pour appréhender l’avenir et ne sont pas ceux qui auront fait le plus d’effort ne serait ce que pour s’intégrer à défaut de s’assimiler , sinon je me fous de l’origine racial de la personne qu’il soit jaune, noir ou arabe surtout descendant de harki parce là on sera sûr que le gars ne fera pas de préférences communautaires!

  6. macanally

    Et tous ces bureaucrates s’accrochent, ils ne veulent surtout pas que cela s’arrête, la place est trop bonne sur le « gravy train » comme disent les anglais

Comments are closed.