20% des migrants auraient des problème mentaux que nous ne rencontrons pas en Occident


20% des migrants auraient des problème mentaux que nous ne rencontrons pas en Occident

Un migrant sur 5 arrive, avec ses maladies, avec sa « culture » patriarcale, avec son mépris des femmes… mais, en sus, avec des problèmes mentaux graves inconnus de l’Occident.

Naturellement le professeur Janiri qui fait ce constat explique et excuse les 80% de problèmes mentaux par le déracinement, par les dangers  rencontrés lors du voyage… On se demande comment les exilés qui sont montés sur le May Flower en 1620  pour gagner l’Amérique et s’y installer ont pu être les ancêtres des Américains d’aujourd’hui !

Il ajoute naturellement que, pour combattre ces difficultés existentielles, il faudrait leur permettre d’importer leur culture, leurs coutumes… Apparemment il ignore que c’est déjà le cas et que ça a plutôt l’air d’aggraver la maladie, si on en juge au nombre de déséquilibrés qui hantent nos villes.

 

Néanmoins il reconnaît que 20% des problèmes mentaux sont spécifiques aux migrants, sans approfondir. Je le ferai pour lui. 

Il y a deux spécificités que nous n’avons pas :

-La consanguinité.

http://resistancerepublicaine.eu/search/consanguinité

-L’islam, fabrique de déséquilibrés.

http://resistancerepublicaine.eu/search/fabrique%20de%20déséquilibrés

 

L’un va d’ailleurs avec l’autre.

Mais on attend le médecin honnête qui le dira.

Christine Tasin

 

 

Université catholique, professeur JANIRI :  » 20 % des réfugiés ont des problèmes mentaux « .

 

Sur 200 cas examinés en ambulatoire pour réfugiés à la Polyclinique Gemelli, il ressort que 20 % des réfugiés  ont des problèmes mentaux, avec des problèmes  inconnus en Occident.

 

Actualité et prospective de la santé mentale des migrants ont été affrontées par Luigi Janiri, président du Global Forum pour la santé et migration, professeur de l’Université Catholique du Sacré Cœur, durant la conférence sur les migrants et la Santé, à Rome.

Selon les recherches,  » bien qu’il existe des facteurs de risques liés aux persécutions subies durant la période pré-migratoire et autres violences subies durant la migration, ce n’est pas tant la mémoire des faits dramatiques du passé qui expliquent les frustrations actuelles « .

Les réfugiés qui mettent plus de 5 ans à se stabiliser dans un pays « adoptent des comportements psychotiques à raison de 0,7 % en Italie , mais de 11,8 % en Allemagne« .

 

La population migrante est à haut risque de développer dépressions et psychoses : des facteurs sociaux et religieux peuvent aggraver les pathologies . L’incidence de la problématique est pour les réfugiés de 66 % supérieure  en regard des migrants d’un autre type.

Les enfants sont aussi prédisposés aux problèmes de santé mentale  qui se manifestent par de l’anxiété, dépression et stress post-traumatique même s’ils sont accompagnés par leurs parents a ajouté le psychiatre Janiri pour lequel « les interventions sur la santé mentale des réfugiés ont de meilleurs résultats si les interventions sont accompagnées d’attention à la culture de provenance des réfugiés. »

 

Sur les 200 cas examinés à la polyclinique Gemelli il ressort que  » 20 % ont des problèmes mentaux avec des cas nouveaux et inconnus que nous ne rencontrons pas en Occident « .

 

http://www.imolaoggi.it/2019/03/05/universita-cattolica-prof-janiri-il-20-dei-rifugiati-ha-problemi-mentali/

Traduction pour Résistance républicaine par Valkyrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “20% des migrants auraient des problème mentaux que nous ne rencontrons pas en Occident

  1. Avatarclairement

    Ce qu’il lit lui est inconnu parce que ça ne correspond pas à ce qu’il a appris. C’est un psychiatre chronique.

  2. AvatarMauricette

    L’étude d’un livre prétendument « sacré » qui contient tout et son contraire n’arrange pas les choses ! Psychoses assurées.

  3. PacoPaco

    J’ai passé trois mois au Cameroun entre 2017 et 2018. Le nombre de personnes qui « ont un pet au casque » est impressionnant. De plus, une de mes relations, religieuse, nous confia : » Nous les Camerounais, on est nés avec une calculatrice dans le cerveau ! « . Je me suis vitre rendu compte du bien fondé de cette « sentence »…

  4. AvatarGromago

    Moi j’en ai une idée qu’elle est bonne :qu’ils restent chez eux .
    Non seulement ils apportent leurs ^problèmes liés à leur déficit d’éducation ,de logique ,de mœurs dus à leur religion moyen âgeuse mais ils en créent d’autres sur place :l’oisiveté, la volonté ferme et déterminée de ne pas s’adapter ,l’assistanat total, l’inégalité avec les femmes ( c’est pas ça qui les rendraient dingues ,de voir toutes ces femmes qui se comportent d’une manière affranchie avec les hommes, ,c’est pas ça par hasard leur problème psychique numéro 1 ?)
    Et que fait-on contre tout ce bagage de merde qu’ils nous apportent ?
    Rien,on ne fait rien ,on invoque la Ô combien merveilleuse intégration ,celle qui n’existe que dans les esprits malades de nos gouvernants et celui encore plus malade de macron .

    Vous croyez que les Français ne s’en sont pas aperçu qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez ces migrants qui viennent à la gamelle ?
    Ma postière l’a remarqué .Et elle en a ras le bol .

    1. Avatardenise

      Comment peut on se demander pourquoi la France est endettée ?? 40% des citoyens français paient des impôts , les décisions qui ont été prises vont impacter notre pays pour des années, alors que nous l’avions reconstruit après guerre .Un autre pays la Roumanie ne veut pas de ses ressortissants pauvres qui font les poubelles dans leur propre pays ( reportage télé ) , alors ils viennent en France , etc etc ; NOUS , enfin moi, à cause de mon âge, ne verront rien, mais a t on le droit de laisser cela à nos enfants?

      1. MaximeMaxime

        Non, tous les habitants paient des impôts, notamment la TVA sur la consommation (20% de la plupart des prix) et la CSG dont le rendement est plus important que l’IR ! Sans compter la TIPP sur le pétrole, les taxes foncières et d’habitation…
        L’IR est un sur-impôt comme l’ISF à un autre niveau (devenu IFI)

  5. Avatardenise

    j’avais entendu cela il y a 6-7 ans quand une « personne accompagnante », nous avait dit que plusieurs bus amenaient dans ma région, des personnes des pays de l’Est dont beaucoup avaient des problèmes psychiatriques ! il ne le cachait même pas ! j’étais atterrée ! je sais aussi qu’il y a un « budget supplémentaire » pour les structures psychiatriques …

  6. AvatarCat

    Et au bout d’un moment quand ces déglingués du futal nous agresseront, eh bien, il faudra les éliminer en légitime défense puisqu’ils veulent nous exterminer …..

  7. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Et, en dépit de ces constats, la propagande pro-migrants se trouve jusque là où on ne l’attendait pas… Pas plus tard qu’hier soir, dans l’émission des Racines et des Ailes, nous avons pu voir des Africains en train de restaurer un vieux château, sous le contrôle d’un maître maçon… Celui ci a déclaré qu’il était heureux de contribuer à la restauration du patrimoine tout en rendant service – pour l’insertion sociale, s’entend….

    Désormais, on doit s’attendre à trouver des migrants partout.

  8. AvatarJolly Rodgers

    bientôt (c’est déjà la cas ) c’est nous qui allons (qui sommes) êtres déracinés , j’ai l’impression de vivre dans un pays du tiers monde parfois (souvent) . des villes et villages ou il y’a de plus en plus d’africains fraichement débarqués , et il est vrais qu’ils ont un comportement sexistes , de violeurs en puissances …… ou vas t’on? si l’on ne stop pas cette invasions dans moins de 20 ans la France seras complétement arabo – africano musulmane .

  9. AvatarAdalbert le Grand

    Il ne s’agit pas d’honnêteté, mais d’inconscience.

    Le médecin qui le dira est, dans le contexte actuel de terrorisme intellectuel islamogauchiste certain de se condamner à la mort professionnelle et sociale, voire à la mort tout court.

    Regardez les menaces de mort reçues hier par Pierre Liscia après son échange avec l’islamiste daechiste Nekkaz (en passant complaisamment invité sur France-Infaux, ahurissant)

  10. AvatarAdalbert le Grand

    « Des facteurs sociaux et religieux peuvent aggraver les pathologies »….

    C’est la première fois que j’entends que les facteurs religieux peuvent être impliqués dans la genèse clinique des problèmes mentaux.

    [vu le contexte, je suppose qu’on parle ici de religion entant que phénomène collectif et pratique sociale organisée, pas des crises mystiques, des décompensations ou épisodes délirants auxquelles les croyances religieuses peuvent donner un support, ou une « explication », et être éventuellement interprétées(voire récupérées) par l’entourage comme par le sujet comme une manifestation divine ou une possession, mais là cela n’a rien à voir avec une explication médicale, c’est une interprétation populaire devant un phénomène surprenant et inexplicable]

    Normalement c’est plutôt l’inverse, la religion aurait plutôt un effet bénéfique sur les maladies mentales, car la plupart des religions encouragent à la méditation, en tant que telle ou sous la forme de la prière, et fournissent un cadre stabilisateur et rassurant, une vison du monde cohérente et signifiante.

    Un exception notable: l’islam. Pourquoi? Parce que l’islam n’est pas une religion authentique, mais un conditionnement mental de type sectaire, un lavage de cerveau, une véritable lobotomie psychologique. Oui, l’islam rend dingo.

    Et c’est normal, car comme tout lavage de cerveau, l’islam emploie pour conditionner les cibles des techniques qui causent des dommages cérébraux, comme les injonctions paradoxales, les dissonances cognitives, le stress et la peur continuels, l’hypervigilance permanente…

    Le conditionnement islamique soumet également les adeptes à des tensions mentales et psychologiques terribles qui favorisent le passage à la crise psychotique ou la bouffée délirante.

    J’ai moi-même été témoin à plusieurs reprises de tels épisodes de troubles mentaux causés par la croyance islamique, heureusement limité à des épisodes délirants sans passage à l’acte (mais pas sans menaces et violences), chez deux Tunisiens, un Algérien et un Marocain que j’ai connus il y a déjà fort longtemps ; comme quoi ça ne date pas d’hier, mais à l’époque, ignorant de l’islam et des musulmans, je n’avais pas compris de quoi il s’agissait, ni surtout idée de la cause.

    On le voit bien avec les auteurs d’attaques terroristes peu organisées, opportunistes (comme l’égorgeur de Marseille, ou le massacreur de Nice) [le Bataclan ressort d’autres pathologies, là il s’agit probablement de psychopathes sadiques, mais l’islam favorise aussi sûrement le passage à l’acte en lui donnant un certain sens et une certaine justification externe à des pulsions]

    Il n’est pas faux de dire que les terroristes sont souvent des déséquilibrés, surtout les fameux « loups solitaires ». Mais il faut préciser: déséquilibrés par l’islam.

    Un autre bel exemple, le converti Michaël Chiolo auteur de la prise d’otage à la prison de Condé-sur-Sarthe : l’ioslam lui a complètement fondu le cerveau.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      @Adalbert
      Mais pour se convertir à l’islam, il faut déjà être pas mal agité du bocal.

  11. Avatarberger

    Les trois A….Africanisation, arabisation et bien entendu, américanisation ( le globish se répand partout et aucune pub télé n’y échappe. Idem pour mannequin noir, indispensable semble-t-il, et les foularoïdes s’insinuent doucement). C’est juste un constat.

Comments are closed.