Présent : Pierre Cassen explique les objectifs des Assises de la France des GJ


Présent : Pierre Cassen explique les objectifs des Assises de la France des GJ

Comme nous l’avions promis hier, voici l’intégralité de l’interview de Pierre Cassen par Samuel Martin, rédacteur-en-chef du quotidien Présent.

Nous vous recommandons donc la lecture du dernier quotidien papier de la mouvance patriote, et, si vous le souhaitez, de vous abonner.

https://present.fr/

Par ailleurs, si vous souhaitez être présent aux Assises de la France des Gilets jaunes, merci de vous inscrire.

https://www.weezevent.com/assises-de-la-france-des-gilets-jaunes

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


2 thoughts on “Présent : Pierre Cassen explique les objectifs des Assises de la France des GJ

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    «C’est une France urbaine, socialement favorisée et retraitée qui s’est exprimée, du moins sur internet», analyse pour le quotidien de la capitale Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l’institut de sondage Ifop. Plusieurs médias ont, eux aussi, noté la faible réactivité des jeunes face à l’initiative gouvernementale.

    _____________________________________
    Faible participation, déconnexion : le premier bilan peu reluisant du grand débat national
    :::: https://francais.rt.com/france/59950-faible-participation-deconnexion-terrain-premier-bilan-peu-reluisant-grand-debat-national
    13 mars 2019

    L’initiative lancée il y a plusieurs mois par Emmanuel Macron pour contrer la mobilisation des Gilets jaunes a-t-elle convaincu ? Selon Le Parisien, les catégories sociales les plus défavorisées compteraient parmi les grands absents du débat.

    Les jeunes et les pauvres, exclus du grand débat national ? Dans une étude diffusée le 9 mars, Le Parisien explique avoir décortiqué les 334 000 propositions citoyennes enregistrées dans le cadre de l’initiative macronienne, qui touche à sa fin. Une bonne partie de celles-ci provient de la plateforme internet du grand débat, non protégée du parasitage des activistes, anonymes et autres trolls, comme avait pu le constater RT France.

    …./….

  2. MaximeMaxime

    Ce serait intéressant d’évoquer au cours de cette journée la question médicale aussi je pense.
    Les fermetures d’hôpitaux locaux, mais pas que…
    Quelques exemples :
    – le dispositif « médecin traitant » : 25 euros la consultation, la sécurité sociale rembourse 15 mais fait aussi des récupérations forfaitaires. Sans mutuelle, j’ai récemment été remboursé 9 euros sur 25 donc 16 euros de ma poche. Ce pour voir un médecin incapable de diagnostiquer un vulgaire eczéma, 30% des consultations de dermato. Il m’envoie vers le dermato. Le médecin généraliste, facteur haut de gamme ? Dactylographe ? La plupart du temps, il renvoie vers un spécialiste ; quid du contrôle continu du maintien de la compétence des médecins ?
    – plus grave, quoique vivant dans une ville de 200.000 habitants, impossible d’avoir un rendez-vous chez un dentiste, ni un ophtalmo. Obligé de faire 30 km pour me faire soigner en pleine campagne chez un dentiste avec 15 jours d’attente de surcroît.
    – ophtalmo : idem, « on ne prend pas de nouveaux patients ». Obligé d’appeler pendant des heures précises en semaine (ex: le mardi de 15h à 16h), pas de secrétariat permanent. Obligé de consulter un conventionné secteur 2, 60 euros de dépassement d’honoraires… Seul moyen d’avoir un rendez-vous avec 3 mois d’attente !
    Et en plus de cela, il faudrait soigner la terre entière avec la CMU des étrangers, les titres de séjour pour raison de santé, etc. ?
    Quid des revenus disproportionnés des médecins, souvent 100.000, 200.000 euros par an au moins, quand à diplôme équivalent, un docteur dans une autre discipline ne gagnera bien souvent même pas la moitié ou même le tiers ?
    Quid du lobbying médical ?
    M’en vais relire Molière, histoire d’en rire…

Comments are closed.