Algérie : l’étudiante lapidée par son frère prouve que l’islam est un Eden pour les femmes


Algérie : l’étudiante lapidée par son frère prouve que l’islam est un Eden pour les femmes

Qu’elles ont de la chance les musulmanes ! Elles jouissent de tant de liberté, de respect de la part de leurs coreligionnaires de sexe masculin. Franchement, je les envie car c’est bien connu, l’islam est un facteur phénoménal d’émancipation, du jamais vu !

Vous n’avez qu’à aller faire un tour dans les pays islamiques pour vous en rendre compte. C’est bien connu sous ces cieux, les femmes respirent la joie de vivre, ont des droits à ne plus savoir qu’en faire. Franchement, il n’y a que les gens de mauvaise foi pour l’ignorer.

Ecoutez les musulmans bobos de France et de Navarre, ils vous diront, eux, combien la femme musulmane est un joyau parmi les joyaux, combien elle est choyée. Elle n’est pas fliquée ni frappée ni humiliée, ça ce sont les propos des mauvaises langues voulant juste salir l’islam.

Je le répète, c’est de notoriété publique, les pays musulmans sont des havres de paix pour la gente féminine, je dirais même mieux, le féminisme est une philosophie sortant tout droit du coran. Il n’y a qu’à le lire pour le constater.

Il y est dit que la femme est l’égale de l’homme notamment en intelligence, que le mari doit amour et respect à sa moitié, surtout, cette dernière n’est pas objet sexuel entre ses mains. Elle a le droit de donner son opinion, de faire valoir son désaccord, son mari se doit d’y être sensible. Jamais au grand jamais, elle ne risquera de représailles physiques bien au contraire l’homme musulman doit se plier en quatre pour satisfaire le moindre de ses désirs. Sa parole est d’or, si d’aventure elle devait témoigner c’est avec intérêt qu’elle sera entendue. Et bien sûr, ses droits à la succession sont les mêmes que ceux de son frère, bien évidemment. Comment pourrait-il en être autrement avec un prophète aussi généreux, en avance sur son temps, aussi prévenant ? Comment ? La preuve, ce petit monsieur avait tellement de déférence pour les femmes qu’il avait voulu en satisfaire le plus possible, onze plus précisément. C’est bien sûr par pure bonté qu’il en avait été ainsi ! Si ! Si ! Je vous l’assure.

A partir de là, comment ose-t-on incriminer la doctrine mahométane, dans les banlieues islamisées, comme étant la responsable des problèmes qui y rencontrent les femmes ? Non ! Non ! Il faut rendre à César ce qui est à César. Le responsable du comportement machiste, violent et liberticide des hommes musulmans vis-à-vis des femmes vient de leur situation intenable que leur fait vivre la France. Les pauvres, ils sont discriminés, c’est bien ce que la doxa ambiante serine à tout bout de champ, n’est ce pas ? Ce n’est en aucun cas l’islam, non bien sûr ! Pas touche à cette belle religion qui a tant fait pour la femme dans la société.

Satané France qui a transformé des agneaux en loups. Ce n’est pas bien, regardez maintenant ce qui se passe pour les femmes dans ces zones de non-droit, beaucoup d’entre elles souffrent en silence. Personne pour les soutenir, d’un côté des mecs prêts à les bastonner pour un oui et pour un non et de l’autre une société qui nie le phénomène, qui fait passer la gente masculine de ces quartiers pour des victimes grrrrrrr !!!

Marre de ces bêtises ressassées à l’infini par des ahuris qui cachent le soleil avec un tamis.

Marre des arguments bidon qui veulent convaincre du bienfait apporté par l’islam, pour les femmes. Marre ! Que l’on ne désigne pas le vrai responsable des infamies touchant le sexe faible.

Marre que l’on dise que la terreur, la lapidation, le meurtre des femmes ne sont que des détails et surtout que ce sont l’œuvre de dérangés, quand on sait d’où vient en réalité la propension de ces comportements extrêmes.

Que peuvent dire les droitdelhommistes français, les « musulmans modérés », quand une pauvre étudiante, dans le sud algérien, est sauvagement assassinée par son frère simplement car ayant eu un petit copain ?

Un fait d’une telle banalité au 21èmesiècle, avoir un petit ami, se transforme par la magie musulmane en drame, en horreur. C’est la faute de la discrimination, du racisme subis ? Dites-moi, c’est quoi ? C’est la démence de l’auteur qui est en cause ? Surtout que celui-ci a bénéficié d’une belle assistance familiale.

Une réponse honnête sans faux semblant s’impose car le meurtre de cette jeune fille, fauchée à l’âge de l’insouciance, est bien réel. Pourquoi ne pas désigner, comme il se doit, la connerie mahométane ? Pourquoi ? Il est plus commode de détourner le regard de ces choses qui dérangent parce que montrant la cruauté de la philosophie bédouine, sans aucun fard. C’est cela le problème. Il est plus important de défendre une idée vieille de plus de quatorze siècles que des gens bien réels, eux vivant de nos jours !!!

Je ne peux plus supporter tous ces donneurs de leçon, confortablement installés en Occident où ils jouissent, en toute quiétude, de leur liberté d’aller et venir à leur guise, de faire des choix pour leur vie comme ils l’entendent  sans risquer de représailles à tout moment. Si j’avais des pouvoirs magiques, la première chose que je ferais c’est de les mettre dans la peau de femmes musulmanes, ils verront à ce moment-là ce que c’est la terreur, la persécution quasi quotidienne. Ils verront si c’est juste des médisances, des attaques injustifiées, surtout ils pourront peut-être, pas sûr, se rendre compte du niveau d’horreur, de l’enfer que cela est pour les concernées.

BISKRA : Une étudiante de 20 ans sauvagement assassinée par son frère 

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le corps d’une jeune étudiante de 20 ans a été retrouvé dans un bois noyé dans une marre de sang dans la wilaya de Biskra a-t-on   appris de sources médiatiques. Il s’agit d’un  crime atroce dont l’auteur est un jeune de la ville de Tolga   qui a assassiné sa sœur. Complétant l’information du quotidien El Khabar, le site Ennahar online, qui rapporte ce samedi 9 mars qu’après examen, il s’avérait  qu’elle n’a pas été égorgée, mais frappée à plusieurs reprises avec des pierres, notamment au niveau du cou (ce qui a fait croire au début qu’elle avait été égorgée). Le frère qui avait été arrêté le jour-même par la gendarmerie a fini par avouer son crime. Il a ainsi révélé qu’il avait commis ce crime pour des raisons d’« honneur ». Des sources locales avaient indiqué que le frère de la petite étudiante avait eu vent qu’elle avait un petit ami à l’université. Pourtant, l’horreur ne s’arrête pas là puisque l’enquête a également révélé que plusieurs membres de la famille ont participé directement ou indirectement à cet atroce crime ! Plusieurs ont ainsi été entendues et l’enquête se poursuit pour déterminer les responsabilités de chacun, ainsi que le degré de leur implication.

Nadine

Samedi 9 Mars 2019 – 17:00

https://www.reflexiondz.net/BISKRA-Une-etudiante-de-20-ans-sauvagement-assassinee-par-son-frere_a54865.html

C’est dire que tant que l’islam régira ces sociétés, les esprits des mahométans, de telles horreurs se produiront en série et en toute conscience. Cela paraîtra une évidence pour ceux qui voudront rétablir, respecter les injonctions du malade d’Arabie.

L’excellent David Wood le montre très bien dans ses vidéos de grande qualité, avec des arguments imparables pêchés directement à la source de la fontaine islamique.

En voici deux, très instructives sur la situation de la femme dans le monde musulman :

 

PS: A faire passer de toute urgence à mesdames Rokhaya Diallo, Houria Bouteldja, Danielle Obono, Clémentine Autain, Caroline de Haas et bien d’autres dindes halalisées. Mais est ce que cela sera suffisant ? Rien n’est moins sûr.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Samia

Apostate de l'islam, islamophobe et fière de l'être, je me sens comme Dihya, la reine des Berbères, qui a combattu l'envahisseur musulman sans jamais faiblir. Bien sûr, je ne combats pas par l'épée mais par les mots que l'on peut parfois, quand ils sont bien choisis, comparer à des flèches bien aiguisées.


17 thoughts on “Algérie : l’étudiante lapidée par son frère prouve que l’islam est un Eden pour les femmes

  1. JackJack

    La vidéo en fin d’article n’est pas visible où je réside. Une erreur s’est produite, paraît-il… Tu parles !!!

    1. AvatarJoël

      Cela arrive parfois par un blocage du navigateur. Il faut aller la visionner directement sur Youtube en cliquant en bas à droite de la vidéo sur le mot « youtube » soit bouton gauche de la souris pour la voir à la place de la page de RR, soit bouton droit et ouvrir le lien dans un nouvel onglet.

  2. AvatarHellen

    Merci à Samia de nous relater cette horrible histoire, qui est comme d’habitude le fait de l’Islam… quand donc aurons-nous le droit de ne plus faire entrer ces monstres en France… car e vous en faites pas, ces gens-là, ne viennent pas simplement par gentillesse, mais pour nous pourrir la vie… qu’ils ont déjà pourri chez eux…
    L’Islam est l’enfer pour les femmes et pour les Peuples en général, car je n’arrive pas très bien à comprendre comment peut-on vivre sous son joug en permanence, à toute heure du jour et je suppose de la nuit…???!!!!
    Nos gouvernements sont tous des criminels qui ne valent pas plus cher…!
    Il va falloir que nous arrivions à sortir de ce piège immonde dans lequel, ils ont plongé notre monde…!
    Mais comment???!
    Bien à vous

  3. AvatarHollender

    J’ai enseigné pendant 2 ans, de 79 à 81 en Algérie. Des cours sur les technologies du gaz et du pétrole.
    Un étudiant qui sortait réellement du lot par son intelligence m’a confié un jour.:
    Monsieur, je crois que Adolph Hitler s’est trompé de cible….. »Il aurait dû éliminer les arabes et les musulmans…. « 

  4. PacoPaco

    Quelle chance, nous avons, Samia, de te compter parmi nous. Merci de creuser ton sillon avec constance et détermination.

  5. Avataragathe

    Samia, je vous apprécie et même plus, sans vous connaître. Permettez-moi une remarque qui ne doit pas vous blesser car la faute est répandue : c’est la « gent » féminine ou masculine qu’il faut écrire, sans « e » final. Le mot (« gens, gentis ») désigne une famille romaine puis une nation, un peuple, une catégorie que l’on assimile à un peuple par dérision… Voir chez La Fontaine parlant des souris « la gent trotte-menu ».
    Le reste est parfait et je vous e n remercie

    1. AvatarSamia

      Bonjour, tout d’abord merci.
      Aucun souci, au contraire j’aime que l’on m’indique mon erreur.

  6. AvatarGaby

    Tarick Ramadan ( ou son frère ?) n’a -t-il pas dit que lapider une femme qui a fauté c’est la sauver car cela permet d’effacer son crime et ainsi, elle pourra aller au paradis… Cela fait froid dans le dos…

  7. Avatarpalimola

    Des barbares incultes aux croyances d’un autre âge on peut rien en faire dans une société civilisée !

  8. AvatarSoudibor

    Et encore, si ça se trouve, cette pauvre fille elle n’avait peut-être même pas vraiment un copain, c’était peut-être juste une rumeur, ou alors un type lui avait parlé un peu trop longtemps, et les autres avaient conclu que c’était son copain, et qu’elle était facile. Ce genre de situation suffit parfois pour que les « débilisés » par le Coran pètent un câble. Ça me rappelle l’histoire, authentique, en Afghanistan, de la jeune mariée qui revient chez elle, en pleurs le lendemain de ses noces. Son frère la tue pour venger l’honneur de la famille, parce qu’il conclut que son mari n’avait pas dû la trouver vierge. Et le surlendemain le mari explique que non, ce n’était pas ça qui était arrivé, mais que c’était lui qui s’était trouvé impuissant et que c’était ça la vraie raison pour laquelle sa femme était rentrée chez elle en pleurs.

Comments are closed.