Seconde affaire Aylan : Shamina a tué Jarrah en devenant djihadiste mais c’est les Anglais qui trinquent


Seconde affaire Aylan : Shamina  a tué Jarrah en devenant djihadiste mais c’est les Anglais qui trinquent

C’est reparti.

La djihadiste Shamina qui, à 19 ans, en est à son troisième enfant mort en Syrie avait  été déchue de sa nationalité anglaise ( bravo les Anglais, vous pourriez pas conseiller un peu  Macron ? ).  En février elle donnait naissance, en Syrie à son troisième enfant et demandait de pouvoir rentrer ( à quel titre ? ) en Angleterre avec ce dernier qui avait, lui, la nationalité anglaise.  Elle ne voulait pas se séparer de lui… disait-elle. Elle savait plutôt qu’elle avait des chances d’échapper à la peine de mort en se servant de son fils comme bouclier.  Si elle avait voulu sauver la vie de ses deux premiers enfants et du troisième à venir, elle se serait dépêchée de demander le rapatriement, avant même la déchéance de nationalité. Elle s’est bien gardée de le faire, répétant au contraire qu’elle ne regrettait pas d’être allée en Syrie et qu’elle le referait si besoin.

Dans ces conditions, sa demande pour le troisième ne pouvait aboutir.

Refus du gouvernement.

L’enfant est mort (ce qui à mon sens est une chance, pour lui comme pour autrui, quel destin quand on a une mère djihadiste ? Quelle vie horrible, passée entre la tentation de renier sa mère ou celle de se faire aimer d’elle en imitant ses parents…). Troisième enfant à 19 ans… avec un (ou des ? ) djihadistes. Il eût fallu l’opérer avant qu’elle ne parte en Syrie, pour lui interdire la possibilité d’avoir des enfants. C’était la seule façon de protéger les gosses à venir.

Et voilà tout le cirque du petit Eylan qui se met en branle : à cause de la déchéance de nationalité mise en oeuvre, un enfant serait mort…

 

On voit très bien comment medias, politiques, droidelhmmistes et djihadistes vont monter la mort de ce pauvre gosse en épingle.

C’est déjà l’hallali, et comme, au gouvernement anglais,  il n’y a ni Orban, ni Trump ni Poutine, on  est incapable de dire merde et d’assumer.  On se sent dans ses petits souliers et on essaie piteusement de se justifier là où il faudrait taper du poing sur la table et prévenir qu’il en sera toujours ainsi, c’était à la mère de protéger son gosse en le laissant être rapatrié, sans elle : «La mort de tout enfant est tragique, et profondément bouleversante pour sa famille», a réagi un porte-parole du gouvernement. «Le ministère des Affaires étrangères a toujours déconseillé de se rendre en Syrie depuis avril 2011», a-t-il ajouté.

Inhumanité, faute, grave, assassinat, tache sur la conscience... tout le monde de Soros et ses séides est sur le pied-de-guerre et n’a pas assez de mots durs pour fustiger le gouvernement anglais.

Des affiches vont fleurir avec la photo ci-dessus et des « plus jamais ça« . Et on va assister  à une campagne surréaliste pour le retour des égorgeurs et assassins de Syrie et Irak. 

De là à se dire que l’enfant n’est peut-être pas mort ou bien qu’on l’a aidé à mourir pour justifier le retour de tous les djihadistes… Avec les salauds qui nous gouvernent, tout est possible.

Le but ? Faire revenir tous les djihadistes, parce que toutes les Manon Aubry d‘Europe veulent absolument protéger et sauver ces pauvres égorgeurs, au nom de l’humanité (sic !) : «Tous les enfants associés à l’EI sont des victimes du conflit et doivent être traitées comme telles», a souligné l’ONG. «La situation périlleuse dans laquelle se trouvent ces enfants souligne la nécessité pour les pays d’origine d’assurer de manière urgente la sécurité de leurs citoyens et de les rapatrier».

Les autorités britanniques sont sur la sellette après la mort du bébé d’une djihadiste anglaise qui a vainement tenté de revenir au bercail, après son séjour en Syrie.

Le gouvernement britannique faisait samedi l’objet de vives critiques au Royaume-Uni après l’annonce vendredi de la mort en Syrie du bébé de Shamima Begum, déchue de sa nationalité britannique en février pour avoir rejoint le groupe Etat islamique (EI) en 2015.
«Un enfant innocent est décédé des suites de la déchéance de nationalité d’une Britannique. C’est insensé et inhumain», a écrit sur Twitter Diane Abbott, membre du Parti travailliste, et ministre de l’Intérieur au sein du cabinet fantôme.

«Il est moralement condamnable de laisser une jeune femme vulnérable et un enfant innocent dans un camp de réfugiés, quand on sait que le niveau de mortalité y est élevé», a-t-elle ajouté. «La mort tragique du bébé de Shamima Begum, Jarrah, est une tache sur la conscience de ce gouvernement».

Sajid Javid avait pris la décision mi-février de déchoir la jeune femme de sa nationalité britannique, arguant qu’elle disposait également de la nationalité bangladaise, et ne devenait donc pas apatride, conformément au droit international.

La famille de Shamima Begum a fait appel de cette décision. Dans un courrier, elle avait réclamé l’aide du ministre de l’Intérieur pour «ramener à la maison» le fils de Shamima Begum.

Le bébé est un «véritable innocent» qui doit pouvoir bénéficier du «privilège d’être élevé en sécurité dans ce pays», plaidait-t-elle.

Sajid Javid avait confirmé que le bébé disposait de la nationalité britannique mais confié devant un comité parlementaire qu’il serait «extrêmement difficile» de le rapatrier.

«S’il est possible de ramener un enfant britannique dans un endroit où se trouve une représentation consulaire britannique, en Turquie par exemple, je suppose qu’il serait possible de prendre des dispositions pour aider (un retour), avec le consentement des parents», avait-il déclaré.

Le député Brandon Lewis, président du Parti conservateur, a soutenu le ministre. «En Syrie, que ce soit dans un camp ou n’importe où ailleurs, il n’y a pas de présence consulaire britannique», a-t-il déclaré samedi sur la BBC. «Le rôle du ministre de l’Intérieur dans ce pays est d’assurer la sécurité des Britanniques.» (nxp/afp)

https://m.20min.ch/ro/news/monde/story/londres-critique-apres-la-mort-d-un-bebe-en-syrie-13746343

Allez, demain c’est reparti pour des émissions spéciales, Bourdin, Ruquier, Aphatie et tous les dhimmis sur le pied-de-guerre vont discuter, faire pleurer dans les chaumières, pour essayer de faire comprendre au bon peuple de France que la vie d’un seul enfant de djihadistes est plus importante que celle de milliers d’autres enfants nés en France, de parents français n’ayant rien à voir avec le djihad.

Bon courage à tous….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Seconde affaire Aylan : Shamina a tué Jarrah en devenant djihadiste mais c’est les Anglais qui trinquent

  1. AvatarMachinchose

    plein le cul de tous ces « petits »

    le petit AYLAN

    le petit MOHAMED AL DURA

    le petit JARRAH

    j’ en oublierais le petit GREGORY, lui on n’a jamais invoqué sa « Maman » , bientôt ce sera la « mamoune » des trois autres déchets!!

    s’ils pouvaient eux et leurs putes de génitrices crever, ça nous reposerait

  2. Avatardenise

    quoi de plus logique , mais ce monde est fou , complètement fou ! juste guidé par des sentiments faux , rien qui nous élève

  3. AvatarFomalo

    Hé bien voilà, c’est reparti! J’enrage de voir qu’aucun  » gilet jaune » n’ait évoqué publiquement depuis presque trois mois la question de ces rapatriements indus; que le pseudo débat public le gomme, que la déchéance de nationalité ait pu être évacuée par les apôtres du vivre ensemble, déjà avec les psychopathes et assassins sur le retour, et à terme avec celle de leur progéniture formatée dès la conception…Cela donne à réfléchir sur les « européennes » et sur leur résultat…Qui jugera sur les gnards des criminels assassin et psychopathes? La CEDH? Si l’égalité -une des devises de la France- est l’égalité devant la justice, à ce degré on devrait vite rediscuter de la question de la déchéance, et aussi de la peine de mort et nommer une cour martiale spécifique ! Déjà STOP au « droit du sol », STOP au « regroupement familial » (vous allez voir l’été prochain) STOP à la bi-nationalité hors Europe.Cela signifie dénoncer le pacte-traité de Marrakech , celui d’Aix la Chapelle. Cela signifie virer le jupinperlimpinpin des jupons de la france et lui coller une sacrée déculottée le 26 mai!

    1. Avatardenise

      vous enragez de voir qu’aucun GJ n’ait évoqué la question du rapatriement, comme du reste d’ailleurs .. Je reste, quand à moi, dans ce mouvement, me suis posé beaucoup de question pour ne plus y rester, car voilà quand j’évoque ces questions , la réponse est :  » c’est trop clivant  » ! l’ISF et Le Capital ce n’est pas trop clivant ? et pourtant ces mots viennent bien tout droit de la gauche et extrème..gauche ..ils me heurtent même si tout n’est pas à jeter .. alors je discute , je suis attachée à ce mouvement qui , je le pense nous a peut être évité la guerre civile ..Les ronds points dans le froid où je me rendais, les « éborgnés  » et la justice sociale pour mes compatriotes qui travaillent, m’ont porté, font que je ne pouvais abandonner. Je me donne des échéances et je crois être arrivée au bout ..je ne peux rien pour eux, ils ne veulent pas voir, et sont bien infiltrés par des mouvements gauchisants : « il faut aller chercher les gens des cités, les antifas , c’est bien etc ..etc..j’avais envie de dire à cette femme qui voulait aller chercher les gens des banlieues, qu’il fallait les laisser venir seuls, si ils le souhaitaient, ( je suis venue toute seule, moi, alors que ce n’est pas mon milieu ), que leur donner la main pour chaque acte de leur vie , ne leur permettrait pas de grandir, et que si cette action permettait à cette femme de se sentir exister, et d’inférioriser ces personnes, ce n’était pas mon souhait à moi ! et puis il faudrait savoir : ce serait trop clivant pour moi d’en parler, mais cela ne le serait pas si on va les chercher dans les banlieues !! Je crois avoir donné ma part, je ne voulais pas abandonner ce mouvement aux seuls gauchisants mais force est de constater qu’il est miné ..

  4. AvatarCeltilos

    si le moutard est mort c’est bien la faute de sa connasse de mère qui a 19 ans a deja pondu trois mouflets, c’est plus un être humain mais juste une pondeuse de futurs tueurs, qu’elle reste ou elle est et qu’elle y creve!

    il faut arrêter de chialer sur ces ordures!

    1. AvatarJoël

      Le mieux pour la reproductrice, c’est qu’elle rejoigne ses gosses au paradis d’allah au plus vite.

  5. AvatarMade in Québec

    Pourquoi ne pas offrir l’enfant en adoption dans une famille Britanique afin de lui offrir une vraie chance et contrer, peut-être, ses gênes de djiadiste…? J’dis ça, j’dis rien. Moi, c’est la seule solution potentiellement viable pour envisager le rapatriement.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      A partir du moment où la mère n’est pas déchue de son autorité parentale et ne veut pas le lâcher ce n’est pas possible mais ils devraient l’envisager pour les tout petits….

    2. AvatarJoël

      Ben voyons. Et dans quelques années, quand il cherchera à connaître son histoire et qu’il découvrira ses véritables origines, naîtra sa haine de l’occidental et celle-ci sera décuplée parce que sa véritable mère aura été exécutée en Syrie ou ailleurs.
      Ces gosses même en bas-âge sont des bombes à retardement.

      1. Avatardenise

        je suis tout à fait d’accord avec vous , j’y ai déjà pensé et c’est , encore , un risque , pas supposé mais bien réel ; bon nos gouvernants s’en foutent , ils ne seront plus là , ce sont nos enfants , notre population qui sera face à ce dilemme que nous aurons laissé des inconséquents .

  6. AvatarHope

    C’est sa mère irresponsable qui l’a tué. Elle ne regrette rien elle l’a dit elle a causé la mort de trois innocents. C’est sur sa conscience a elle que cela doit peser mais c’est tellement plus facile de se dédouaner.
    Paix à leur âme.

  7. AvatarLaurence-Antigone

    A la fin de la seconde guerre mondiale, en Allemagne, les enfants nés de père français, étaient enlevés de force à leurs mères allemandes pour être envoyés en France, où ils seraient élevés, soit par leurs père et familles françaises, si elles voulaient bien d’eux, soit dans des orphelinats.
    A l’époque cela fut justifié parce qu’on ne voulait pas que ces enfants soit élevés par des nazis, par l’ennemi allemand, parce qu’ils avaient du sang français.
    Le traumatisme pour ces enfants et leur mère a dû être terrible, car cela ne se justifiait pas vraiment. C’était revanchard et bête.
    Cependant, dans le cas de ces cruches islamisées et souvent pire que leurs hommes, cela se justifie pleinement. Les occidentaux mourront de leurs stupides scrupules.
    Elles se servent de leurs gosses, c’est innommable, Arrachons les et confions les à des personnes responsables et aimantes. Pas comme leurs mères qui les aiment d’un amour dévorant, celui des ogresses, prêtes à manger ( ici laisser mourir ) leurs progénitures plutôt que de la confier aux bons soins d’autrui. Cas psychanalytiques intéressants au demeurant.

  8. AvatarDorylée

    Diane Abbott, membre du Parti travailliste, et ministre de l’Intérieur au sein du cabinet fantôme…«Il est moralement condamnable de laisser une jeune femme vulnérable … » Parti travailliste en français ça veut dire socialo. Déjà, c’est pas bon signe. Quant à la  » jeune femme vulnérable  » si un jour elle revient en Angleterre, la mère à bottes aura intérêt à faire gaffe que, dans un accès de déséquilibre, fréquent chez ces crevures muzz, elle ne lui coupe la tête avec un couteau rouillé. Tous les cons favorables au retour de ces saloperies DOIVENT LES PRENDRE CHEZ EUX À TITRE PERSONNEL ET EN ASSUMER PLEINEMENT ET PERSONNELLEMENT TOUTES LES
    CONSÉQUENCES

  9. AvatarAdalbert le Grand

    Rien n’arrête les gauchistes, aujourd’hui amoureux des musulmans et de l’islam. Ils sont prêts comme toujours à toutes les récupérations et manipulations sans aucun scrupule.

    Le sort du bébé, en réalité ils s’en foutent, et même ils s’en réjouissent, ils y voient une opportunité de propagande pour embobiner les gens crédules avec leurs balivernes.

  10. AvatarVictoire de Tourtour

    Elle n’a que 19 ans : elle en pondra d’autres, ne serait-ce que pour culpabiliser les Occidentaux crétins, et toujours coupables de tout.
    Tout est de la faute de la djihadiste Shamina,, et uniquement de sa faute. De quoi précisément est-il mort ,d’ailleurs , le gamin ?
    Et comme les mahométans rejettent toujours la faute sur l’autre, nous dirons que si le bébé est mort, c’est que telle était la volonté d’Allah.
    Et combien de gamins sont morts à Nice, sur la Promenade des Anglais, certain 14 juillet de sinistre mémoire ?
    Et combien d’enfants orphelins suite à divers et variés massacres et égorgements perpétrés par des musulmans hystériques ?

Comments are closed.