Bigard : Jean-Marc Pastorino j’irai pas à la guerre avec toi, j’aurais trop peur que tu me tires dans le dos


Bigard : Jean-Marc Pastorino j’irai pas à la guerre avec toi, j’aurais trop peur que tu me tires dans le dos

49 spectacles de Bigard annulés, parce que l’un de ses sketchs, qu’il répète et joue depuis des dizaines d’années n’a pas eu l’heur de plaire à Pastoramo, PDG de Var-Matin, qui, depuis des lustres, organisait la tournée de Bigard dans le Sud pour le plus grand plaisir de ses spectateurs en vacances.Tous les revenus de l’été perdus. Il a des musiciens à faire vivre Bigard, il faut qu’il mange… Pastoramo s’en moque. Il a le pouvoir. Il a décidé de faire comme Macron, de redresser le monde, les lépreux, les sans-dents, ceux qui fâcheraient Schiappa si elle savait ce qu’ils disent…

C’est la suite logique de l’hallali lancé contre un Alain Bizeul et tous ceux qui, chaque jour, se font lyncher et perdent leur boulot parce qu’ils ne pensent pas et ne parlent pas politiquement correct.

Cette fois c’est le tour de l’humoriste Bigard. On aime ou on n’aime pas. Peu importe. Il y a des gens qui aiment, il fait rire, il aide des tas de gens à se détendre, notamment en vacances où on ne cherche pas midi à 14 heures, on rit sans se poser de questions. Mais les bobos, parisiens ou de Var-Matin se mettent des épingles à linge sur le nez, c’est gras, ça sent la France profonde, ça pue les Gilets jaunes… Dehors !

 

 

La fameuse blague de la déchirure… La dernière du sketch ci-dessous

Bon, moi ça ne me fait pas rire aux éclats, mais je ne vois pas où est le problème… De quel droit le père Pastorino décide-t-il de ce que Bigard a le droit de dire ou pas ?

On n’a même plus le droit à l’humour.

Alors je comprends Bigard qui lance un appel : Si des Maires veulent me faire venir, je viens et je joue pour 5 euros la place, rien que pour faire chier Pastorino et pour faire rire les gens.

Et qui lance à Pastorino la phrase choisie comme titre de l’article.

Pastorino ? C’est Nice-Matin, c’est Var-Matin.

Le monde qu’ils veulent est tellement triste qu’il va forcément exploser. Quand les gens n’auront plus de quoi rire, quand ils n’auront plus la possibilité de rire, ils seront prêts à faire la révolution, car ils n’auront plus rien à perdre.

Une société de bigots, de féministes hystériques, de droidelhommistes nous traquant jusque dans les chiottes pour examiner nos pensées profondes… ça fait peur. Ça fait pas envie.

De quoi peut-on encore rire ? De plus rien.

Erreur, on peut encore ricaner des Bidochons, des Sans-Dents, des fachos, des xénophobes, des racistes, des islamophobes…  Ouf !

 

Gageons que l’ex-cégétiste Pastorino n’a pas rompu avec la ligne stalinienne du syndicat ouvrier…

Pastorino ? C’est Nice-Matin, c’est Var-Matin.

Le 5 mars 2010, la rédaction vote en assemblée générale une motion de défiance à l’égard d’Olivier Biscaye, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin, en soulignant notamment l’« orientation politicienne » de la ligne éditoriale du journal « en contradiction avec le traitement objectif de l’information [et] qui remet en cause l’indépendance des journalistes »2. Deux ans plus tard, en 2012, les difficultés du journal continuent au point que les journalistes craignent à la fois « un plan social et une vente à la découpe »3.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Var-Matin

 

Pastorino veut-il achever Var-matin et précipiter le dépôt de bilan ? On peut se poser la question.

En tout cas, il se défend en disant que Bigard aurait été approché mais qu’aucun contrat n’avait été signé :

Jean-Marc Pastorino a décidé de répondre aux accusations lancées par Jean-Marie Bigard.

« Jean-Marie Bigard a effectivement été approché, comme beaucoup d’autres artistes, dans le cadre de notre tournée estivale organisée dans les villages des Alpes-Maritimes et du Var. Aucun contrat, ni promesse n’ont été signés avec Jean-Marie Bigard. Seulement des discussions ont eu lieu. Le nom de l’artiste qui sera la tête d’affiche de ce spectacle gratuit et familial sera dévoilé très prochainement.

https://www.nicematin.com/detente/tournee-dete-du-groupe-nice-matin-jean-marc-pastorino-repond-a-la-video-de-jean-marie-bigard-303330

 

Est-ce que c’était vraiment le moment de créer un scandale, alors que le journal se porte de moins en moins bien ?

Depuis l’entrée du groupe belge Nethys dans le capital de Nice-Matin fin 2016, la vie du quotidien niçois sous forme coopérative n’a pas été de tout repos.

Pastorino, ancien ouvrier cégétiste, ne fait pas l’unanimité et son journal bat de l’aile… 

Avec un ancien ouvrier cégétiste comme capitaine, l’avenir du navire Nice-Matin provoque de nombreuses inquiétudes en interne mais aussi à l’extérieur du groupe. Selon plusieurs sources, le climat serait de plus en plus lourd au sein du groupe Nice-Matin….

Avec un ancien ouvrier cégétiste comme capitaine, l’avenir du navire Nice-Matin provoque de nombreuses inquiétudes en interne mais aussi à l’extérieur du groupe.

Selon plusieurs sources, le climat serait de plus en plus lourd au sein du groupe Nice-Matin. Dernier exemple en date : le lancement d’une cellule tournée vers le « journalisme de solution », ou « journalisme d’impact », financé en partie par le Fonds pour l’innovation numérique de la presse (FINP-Google). Alors qu’aucune étude sérieuse n’a été menée concernant l’intérêt supposé du lectorat vis-à-vis de ce type de contenu, les rédactions de Nice-Matin et de Var-Matin ont de leur côté le plus grand mal à assurer leur mission de base : assurer une information de proximité de qualité. En cause, un plan de départ de 200 personnes environ en 2015, suite à la reprise de Nice-Matin en décembre 2014 sous forme de Société coopérative d’intérêt collectif. (SCIC). Des rédactions comme celle de Cannes ont été vidées de près de la moitié de leurs effectifs.

Cette hémorragie, rendue nécessaire pour rétablir les comptes de Nice-Matin, contribue également à la désorganisation d’autres secteurs clés de l’entreprise. La baisse de la publicité, qui a plongé de près de 10% en 2015, serait due en partie à une situation plus ou moins chaotique à la régie. La physionomie du nouveau PDG, Jean-Marc Pastorino, provoquerait également un décalage avec les annonceurs, mais aussi les lecteurs. Dans une région fortement marquée à droite (70% des voix environ), la présence de cet ancien ouvrier du Livre CGT à la tête du quotidien régional serait jugée incompréhensible par les acteurs locaux.

Historiquement puissante à Nice-Matin, que ce soit sous l’ère de la famille Bavastro, des groupes Hachette et Hersant, la CGT est y devenu omni-présente. La gouvernance, sous forme coopérative, encouragerait l’omerta en interne. Toute critique serait difficile voire impossible vis-à-vis des « patrons » salariés. Longtemps contre-pouvoir vis-à-vis de la CGT, le SNJ serait lui même pris à son propre piège de gestion coopérative, qu’il a largement construire à Nice-Matin il y a tout juste un an. Si les comptes devraient passer dans le vert en 2015, grâce aux économies, l’avenir de Nice-Matin semble donc incertain. Le groupe étalera en décembre le 13e mois de ses salariés et vit toujours sous moratoire de l’URSSAF. Faute de fonds propres et de confiance des banques, il est dans l’incapacité de mener un plan stratégique ambitieux, notamment pour assurer sa nécessaire mutation numérique.

https://www.ojim.fr/ou-va-nice-matin/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

13 thoughts on “Bigard : Jean-Marc Pastorino j’irai pas à la guerre avec toi, j’aurais trop peur que tu me tires dans le dos

  1. AvatarHervé

    Moi je pense que Jean Marie Bigard devrait tout simplement retirer cette blague, de la déchirure, afin de pouvoir assurer sa tournée d’été..! Et puis, d’autre part, il est vrai que, comparée aux autres blagues, cette petite histoire n’est pas du tout amusante, et on s’en passerait bien..!

    1. AvatarJean-Paul Saint-Marc

      Votre solution, se plier devant le TOTALITARISME MORALISATEUR !
      Vous approuvez donc la restriction, idiote en plus ici, de la liberté d’expression !
      Et je dis cela alors que je N’AIME PAS Bigard, effectivement je trouve ses blagues d’une lourdeur pesante (c’est le cas de le dire).

      1. AvatarHervé

        Oui,mais je dois dire que si j’étais une femme,je n’apprécierais pas du tout ce genre de blague,qui me fait plutôt penser à un viol qu’à autre chose..! Mais bon;Jean Marie Bigard fait ce qu’il veut;mais c’est un peu dommage de renoncer à toute une tournée,à cause d’une petite histoire stupide,qui par ailleurs,n’est pas une très bonne image pour sa personne..!

      2. AvatarHellen

        Comme vous, Jean-Paul Saint-Marc, je n’aime pas Bigard, sauf quelques rares blagues, mais je part du principe que la Liberté d’Expression est morte dans ce pays…
        tout ce qui est :
        LIBERTE D’EXPRESSION,
        LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE…

        Pour tous les autres, sauf pour les Français et je précise Blancs…
        ça va très mal, mais les Français ne veulent pas le savoir, sauf certains qui commencent à se rendre compte que courber la tête ne mène qu’à la mort…
        Bien à vous

    2. SarisseSarisse

      Son humour n’est pas vraiment ma tasse de thé mais il a le mérite d’exister et de soulager plus d’un des tourment du quotidien, mais ce n’est pas a Bigard que l’on s’en prend mais à la liberté d’expression et à un certain esprit populaire et bien gaulois, aux sans-dents, à ceux qui ne sont rien, bien entendu.
      Difficile de détruire le belge Jean -Claude Vandamme , plus mondialement connu et pro Trump alors quand on a un Bigard sous la main.
      Une certaine petite fraction du microcosme voulait faire la peau de Bigard, ça ne date pas d’hier( notamment depuis cette émission où il s’était fait l’écho de la thèse de Meyssan sur les attentats du 11 septembre).
      Ce qui est sûr c’est que même dans un genre moins lourd des sketches d’es Inconnus ou certains d’un Desproges ou d’un Coluche seraient autant censurés.

  2. Avatarclaude t.a.l

     » Si vous avez des mauvaises blagues en stock, dépêchez-vous de vous en débarrasser.
    La consommation, la production et l’exploitation de l’humour lourdingue seront bientôt strictement interdits.
    D’ailleurs, entraînez-vous dès aujourd’hui à n’apprécier que des plaisanteries distinguées car, dans un avenir proche, si on vous prend à sourire d’une blague interdite vous serez accusé de recel voire de complicité d’humour à la con……
    Pour respecter le bon goût, on est désormais priés de rire sans déconner.
    Et sans se moquer de personne – sinon des conservateurs, réacs et autres esprits étroits, contre lesquels la vulgarité est autorisée et même encouragée…  »

    ( c’est dans  » Causeur  » )

    https://www.causeur.fr/jean-marie-bigard-blague-viol-2-159650

  3. Avatarexocet

    Tout n’est pas à jeté chez bigard, il a quelques bonnes blagues, il y a l’histoire de la chauve-souris qui est pas mal, est puis je vais vous dire tant qu’il n’y a pas de vulgarité dans une histoire, dans un film, ou une pièce de théâtre, les gens sont tellement cons qui ne comprennent pas le sens de l’histoire, vous leur faites montrer un bon vieux film en noir et blanc, sans vulgarité et sans histoire de cul, vous avez le droit à toute le critique, le monde ou nous vivons devient ennuyeux et décadent.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Info L’essor – Gilets jaunes : les gendarmes ont tiré seulement 35 balles de défense depuis le 1er février
    :::: https://lessor.org/operationnel/info-lessor-gilets-jaunes-les-gendarmes-ont-tire-seulement-35-balles-de-defense-depuis-le-1er-fevrier/
    8 mars 2019

    Les gendarmes mobiles et départementaux ont utilisé seulement à 35 reprises les lanceurs de balles de défense (LBD 40) depuis le 1er février, selon les informations de L’Essor. Dans le même temps, la Police a fait usage de cette arme controversée 3.832 fois. Par ailleurs, pendant la même période, le pourcentage des tirs effectués par les militaires de la Gendarmerie a encore diminué par rapport à ceux des fonctionnaires de Police, toujours selon nos informations.

    ::::35 tirs pour les gendarmes, 3.832 pour les policiers::::

    La dernière fois que le ministère de l’Intérieur avait publié des chiffres, c’était à la veille de l’acte XII (samedi 2 février), au moment où le Conseil d’Etat avait refusé de suspendre l’utilisation de cette arme. La place Beauvau alors avait dénombré officiellement 9.228 tirs de LBD 40. Parmi eux, selon nos informations, 1.065 étaient du fait des gendarmes (mobiles ou départementaux), soit un pourcentage de 11,5 %. Entre le 1er février et le 7 mars, les gendarmes ont donc utilisé le LBD 40 à 35 reprises, le reste, soit 3.832 tirs, étant le fait des policiers.

    D’une manière générale, les chiffres disponibles montrent que les forces mobiles (gendarmes mobiles et CRS) ont beaucoup moins utilisé le LBD que les compagnies d’intervention de la préfecture de police et les détachements d’action rapide (DAR), formés de policiers de BRI ou de la BAC. Les escadrons de gendarmerie mobile (EGM) et les compagnies républicaines de sécurité (CRS) sont effet davantage rompues au maintien de l’ordre et mieux encadrés que les compagnies d’intervention ou les DAR.

    Arme très controversée, le LBD 40 est soupçonné d’avoir causé des dizaines de blessures graves, comme des éborgnements. Son utilisation a provoqué l’ouverture de 83 enquêtes des inspections internes de la Police et de la Gendarmerie : 81 pour l’IGPN et 2 pour l’IGGN.

    P-M.G

  5. Avatarfrejusien

    vrai que j’aime pas trop Jean Marie Bigard, à part qq blagues, celle de la chauve-souris est pas mal,

    mais puisqu’il y a des tas de Français qui aiment, il n’y a aucune raison de lui sucrer sa tournée, c’est vraiment un coup bas dégueulasse, bien digne d’un putain de gauchiasse, qui se permet de priver des milliers de Français en vacances cet été dans le Var , de leur humoriste favori,

    liberté, liberté chérie , où es-tu passée, ? là où les soviets passent, la liberté trépasse,

    on glisse à toute berzingue vers une société de l’interdit

  6. AvatarCaughnawaga

    La joke n’est pas terrible, question de goût. L’humour à la base est méchant pas mauvais, juste méchant. Y a des jokes sur les blondes, les gros, les handicapés, les religieux, les idiots etc.

    Exemple

    – Maman, maman papa c’est pendu dans le jardin !

    – Poisson d’avril ! il s’est pendu dans le grenier !

    C de l’humour noir. Mais c méchant de rire des morts. Tout le monde sait que ce n’est pas réel.

  7. AvatarGASTON

    VOUS AVEZ OUBLIE QUE L’ON PEUT RIRE AUSSI DES:
    CATHOS, DES MECS BLANCS DE +50 ANS, DES TRAVAILLEURS ILLETTRES, ALCOOLOS QUI VOTENT MAL, DES CHOMEURS FAINEANTS, DES GJAUNES « BETES BIZARRES!

  8. Avatarzéphyrin

    fini le recul dû à l’éducation, à l’humour dit « gaulois », bref la civilisation de nos anciens , on finira par interdire finalement de se moquer des politiques après tous les autres… une forme d’hypocrisie généralisée mêlée de politique que j’appellerais hypocrilitique va gouverner…
    à quand la honte d’être ce que nous sommes ?
    jean marie si je peux me permettre…fais le nous moins masculin, tu vois bien qui gouverne.. (sourire)

  9. AvatarCharles Martel 02

    La liberté d’expression en France c’est uniquement quand on appelle a pendre les blanc et à tuer leurs enfants, sinon c’est « ferme ta gueule ». En d’autres termes tu as le droit de parler si tu dis et penses la même chose que cette putain de bobosphère gauchiasse qui ne connait absolument pas le sens du mot démocratie

Comments are closed.