Journée de la femme, en France ? Quelle connerie, c’est aux hommes qu’il faut rendre hommage !


Journée de la femme, en France ? Quelle connerie, c’est aux hommes qu’il faut rendre hommage !

Illustration : hommage à l’homme de ma vie

Marre de cette connerie qui dure depuis des lustres, en France, pays civilisé, occidental où la femme a les mêmes droits et devoirs que l’homme. C’est dans notre constitution, dans notre mode de vie, dans les rapports entre hommes et femmes.

C’est à hurler !

Et pourquoi pas la journée des vaches sacrées, des chiens écrasés, des enculeurs de mouche, pendant qu’ils y sont ?  Je devrais dire « pendant qu’elles y sont ». Tout ce cirque c’est leur faute, aux pseudo féministes enragées castratrices haineuses.

Je les hais.

Nom de Zeus, ça fait plus de 2000 ans que la femme est chantée, louée, protégée…. par des mâles qui font la guerre pour elle et ses enfants, par des mâles qui font les travaux les plus durs physiquement pour elle, lui laissant les choses plus faciles physiquement comme la maison et les enfants et il faudrait une journée réservée à ces petites chéries protégées ? Merde alors !

Nom de Zeus, ça fait plus de 2000 ans que la femme, dans notre civilisation est devenue l’emblème de cette civilisation et qu’elle a largement participé à la créer, à la faire vivre. A Rome il y a Jules César, Auguste, Hadrien… mais il y a aussi Cléopâtre, il y a aussi Lesbie, il y a aussi Agrippine qui a fait de son Néron de fils un empereur, fou, mais un empereur tout de même. Et Clovis, le premier roi de ce qui ne s’appelait pas encore la France, n’a-t-il pas fait siens nos langue, religion, mode de vie, coutumes pour complaire à sa tendre épouse Clotilde (certes tout cela était aussi son intérêt politique mais Clotilde a été un sacré aiguillon). On pourrait encore évoquer la mère de Saint-Louis, Catherine de Médicis à la main de fer, Christine de Pisan  qui a largement concouru à imposer aux hommes l’amour courtois, la nécessité de séduire pour obtenir (mais Catulle savait déjà faire pour sa Lesbie, et il n’était pas le seul ; quand Marc-Antoine, après l’assassinat de César, séduit la divine Cléopâtre, ce n’est pas avec des manières de butor !).

Et je ne parle pas des Louise Michel, des Beauvoir, des Olympe de Gouges, des Madame de Staël, des Madame du Châtelet (compagne de Voltaire)  qui traduisait Newton… Et toutes ces femmes chef d’entreprise qui jonglent avec les milliards, elles existent, et elles peuvent le faire ! Elles ont le droit de le faire.

Il y a beau temps que, dans notre civilisation, avec ou sans droit de vote, la femme joue un rôle majeur et fait le monde, fait la France, avec les hommes.

Il n’y a aucune raison de lui dédier une journée, comme si elle était une moins que rien. Je me sens discriminée et méprisée à chaque fois que l’on me parle de la « journée de la femme ».

Certes, il y  a toujours eu, ici ou là, de l’exploitation de la femme, des mauvais traitements… mais ce sont des faits d’individus isolés, pas des faits de société et en tout cas depuis plus de 200 ans, la loi protège la femme qui, en moins d’un siècle a acquis TOUS les autres droits, de vote, de travailler, d’avoir son indépendance financière, même d’avoir et élever seule ses enfants…

Et le pire c’est qu’à présent elle a des droits supérieurs aux hommes, en pleine violation de la DDDHC de 1789 !

La parité ? Une discrimination des hommes. Pourquoi faudrait-il à tout prix que les femmes soient imposées en tant que femmes sur des listes électorales ? Si elles veulent faire de la politique, c’est à elles de bosser, plus que les hommes s’il le faut pour montrer leur valeur, leur compétence. Et alors ? Qu’elles bossent ! Des nullités et des nuisibles comme Duflot, comme Schiappa, comme Belkacem… se trouvent propulsées à des postes sans rapport avec leurs capacités intellectuelles et leur engagement pour la France, uniquement parce qu’elles sont nées femmes ! Quelle dégénérescence, quelle catastrophe !  19 intervenants le 17 mars, à nos assises, dont seulement 2 femmes ? Et alors, si les femmes n’ont pas choisi de s’investir dans notre mouvement, dans des activités intellectuelles ou militantes, n’ont pas percé, c’est leur problème. Pas d’état d’âme, aucun. Et Schiappa peut bien aboyer, je m’en branle. Et oui, on a aussi conquis le droit de prendre et utiliser des expressions typiquement masculines !

Pendant ce temps, les mêmes garces, fières de postes acquis parce que femmes et non pas parce que le méritant travaillent à la destruction de notre modèle si doux pour les femmes en imposant le voile et les coutumes barbares de l’islam chez nous. Et barbares avant tout pour les femmes. C’est en pays islamique qu’il faut lutter, c’est pour le traitement de la femme en pays musulman qu’il faut lutter. Et pour cela la première chose, bande de salopes et d’incapables, il faut interdire, au pays d’Olympe de Gouges, l’islam misogyne, violent, barbare, polygame et qui excise. Mais elles s’en gardent bien, les traîtresses à la cause des femmes.

Et elles se pavanent, petits fours et champagne à la main, en parlant à l’infini de prétendus harcèlement sexuel avec des voilées payées pour imposer l’islam chez nous. Et avec des hommes de pouvoir complices, évidemment.

A dégueuler.

Alors oui, s’il doit y avoir une journée consacrée à un sexe, c’est aux hommes, ne vous déplaise. Parce que supporter les castratrices, les chipoteuses, les hystéro-dingues, les dominatrices, les emmerdeuses ( rien à voir avec les emmerderesses chères à Brassens), les folles et notamment les nuisibles du gouvernement actuel et de la plupart des gouvernements précédents -pensez à Taubira, à Dati…- ben il faut le faire.

Ces salopes sont en train de faire peur aux hommes, au point que la dernière mode c’est d’aller chercher une petite Ukrainienne, une petite Africaine bien docile, qui ne transforme pas votre quotidien en enfer…

Ces salopes sont en train de transformer nos hommes en lopettes, à tel point que nos filles commencent à regarder, fascinées, ce qui , dans leur inconscient, ressemble à de vrais hommes, des machos musulmans.

Oui, j’accuse les féministes qui, depuis 30 ans, mènent une lutte d’extinction de notre monde, de notre civilisation, de nos hommes.

Oui, je dis bravo aux hommes qui résistent à tout cet environnement destiné à les tuer, à les priver de couilles.

Parce que, dans notre civilisation, malgré tout cela, la plupart des hommes sont adorables, prévenants, courtois, faisant l’amour comme au temps de Chrétien de Troyes, partageant les tâches de la maison. D’ailleurs, moi ça ne me choque pas si d’un commun accord la femme s’occupe de la cuisine et monsieur du jardin. Pourvu que chacun y trouve son compte… Et si quelqu’un n’y trouve pas son compte, on discute, on négocie. Et si il n’y a pas moyen, pas besoin de Schiappa, le divorce existe, bordel !

Alors vive les hommes, les vrais. Messieurs je vous aime. Qu’est-ce qu’on s’emmerderait sans vous !

Mais faites un petit effort, envoyez promener les prétendues féministes, ne vous soumettez pas à leurs diktats, à leurs lubies. Question de vie et de mort pour notre civilisation.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


49 thoughts on “Journée de la femme, en France ? Quelle connerie, c’est aux hommes qu’il faut rendre hommage !

  1. UlysseUlysse

    Merci, Christine !!! On lutte autant que possible, pied à pied, contre toutes ces horreurs, et tu nous donnes là des arguments magnifiques !

    1. AvatarAlexcendre 62

      Ma grand’ mère généralissime au milieu de la cour de sa ferme ne m’a jamais donné l’impression d’être une sous femme , d’ailleurs tout comme ma mère et toutes les femmes de mon village qui ont remplacé les hommes pendant la guerre . La vie était dure chacun avait son rôle et on ne passait pas son temps a gémir , l’argent était géré par les femmes (des super économes ) elles étaient la garante du foyer car les hommes certes travaillaient dur mais aussi buvaient bien , je partage donc ce qui est écrit . Actuellement de nombreuses femmes happées dans le système économique passent leur temps a courir et a faire face a toutes sortes d’agressions je doute qu’elles soient plus heureuses comparées aux femmes que j’ai connu il y a 60 ou 70 ans je les admire autant , courage a vous toutes , Alexcendre 62 .

  2. AvatarMata Hari

    Excellent article j’adhère totalement ! Mon père disait « Encore une journée de la femme ? Mais c’est 365 jours la journée de la femme ! » Il pensait m’agacer mais j’étais tout à fait d’accord avec lui. Comme vous le stipulez dans l’article, nous avons les mêmes droits et devoirs que les hommes (à part peut-être l’égalité salariale) inutile d’en rajouter ! Que veulent les castratrices en plus ? Greffer un utérus à tous les hommes pour qu’ils puissent porter des enfants ? Cette histoire d’égalité hommes/femmes devient ridicule. L’homme et la femme ne sont pas égaux (physiquement j’entends) mais complémentaires.

    1. AvatarPravda

      L’égalité salariale ? Un autre mensonge féministe.
      J’ai eu beau vérifier, je n’ai jamais trouvé de contrat de travail stipulant qu’une femme, à travail égal, doit être moins rémunérée qu’un homme à l’heure. Si les femmes gagnent moins c’est qu’elles travaillent souvent moins d’heures et ne font pas les mêmes boulots, surtout ceux bien rémunérés mais éprouvant physiquement et mentalement.

      Comme vous l’avez fait remarquer les hommes et les femmes sont différents physiquement, mais aussi psychiquement, la résistance aux chocs et au stress d’un homme étant plus élevée.
      Je cite Mme Tassin qui l’a bien résumé :
      […ça fait plus de 2000 ans que la femme est chantée, louée, protégée…. par des mâles qui font la guerre pour elle et ses enfants, par des mâles qui font les travaux les plus durs physiquement pour elle, lui laissant les choses plus faciles physiquement comme la maison et les enfants…]

      Donc oui, la femme a des enfants et les élève, l’homme survient aux besoins de sa famille et la protège, c’est dans l’ordre des choses. Ordre des choses que le féminisme essai de changer depuis des décennies, ce qui a conduit à une féminisation des hommes et une masculinisation des femmes, le célibat à large échelle, la famille dite nucléaire menacée, etc…
      Rendant hommes et femmes malheureux au final.

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Je suis totalement d’accord pour « les femmes gagnent exactement la même chose que les hommes » notamment dans la fonction publique et, dans le privé si elles gagnent moins c’est qu’elles n’ont pas le meme poste. A elles de s’imposer et de se faire payer selon leur mérite.
        Par contre je ne suis pas d’accord et ce n’est pas ce que j’ai dit pour dire que la femme devrait continuer à élever les enfants pendant que monsieur gagne la vie de la famille c’est une horreur absolue d’être cantonnées aux tâches ménagères, sauf à l’avoir choisi. J’ai toujours travaillé, avec bonheur, tout en élevant mes enfants avec leur père, ce n’est pas pour autant que monsieur était féminisé !!!

        1. AvatarPravda

          Attention je n’ai pas dit que la femme devait être cantonnée au gynécée ad vitam aeternam. Sur certains forums on peut lire des niaiseries genre « les femmes devraient rester en cuisine, comme du temps de nos ancêtres ».
          Alors que les femmes ont toujours travaillées pendant que les hommes étaient au loin.
          Ce qui me fait bien marrer aussi chez les musul, ils veulent garder la femme à la maison, alors que d’après ce que j’ai pu lire, 70% de la richesse produite au Maghreb viens du travail des femmes. En France ils ont les alloc alors Momo peut rester glander au PMU alors que Fatima reste pondre des futurs allocations familiales, mais au bled ça ne marche pas comme ça.

          Si les mères de famille gagnent moins c’est parce qu’elles choisissent des emplois plus proches de chez elles pour retrouver leurs enfants le midi et le soir.
          Mais le leitmotiv actuel c’est de dire aux femmes d’avoir d’abord une carrière au détriment de leur désir de maternité et qu’elles pourront toujours avoir une famille vers 35-40 ans.

          1. AvatarMata Hari

            J’avoue ne pas avoir d’idée particulière sur l’égalité salariale entre les hommes et les femmes. Effectivement pour certaines professions telles qu’enseignants, comptables, agents bancaires ou d’assurances pour la même tâche et un nombres d’heures identiques le même salaire me semble normal. Il ne faut pas oublier que le montant du salaire se discute lors de l’entretien d’embauche. Si Madame estime le salaire insuffisant à elle d’en discuter avec son supérieur hiérarchique. Et puis, dans le privé en tout cas, le salaire de chacun reste confidentiel. Lorsque j’étais salariée je ne me suis jamais posée la question de savoir si mes collègues mâles gagnaient plus que moi ou pas. Je m’en fichais, l’essentiel étant d’avoir un CDI (j’ai galéré des années entre contrats d’intérim et CDD). Maintenant que je suis artisan la question ne se pose plus. Je me verse une rémunération identique chaque mois en fonction de ce que j’estime nécessaire pour faire vivre ma famille et payer mes factures.

          2. AvatarAmélie Poulain

            « Mais le leitmotiv actuel c’est de dire aux femmes d’avoir d’abord une carrière au détriment de leur désir de maternité et qu’elles pourront toujours avoir une famille vers 35-40 ans. »

            Je suis d’accord avec vous, il y a un extrême dérangeant actuellement comme une pression.

            Etonnant de voir les réactions de mépris parfois pour une femme qui choisit de s’occuper de ses enfants au lieu de favoriser sa carrière comme si cela était dévalorisant.

            Pour ma part, je l’ai fait avec très grand plaisir et je ne le regrette pas tant cela peut apporter, même si l’aspect financier en a pâti encore aujourd’hui, mais dans la vie il faut savoir ce que l’on veut et ce qui est important pour soi.

            Absolument ucun regrets donc.

            Je n’ai par contre jamais délaissé d’un autre côté ma vie de femme ainsi que mon évolution personnelle, je ne vois pas pourquoi il faudrait absolument choisir.

  3. AvatarThierry

    Ah merci chère Christine, ça fait du bien de ne pas se sentir seul, il suffit de s’affirmer pour se faire traiter de misogyne ou de macho comme on se fait traiter de facho lorsque l’on dit que l’on ne veut pas d’islam en France et encore moins de mosquées .Bonne journée à vous et bon week end à vous deux.
    Thierry.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Elles sont sans doute femmes, mais elles se battent pour l’idiotie, pour l’idiote ; pas pour la Femme, l’ëtre humain avant tout, au même degré que l’Homme, l’un complémentaire de l’autre ; elles ne se battent pas pour leur cause commune qui aujourd’hui est vitale ; elle s’amusent à se battre pour des broutilles, des enfantillages, des caprices.

    Demain, même cette foire aux revendications superficielles elles ne pourront même pas les clamer car elles se seront trompées de combat ; elle auront oublié de se battre pour l’essentiel ; leur survie à tous les niveaux, leur liberté ; leur liberté d’être humain, leur liberté d’être femme.

    Non ! Demain, il se pourrait qu’elles n’aient plus rien à revendiquer se trouvant tout à coup peut-être même inférieures à une chêvre.

    1. AvatarJolly Rodgers

      @marcher sur des œufs ,
      Samson et Dalila , ne perdez jamais de vus cette histoire . derrière la femme ce cache souvent la Dalila , elle vous donnent un peux d’amour et vous le reprend au centuple , pour le donner a un autre . cela me rappelle la fable de la vague et du rochet de Pascal(je vous la cite de mémoire ) : » c’était un rochet solide et une vague venait s’amuser avec lui tout les jours , elle lui disait viens dans mes bras , viens me rejoindre l’eau est si chaude , elle venait caresser le rochet tout les jours . puis un jours le rochet céda et se jeta dans les bras de la vague . désormais il n’ait plus qu’une pierre au fond de l’océan , et la vague est partie s’amuser avec un autre rochet  » .
      PS: @ Christine , heureusement qu’ils existe des femmes comme vous , qui montrent que mes théories ou celles de Pascal , ne sont pas vraiment exact . mais les Dalila existes aussi et j’en ai rencontré beaucoup , sur mon chemin .
      vous savez au font le commentaire que j’ai laissé plus bas , j’en pense pratiquement pas un mot . j’aimerais être un mec comme ça , complétement blasé a moitié misogyne , mais je n’y arrive pas . dur d’être un homme, avec un cœur d’enfant .
      amicalement

      1. AvatarSamia

        Bonsoir Jolly Rodgers,
        Je suis en couple depuis 1998 avec mon mari. Le respect, l’amour, l’entraide font l’essence de notre mariage, bien sûr des fois ça pète. Rien de bien méchant, chacun peut exprimer ce qu’il ressent mais le fond est là.
        Il y a des femmes qui sont des intéressées c’est sûr mais pas que, mes amies et moi même ayant les mêmes valeurs choyons nos couples, l’homme avec qui nous vivons. Pour moi, il n’y a que ça de vrai.
        Je me fiche du matériel ce qui m’importe c’est le soutien l’un pour l’autre.
        Bon courage, je suis de tout cœur avec toi.

        1. AvatarJolly Rodgers

          bonjour Samia,
          vous avez raison il existe encore des personnes non vénales . c’est aussi le système capitaliste et le modèle libéral qui fait que les rapports entre les gens ont beaucoup changés . le fétichisme de la marchandise et le mode de vie américain (le fordisme , la réussite , briller a tout prix ..) théorisé par Guy Debord , dans la société du spectacle . tout cela c’est introduit dans les rapports hommes – femmes , forcément .
          merci pour votre message Samia , je vous souhaite un très bon week end .
          amicalement

  5. AvatarUN GAULOIS

    « il faut interdire, au pays d’Olympe de Gouges, l’islam misogyne, violent, barbare, polygame et qui excise »

    Et même ailleurs. Que toutes ces femmes citées regardent le film tunisien (courageux) LA BELLE ET LA MEUTE. Elles comprendront à quel point les droits les plus élémentaires des femmes sont bafoués dans certaines civilisations même si plus évoluées que celle soumises à l’islam rigoriste.

    De même il faut plaindre les jeunes hommes en France cherchant à fonder une famille, Christine a raison. Mais aussi beaucoup de jeunes hommes fuient leurs responsabilités. le nombre de famille mono parentale explose.
    La société est vraiment décadente.

  6. AvatarCharles Martel 02

    Ce qu’ils faut rappeler à toutes ces tarées hystériques de féministes, c’est que ce sont tout de même des hommes qui, par leur vote à l’assemblée en 1944, leur ont donné le droit de vote et celui d’être élues.

    (Je dis cela tout en précisant que je suis, bien sûr, un ferme partisan du respect et des droits des femmes qui doivent, bien évidemment, être en tous points les mêmes que ceux des hommes.)

  7. AvatarJ

    Entièrement d’accord avec vous. Les femmes ont toujours eu leur poids dans les sociétés et ont été souvent au premier plan. Ceux qui disent le contraire n’ont qu’à ouvrir des livres d’Histoire un peu. D’ailleurs, ça les instruira.

  8. AvatarHollender

    Bonjour Christine,

    Alors là…… Vous tapez très fort et très juste, au centre de la cible 🎯
    J’ai 6 soeurs, toutes divorcées, nées dans les années 50 -60.
    Par chance, aucune ne correspond à la caricature que vous décrivez et encore moins aux hystériques « modernes » qu’hollande et Mohamerde macron nous imposent. Sans parler de la fripée de service, la garde des SOTS. Le petit gériatre de l’Elysee à fait très fort !!
    Au nom de tous les hommes et en mon nom propre, mon épouse et moi vous disons MERCI. Nous nous sommes trouvés au sud de la Patagonie il y a 25 ans et depuis ce jour pas une seule fois nous nous sommes  » bouffé le nez ».
    Partage des tâches, ménage, cuisine, nous avons une coopération de tous les instants. Celui qui lui fera du mal signera son arrêt de mort !
    Le célibat plutôt que de vivre avec une féministe hystérique moderne.

  9. AvatarChristian

    Avec tous ces pro charia on verra comment sera la journée de la femme en 2027 quand Mouloud sera élu président de la république islamique de France.Elles pourront dire toutes ces feministes le 1er jour aprés avoir demandé d’être l’égal de l’homme à Rachid mon mari à qui je dois le respect, je n’ai rien vu, le 2e jour non plus mais le 3e jour j’ai recommencé à voir de l’oeil droit.
    Soyons égaux mais cultivons nos différences.

  10. Jean LafitteJean Lafitte

    Merci mille fois pour cet article, chère Christine.

    J’y trouve, admirablement écrites et organisées, bien des réflexions que je rumine depuis longtemps, ayant toujours respecté les filles, puis les femmes de mon entourage, comme je respectais ma sœur et ma mère.

    Quant aux femmes détentrices d’un pouvoir, j’estime qu’elles sont bien comme les hommes pour en abuser, selon la constatation célèbre de Montesquieu…

  11. PacoPaco

    Chère Christine.
    Mon épouse est Africaine. Cela fait des années que je pose chaque jour des actes, quels qu’ils soient, pour lui montrer le respect que je lui porte en tant qu’être humain, femme et citoyenne ! Il n’y a pas un journée sans que je lui déclares à quel point sans être parfaite elle m’est idéale ! Ce matin encore, alors que j’ignorais totalement que c’était le fumeux jour de la femme, tel qu’il est chorégraphié, je luis déclarais ceci.
    « ÔÔÔÔ la femme qui a un mari. D’abord te rencontrer, après t’avoir attendu. Puis te découvrir, un peu de lumière, encore beaucoup d’ombre. Commencer à te connaitre; le Soleil, s’invite aux fenêtres.
    Oui. Elle a aimé !

  12. MaximeMaxime

    On peut concevoir que la loi prévoie des avantages pour les femmes mères, les femmes enceintes car elles subissent physiquement et psychiquement une épreuve que les hommes ne subissent pas. Il me semble que c’est d’ailleurs déjà le cas pour le calcul des trimestres pour toucher une pension de retraite. Le statut très avantageux des parents isolés concerne aussi en pratique les femmes.
    En revanche, je ne vois pas pourquoi la femme en tant que telle devrait bénéficier d’avantages légaux ou conventionnels dans le cadre des relations collectives de travail :
    http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/09/scandaleux-la-cour-de-cassation-offre-un-jour-de-conge-supplementaires-aux-femmes/
    La PMA pour toutes serait aussi une bonne occasion de faire taire l’extrême-gauche apatride qui prétend si souvent que la montée de ce que ses militants appellent « l’extrême-droite » est une menace pour les droits des femmes.
    (exemple : https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/la-trimouille/ghislaine-noirault-la-voix-communiste-des-europeennes )
    Cette évolution sociétale leur mettrait le nez dans leur caca islamogauchiste une bonne fois pour toutes.
    Une journée de la femme me paraît inutile si ce doit être un prétexte pour occulter les vrais débats. Il n’est pas à exclure que ce soit encore un prétexte commercial pour culpabiliser les hommes n’offrant rien aux femmes ce jour-là (encore des bouquets, bijoux et parfums à offrir…).

  13. AvatarAmélie Poulain

    Merci Christine pour cet article, je suis parfaitement d’accord, cette sorte de ségrégation des sexes et cette femme victimisée est exécrable, à chacun, quel que soit son sexe, de défendre ses intérêts s’il s’estime lésé.

    Pour ma part, aucun problème avec la féminité en regard de la masculinité.

    Voilà, en cette journées qui serait dédiée la femme, une femme féministe qui remet les pendules à l’heure pour le voile :

    « Yvette Roudy : « Moi, j’interdirais le voile islamique » »

    « Ce sont des femmes qui aiment être soumises ? Elles ne savent pas de quoi elles parlent. Une jeune femme s’est dressée devant moi alors que je faisais une conférence, avec des tas de barbus autour d’elle. Elle m’a dit « j’ai ma liberté de porter le voile ». Je lui ai répondu : « Je vous offre un billet pour aller en Arabie saoudite, vous y restez trois ans, et vous me direz ce que vous en pensez. » Ces filles ne réfléchissent pas. Elles sont manipulées par des hommes derrière elles. D’ailleurs, le Parti socialiste pousse lui aussi ces femmes à déclarer « c’est notre liberté ». Le progrès se fait par des avancées, mais, hélas, aussi avec des reculs. Mais c’est vrai qu’on avance à petits pas. La parité en politique est réalisée.  »

    https://www.lepoint.fr/societe/yvette-roudy-moi-j-interdirais-le-voile-islamique-08-03-2019-2299089_23.php?boc=2356139&m_i=zsA4TkF3vsuGR0icw%2BEtMPy7M1UAxalUTdrZD%2BYoyC8OFdDl75LOfTevu_1xMs_Q2pzJwLAzkOHbk7wvWBfNf6DBqtWzzR&M_BT=2525525865047#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Matinale%5D-20190308

  14. AvatarJolly rodgers

    Désormais en ce qui me concerne , si des nanas se font tabasser par des ordures , c’est qu’elles aiment les ordures , au final , non?
    j’ai toujours été pris pour un con , j’ai toujours été l’amoureux sympa qui au final voyait sa belle partir au bras des ordures . donc le féminisme très peu pour moi . quand une fille voit une faille affective ou de la sensibilité chez un mec elle le casse . le macho a rarement des couilles , c’est pour ça qu’il tape sur sa nana , et elles aiment les mecs comme ça ? hé bien crevez salopes ! cela dit je n’irais pas pour autant faire du mal à une nana , ni à un chien ou un chat d’ailleurs . pauvre bête !

    1. Avatar"à la" poubelle !

      Jolly Rodgers, Comme je te comprends ! J’ai vécu les mêmes choses que toi, étant très (trop) sentimental. Durant toute ma vie, j’ai constaté que les hommes gentils comme nous, sont tôt ou tard délaissés pour des machos. Durant toute ma vie elles m’ont fait souffrir, alors que moi je ne l’ai jamais fait.
      Je te recommande ces sites youtube qui défendent les hommes : Aimeles, La Cause des Hommes, Alexis Fontana, Paternet, Joakim Brasseur, L’Observateur, Ralf, Néo-Masculin, etc.
      En lisant ton texte, je te ressens comme un frère, ayant vécu exactement les mêmes choses. Nous sommes nombreux dans ce cas, mais beaucoup ont honte de l’avouer.

      1. AvatarJolly Rodgers

        @  »à la  » poubelle ,
        merci a toi cher ami , oui être sentimental et sensible est un véritable chemin de croix . j’ai l’impression qu’elles ressentent le manque affectifs et qu’elles s’en amusent .comme toi toute ma vie sentimentale n’a étais que souffrance, j’ai même pensé a en finir parfois (ne pas suivre cet exemple ) . mettre sont cœur au bout de sa peau et se faire mépriser et les voir après avec des têtes de cons , c’est ragent . j’ai toujours étais le mec a l’écoute a éponger et après ciao , ou alors des nanas qui s’amusent quelques semaines avec moi et après ciao …. j’étais même allé voir les pu… pour ne plus souffrir , mais c’était pire après je me sentais comme un pauvre mec , je culpabilisé et surtout je me disais pourquoi moi j’en suis là et des ordures eux ont tout , situations , femmes, enfants ……..
        merci pour les adresses de sites .
        je t’envoi toute mon amitié cher camarade .

      2. Avatarhollender

        Mon fiston vient d’acheter la belle maison d’un pauvre cocu aveugle ( comme je l’étais il y a 20 ans)
        Il a bossé comme un fou pour la construire et mettre sa famille à l’abri.
        Toutes les fins de semaines, ses vacances et autres congés il les a passé à mélanger du béton, a poser du placo etc.
        Quand la maison a été terminée, sa salope lui a dit qu’elle divorçait car pendant que son mari travaillait, elle avait rencontré quelqu’un d’autre……………. tient tient…et elle lui réclamait la moitié de la valeur de la maison !!!! mais pas les dettes des emprunts!!!
        Un autre couillon de mes connaissance a été harcelé par sa copine pendant des années pour qu’il l’épouse et fonde  » un foyer ».
        Deux semaines après le mariage , elle a demandé le divorce et s’est retrouvée propriétaire de la maison pour laquelle il avait travaillé durant des années.!! et lui…….. il dort dans sa bagnole!
        Un conseil aux jeunes français qui cherchent l’âme soeur, éloignez vous des jeunes pétasses européennes ou nord américaines, ce ne sont que des sources d’emmerdements à venir. Elles ne savent pas coudre un bouton, faire cuire un oeuf ou toutes les innombrables tâches que nos maman faisaient très bien.
        Aller sur Internet claquer du fric pour s’habiller  » à la mode » , ça elles savent faire.

        1. MaximeMaxime

          De tels arguments inviteraient le lecteur naïf à rejoindre illico presto les « Frères musulmans » et mettre « Bobonne » sous une burqa.
          On a un droit français des régimes matrimoniaux très sophistiqué, avec de nombreuses formules possibles pour concilier amour et confiance. Pour les couples non mariés, les règles de l’indivision et de la société notamment existent aussi pour aménager les rapports de propriété et prévoir des compensations en cas de séparation. Des professionnels, notaires ou avocats, font leur métier de conseiller dans ce domaine !
          Quand une personne se fait avoir, c’est souvent en partie de sa faute pour avoir été trop crédule. De plus, si finalement certains n’osent pas aborder l’aspect financier, c’est peut-être qu’ils sont conscients que leur couple à la base n’est pas assez solide.
          C’est peut-être aussi révélateur d’un optimisme à la française dont on subit les conséquences dans le domaine politique. « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles… tout ira bien… on est bien gouverné », la preuve on vote toujours pour les mêmes…
          Un peu plus de pessimisme ne ferait peut-être pas de mal finalement ? Apprendre à gérer le pire, l’anticiper, prendre des dispositions pour prévenir plutôt que guérir ou n’avoir plus que ses yeux pour pleurer…
          Sur ce point, la société américaine est perçue de longue date comme plus contentieuse que la française où l’argent et la justice sont deux grands tabous nationaux, alors que les Américains trouvent normal de recourir à la justice et donc logiquement d’élire leurs juges…
          Il existe également un tabou que n’ont pas les Américains et les pays protestants au sujet de l’argent, son rôle dans la société comme dans le couple. C’est par manque de communication, par idéalisme excessif que des gens finissent par subir des désillusions.
          Il est reconnu que dans notre pays de culture catholique, l’argent dans le couple, la justice dans la famille sont des tabous qui génèrent un malaise. Un changement culturel dans ce domaine serait souhaitable.
          Tout le monde sait que si Trump n’était pas milliardaire, Mélania ne serait sans doute pas son épouse. Cela n’empêche pas les Américains d’avoir en majorité voté pour lui et de respecter son couple contrairement à la plupart des Français.
          On assiste à une crise de la conscience catholique en France face à l’islam, le protestantisme, les droits de l’homme et la laïcité. La croyance et la foi aveugle sont confrontées au rationalisme et l’athéisme. Le recours aux instruments juridiques peut permettre de pacifier la situation face à ces tensions.

        2. AvatarJolly Rodgers

          bonjour Hollender ,
          je viens de lire votre témoignage , désolé pour votre fils , ce qui lui est arrivé est l’une des choses qui puissent arriver de pire , car travailler , payer , se sacrifier , construire une maison pour créer un foyer … et finalement se faire spolier par celle pour qui on s’est sacrifié, qui en plus se casse avec un autre , il n’y a pas de mots , c’est révoltant .
          il faut vraiment faire attention , finalement mieux vaut être seul .
          cordialement

    2. AvatarAmélie Poulain

      @Jolly rodgers

      Vous êtes sûrement mal tombé mais ne généralisez pas c’est dommage d’avoir une telle image douloureuse de la femme en tête.

      Je vous assure que toutes les femmes ne sont pas comme cela (et heureusement) et même si j’admets, je suis la première à le dire (et je vois aux commentaires qu’il y a des hommes qui en ont souffert, je n’en suis pas étonnée…), il y en a pas mal et peut-être même de plus en plus, qui sont odieuses et détestables avec les hommes. J’en vois de plus en plus souvent il est vrai qui ne savent pas ce qu’elles ont.

      La sensibilité bien assumée chez un homme est une qualité bien au contraire. Les machos sont des hommes justement qui ne la maîtrisent pas.

      Bien à vous

      1. AvatarJolly Rodgers

        bonjour @ Amélie Poulain ,
        le monde dans lequel nous vivons s’est beaucoup trop libéralisé et les rapports hommes – femmes aussi . je pense qu’il faudrait remettre le romantisme au goût du jour , tel que le fine amour (amour courtois) , nous , nous sommes trop libéralisés et cela a des répercutions sur les rapports sociaux , donc sur les rapports amoureux . quand je vois des filles bien avec des connards , ça me fout en rogne . j’ai voulus cacher ma sensibilité, mais comme dit le dicton le naturel revient au galop . après c’est sûr il y a des filles biens comme Vous, Samia ou Christine …. mais elles sont de moins en moins nombreuses . je ne veux pas m’envoyer des fleurs , je suis (bien que j’ai pris un coup ) plutôt beau mec , dans ma jeunesse j’ai eu posé parfois pour des revues gay (attention je ne suis pas gay ) pour me faire 4 sous . donc c’est pas le physique , c’est pas la gentillesse parce que je suis un mec sympas aussi ….. que veulent t’elles finalement ? quant je vois des nanas bien , pas connes avec des mecs cons , laids , qui les prennent pour des connes , c’est rageant .
        je vous souhaite un très bon week end Amélie et vous envoie une bise .
        amicalement

        1. AvatarAmélie Poulain

          Bonsoir @Jolly Rodgers

          Oui je suis d’accord avec ce que vous dites.

          Je pense que nous sommes dans une Société de surface et consommatrice (on consomme aussi de l’Autre) sur fond de délitement des valeurs.

          Auparavant, jouer avec les sentiments était puni soit par la Loi – cf causes ruptures de fiançailles – ou par l’entourage, maintenant tout est possible avec un certain relâchement des moeurs (question de « structure » nécessaire pour arriver à se situer en regard de l’extérieur et non de morale chrétienne, argument utilisé à tort et à travers dès qu’on parle de limite).

          Je crois aussi que beaucoup ne savent plus supporter la frustration et dès qu’il y a un problème, au lieu de l’affronter, il y a la fuite, tellement facile actuellement car tout est ouvert et en toute impunité en plus.

          On pourrait parler aussi du rôle des médias (TV, livres etc…) qui renvoient une image idéalisante des relations d’où les éternels sentiments d’insatisfaction de certains qui pensent trouver toujours mieux ailleurs.

          Il y a aussi ceux fragiles avec leur identité qui se sentent insécurisés dans une relation trop facile préférant ressentir et affronter les limites d’un Autre même parfois très dur (les machos) qui leur donne, d’une certaine manière, le sentiment d’exister.

          Il faut dire aussi que notre Société ne favorise et ne renvoie pas de repères clairs au sujet des relations où tout est possible et mis sur le même plan.

          Vous savez, les femmes vivent des choses dures aussi avec certains hommes qui sont attirés plutôt par leur physique surtout quand elles sont avantagées de ce côté-là, l’engagement leur faisant peur…. Encore de la « consommation ».

          En résumé, beaucoup d’immatures qui recherchent une consommation sans limite sur fond de recherche d’un idéal d’où les errances relationnelles sans fin.

          Comme vous le dites, et je suis d’accord, il faudrait revenir au romantisme mais nous a-t-il quittés ? Je ne le pense pas, une relation c’est un tout. Question d’éthique personnelle surtout je pense.

          Amicalement en vous souhaitant un très bon week-end à vous aussi @Jolly Rodgers,

  15. Avatar"à la" poubelle !

    Christine, merci pour votre fabuleux texte , bien envoyé, pimenté par un langage direct Rabelaisien. Merci au nom de tous les hommes. Vous êtes le digne successeur d’Esther Vilar et de son fabuleux livre « L’homme subjugué » (1971) !

  16. Jack PointeauJack Pointeau

    J’ai lu cet article au langage coloré avec un bon sourire de satisfaction, merci chère amie Christine. Françoise et moi : plus de 52 années d’union. Elle a toujours fait le libre choix de sa destinée professionnelle et maintenant, tous les deux à la retraite, nos tâches, selon les besoins du jour, se répartissent entre nous en toute simplicité. Nous avons tous les deux le plus grand respect pour les femmes qui luttent contre les défis de l’existence, au coude à coude avec les hommes, voire contre ces derniers lorsque c’est nécessaire, Quant aux « prétendues féministes », nous n’y attachons aucun intérêt. Merci pour cet article qui tape en plein dans le mille.

  17. AvatarCentulle

    Merci Chritine Tout a été dit dans les commentaires précédant Alors je rajoute seulement: ». Quelle chance à Pierre de t’avoir pour compagne »

  18. AvatarMyriam Sylvain

    Ahhh que je vous adore cher Christine! Vous m’enlevez très souvent les mots de la bouche. Merci et mes hommages… A vous deux

  19. AvatarAdalbert le Grand

    C’est marrant de se retrouver plus féministe qu’une femme.

    Sur l’égalité homme-femme dans l’Histoire, vous poussez le bouchon un peu loin. Le travail de la femme était toujours subordonné à celui de l’homme, en amont ou en aval (par exemple la femme du pêcheur qui réparait les filets et préparait le poisson pour la conserve au retour).

    Et ce n’est sociologiquement pas un hasard si 80% des smicards sont des smicardes, 80% des enseignants des enseignantes (quand une profession se dévalorise, d’abord financièrement, la proportion de femmes augmente, c’est d’ailleurs un signe connu des sociologues), 98% des caissières des caissières, etc.

    Et pour se faire reconnaître en tant qu’artiste… quelle galère! combien de femmes peintres, sculpteurs, écrivains (là un poil plus facile, mais 98% d’hommes quand même avant 1950), dramaturges (? je n’en connais même pas. Du coup, et si Shakespeare était une femme? Hypothèse jamais abordée, on ne prête qu’aux hommes… ).

    Et avec la montée de l’islam « libérateur » et « protecteur » de la femme, bijou qui doit être conservé précieusement dans son écrin (maison ou niqab), il va falloir bientôt des journées de la femme 365 jours par an.

Comments are closed.