Les medias européens accusent Macron de mettre le feu aux poudres entre nationalistes et pro-européens


Les medias européens accusent Macron de mettre le feu aux poudres entre nationalistes et pro-européens

Nous avons déjà dit ici tout le mal que nous pensons et de Macron et de ses ambitions européennes et de ses propositions pour l’UE.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/05/gravissimes-propositions-de-macron-marine-interdite-souverainete-et-liberte-dexpression-mortes/

Et nous découvrons que même les européistes béats sont sceptiques sur le « grand plan Macron » qui devrait, dans sa tête, tout changer pour les élections de mai…

https://www.marianne.net/monde/europeennes-de-l-italie-au-royaume-uni-la-tribune-de-macron-accueillie-avec-indifference-voire?fbclid=IwAR3UMaDX4bb4I-L51D1cej_u_WJ-xJKtlispfFe3i0cr8wkUgsCn4fjSn7c

Car, ne nous y trompons pas, sa crainte et celle de ses amis, c’est bien celle-là : qu’ils perdent la majorité au Parlement. Ce qui, symboliquement, serait une claque majeure pour lui.

Un vrai flop à l’est, mais ça on s’en doutait. Les quotidiens hongrois ne prennent même pas la peine de parler de ce non-évènement.

Quelques articles de synthèse dans des journaux irlandais, italiens, polonais…

Et c’est tout.

La lettre de Macron a été reléguée… sur les pages des journaux que personne ne lit.

Et hop! Un flop dans l’opération communication grandiose qu’il avait imaginée. D’autant que, dans les rares pays où ça a réagi… c’est plutôt négativement !

Même quelques  grands journaux européistes  ( anglais, belges, allemands) lèche-Juncker ont relayé et applaudi, les autres sont fort critiques.

Le quotidien belge La Libre, est dithyrambiques, ajoutant au « lépreux » et « sans-dents » que nous sommes des épithètes flatteuses de rabougris, de défaitistes... mais se demandant, dans un sursaut de lucidité, si ce que propose Macron est tout simplement possible…

« Face aux rabougris, aux défaitistes, à ceux qui rêvent de voir l’Europe constituer une simple parenthèse dans l’histoire, le projet d’Emmanuel Macron pourrait enfin redonner une vision, une colonne vertébrale à l’Europe ». Pour conclure ce texte dithyrambique, Van de Woestyne émet toutefois une critique : Emmanuel Macron, remarque-t-il, « ne dit pas comment il parviendra à partager ses idées, ni par qui elles seront portées au niveau européen ».

Le néerlandais De Volkskrant, lui, dit ses 4 vérités à Macron et… aux Français : 

« Macron veut faire cela avec une stratégie française familière : une multitude d’agences, de traités, de conseils et d’autorités »,

En Italie et en Espagne, on  mâche encore moins ses mots :

Mais le premier vrai coup de griffe vient en réalité de La Stampa. Pour le quotidien libéral italien, le vote européen est un « défi que Macron veut jouer à la première personne » avec l’ambition « plus ou moins déclarée [de se] tailler une place dans les livres d’histoire sous la rubrique des “pères fondateurs de l’Europe”« . L’amertume est similaire en Espagne : « Macron s’est-il rendu compte que ces idées ne sont pas seulement bloquées mais ont rouvert les plaies entre pays du Nord et du Sud, entre débiteurs et créanciers ? Ou est-ce juste une pause technique pour prendre de l’élan après les élections européennes ?« , fustige le site d’actualitélibéral-conservateur El Espagnol.

Quant aux Anglais ils sont fous furieux, s’estimant diffamés par Macron qui présente le Brexit sous un jour dangereux et ils l’accusent très clairement de vouloir mettre le feu aux poudres par son obsession – et sa haine – des nationalistes anti-UE.

Quand ils ne sont pas mitigés, certains journaux sont ouvertement hostiles, en particulier Outre-Manche. Et pour cause : le Royaume-Uni a bénéficié d’un traitement spécial. Quand, en France et ailleurs en Europe, la lettre d’Emmanuel Macron a sobrement été titrée « Pour une renaissance européenne », l’exemplaire disponible sur le site du Guardian table sur la situation nationale du Royaume-Uni : « Chère Europe, le Brexit est une leçon pour nous tous : il est temps de nous renouveler ». Ce qu’une partie de l’équipe du Telegraph semble avoir pris très personnellement. Tôt dans la matinée, le journal proche du parti conservateur a ainsi dégainé une tribune au lance-flamme de l’un de ses chroniqueurs pro-Brexit, Asa Bennet, pour qui, « Même si le dirigeant français est impoli à propos de cette décision, les Brexiters devraient le remercier d’avoir été aussi direct. Il leur a rappelé qu’ils ont fait le bon choix« .

Plus tard dans la journée, visiblement très vexé, le journal britannique rempile. Selon le correspondant à Bruxelles du Telegraph, James Crisp, le président français ferait ainsi « peser une plus grande menace sur l’avenir de l’Union européenne que le Brexit ».. D’abord, car il continue de creuser l’opposition « entre les forces pro-européennes et nationalistes » qui s’opposent aujourd’hui au sein du continent. « M. Macron a versé de l’essence sur ce mélange combustible et risque une rude réaction de la part des pays qui refusent son choix binaire d’être un pays demandant « plus d’Europe » ou de bénéficier d’une adhésion de deuxième classe à l’UE ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Les medias européens accusent Macron de mettre le feu aux poudres entre nationalistes et pro-européens

  1. Olivia BlancheOlivia Blanche

    En tous cas le Nouvel Obs est anti-populiste et pro-macron… Hier, j’ai vu la couverture de leur revue, avec une photo de Salvini et des titres qui l’accusent de manière infamante de tous les maux… Propagande, propagande…

  2. Avatarclaude t.a.l

    Le rat foireux n’est pas d’accord du tout :

    «Fragiliser le président, c’est fragiliser la France» (Raffarin)

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/03/07/97001-20190307FILWWW00050-europeennes-fragiliser-le-president-c-est-fragiliser-la-france-raffarin.php

    Si le rat foireux, ce génie conconnet, l’auteur de :

     » Il est curieux de constater en France que les veuves vivent plus longtemps que leurs maris. »
    « Les jeunes sont destinés à devenir des adultes. »
    « Si on met la voiture France à l’envers, nous n’aurons plus la capacité de rebondir.  » etc …

    Si ce rat foireux soutient le macron, c’est bien la preuve que ce macron est une pauvre ….. !

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Nous avons mis des fous au pouvoir dans toute l’UE ; ou plutôt, des fous ONT PRIS le pouvoir ans l’Union Européenne.

    Comment la majorité des peuples ne peut-elle pas se délivrer de l’aliénation de la pensé unique bien-pensante ? Les peuples sont ils devenus réellement aveugles pour ne pas se rendre compte de ce qui se passe et que nous sommes gouvernés par des politiques folles assassines ? Les populations ne voient-elles pas qu’elles courent à leur malheur et à leur fin ?

    Ce qui se passe en Suède et qui se dit ouvertement dans ce pays est exactement ce que ne reconnaisse pas nos zélites en France et qui s’apllique pourtant.
    __________________________________________
    Le Premier ministre suédois refuse de déchoir les islamistes de leur citoyenneté : « Ils peuvent revenir en Suède »
    :::: http://www.fdesouche.com/1170611-le-premier-ministre-suedois-refuse-de-dechoir-les-islamistes-de-leur-citoyennete-ils-peuvent-revenir-en-suede

    Stefan Löfven, Premier ministre suédois et leader du parti social-démocrate des travailleurs (centre gauche), a exclu la possibilité de priver de leurs droits les combattants d’Etat islamique suédois et a déclaré qu’ils avaient le droit de revenir dans leur pays.

    « Si vous vous êtes rendu dans la région malgré l’avis du ministère des Affaires étrangères, vous ne recevrez pas d’assistance consulaire sur place. Mais si vous revenez en Suède, vous pourrez revenir à une vie normale. », explique Stefan Löfven.

    Le Premier ministre a déclaré qu’il s’abstiendrait de déchoir les combattants de l’État islamique de leur citoyenneté suédoise, affirmant qu’ils avaient le droit de retourner dans le pays s’ils le souhaitaient. Il a ensuite déclaré qu’à leur retour, il appartiendrait aux services de renseignement et aux forces de l’ordre de repérer les terroristes qui reviennent et de les arrêter et de les poursuivre en justice.

    Certaines partis sont allés plus loin. Entre autres, les modérés veulent priver de citoyenneté les Suédois qui ont été reconnus coupables d’infractions terroristes.

    Stefan Löfven critique la proposition et fait référence à la Constitution : « C’est facile à dire, mais la Constitution ne prévoit pas cette possibilité. […] »

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Comment ne pas voir le danger qui se profile à vitesse grand « V », avec des partis musulmans, même en pays laïcs qui se présentent aux élections municipales, nationales et européennes. Comment ne pas tenir compte que des villes sont sous la férule musulmane et sont musulmanes ? Comment ne pas tenir compte que les musulmans de France remettent en question la loi 1905 et veulent s’an émanciper ? Comment ne pas tenir compte que la charia s’applique dans certaines parties du territoire français ; en Belgique et en Angleterre ? Comment ne pas tenir compte que la CHARIA EST RECONNUE PAR LE CONSEIL EUROPÉEN ,

      Certains dans l’histoire sont morts dans leur sommeil. Les nations européennes se sont laissées endormir ; elles verront leur mort au réveil.

    2. Avatardurandurand

      Un con ce premier sinistre suédois, bien sûr c’est un gauchiotte , comme quoi quand des putains de gauchistes sont au pouvoir c’est la mort des nations .Le gauchisme est à éradiquer comme l’islamerde de la surface de la terre .

  4. AvatarBaribal

    Mégalon 1er, se voit président de l ‘Europe. Le pop-corn s’érige en Grand Timonier de l’avenir européiste, s’arrogeant le droit de s’adresser à tout un continent.

    Malheureusement pour lui, il est tellement imbu de sa propre personne qu’il oublie la citation extraite des « Pensées » de Blaise Pascal:
     » Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà ».

    C’est bien beau de s’appuyer sur des médias français aux ordres, de rouler des mécaniques dans son pré carré, mais la chanson est toute autre lorsqu’il s’agit de sortir de sa zone de confort !

Comments are closed.