Condé-sur-Sarthe : tout s’explique, on n’a pas le droit de fouiller les visiteurs des prisons !


Condé-sur-Sarthe : tout s’explique, on n’a pas le droit de fouiller les visiteurs des prisons !

Depuis le temps qu’on se demandait comment téléphones portables et armes entraient en masse dans nos prisons dont on nous disait qu’elles étaient pourtant sécurisées…

Il a fallu que deux des leurs soient blessés et marqués à vie, physiquement et psychologiquement pour qu’un syndicat de gardiens de prison mange le morceau, justifiant l’une des 5 fautes que l’on peut reprocher à l’administration, donc à Belloubet, donc à Macron :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/06/conde-sur-sarthe-les-5-graves-fautes-de-ladministration-penitentiaire/

Et voilà la confirmation de notre conclusion dans  le même article. L’obstination de nos dirigeants à vouloir privilégier les « droits » des racailles et autres assassins aboutit à l’assassinat des nôtres. Une paille…

5 fautes qui ont failli coûter la vie à deux gardiens de prison.

5 fautes commises sans doute au nom des « droits des détenus ».

5 fautes commises parce que, depuis des lustres, en France – mais c’est pareil dans toute l’Europe occidentale- des forces obscures mais efficaces inversent les valeurs et protègent d’une façon éhontée les salauds et les terroristes.

Le principe de précaution d’existe plus. Parce que nos élites européistes se foutent de l’ancien monde et des peuples autochtones.

Pendant ce temps, c’est le Bastion Social, qui n’a jamais tué quiconque, qui a juste privilégié les SDF français aux dépens des autres (et qui rend coup pour coup aux antifas et autres Black Blocs) dont Macron annonce la dissolution en pleine affaire Finkielkraut. Finkielkraut lui-même avait pourtant été clair, identifiant l’islam-islamisme comme unique responsable de l’antisémitisme.

Ce qui s’est passé hier à Condé-sur-Sarthe n’est que la suite logique de toute cette inversion des valeurs et des priorités.

 

Prison de Condé-sur-Sarthe : une « palpation sur les visiteurs » n’est pas autorisée « sans leur accord »

« Le couteau est rentré très facilement » dans la prison, affirme Yoan Karar, secrétaire général adjoint du Syndicat National Pénitentiaire FO. 

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet a demandé mardi 5 mars que le rapport de l’Inspection Générale de la Justice sur l’agression de deux surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) par un détenu radicalisé lui soit remis dans un mois. La ministre veut « comprendre précisément » comment un couteau en céramique a pu être introduit dans la prison et « comment est-ce que ça n’a pas été repéré« .

« Le portique n’a pas sonné »

Si la présence du couteau n’a pas été détectée, c’est parce que « la céramique n’est pas détectable dès l’instant où on rentre en prison. Les visiteurs passent par un portique qui ne mesure que la masse métallique. La céramique n’en contient pas donc ça ne sonne pas« , a expliqué Yoan Karar, secrétaire général adjoint du Syndicat National Pénitentiaire Force ouvrière sur franceinfo.

« Légalement, un personnel de surveillance n’a pas le droit de procéder à une palpation sur les visiteurs sans leur accord. Donc, comme le portique n’a pas sonné, il n’y avait pas lieu de faire cette palpation de sécurité supplémentaire, donc le couteau est rentré très facilement, » détaille le syndicaliste.

En effet, l’article 57 de la loi pénitentiaire n’autorise les « fouilles intégrales que si les fouilles par palpation ou l’utilisation des moyens de détection électronique sont insuffisantes.« 

Mais pour Yoan Karar, la fouille devrait « clairement » être systématique en période de menace terroriste, dit-il. Et il regrette que ce ne soit pas prévu par la loi : « L’article 57 de la loi pénitentiaire nous interdit les fouilles systématiques sur les détenus et la fouille sur les visiteurs n’est pas réglée non plus sur le plan législatif. Ce simple geste [de fouille] nous permet d’assurer la sécurité mais ne nous est pas permis sur le plan légal.« 

Le syndicat appelle à bloquer les prisons

Les deux surveillants blessés sont eux encore hospitalisés. « Ils seront marqués à vie tant sur le plan physique que psychologique« , assure Yoan Karar. « Les prochaines heures et les prochains jours vont être très durs pour eux.« 

Le Syndicat National Pénitentiaire Force ouvrière appelle à un mouvement de blocage total des tous les établissements mercredi 6 mars. « Le mouvement est en train de prendre aussi fortement que l’année dernière. Nous refusons tout accès dans les établissements pénitentiaires. Je pense qu’on va se diriger vers les 70% à 80% d’établissements qui vont agir ce matin. »

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/agression-dans-une-prison-de-l-orne/prison-de-conde-sur-sarthe-une-palpation-sur-les-visiteurs-n-est-pas-autorisee-sans-leur-accord_3220215.html?fbclid=IwAR3TU7Mo5LudAhcX4xcZ9J3wpGnDe98JhMw3tm8BPL9xtOmQ0m26Bl9GdnE

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “Condé-sur-Sarthe : tout s’explique, on n’a pas le droit de fouiller les visiteurs des prisons !

  1. AvatarLancelot

    Pas besoin de fouiller les familles pour passer du matériel illégal , certains matons le font eux même , aujourd’hui a Arles un matons rebeu a été arrêter pour avoir introduit dans la maison arrêt des couteaux , des téléphones , de la drogue , la racaille assistée par ces cousins livraison assurée . et que dit la belloubet. !!! , il serait temps de virer tout nos lâches dirigeants et au plus vite.

  2. Edmond RichterEdmond Richter

    PREUVE DE PLUS QUE LA FRANCE EST EN DÉLIQUESCENCE TOTALE. NOUS SOMMES CHEZ UBU-ROI. MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CES JEAN-FOUTRES???

  3. AvatarHellen

    Plus rien ne m’étonne dans cette France laissée à l’abandon par les Hommes Politiques pour qui seul compte le fric pour eux, et rien d’autres…
    Alors l’inversion des valeurs et tout ce qui va avec continuera tant que le Peuple n’aura pas compris qu’il devra se jeter dans la mêlée pour ressaisir sa vie, qui bientôt n’existera même plus…!

    Faut-il s’en étonner???
    Non, puisque nous laissons les Hommes Politiques faire tout et n’importe quoi…!
    Que faudrait-il faire???
    Il va falloir songer très sérieusement à s’armer pour se défendre…
    Sinon, nous sommes morts d’avance et la messe est dite…!
    Puisque Macron a signé en plus le Pacte de Marrakech, donc ne vous inquiétez surtout pas, ils rentrent chaque jour davantage, Mais la Presse évite d’en parler…!
    Quand on sait qu’il y a 114 MILLIONS de cartes vitales en France et que les enfants n’ont pas de cartes vitales…
    Posons-nous les bonnes questions, car « IL PARAIT » que nous ne sommes que 65 MILLIONS D’HABITANTS dans ce pays…
    C’est quoi cette différence de 49 millions sans compter tous les enfants???
    Bien à vous

  4. Avatarpier

    que n ‘avons nous des gardiens de prisons comme aux USA
    des gros bras
    ou en Thaïlande des vicieux

  5. Avatarclairement

    Les visiteurs passent comme tout le monde sous le détecteur de métal mais si la voilée à apporté une arme dans une autre matière ça passe !

  6. Avatardenise

    il y avait des fouilles systématiques dans le temps, je dirais 15 ans ..les droits de l’hommiste l’ont interdit, c’est ainsi que les tél portables sont entrés en prison …mais est ce que nous sommes réellement dans un monde adulte ???? il faut leur demander leur avis !!!!
    2eme : Ben oui , cette femme portait leur » tenue de combat » a donc pu cacher des couteaux ,ainsi qu’une ceinture explosive factice , et dire qu’elle était enceinte !! pas de fouille , vous pensez : c’est délicat une grand robe noire à soulever ! et donc un spécialiste, un … PS, ancien directeur d’une prison vient de dire à la radio, qu’il fallait revoir les processus car « ILS DISSIMULENT , ILS SIMULENT « , si il a eu droit à une petite sauterie c’est qu’il montrait des signes D »APAISEMENT.. cela me fait penser à cette femme à Dijon qui se promenait avec le hidjab, a été arrétée et juste verbalisée, qui a finalement sorti un couteau dans un magasin après ..sa tenue était interdite , mais elle a juste été verbalisée , sachant que nous étions à l’époque des attentats …

  7. AvatarFATIGUE

    Bonjour à vous,
    En 2015, j’ai,malheureusement, connu les visites à un proche qui était en prison.
    Il n’a ni tué, ni agressé qui que ce soit, il a été incarcéré pour malversations et abandon de famille. Il a fauté, il a réparé. Il a bénéficié de toutes les remises de peine prévues par la Loi. C’est mon fils.
    Nous l’avons toujours soutenu. A sa sortie de prison, il a fait un stage de réinsertion, puis a travaillé comme commercial pour une grosse société immobilière. Actuellement, il travaille chez un expert comptable.
    Il vient de nous faire part de son nouveau projet. Reprendre un commerce dans un petit village du Centre de Notre Belle France. Projet qu’il avait envisagé avec sa fille, notre petite fille, qui vient de nous quitter à l’age de 16 ans.Ce projet, il va le faire, en mémoire de sa fille.

    Pendant sa période d’incarcération, il n’a jamais eu un seul jour de permission, malgré ses nombreuses demandes.
    Lors de notre première visite, naïf que j’étais, j’ai pensé pouvoir lui emmener
    un tout petit fromage et deux tranches de saucisson. Je les avais mis dans les poches de mon pantalon. Interdit. Alors, je les ai mangé. Et certains passent des armes, des portables. Quelqu’un peut-il m’expliquer? Cela s’est passé en Région Sud – P.A.C.A.

    1. Avatardenise

      oui merci pour votre témoignage, édifiant ..inversement des valeurs et pour cause : notre société bisounours , les sentiments plutôt que le Droit , et puis j’en suis persuadée, la peur de ces gens là !

  8. AvatarAmélie Poulain

    Je témoigne que cela est très récent, auparavant il fallait passer des portiques même pour les professionnels.

    Mais cela fait un bout de temps aussi que la Police (même un professionnel mandaté par un Juge d’Instruction) ne peut plus interroger un détenu s’il ne le souhaite pas…. Déplacement pour rien donc et il faut revenir quand « Monsieur » ou « Madame » voudra.

    Ne taper pas trop exclusivement sur les politiques même s’ils donnent leurs assentiments donc ont une responsabilité, regardez plutôt au niveau des avocats et des associations dans ce domaine fort nombreuses….

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    En plus la femme du détenu est rentrée habillée en burka ou autre tenue islamiste… Je l’ai appris ce matin dans le bus par le chauffeur qui écoutait la radio. J’ignore de quelle station il s’agissait ni qui était l’invité mais il s’indignait qu’une femme, potentiellement dangereuse, en raison de son appartenance – visible – à l’islam n’ait pas été fouillée…

    Je signale aussi en passant qu’Henri Gainaud (pas sûre de l’orthographe du nom) était aussi invité ce matin mais sur France Inter et qu’il était interrogé sur la sortie de son livre « L’Europe en danger » (titre à vérifier). Au journaliste qui lui a demandé pourquoi l’Europe était en danger il a osé répondre que c’était à cause de tous les « progressistes, les …. etc… » bref ceux que nous dénonçons tous les jours – et dont le chef de file est macron. Mais H. Gainaud n’est pas allé jusqu’à citer son nom…

    J’avoue qu’étant donné la répression à l’encontre de la liberté d’expression et à l’allégeance des journalistes au pouvoir, j’ai été ravie que cette conversation puisse encore être possible…

    1. Avatardenise

      H Gaino n’a jamais eu sa langue dans sa poche , il a toujours été direct ..je crois me rappeler qu’il avait eu un procès, car trop direct justement ..
      ‘il avait parlé d’une justice malhonnête, à la suite de problèmes judiciaires que rencontrait Sarkozy au pouvoir …il sympathisait avec Marion Maréchal ..

  10. Avatarfrejusien

    je crois que vous faites part des lois taubira, qui ont interdit les fouilles des visiteurs, et élargi les libertés des détenus,

    il est même interdit pour les surveillants de fouiller les cellules, c’est peu dire

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Hier soir, aux infos sur TF1 ou Fr 2, il a été dit que cette réglementation était européenne si j’ai bien compris. Décidément, cette UE a tout pour déplaire.

  11. AvatarJoël

    Fouille au corps interdite…une fois de plus par l’UE et la CEDH, ça va de soi.
    Alors que les prisons devraient être au minimum équipées de portiques comme dans les aéroports.
    Voire même un appareil radiographique pour les sacs et colis.
    Comme l’a déclaré hier soir un gardien de prison : « on fouille à l’entrée des stades, tout le monde trouve ça normal, mais fouiller à l’entrée des prisons, oh, la, la, quel scandale ! C’est contraire aux droits de l’homme ! Même s’il s’agit des pires criminels.

Comments are closed.