Pessac : Mohamed Macron menace les patrons qui n’embaucheront pas de voilées !


Pessac : Mohamed Macron menace les patrons qui n’embaucheront pas de voilées !

Ambiance surréaliste à Pessac. Marlène Schiappa avait programmé, dans le cadre du Grand débat, une réunion interdite aux hommes, et donc réservées aux seules femmes. Au nom sans doute de l’égalité des femmes et des hommes. On ignore le sort réservé aux transsexuels, mais le service de sécurité a refoulé des hommes. Finalement, le seul homme qui a été accepté a été Emmanuel Macron en personne, qui a remplacé Schiappa, craignant sans doute que l’ineffable Marlène ne profère des conneries comme elle en a le secret.

Si on regarde les photos de l’événement, on constate que Macron maigrit de jour en jour, tandis que Schiappa se porte de mieux en mieux. Sans doute l’effet des vases communicants…

Certes, une vidéo de sept minutes ne peut résumer l’ensemble d’une soirée, mais elle permet d’en comprendre une ambiance. On voit d’abord l’intervention de la voilée de service. Discours que nous connaissons par cœur. Geignard, pleurnicheur, revendicatif, se voulant culpabilisant pour nos compatriotes. « Je suis française (ben voyons), j’ai choisi de porter le voile, j’en ai le droit, et on me prive d’emploi ! Monsieur le Président, vous êtes le président de tous les Français, vous devez m’aider contre cette injustice »…

Remarquons le silence complice de Schiappa, qui, bien que se disant féministe, mène une campagne active en faveur du droit de porter le voile. Elle a refusé de condamner l’opération de Decathlon sur le voile de course. Et notons qu’aucune des femmes présentes n’interrompt la voilée, et qu’elle est applaudie à la fin de l’intervention, sans le moindre sifflet. Accablant pour la cause des femmes, et pour les lèche-babouches présentes à cette soirée. On imagine ce qu’aurait donné la présence dans la salle de Zineb El Rhazoui, ou de la présidente de la Brigade des Mères, Nadia Remadna.

Et celui que Jean des Entamures appelle « le Freluquet de l’Élysée » explique à la bâchée que dans les services publics, un salarié ne doit pas afficher la moindre appartenance religieuse, parce que c’est la loi de la République, et qu’il y tient. Pour l’instant, tout va bien. Mais c’est ensuite que cela se gâte. Macron donne carrément le mode d’emploi aux voilées pour contraindre les entrepreneurs français à les embaucher. Il explique (en mentant, par manipulation ou par ignorance) qu’un employeur n’a pas le droit de refuser d’embaucher une personne à cause de son voile. Mensonge démasqué brillamment par Joachim Veliocas, sur son site.

http://islamisation.fr/2019/03/01/macron-ignore-que-les-entreprises-peuvent-interdire-le-voile-dans-leur-reglement-interieur-et-propage-une-fake-news/

Mais le plus grave n’est pas là. Celui que nous devrons appeler Mohamed Macron ose dire qu’il a mis en place des testings, dans le pire style de SOS Racisme, que les inspecteurs du travail (majoritairement gauchistes) sont mobilisés, et qu’il sera facile de démasquer les entreprises qui osent faire de la discrimination.

Celui qu’Alain Bizeul, cadre licencié à présent de chez Nocibé, appelait « la pourriture d’islamiste », Yassine Belattar, peut être aux anges. Son « frère » Mohamed Macron vient de donner le mode d’emploi à ses coreligionnaires. Il va suffire aux bâchées de postuler massivement dans une entreprise, et quand le patron, pour des raisons qui lui sont propres, décidera de prendre des salariées qui ressemblent à ses valeurs, il devra justifier ses choix, avec toutes les campagnes d’intimidation qu’on devine. Et comme si cela ne suffisait pas, avec la dégénérée de Schiappa, les petits employeurs vont encore devoir justifier qu’ils sont irréprochables sur l’égalité salariale hommes-femmes. Ce qui veut encore dire plus de contrôle, plus de paperasses, plus de commissaires politiques, fonctionnaires inutiles, qui vont venir persécuter ceux qui bossent.

C’est à un véritable djihad du voile dans les petites boîtes auxquelles on va assister. Le nuisible de l’Élysée confirme ce que Maxime Lépante avait démontré, dans une de ses vidéos, avant la Présidentielle. Mohamed Macron est bien le candidat des musulmans, qui va accélérer l’islamisation de la France.

Après la campagne de Decathlon et le licenciement d’Alain Bizeul, les musulmans les plus déterminés vont se sentir le vent en poupe pour accélérer l’offensive contre nos valeurs, et le voile sera la face visible de cette offensive. Rappelons, en outre, ce que disait Macron, sur le voile dans l’entreprise, en mentant, une fois encore, grossièrement.

Remarquons enfin la fin grotesque de cette vidéo, où, au bout de cinq minutes, on donne la parole à une autre femme voilée, qui se dit en France, sans papiers, depuis cinq ans, ne parle pas français, et demande, avec une traductrice, comment faire pour obtenir des papiers et pouvoir travailler (alors qu’on peut bosser dans la clandestinité, en France…). Et cette mascarade se déroule en plein « Grand Débat national » sur la situation française. Qui a fait entrer cette femme, quelle légitimité avait-elle à venir polluer un débat qui ne la regardait pas, et que fout-elle en France ? Autant de questions interdites, comme l’est, dans ce débat, toute évocation de l’immigration.

Pour ceux qui avaient encore des doutes, Macron est réellement un traître à la France, pour plusieurs raisons. D’abord, il cautionne, par sa présence, une réunion communautariste et sexiste, interdite aux hommes. Ensuite, il livre la France laïque aux islamistes, en expliquant le mode d’emploi aux voilées pour envahir les entreprises françaises. Enfin, il accepte qu’une personne, dans un débat public et collectif, vienne pleurnicher sur son sort, et cannibalise un débat sur sa seule personne.

Oui, Jean des Entamures a raison, « le freluquet de l’Élysée doit disparaître », oui, on comprend mieux Laurent Droit qui écrivait « Et Emmanuel Macron fut condamné à mort pour crime contre l’humanité ».

Ce traître devra répondre de ses actes, car il accélère, délibérément, la mort de la France et livre notre pays aux envahisseurs, et aux soldates de l’islam, qu’on a vu sévir en toute tranquillité, hier soir à Pessac.

https://ripostelaique.com/pessac-mohamed-macron-menace-les-patrons-qui-nembaucheront-pas-de-voilees.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

11 thoughts on “Pessac : Mohamed Macron menace les patrons qui n’embaucheront pas de voilées !

  1. Avatarpalimola

    Ou est le temps ou l’on se faisait rappeler a l’ordre simplement pour ne pas être rasé de frais , Alors si j’avais été patron ce genre de guignols en uniforme de la bêtise n’auraient jamais mis les pieds dans mon entreprise !

  2. Avatarberger

    Une voilée comique, elle s’adresse au président comme étant celui de « tous les Français » mais les Français n’ont pas accès à la salle !

  3. AvatarChristian Jour

    Le sinistre jupiter-micron est le président des étrangers, surtout celui des musulmans et certainement pas le président des Français, la preuve il n’y a que le grand remplacement dans son programme et les moyens de le financer par tous le fric qu’il prend aux vrai Français de souche. Ce mec est un des plus grand traître que la France a vu passer au cour de son histoire. Faut-il être le pire des salauds pour vendre son peuple.

    1. AvatarHellen

      @Christian…. Oui, il faut être le pire des salauds, sans foi, ni loi…
      Bizarre pour un président, mais comme il est d’abord accro au fric… c’est tout ce qui compte pour lui…
      J’espère une chose, surtout, qu’il le paiera très cher…
      Mais pour cela, il faudra que les Français, tous les Français comprennent et admettent qui est ce vaurien!!!

  4. AvatarAmélie Poulain

    Le comble c’est qu’il prône un discours qui lutterait contre la discrimination…. en exerçant la discrimination.

    De plus son discours « fake new » va contre la Loi, il se prend pour qui….

    Et quand on est face à des pleureurs qui savent pleurer…. difficile de résister si on n’a pas un peu de recul qui empêche l’identification fatale.

    Rencontre atypique et jamais vue en France, surtout par un Président de la République.

    Je pense qu’ils se rendent compte là-haut que leurs objectifs sont sérieusement remis en question par toutes les voix opposantes de plus en plus que l’on entend et la révolte de moins en moins cachée des Français, et comme toute personne qui voit les choses lui échapper, ils tentent de forcer en durcissant de plus en plus leurs positions quitte à être dans la démesure.

    On a vu cela en France lors de la défaite des Nazis qui ont commis les pires violences vengeresses incontrôlables (Oradour et d’autres villages notamment…) et sont devenus quand ils se sont vu perdus.

    Macron perd de plus en plus toute dignité et je ne suis pas loin de penser qu’il perd même pied, se raccrochant aux « conseilleurs » qui ne sont pas les meilleurs en la matière….

  5. HopliteHoplite

    En même temps dans les manifestations en Algérie cette semaine, très peu de femmes mais AUCUNE voilée

  6. Avatardenise

    c’est tout de même incroyable ! le voile interdit dans le domaine public mais pas dans le privé ! pourquoi , pourquoi les entreprises doivent elles se prendre à bras le corps tous les problèmes sociétaux et religieux ,quand dans le public ils sont prohibés ! Macron dit bien qu’il ne vient pas avec une croix à cause de la loi de séparation église Etat , qui n’existe pas dans le privé ??? c’est un non sens en mettant dos à dos le public privé, dans ce débat mascarade ! alors vraiment je préconise que les autres viennent avec une croix, une kippa dans l’entreprise !! il faut le faire ! par ailleurs , je m’occupais de sécurité dans une grande entreprise, et tout ce qui « dépassait  » était interdit , sur des presses , des bains , d’énormes rouleaux dont on avait vu que même des chevelures libres, étaient dangereuses..alors là aussi c’est à l’entreprise de régler ces problèmes qui vont vite devenir de la discrimination, car certains postes sont mieux payés que d’autres, le travail de nuit ou pas …ce n’est pas en utilisant un crayon qu’il y a un risque !!! C’est juste épouvantable cet « entre deux  » ce  » en même temps .!.

    1. AvatarAmélie Poulain

      Macron répond tout simplement aux demandes individuelles sans mettre le tout en perspective, ce que l’on fait depuis plusieurs années d’ailleurs à tous les niveaux d’où le méli mélo ambiant où rien n’est cohérent avec la réalité.

      Macron, cela lui convient bien alors pourquoi irait-il dans le sens d’une réflexion constructive ? Il adore les miroirs qui le confortent…. et les femmes voilées l’adorent ou en tous les cas savent le lui faire croire tant qu’il les satisfait.

      Alors, heureux, Macron balaye tout au risque de dépasser la limite, il ne se retient plus et au diable le côté privé, fi du respect qui est dû à cet espace.

    2. AvatarAmélie Poulain

      « alors vraiment je préconise que les autres viennent avec une croix, une kippa dans l’entreprise !! il faut le faire  »

      Oui vous avez raison, il faut le faire comme vous dites, il n’y a pas de raison.

      J’imagine l’ambiance dans l’entreprise….

      Non seulement Macron aime la déviance en ne tenant pas compte de la Loi (déni ?) mais en plus, il est complètement à côté de la plaque, aucune anticipation…..

      Il est vrai et à souligner que finalement, il reconnait par là et montre ainsi au grand jour son vrai visage, que le seul problème c’est le voile (donc l’islam) et ne pense pas du tout aux autres religions….

Comments are closed.