En Algérie ça manifeste, ça proteste, ça grouille… bientôt chez nous ?


En Algérie ça manifeste, ça proteste, ça grouille… bientôt chez nous ?

C’est le bordel de l’autre côté de la Méditerranée.

Les Algériens ne veulent pas -on les comprend- d’une énième élection bidouillée pour, qui plus est, avoir un mort-vivant comme Président. Ils veulent que Bouteflika retirent sa candidature. Ils savent  bien que la démocratie n’existe pas en Algérie, normal, c’est un pays musulman opposé par définition à la démocratie. Cela ne les empêche pas de cracher sur la France et sa démocratie, mais passons. L’élection est prévue le 18 avril prochain. Le pouvoir envisagerait de les reporter d’un ou deux mois… le temps de rétablir l’ordre.

C’est un bras de fer qui pourrait bien se terminer soit dans un bain de sang avec, dans ce cas, des millions d’Algériens fuyant et arrivant chez nous pour fuir la répression des proches de Bouteflika. Soit dans la prise de pouvoir des islamistes qui sont tapis, prêts à intervenir – fût-ce au prix d’un coup d’Etat, ça ne fait pas peur à ces gens-là, au contraire- et donc à prendre le pouvoir. Avec, à la clé, des millions d’Algériens fuyant et arrivant chez nous pour fuir le FIS et ses pareils.

Le spectre de la guerre civile des années 1990 est là, tout près, on le touche… Sa résurgence est plus que menaçante.

La guerre civile algérienne (décennie noire, décennie du terrorisme, années de plomb, années de braise2) est le conflit qui opposa le gouvernement algérien, disposant de l’Armée nationale populaire(ANP), et divers groupes islamistes à partir de 1991.

On estime que ce conflit coûta la vie à plus de 60 000 personnes3 ; d’autres sources avancent le chiffre de 150 000 personnes4 (avec des milliers de disparus, un million de personnes déplacées, des dizaines de milliers d’exilés et plus de vingt milliards de dollars de dégâts1). Le terrorisme islamiste se termina par la victoire du gouvernement, suivi de la reddition de l’armée islamique du salut (AIS) et la défaite en 2002 du Groupe islamique armé (GIA).

Le conflit commença en décembre 1991, quand le gouvernement annula immédiatement les élections législatives après les résultats du premier tour, anticipant une victoire du Front islamique du salut (FIS), craignant de perdre le pouvoir et que ce dernier mette en place une république islamique. Après l’interdiction du FIS et l’arrestation de milliers de ses membres, différents groupes de guérilla islamiste émergèrent rapidement et commencèrent une lutte armée contre les civils et dont le but ultime était de les terroriser et punir en cas de soutien au gouvernement algérien. Ils se sont constitués en plusieurs groupes armés, dont les principaux sont le Mouvement islamique armé (MIA), basé dans les montagnes, et le Groupe islamique armé (GIA), basé dans les villes. Les islamistes ont au commencement visé l’armée et la police, mais certains groupes s’attaquèrent rapidement aux civils. En 1994, tandis que des négociations avaient lieu entre le gouvernement et les dirigeants du FIS mis en résidence surveillée, le GIA déclara la guerre au FIS et à ses partisans, alors que le MIA et divers plus petits groupes se regroupaient pour former l’Armée islamique du salut (AIS), loyale au FIS.

Lire la suite sur wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_algérienne

Et avec des conséquences gravissimes sur nous, car nous sommes et serons le premier lieu d’exil des Algériens, islamistes compris. Comme on voit combien ceux qui sont déjà là aiment la France, ça fait peur, ça fait très peur. Et Macron ne prend aucune précaution pour nous protéger :

http://resistancerepublicaine.com/2019/02/28/pierre-cassen-500000-nouveaux-algeriens-en-france-allo-macron/

Surtout quand on les voit manifester… Quelle jeunesse, quelle violence, quelle démesure… Pourquoi pas, si ça devait les amener à changer de logiciel… Mais avec l’islam tété depuis leur tendre enfance, il n’y a pas beaucoup d’espoir. Avec ou sans Bouteflika.

Il n’empêche que ça grouille de partout… Le jour où ça arrive en force chez nous, face à nos jeunes bien élevés, tétanisés, à qui on a appris qu’il ne fallait pas se défendre tout seul, on est mal. Très mal.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “En Algérie ça manifeste, ça proteste, ça grouille… bientôt chez nous ?

  1. AvatarMachinchose

    voui ! voui ! voui ! chère Christine !!

    et ça ??

    https://lphinfo.com/porte-de-la-misericorde-nouveau-lieu-de-tensions-avec-le-waqf-et-la-jordanie/

    Aujourd’ hui a Jérusalem, sur le mont du temple juif

    demain sur le parvis de ND de Paris ou d’ ailleurs !!

    le terrible tort d’ israel fut de ne pas appliquer la normale et traditionelle loi des vaincus aux vaincus de tous les temps

    la miséricorde, la compassion, la non-humiliation…voilà le résultat de cette politique imbécile appliquée a ces bédouins musulmans

    qu il aurait fallu, en 1967 ecraser sous la botte du vainqueur, pénaliser d’ une enorme amende, comme les allemands contre la France en 1870, ou comme la France envers l’ allemagne en 1918

    rien de tel pour se faire obeir et respectet que le VAE VICTIS ………..
    ces crétins d’ israéliens ont fait exactement les mêmes erreurs monumentales que celles commises par la France depuis 1975 avec ces dispositions inconsidérées et assassine qu on déplore tous ( regroupement ombilical, naturalisation sans taxidermie, opération de remplacement avec anesthésie médiatique……)

    le bouclier de Brennus, comme la balance gauloise trafiquée ont et doivent etre le traitement du vaincu!!

    et tous ces arabes du Waqf en train de s’ asseoir sur leurs chaises curules, et de donner des coups de baton aux gardes frontières israéliens sans qu on leur tire la barbe……sont a massacrer comme surent le faire Brennus et ses Gaulois !

    je viens d’ entendre dans ma tête « sicca veneria » va savoir pourquoi 😆
    trés beau coin du sud ouest tunisien , déjà apprécié des Romains …

  2. AvatarMachinchose

    « Cela ne les empêche pas de cracher sur la France et sa démocratie,

    on ne hait que ce qu on jalouse, tout en sachant que jamais nous ne disposerons de cette démocratie française et/ou occidentale

    on a vu depuis 60 ans les résultats de la démocraSSie des pays Mizilmons, Machreq, Maghreb, même épouvantable faillite et accentuée par le grand Gag des « PRINTEMPS ARABES  » hahahahaha! hivers mortels serait plus adapté
    ou, comme bientot  » Saisons de braise »

    bah, vous pourrez toujours chanter « algérie mon amour » en prenant l’ avion pour l’ Europe, comme ce Sanhadji Mehdi ……

    il arrive le Mahdi!! il arrive a grand pas , cher Sanhadji! encore toi tu portes le nom de ces tribus Sanhadjiennes de l’ Ifriquiya..

    tu en seras pas dépaysé en France

    y en a des chiées de Sanhadji……. et ils sont nombreux ceux qui y ont un appartement a Paris, sans avoir oublié de se faire construire une belle villa avec piscine au Bled

    rien de tel que un pied dans chaque babouche, hein ??

    au Kazou !! 😆

    votre « patriotisme » est la risée du monde entier ! comme les Tunisiens de Belleville
    vous n’ avez rien a envier aux Maliens qui fuient, desertent leur Mali , laissant le soin a l’ armée française de défendre votre pays

  3. AvatarGérard

    Bientôt le FIS en Algérie,
    le reste de la famille c’est pour notre pomme.
    Quand des barjots préconisent un sifflet (pas trop strident, faut pas pousser) comme défense, on est mal, on est très mal, mais, où sont les responsables?

    La liberté ne s’use que si on ne s’en sert pas.

  4. AvatarSamia

    Et c’est seulement maintenant qu’ils réagissent, ça fait des décennies qu’ils vivent dans un shitole.
    Je n’ai aucune peine pour ces brutes épaisses qu’elles restent là où elles sont. Rien de bon ne sort de ces gens ou si plutôt la ruine encore la ruine.

      1. AvatarSamia

        Merci Machinchose je crois savoir de quoi tu parles. Je ne connais pas l’arabe ni à l’écrit ni à l’oral.

    1. TEMPLIERTEMPLIER

      les algériens….peuvent bien tous crever a petit feu chez eux avec leur président grabataire franchement….je verserai pas une larme….
      JE M EN REJOUIERAI MEME…
      pas vrai SAMIA….
      PAS VRAI CAMARADES…

      1. AvatarSamia

        Tout à fait Templier, ils ne méritent sûrement pas notre compassion, eux qui n’en ont aucune pour autrui.

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Ils ont demandé l’Indépendance, qu’ils respectent leur position.

    Stop, on n’a plus d’argent, ici on a bien besoin d’être aidés nous-mêmes.

  6. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Oui bientôt chez nous cette bande de parasites de merde à qui nos connards de politicards viendront dire qu’ils sont « chez eux ». Amis français patriotes faut bien entretenir vos armes car demain ces ordures essaieront de nous virer de chez nous et il faudra nous défendre si on ne veut pas se faire éjecter de France par ces ordures de parasites mahométans

  7. Avatarcrina

    « Oui bientôt chez nous cette bande de parasites …….. » Non ce n’est pas pour bientôt! C’est pour maintenant. Savez-vous que des médecins français qui ont fait leur parcours d’études en France sont de plus en plus mis à la porte des hôpitaux et sont remplacé par des amenés D’Afrique ( Algérie et Afrique subsaharienne)? Sont les hôpitaux qui VONT LA-BA LES CHERCHER!!!!
    Et ça en ILE DE FRANCE !

  8. Avatarpier

    Sait on combien l ‘on file actuellement à l ‘algérie ?

    Le vendredi, Edouard Philippe annonce des fermetures de maternité par manque de moyens.
    Le samedi, Edouard Philippe donne 85 millions d’euros au Mali (dont 35 millions pour payer les fonctionnaires car ils ont du mal à collecter les impôts).

    Au Mali, Edouard Philippe conforte le soutien de la France.

    Quelque 85 millions d’euros d’aide française au développement ont été actés lors d’une cérémonie à Bamako, dont 35 millions de subventions directes destinées notamment à faire face aux difficultés de trésorerie de l’Etat malien, qui peine à collecter des impôts dans de nombreuses régions.
    Et l’Agence française de développement (AFD), qui réoriente depuis 2018 ses crédits en priorité sous formes de dons vers le Sahel, « devrait doubler dans les prochaines années » sa contribution au Mali, a assuré M. Philippe.

    il y a peu c ‘était au tchad qu’on filait le fric des G J
    etc …

  9. Avatarzipo

    Ces gens la n’ont toujours laissé derrière eux qu’un champ de ruines et maintenant que les vilains colons qui les ont délivré de l’esclavage sont partis ils vont retrouver chez eux le merdier qu’ils sèment dans les autres pays avec leur califat et leur islam religion de terreur car islam veut dire soumission ,tute soumets ou l’on te coupe la téte ,c’est a croire qu’ils aiment ça ou bien ils sont tous bipolaires et irrécupérables;;

  10. AvatarDorylée

    C’est vrai qu’il n’est pas aisé de choisir entre les égorgeurs du FLN et les égorgeurs du FIS. Mais une chose est certaine : NOUS NE VOULONS AUCUN DES DEUX CHEZ NOUS. Ils nous ont viré, qu’ils s’entre égorgent. Mais chez eux !

  11. AvatarFomalo

    J’ai compris ce matin la félonie 2ème degré du maqueron. Pour acheter les plus actifs des membres des GIA et MIA, la présidence de la république algérienne de l’époque (devinez laquelle..)aurait à la rentrée scolaire 1999 nommé la plupart de ces membres à des postes de « profs » dans l’éducation nationale du pays. C’est depuis lors que l’on récite obligatoirement le coran en classe et qu’il se substitue sans doute à un apprentissage des matières scolaires éveilleuses, tenant à distance les incultes, issus des écoles coraniques. Je n’ai pas compris si c’était le rédac chef d’El Watan qui parlait ce matin, ou un autre, j’ai pris l’émission en cours de route (Europe 1). Suite à l’hollande, le maqueron, alors: après la ministre marocaine de l’E.N en France, un ou une ministre E.N d’Algérie pour faire bonne mesure?

Comments are closed.