Thomas Guénolé, je t’accuse d’être aussi raciste qu’Houria Bouteldja


Thomas Guénolé, je t’accuse d’être aussi raciste qu’Houria Bouteldja

Thomas Guénolé, je l’avoue, je sais que ce n’est pas bien, mais à chaque fois que je t’ai entendu t’exprimer, j’ai eu des pulsions plutôt violentes à ton encontre, que je ne décrirai pas, par précaution juridique. Pour moi, tu es parfaitement à ta place chez les Insoumis, tu incarnes le collabo dans toute sa splendeur. Tu passes ton temps à cracher sur notre civilisation, sur notre pays, sur ses habitants historiques, et bien sûr sur le catholicisme. Et en même temps, tu rampes, tu cires les babouches des musulmans, tu es une caricature de ce que j’appelle les islamo-fellateurs. Je comprends parfaitement ta proximité avec Mélenchon. Il te faut quelques exemples ? Allez, j’ai choisi vite fait ces quatre articles.

https://ripostelaique.com/agents-de-lislam-guenole-bien-meilleur-liogier.html

https://ripostelaique.com/coraneries-lislamo-soluble-guenole-defend-le-fournisseur-des-madrasas-herrou.html

https://ripostelaique.com/guenole-les-casseurs-de-larc-de-triomphe-sont-des-insurges.html

https://ripostelaique.com/thomas-guenole-pour-la-paix-il-faut-desarmer-la-france-et-supprimer-lascension.html

Bref, pour moi, tu incarnais la pourriture islamo-gauchiste dans toute sa splendeur. Et puis, un jour, je l’avoue, tu m’as agréablement surpris, quand, sur un plateau de télévision, tu as allumé Houria Bouteldja comme il le fallait. En deux coups de cuillère à pot, tu l’as pulvérisée, la qualifiant de « raciste », et développant remarquablement ton propos. On sentait que tu avais bien répété ton coup, tu avais tes fiches, mais tu as été bon, et je l’avoue, tu m’as bluffé sur ce coup-là !

Tu l’avais qualifiée de raciste, de sexiste, d’homophobe et d’antisémite. Rien à redire, même s’il y a longtemps que nous avons taillé des costards à Houria Bouteldja ; à une heure de grande écoute, c’était bien joué.

Par contre, j’ai eu rapidement la certitude que tu n’avais fait qu’un coup médiatique sans lendemain. En effet, toi qui a avoué, tardivement, telle une taupe, avoir ta carte chez les Insoumis, tu as montré que tu n’avais absolument pas de couilles. Tu as accepté de diriger « Le Média » de Mélenchon (qui va bientôt être en dépôt de bilan, beau résultat) alors que tu savais que dans le groupe des députés Insoumis, il y avait Danièle Obono, qui n’a jamais caché sa proximité et sa complicité avec Houria Bouteldja. Comme tu le sais, les amis des racistes dont des racistes. Donc, ce que tu as dit de Bouteldja s’applique à Obono. Et tu as fermé ta gueule, et donc cautionné le racisme qui s’exprime sans complexe, sur la question juive, et contre les Français, chez les Indigènes de la République, et chez nombre d’Insoumis. Donc, tu étais complice. Déjà, tu avais à nouveau baissé dans mon estime.

Mais il y a une semaine, tu as atteint les sommets de la bassesse, de la pourriture raciste, et tu t’es mis au niveau de ta copine Bouteldja. À l’occasion de l’agression verbale subie par Finkielkraut, de la part d’islamistes déguisés en Gilets jaunes.

En gros, tu as dit que c’était bien fait pour la gueule de Finkielkraut, et tu as lié le nom du philosophe aux discours de haine. C’est particulièrement dégueulasse, mais c’est le discours classique de l’Insoumis. Tu inverses totalement les faits et les valeurs. Pour toi, la haine, ce ne sont pas les musulmans qui, partout où ils s’installent, persécutent les juifs, et les font fuir. Il n’y a plus un enfant juif dans une école publique dans le 93. Au lieu de t’interroger sur cette anomalie, et de te poser la question si l’antisémitisme n’était pas lié aux textes sacrés de l’islam, voire si les musulmans ne tétaient pas l’antisémitisme au sein de leur mère, comme l’a laissé entendre Georges Bensoussan, tu as résumé Alain Finkielkraut, qui fait partie des rares qui osent (et bien timidement) dire quelques vérités sur la question, comme un véhiculeur de haine.

D’autre part, alors que l’Education nationale continue à se déliter, à cause notamment de l’immigration de masse que tu encourages, et des connards de pédagos que tu encenses, tu oses calomnier Finkielkraut, un des rares à ne pas accepter cette épouvantable régression, qui empêche, entre autres, les enfants des classes populaires de bénéficier de l’ascenseur social. Et dire qu’un imposteur comme toi ose se dire de gauche, et même de la gauche de la gauche.

En 1940, tu aurais craché sur Jean Moulin, et défendu les envahisseurs, avec la même mauvaise fois et les mêmes arguments mensongers que ceux que tu utilises aujourd’hui. Tu es le prototype du minable collabo, toujours du côté du manche. Tu sais pertinemment que cracher sur Finkielkraut ne peut que te valoir les faveurs des médias collabos et de tes potes bobo-gauchos. Minable !

Tu as mis cinq jours à essayer laborieusement de te justifier, et tu n’as réussi qu’une chose : t’enfoncer encore davantage.

Thomas Guénolé: Une ambiguïté? Vous plaisantez!

Quand je pense qu’un mec comme toi s’est permis de m’insulter, moi, Français, en disant que je serais, comme tous mes compatriotes, lourdement raciste, en t’abritant derrière un constat scientifique, je sens mes phalanges me démanger. Je suis ravi que les masques soient tombés, et que le cinéma que tu avais fait, sur le plateau de télévision, qui avait pu faire illusion, soit aujourd’hui dissipé.

Par ta réaction face à l’agression de Finkielkraut (je préfère ne pas imaginer ce que tu aurais tweeté si l’agressé s’était appelé Éric Zemmour), tu as montré que tu partageais avec ta copine Houria Bouteldja la même haine des juifs, et la même complaisance contre ceux qui les haïssent, et parfois les égorgent. Tu es tout simplement, outre un raciste, un négationniste, qui protège l’agresseur de Finkielkraut, en expliquant qu’il a des excuses, et qui, surtout, interdit aux juifs de se défendre, face à l’antisémitisme dont ils sont victimes. Finalement, les juifs, tu les préfères soumis que rebelles, morts que résistants.

Thomas Guénolé, je t’accuse donc d’être aussi raciste que les Indigènes de la République et d’une certaine extrême droite antisémite. Tu devrais rejoindre Soral.

https://ripostelaique.com/thomas-guenole-je-taccuse-detre-aussi-raciste-quhouria-bouteldja.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




3 thoughts on “Thomas Guénolé, je t’accuse d’être aussi raciste qu’Houria Bouteldja

Comments are closed.