Affaire Benalla, conclusions de la commission d’enquête du Sénat : qui n’en veut ?


Affaire Benalla, conclusions de la commission d’enquête du Sénat : qui n’en veut ?

Affaire Benalla : le Sénat rend ses conclusions (rediffusion intégrale)


DURÉE : 1h 26mn 17s
Direct du 20 févr. 2019

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


11 thoughts on “Affaire Benalla, conclusions de la commission d’enquête du Sénat : qui n’en veut ?

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ASCOVAL : l’incompétence au coeur du macronisme
    :::: https://rassemblementnational.fr/communiques/ascoval-lincompetence-au-coeur-du-macronisme/
    Jean Messiha
    25 février 2019

    Communiqué de Jean Messiha, Délégué National du Rassemblement National

    Le mercredi 27 février 2019 pourrait marquer la disparition d’une des dernières oasis dans le désert de la sidérurgie française.

    Depuis des mois, les 281 salariés de l’usine de Saint-Saulve dans le valenciennois vivent dans l’angoisse, au gré des séances de la chambre commerciale du Tribunal de Grande Instance de Strasbourg, où ne se sont présentés que de rares repreneurs. Pour finir, les pouvoirs publics ont adoubé un acteur improbable : la société Altifort.

    Soutenue par le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, et davantage encore par le Président de Région Xavier Bertrand, cette solution s’est effondrée la semaine dernière avec le forfait du « repreneur » qui aurait « trompé tout le monde » selon les mots du ministre.

    En réalité, il n’y a pas eu tromperie mais de l’incompétence ou au mieux un incroyable amateurisme.

    Altifort est une entreprise moyenne de 4 ans d’existence (oui 4 ans seulement !) et dont le capital s’élève à 23 millions d’euros, avec en face des dettes non négligeables. Dans le cadre du projet de reprise et de redressement d’Ascoval, dont le coût financier s’élève à 150-200 millions d’euros, elle apportait uniquement 10 millions et disait pouvoir obtenir 25 millions d’un fonds spéculatif espagnol. Le reste devant venir de l’Etat, de la Région et des collectivités sous forme d’avances ainsi que des banques sous forme de prêts. Une goutte de capital et une montagne de dettes pour financer la reprise et le redressement d’une activité déjà fragilisée par la crise de l’acier.

    Tout cela est une gigantesque farce qui n’aurait pas même abusé un jeune diplômé d’école de commerce. Elle serait drôle si elle n’avait pas « trompé » un ministre issu de cette caste qui nous toise depuis des années du haut de sa « compétence ».

    La solution au drame d’Ascoval comme celui de Ford Blanquefort n’est pourtant pas très compliquée.

    Dans un cas comme dans l’autre il y a un bel outil industriel, des équipes de direction et de production compétentes et une clientèle nombreuse et fidèle ; le problème vient d’un capital privé rivé sur les « start-up » chères à Emmanuel Macron et qui ne s’intéresse guère à des activités qu’il préfère voir prospérer en dehors de France.

    C’est donc l’Etat stratège avec son bras financier qu’est la Banque Publique d’Investissement qui doit frapper fort au lieu de bricoler des schémas pour le moins acrobatiques. Reprendre le site, le moderniser avec du capital public, le redresser économiquement pour le céder enfin, au bout de quelques années, à des industriels fiables avec, potentiellement, une plus-value à la clé.

    Ce n’est que du bon sens, le nôtre, celui d’un parti, le Rassemblement National, qui sera prêt à consacrer de l’argent public pour que vive une industrie française pérenne, ainsi que les territoires et les hommes qui en dépendent. Bref, pour que vive la France !
    _______________________________________
    ASCOVAL site officiel
    :::: http://www.ascoval.fr/

    RESULTATS de RECHERCHE GÉNÉRALE avec StartPage.com
    :::: https://us.startpage.com/do/search?a=1&cat=web&language=francais&query=%2BAscoval&pl=ext-ff

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche
    :::: https://www.ojim.fr/gilets-jaunes-infos-faux-media-des-gilets-jaunes-aux-mains-de-lextreme-gauche/
    25 février 2019
    AVERTISSEMENT : visiter la page du site OJIM.fr pour les multiples renvois.

    Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, nombreux sont ceux qui veulent tirer les marrons du feu et parler à sa place. De nombreuses tentatives d’infiltration du mouvement proviennent de l’extrême-gauche, tant dans les manifestations des grandes villes (Nantes, Rouen, Bordeaux, Saint-Étienne, Paris, Marseille…) que dans la bataille pour le contrôle de la parole. Ainsi GJ Info, actif sur Telegram, n’a rien à voir avec les vrais Gilets jaunes et tout à voir avec l’extrême-gauche qui le contrôle.

    :::Média « collectif »:::

    Gilets jaunes infos se présente comme un média collectif, sans auteurs. En réalité, il est coécrit par une infirmière libérale des Landes, proche de la nébuleuse d’extrême-gauche locale, et un développeur informatique lyonnais – ces deux derniers ont écarté progressivement les auteurs originaux, qui étaient cinq, moins politisés et originaires d’Ile-de-France. Ce média n’a que quelques centaines d’abonnés Facebook et Telegram – et à peine dix fois moins sur Twitter – mais une audience plus large puisqu’il est diffusé sur une grande partie des groupes et canaux Telegram des Gilets jaunes, toutes obédiences confondues.

    :::Conseils intéressés et orientés:::

    Fin janvier dernier, Gilets jaunes Infos passe un communiqué intitulé « vérifier une information avant de la partager ». L’intention est louable : lutter contre les fake news/infox qui sont légion sur les réseaux sociaux, Gilets jaunes ou pas. Les conseils aussi : « identifier l’auteur, identifier le média, recouper l’info ».

    ****************
    ——>Nous appelons tous les GJ à être vigilants et critiques vis à vis de l’information qu’ils reçoivent et diffusent. Une info partagée en masse n’est pas forcément une info fiable. Une information doit être préalablement vérifiée. #GiletsJaunes #tutorial
    PHOTO 1 : https://twitter.com/GJInfor/status/1090686968760094721/photo/1
    30 janv. 2019
    ****************

    Cependant, la liste des médias conseillés est monocolore : « Tous les médias indépendants ne sont pas fiables ! Voici une source de listes d’informations recommandées : l’Autre quotidien, Bastamag, Ballast, Streetpress, Le Monde Diplomatique, Reporterre, Mediapart, le Média TV, Wikipédia (bien-sur) ». La quasi-totalité penche très à gauche, le Monde Diplomatique est un peu à part. Curieusement, on ne trouve pas TV Libertés, le Média pour Tous de Vincent Lapierre, RT ou même Brut. Et il est loufoque d’y trouver StreetPress, le kebab des médias.
    Agressions à sens unique

    Ce n’est pas un hasard : le 21 janvier 2019 Gilets jaunes info se fait l’écho de « plusieurs accidents inadmissibles dans le cortège parisien […] plusieurs Gilets jaunes et une militante syndicale ont été agressés par des militants identitaires qui portaient eux aussi un Gilet jaune pour semer la confusion dans nos rangs ». Nous n’avons pas retrouvé trace de ces incidents. En revanche, Gilets jaunes infos est resté silencieux sur les agressions de Gilets jaunes ou de journalistes par des antifas que nous avons documentées ici et pour cause.

    Les nombreuses rediffusions des messages de la Maison du Peuple de Saint-Nazaire ou de l’assemblée des assemblées de Commercy – toutes deux idéologiquement proches de la ZAD de Notre-Dame des Landes ne laissent aucun doute sur l’origine idéologique du soi-disant « Gilets jaunes infos ». Loin, très loin du message porté à l’origine par les Gilets jaunes et de la révolte de la France périphérique travailleuse. Nous aurons l’occasion de revenir sur les autres médias créés par les GJ.

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Manifestation contre l’antisémitisme et manipulation médiatique
    :::: https://www.ojim.fr/manifestation-contre-lantisemitisme-et-manipulation-mediatique/
    22 février 2019

    Le JDD nous informait le 15 février { https://www.lejdd.fr/Politique/antisemitisme-14-partis-politiques-appellent-a-manifester-mardi-3858281 } que « le Rassemblement national de Marine Le Pen n’a pas été invité à signer l’appel, selon l’entourage du premier secrétaire Olivier Faure. Même chose pour Debout la France ». C’est le choix des organisateurs. Mais ce qui ne peut manquer d’étonner est de voir certains médias souligner que le Rassemblement national ne s’associera pas à la manifestation : C’est ainsi que le Huffpost constate que « le Rassemblement national ne participera pas à la marche » { https://www.huffingtonpost.fr/2019/02/18/antisemitisme-le-rassemblement-national-ne-participera-pas-a-la-marche_a_23671997/ }. Comme si ce parti avait choisi de ne pas s’associer et non pas comme s’il en avait été exclu.

    L’agence de presse anglaise Reuters va plus loin { https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1Q70Y2-OFRTP } dans la manipulation en titrant : « Front commun des partis contre l’antisémitisme, RN excepté ». Une dépêche reprise par Yahoo actualités, Boursorama, { https://fr.news.yahoo.com/le-pen-bienvenue-%C3%A0-la-manif-contre-lantis%C3%A9mitisme-111458645.html?guccounter=1 } etc.

    France Info nous présente le 19 février le « front (presque) commun contre l’antisémitisme » { https://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/qui-participera-aux-rassemblements-contre-l-antisemitisme-organises-mardi_3197261.html }, en présentant « ceux qui en sont » et « ceux qui n’en sont pas ». Parmi eux, le Rassemblement national. Sous-entendu : ce parti ne fait pas partie du front uni contre l’antisémitisme.

    :::Seconde phase de diabolisation:::
    **:Le piège se referme**

    1°).- Le Rassemblement national n’est pas été invité à participer à cette manifestation, parce que selon son initiateur, le premier secrétaire du parti socialiste, « toute l’histoire (de ce parti NDLR) est liée justement à la question de l’antisémitisme et du racisme ».
    2°).- Bien que le Rassemblement national organise une manifestation distincte, plusieurs titres de presse reprennent à leur compte la présentation incomplète de l’agence Reuters.
    3°).- Ce parti est suspecté de ne pas combattre l’antisémitisme. La preuve en est, il ne fera pas partie de la manifestation officielle. CQFD.

    Un mécanisme implacable qui aboutit à ce que comme le souligne Le Figaro { http://www.lefigaro.fr/politique/2019/02/18/01002-20190218ARTFIG00265-rassemblement-national-un-soupcon-persistant.php } « après chaque nouvel acte antisémite resurgissent de part et d’autre de l’échiquier politique les mêmes suspicions entourant le Rassemblement national ». Les suspicions, ça s’entretient. Une partie du clergé médiatique l’a bien compris. En parallèle des Bobards d’Or remis le 18 février 2019 { https://bobards-dor.fr/ }, bientôt la manip d’or ?!
    ________________________________________

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Gilets jaunes acte 15 : 200.000 manifestants à 15h30 selon les estimations du syndicat France Police – Policiers en colère, cinquième puissance professionnelle du ministère de l’Intérieur et première force d’opposition de la police nationale
    :::: https://france-police.org/2019/02/23/gilets-jaunes-acte-15-200-000-manifestants-a-15h30-selon-les-estimations-du-syndicat-france-police-policiers-en-colere-cinquieme-puissance-professionnelle-du-ministere-de-linterieur-et-premiere/
    Syndicat France Police – Policiers en colère
    23 février 2019

    IMG : 200.000 Gilets Jaunes à 15h30 – (Cataner donne 46 000 en France dont 4 000 à Paris)
    :::: https://francepolice.files.wordpress.com/2019/02/acte-15-gilets-jaunes-participation.png

    Malgré les multiples articles de presse visant à salir notre organisation syndicale réputée pro Gilets jaunes et d’extrême droite, il est utile de rappeler à cette presse stalinienne à la solde du pouvoir en place les éléments suivants :

    – France Police – Policiers en colère a recueilli 9.954 voix aux élections professionnelles en décembre dernier sans toucher un centime de subventions publiques pendant que les syndicats macronistes empochent des millions d’euros annuellement , généreusement financés avec l’argent des Français..

    – Trois membres de notre organisation syndicale sont élus et siègent en comité technique.

    – Parmi nos cadres, si certains sont des élus LR ou RN, la majorité de nos militants sont dégoutés des politiciens et ne votent même plus aux élections politiques.

    Chaque semaine, notre organisation syndicale est très critiquée pour oser rendre public les résultats de son propre comptage depuis l’acte 1 le 17 novembre.

    La majorité des médias n’ont jamais informé l’opinion publique de notre décompte, affirmant qu’ils ne disposaient pas d’autre chiffre, vraiment ?

    Pourtant, dans toute l’histoire de notre démocratie moderne, le chiffrage des organisations syndicales a toujours été relayé par les médias dans le souci d’une information contradictoire.

    En revanche, la presse relaye sans aucune précaution les chiffres d’une mystérieuse page intitulée « le chiffre jaune » dont le comptage ne présente aucune garantie de fiabilité.

    Sans entrer dans la polémique, des collègues en Île-de-France ont été sollicités pour se rendre en province pour renforcer les policiers locaux ce week-end.

    Jamais pour les rencontres sportives de Ligue 1, même dans les années les plus sombres du Hooliganisme, les collègues ont été sollicités pour se rendre en province pour renforcer les forces locales..

    Dans quel pays y a-t-il eu besoin de mobiliser 80.000 forces de l’ordre pour 40.000 manifestants ?

    BFM TV va bientôt nous expliquer que la création médiatique de l’Union européenne Greta Thunberg rassemble plus de manifestants dans la rue que les Gilets jaunes..

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    En complément de mon commentaire sur la présentation d’une liste électorale musulmane aux européennes.

    N’oubliez le taux des naissances exponentiel, l’arrivée massive de migrants depuis 2015 ; et la dernière trahison en date le pacte de Marrakech.

    On est dans une très, très mauvaise situation, non seulement pour le risque certains des sièges obtenus dans l’UE (puis en France en 2022) le tout légalement ; mais aussi parce que la communauté musulmane compte plusieurs mouvances et ethnies, ils vont se faire la guerre sur notre sol et partout en Europe pour la suprématie.

    D’ores et déjà que nous vainquions ou perdons demandons un tribunal populaire pour juger tous les responsables de cette situation ans notre pays depuis 1974.
    Pas seulement les présidents et leur gouvernements mais les députés et sénateus ainsi que les journaleux, les intellectuels et tout collaborateur du show bizz.

    Bon : vous savez que le gouvernement français a fait tout ce qu’il a pu pour que la laïcité soit violée et que les musulmans n’y soient pas soumis.

    Les politiques ont permis qu’en Europe, puis en France soit reconnue et acceptée la Charia. Aujourd’hui nous sommes en passe d’être dirigés, dominés par les musulmans.

    Que croyez-vous qu’il va advenir ?
    ___________________________________
    Une autre info sur le sujet

    «Les droits de l’homme érigés en religion détruisent les nations»
    Par Alexandre Devecchio Mis à jour le 20/06/2016 à 08:01 Publié le 17/06/2016 à 20:05
    :::: http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/06/17/31003-20160617ARTFIG00364-les-droits-de-l-homme-eriges-en-religion-detruisent-les-nations.php

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonsoir @fejusien ;

      Plus de 5 millions de musulmans français pour voter la liste, pour les européennes, de « Union des Démocrates Musulmans », et ça dans un pays laïque, bravo !

      L’Union des Démocrates Musulmans a décidé de conduire une liste nationale aux élections européennes, le 26 mai prochain. Un meeting est prévu ce samedi à Vaulx-en-Velin.
      :::: :::: http://www.lyonmag.com/article/99701/vaulx-en-velin-l-8217-udmf-presentera-sa-liste-aux-europeennes-ce-samedi

      Cette liste baptisée « Une Europe au service des peuples », est composée de 79 colistiers « répartis sur une large partie du territoire, hétéroclite, plurielle, à l’image de la société française », comme le précise Nagib Azergui, fondateur du mouvement, et tête de liste.

      « Nous avons décidé de nous lancer dans la course aux Européennes pour lutter contre la montée des extrêmes qui contamine l’Union Européenne. Aujourd’hui, des pays comme l’Italie, l’Autriche sont dirigés pas des politiques d’extrême droite, ce n’est plus possible », affirme Nagib Aergui.

      Sur le fait d’avoir l’évocation de la religion dans le titre de parti, le fondateur pense que c’est un plus : « Des gens de toutes religions, tous horizons nous rejoignent. Nous sommes ouverts à tout le monde, dans un projet commun, tourné autour de la désislamisassion des débats ».

      L’objectif rêvé pour l’UDMF est de recueillir quatre sièges au Parlement Européen. Leur liste sera déposée le 23 avril au ministère de l’Intérieur. Avant, le premier meeting de l’Union des Démocrates Musulmans débutera à 16h dans la salle de la Mairie Annexe Sud, à Vaulx-en-Velin.

Comments are closed.