Limeil : il fallait cotiser pour participer aux violences du 31 décembre : « ça va être la guerre »


Limeil : il fallait cotiser pour participer aux violences du 31 décembre : « ça va être la guerre »

Il y a ceux qui payent des bouteilles et il y a ceux qui font la guerre.

La guerre, elle a eu lieu, en effet… pendant 2h30, le soir du 31 décembre, pour les malchanceux de la Cité de la Sémaroise de Limeil-Brévannes (94).

Voitures brûlées, voitures renversées, tirs de mortier, incendies, violences, jets de projectiles sur les forces de l’ordre… La vie rêvée des pauvres banlieusards stigmatisés si l’on en croit Belattar.

Il a fallu 2 mois d’enquête pour identifier et arrêter 5 des joyeux drilles. Dont 3 mineurs… qui ont de l’avenir en notre beau pays qui s’islamise.

Mais oui, Belattar, je sais, je suis une affreuse facho de vouloir priver les Chances pour la France d’une soirée mémorable… On les entend rire devant les dégâts commis (ça nous coûte combien, les réjouissances de tes petits copains ? ), ils vont s’en souvenir longtemps, et rire longtemps des forces de l’ordre et des Français qui laissent faire cela sur leur territoire.

Qu’ils essaient seulement une fois en Algérie, ces descendants de Maghrébins.

Et puis, cet accent racaille quand on les entend, quelle horreur ! C’est la cerise sur le gâteau, mais cet accent qui progresse partout (merci les rappeurs, entre autres) c’est la marque de fabrique de l’invasion et de la déliquescence de notre pays.

Je fais humblement remarquer à ceux qui vont me traiter de raciste en disant que l’on ne choisit pas son accent que ni les El Keroui, ni les Dati, ni les Benalla… ne conservent cet hideux accent. Quand on veut, on peut. Quand on veut s’assimiler – ou faire semblant- on peut.

Mais quand on a moins de 18 ans et qu’on passe ses 31 décembre à brûler des voitures…

Au fait, les parents des dits mineurs, ils étaient où ce 31 décembre ?

Au fait, les parents des dits mineurs, ils vont être inquiétés pour défaut de soin à enfant ?

Au fait, les parents des dits mineurs, on va leur supprimer les allocations ?

Comment ça, Madame Tasin, vous voulez priver ces pauvres gens de leur devoir – et de leur plaisir- de faire le djihad ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

8 thoughts on “Limeil : il fallait cotiser pour participer aux violences du 31 décembre : « ça va être la guerre »

  1. Christian

    Et LImeil Brevannes n’est pourtant pas un coin du Val de Marne ou l’on pense qu’il ne fait pas bon vivre. Imaginez Vitry/seine, Ivry, Fresnes, Cachan,….
    Ces cités ou l’on se sent comme au bled, le confort et notre pognon en plus, il y en a des tas et des tas dans la petite couronne (surtout les villes rouges ou les cocos on fait les pleureuses pour en faire venir avec le tapis rouge afin de conserver le casse croute pendant des décennies) Marine stp agit et soit une vraie patriote qui va nous faire redevenir fière de notre pays.

  2. jacques cayssials

    avec moi ce serais vite fait le peleton d’exécution et on en parlerais plus je pense que ça devrais les calmer pour un bon moment.
    Mais non bien au contraire le peleton d’éxecution ce sera pour nous ;nous qui sommes racistes et intolérants envers ces sous races
    j’en ai franchement marre de ce pays car bientôt on pourra plus s’éxprimer comme on doit le faire sans insultes déja en disant les choses telles qu’elles sont on courra un risque de finir en taule et une grosse amende;par contre les CPF eux continurons a nous agresser sans risques et ils sont capables de leur donner la légion d’honneur.

  3. Hervé

    En regardant cette vidéo;je me demande bien ce qui peut faire que nous restons tous enfermés chez nous,à attendre que ça se passe,sans réactions de notre part. Pour l’instant,il serait encore possible,de faire quelque chose;mais personne ne bouge,et bientôt,ce sera terminé,car ils seront bien trop nombreux. Il ne faut pas se faire d’illusions;ces meurtriers en puissance,car c’est leur nom;entreront un jour dans nos maisons,pour nous égorger,et violer nos filles. Tout est fait,en France pour détruire l’image du père,qui doit protéger sa famille,et son environnement;eh bien voilà,c’est fini,il n’y a plus personne pour fiche une bonne raclée à tous ces délinquants étrangers,et les renvoyer d’où ils viennent… Ensuite,il ne faudra pas que nous venions pleurnicher..!

    1. Jolly Rodgers

      bonjour Hervé ,
      c’est déjà le cas ,bien sur ont en parles pas sur bfm . mais regardez les journaux locaux : midi libre, le Vaucluse (ex dauphiné) , ouest France , …. les rubriques fait divers sont remplis d’ agressions a domicile et a l’ extérieur . souvenez vous de la super mamie en Avignon , violé , torturé et tué par deux CPF , ou plus récent le violeur des balcons , encore un CPF … etc sur le journal le Vaucluse et la provence avignon , les deux première pages sont remplis de ce genres de fait divers et c’est souvent la même communauté de chance pour la France qui en sont les auteurs .
      c’est même plus une histoire de vote , pour moi les politiques sont tous les même , ils en ont rien a foutre du peuple . c’est au peuple a se révolter contre cette barbarie . vous croyez que les racailles vote ? eh bien c’est a nous peuple de France de faire entendre notre colère .
      notre société est en train de se brésilianiser , rap , violence , misère , perte d’identité …. ne jamais perdre de vue que c’est le capitalisme boosté au libéralisme qui est a l’origine de toute cette merde .

    2. Michel François

      Moi non plus, je ne comprends pas que personne ne bouge. Et je ne peux plus croire qu’il y aura une réaction de la part des FDS. Il n’y a même pas de tentative de rassemblement ou de concertation entre nous, alors comment pourrions-nous passer à l’action ?
      Et quand on voit que l’action – bien tardive – des Gilets Jaunes n’avait même pas pour objet l’immigration, on comprend que tout est fini.

  4. frejusien

    moi non plus, je ne regarde pas cette vidéo,

    quand tout a été fait pour émasculer les pauvres blancs qui vivent en HLM, cela ne date pas d’hier, il y a eu des tentatives de révolte au début de l’installation de ces sous merdes,
    et vous savez bien qui a eu gain de cause, et qui s’est récolté tous les ennuis

  5. bm77

    Si les gens devaient réagir par rapport à ce qui se passe depuis au moins 30 ans ça se saurait. Je connais cette ambiance des banlieues depuis décennies mais rien ne semble contrecarrer cette folie qui fait que l’on rajoute de la délinquance à la délinquance par l’immigration de masse J’ai l’impression que l’ on a passé un contrat sur la France pour la détruire.
    Est-ce qu’il y a une seule personne qui réfléchisse dans ce pays qui se croit devoir donner des leçons à toute la planète alors qu’il ne fait que de se vanter comme un coq sur un tas de fumier ?
    Pourquoi ce coup de colère parce que les problèmes de banlieue et les phénomènes de bandes ne sont pas nouveaux dès les années soixante on avait déjà ce que l’on appelle dans le jargon des experts les phénomènes de bande. J’ai vu tout petit des batailles rangées et les années soixante dix n’ont fait que confirmer. Telle ou telle cité voulait imposer sa suprématie sur l’autre et on se contait les « exploits » de certains qui n’avaient pas peur de la bagarre mais tous cela était très localisé et faisait parti du folklore mais ne concernait que les protagonistes eux mêmes c’est à dire ce que l’on appelait les voyous et pas la population dans son ensemble.
    Puis on fait rentrer les gens en France par le regroupement familial et la délinquance s’est surmultiplié ce qui existait dans un mode maitrisable est devenu un poison qui s’est rependu au rythme des entrées en masse dues à l’immigration.
    Aujourd’hui la délinquance liée essentiellement à l’immigration de masse pèse tellement sur la société que l’on négocie en la prenant en compte comme un élément normal de la société . Ce ne sont pas les population que ‘on a intégré c’est nous qui avons intégré l’élément délinquance !
    Des associations facilitées par les subventions des politiques de la ville redistribuées par les élus locaux pour acheter la paix sociales ont complètement échappées à leur concepteurs si je puis dire. Ils ont bien compris que ce n’était plus ces « cloportes » qui pouvait imposer quoi que ce soit. Ce sont les associations qui dictent leur condition car elles sont en position de force , elles sont les portes paroles des cités y compris des dealers et des imams , elles mettent en relief chaque évènement concernant police et délinquant pour peser sur les décisions tout en instrumentalisant la délinquance pour en faire un élément incontournable de négociation.
    En gros elles font du chantage aux élections en tenant les politique locaux par les couilles et une partie de la population en otage .
    Partie de la population qui subit une double omerta celle des délinquants et celle des politiques qui interdisent de débattre même de ces sujets en diabolisant les seuls qui s’y osent !
    La discipline électorale « suggérée par les associations est de mise 90 % pour hollande, 90 % pour macron dans les quartiers « populaires » . Ces mêmes hollande et macron leurs ont envoyé des petits message de remerciement par Théo ou le grimpeur des balcons interposés ; En face on est pris aussi en otage électoral par qui? Des vieillards tremblotant qui ont peur pour leur assurance vie???
    Les exactions comme à Limeil-Brévannes ou ailleurs ne sont que des rappels pour bien faire comprendre qui fait la loi à cette population de vieillards reclus dans leur bulle , de faibles femmes et de types pas très courageux que sont devenus les français dans leur ensemble mais les protagonistes ayant le vent en poupe et la dynamique avec eux ne se contenteront pas des limites des cités !

Comments are closed.