Antisémitismes : par le petit bout de la lorgnette de la « sociologie idéologique » avec Eric Macé !


Antisémitismes : par le petit bout de la lorgnette de la « sociologie idéologique » avec Eric Macé !

Eric Macé – professeur des universités – Centre Emile Durkheim.

Éminent professeur de sciences sociologiques genre « Sciences Popo », bien dans la lignée idéologique qui lamine les fondements de la société, voilà  qu’Eric Macé * répond sur l’ANTISÉMITISME à Pascal Rabiller sur Sud-Ouest.
* intéressant de lire la bio de ce personnage, ses sujets d’études… et les critiques que lui a valu le livre « Les féministes et le garçon arabe » coécrit avec la sociologue Nacira Guénif-Souilamas sur le relativisme et excuses du comportement d’une population exogène non assimilée qui y sont développés (si j’en crois les critiques)…
Je n’ai assurément pas la culture sociale de cet éminent enfumeur, mais suffisamment pour voir l’occultation qui est faite de l’origine de l’antisémitisme qui déferle, qui explose de nos jours, en France !

Certes il y a plusieurs antisémitismes, celui impulsé par l’Eglise au principe que les juifs sont déicides ! Certes quelques chrétiens sont encore accrochés à cette antienne, mais il faut les chercher pour les trouver !

L’antisémitisme lié aux Etats nations du 19ème siècle… Comme si aux siècles précédents, et ce dès les premiers siècles d’exil, nombre de royaumes n’en avaient pas les caractéristiques. Comme si les juifs, souvent interdits de posséder la terre, ne s’étaient pas « réfugiés » dans la finance, l’artisanat, les sciences, le commerce… surtout quand il faut prendre la poudre d’escampette, une paire de ciseaux, une balance à trébuchet, c’est plus facile à emporter ou à trouver que quelques arpents de terre ! Le discours anticapitaliste*, nationaliste, deux concepts nouveaux au 19ème siècle, n’a que repris à son compte, voire en l’amplifiant, la rengaine antisémite des siècles précédents !
* le communisme, dont en URSS, dénonçait le cosmopolitisme… c’était un internationalisme, donc un cosmopolitisme lui-même !
Et pour ce 19ème siècle, conviendrait-il de faire remarquer qu’en France, depuis Napoléon, les juifs sont des citoyens comme les autres…
Jusque là, nous sommes encore sur des nuances, la suite n’est pas du même acabit et ne mérite pas la même mansuétude !

Et d’affirmer que « Le troisième antisémitisme remonte à la création de l’Etat d’Israël« , de ses « victoires militaires, appuyé par l’Occident » et de préciser « qui souhaite faire de ce pays l’oppresseur du monde arabe et la figure contemporaine du colonisateur. ». Et de rajouter « Ce qui explique que certains défenseurs de la cause palestinienne ou islamique, ainsi que certaines franges de l’extrême gauche confondent antisionisme et antisémitisme. »
Comme si l’antisémitisme dans le monde arabe et islamique remontait à la création de l’Etat d’Israël… En somme, quelque part, Israël en est responsable, ainsi que l’Occident. Comme si Tonton Adolphe n’avait pas été ami du Grand Mufti de Jérusalem  Mohammed Amin al-Husseini. Et on peut en remonter sa genèse bien avant, à une certaine hégire !  A savoir si les arguments de ces antisémites, l’oppression sur le monde arabe et sa colonisation, Eric Macé les reprend à son compte !

Plus bas, « …ce qui frappe désormais c’est qu’il y a rencontre entre l’antisémitisme chrétien traditionaliste et l’antisémitisme nationaliste et anticapitaliste ainsi qu’entre l’antisémitisme propalestinien et islamiste. » Tiens, voilà une insinuation toute macronienne, plus que courante ces derniers temps ! C’est quand même extraordinaire cette conjugaison de l’antisémitisme chrétien traditionaliste avec ses pires ennemis du nationalisme anticapitaliste d’une part, et propalestinien et islamiste d’autre part. Qu’importe s’il se contredit citant « l’antisémitisme chrétien » -sans précision de traditionaliste à moins que ce ne soit le fait du journaliste- en « Pologne, pays où il reste peu audible« . Il ne lui vient pas à l’esprit que la Pologne n’a pas nos problèmes immigrationnistes musulmans ! Et de trouver argument dans le complotisme des réseaux ! Effectivement il faudrait voir qui déborde de complotisme, comme sur le 11 septembre ou autres… mais là c’est trop demander, il ne faut pas mettre en cause certains, prière de ne pas creuser SVP ! Et de convenir de l’action des médias traditionnels et des personnels politiques dans le contrôle de l’opinion… Merci, nous le savions déjà !

Et de poursuivre sur les Gilets Jaunes qui de toute façon, avant que les faits ne s’affichent, hébergeait déjà cet antisémitisme… Comme si les Gilets Jaunes à leur genèse avaient intégré l’islamo-gauchisme et l’islamisme ! Comme si au début ces derniers fort hostiles au mouvement n’avaient pas décidé de l’infiltrer et de le récupérer…
Et les poncifs s’enchaînent. Certes Rothschild, mais il a oublié Bercy où le minus Macron est allé chercher les couleuvres à faire avaler au peuple, genre baisse des impôts (suppression de la taxe habitation en camouflant la récupération sur les taxes carbone et carburants) ! Ainsi s’égrènent « populistes », « antirépublicains », « antidémocrates » (comme si cette république qui refuse le résultat d’un référendum, qui met en place toute une procédure pour les empêcher était démocratique, pour ne prendre que cet exemple) !
Et cela se termine par DÉNI POLITIQUE, en l’occurrence cet Eric Macé en connait un rayon !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine

Articles du même thême

3 thoughts on “Antisémitismes : par le petit bout de la lorgnette de la « sociologie idéologique » avec Eric Macé !

  1. bm77

    Il y a des artistes qui font des œuvres sur commande de l’Etat on se demande si ce type n’a pas fait sont papier sur commande de macron tellement il fait coller ses réflexions sur l’antisémitisme à celles que macron voudrait qu’elle soient . C’est à dire un antisémitisme franchouillard de gens proches de MLP tout cela en vue des élection européennes.
    Parce que c’est ça le but , il faut arrêter de nous jouer du violon!
    Le grand débat nationale été fait sur initiative de macron toujours pour les échéances électorales en vue , montrer une image de politique pratiquant la démocratie directe, n’hésitant pas à retrousser les manches tout cela pour améliorer son image publique bien écornée de type méprisant le peuple en particulier dans sa gestion de l’affaire des Gilets Jaunes.
    Le traitement des affaires d’antisémitisme l’ont été aussi sur initiative du même macron toujours en vue des élections et contre MLP.
    Il faut bien avoir ça en vue si on veut comprendre le pourquoi de tout ce remu ménage assez récent autour du sujet .
    On remarquera la quasi mobilisation de tous les médias H24 pour donner une portée sociologique à ce qui n’est qu’une opération préélectorale menée pour discréditée la RN toujours et ce avec l’argent public donc le notre qui ne voulons pas de la société macroniste à mettre en parallèle avec les crédits refusés par la quasi totalité des banques à la patronne du RN pour financer les prochaine échéances électorale qu’elle fera avec un handicap financier certain.
    Comme en course hippiques les plus handicapés gagnent parfois et j’ai tendance à préférer les challengers à ceux qui grâce aux moyens employés sont annoncés vainqueurs à l’avance ;

  2. Adalbert le Grand

    Comme d’habitude, avec les « intellectuels » gauchisants, on est dans le sophisme ; dans l’amalgame, l’insinuation, l’à-peu-près et les généralisations gratuites, bref le flou artistique qui permet d’embrouiller et de raconter au final n’importe quoi.

    Comme cette convergence imaginaire entre l’antisémitisme musulman et celui d’un christianisme archaïque (dont la survivance chez les chrétiens contemporain relève elle aussi de l’élucubration gratuite et même du fantasme: on ne trouve l’évocation du « peuple déicide » que chez une poignée de fanatiques illuminés dérangés, et bons pour l’hôpital psychiatrique).

    Et même avec un antisémitisme traditionnel de gauche: en réalité, l’antisémitisme qui se manifeste aujourd’hui à gauche semble bien être d’abord une contamination venue de l’islam, par islamophilie et adhésion à la « cause » palestinienne, elles-mêmes résultant de l’antiracisme et de l’anticolonialisme et l’adoption de l’immigrationnisme comme nouveau cœur du gauchisme, plutôt qu’une convergence d’intérêt de deux antisémitismes distincts. C’est cette contamination qui fait ressurgir à son tour l’antisémitisme de gauche classique (juifs=banques=finance=capitalisme apatride), lequel reste malgré tout entre les lignes, car personne n’oserait tenir et écrire un tel discours publiquement.

  3. frejusien

    Qui est le  » palo » qui a agressé Finkelkraut ?

    impensable ! un truc qu’on n’aurait pas cru possible qq années auparavant, un CONVERTI , et ce converti a vraiment une tête de muz, comme si l’idéologie s’imprimait physiquement

    comme les autres Fabien CLAIN et son frère Jean-Michel deux convertis

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haut-rhin/mulhouse/qui-est-benjamin-w-homme-qui-insulte-finkielkraut-interpelle-mulhouse-1626863.html

Comments are closed.