Gilets Jaunes : Piquemal, lui aussi trahit le mouvement et les Gilets Jaunes ! Les gauchos se bidonnent


Gilets Jaunes : Piquemal, lui aussi trahit le mouvement et les Gilets Jaunes ! Les gauchos se bidonnent

C’est effrayant. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre…

Ci-dessous le dernier appel de Piquemal, un appel à « changer de cap ».

Jusque-là, je veux bien le suivre. Il est vrai que les Gilets Jaunes ont tellement oublié les raisons qui les ont poussés à se lever, à savoir essentiellement la hausse des prix des carburants ( et accessoirement la démission de Macron) que l’on pouvait espérer de Piquemal qu’il leur remette la tête à l’endroit…

Eh bien non, que dalle, comme disent les gosses.

Prenons connaissance de son dernier appel :

Gilets Jaunes, changeons de cap

Pour conquérir la vraie souveraineté du Peuple !

Point de situation du 16/02/2019

Comment sortir de la rue devenue une voie sans issue?

Sans issue, parce qu’on ne peut plus exposer les manifestants (ainsi que les passants) à une répression effroyable et à des risques corporels graves.
Sans issue parce que les Gilets Jaunes deviennent le bouc émissaire d’une crise incontrôlable impactant négativement l’économie, la sécurité, les biens publics et privés.

Sans issue parce que ce mouvement apolitique est dangereusement infiltré et politisé entraînant la défection de gilets jaunes de la première heure.
Ne laissons pas cette mobilisation inédite, sans précédent et exaltante finir dans le discrédit et l’impopularité.
Redressons la barre! Traçons une nouvelle feuille de route !
Il ne s’agit pas d’un appel à la démobilisation mais une manière de se mobiliser autrement.
Il n’y a pas de Bastille à prendre mais un destin exaltant à conquérir, donc :
– Non à une résistance politicienne désordonnée et peu crédible !
– Oui à une force politique noble, structurée, représentative du Peuple et à un élan nouveau organisé, réfléchi et fort !

Quel cap prendre maintenant ?

Il convient :
– de bâtir une véritable réaction politique loin des spéculations politiciennes, électorales, syndicalistes et insurrectionnelles avec un enracinement et un ancrage démocratique local et concret.
– d’établir des propositions saines, structurées et constructives pour restaurer la voix et l’union du Peuple dans la cohésion, l’efficacité et l’ordre concernant l’organisation de la société, la démocratie directe, l’adoption du RIC, etc.)
– de rendre la souveraineté à un peuple dans la tempête et de remplacer une oligarchie qui impose, par son cynisme méprisant et une violence systémique brutale, une démocratie représentative fallacieuse.

Oui, là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Alors changeons de cap pour enfin obtenir la vraie souveraineté du peuple.
Rien ne se bâtira sans le peuple. Ne battons plus seulement le pavé, unissons nous afin de constituer le ciment de la reconquête de notre souveraineté !
Gardons l’espoir ! Du plus profond de la nation jaillira toujours une flamme que rien, ni personne ne pourra jamais éteindre !

La France vivra ! Et pour toujours vive la France !

Christian Piquemal.
Président du Cercle de Citoyens patriotes

J’ai des désaccords avec Piquemal, certes, ne lui ayant jamais pardonné d’avoir mis sur le dos de Pegida les évènements de Calais il y a 3 ans et d’avoir craché sur le jeune et courageux Loïc de Pegida, mais j’ai par ailleurs du respect pour lui, c’est un Résistant et un combattant, un patriote. Il ne s’agit donc pas ici de le discréditer ou de le mettre au niveau des salopards qui trahissent la France ni au niveau d’un Drouet et autres Levavasseur qui partent dans tous les sens.

Il s’agit juste de rappeler ce qu’est le mouvement des Gilets jaunes et d’expliquer pourquoi ce que propose Piquemal, à mes yeux est au mieux une erreur, au pire une trahison, même si je ne remets pas en cause son patriotisme et son amour de la France.

 

Au commencement était la contestation devant la hausse du prix de l’essence, devant toutes les hausses prévues, les attaques contre nos diesel, nos chaudières, j’en passe et des meilleures.

Or, tout le monde a noté que l’essence recommence de flamber, que le gouvernement a changé d’avis et remet aux calendes grecques la baisse des taxes sur le carburant. Tout le monde, sauf Piquemal.

Pas un mot.

Pas un mot de la réalité, si dure, de trop de Français, de trop de gilets jaunes.

Non, pas un mot, mais un appel étrange et paradoxal à… cesser le mouvement des gilets jaunes.  A cause de la répression effroyable et des risques corporels graves, à cause d’une crise impactant négativement l’économie, la sécurité, les biens publics et privés.

Du Macron dans le texte. Et oui, c’est quand même un peu gênant de dire et vouloir la même chose que Macron, non ? 

Si les Gilets Jaunes sont dans la rue depuis plus de 3 mois, si tant de GJ ont été blessés, handicapés, emprisonnés, ce serait pour  rentrer chez eux, tête basse, pour aller répondre gentiment, comme des moutons, aux questions biaisées de Macron dans les Mairies et donc à entériner la politique de Macron qui fait crever de faim nombre des nôtres, ou bien pour discuter jusqu’à plus soif,  comme les gauchos, en espérant refaire le monde, en se croyant capables de ré-inventer, en quelques jours ou semaines une Constitution, un modèle, sans avoir le recul ni l’expérience pour cela ?

Je trouve cela grave.

Certes, le mouvement est récupéré, change… Alors que propose Piquemal ? 

– de bâtir une véritable réaction politique loin des spéculations politiciennes, électorales, syndicalistes et insurrectionnelles avec un enracinement et un ancrage démocratique local et concret.
– d’établir des propositions saines, structurées et constructives pour restaurer la voix et l’union du Peuple dans la cohésion, l’efficacité et l’ordre concernant l’organisation de la société, la démocratie directe, l’adoption du RIC, etc.)
– de rendre la souveraineté à un peuple dans la tempête et de remplacer une oligarchie qui impose, par son cynisme méprisant et une violence systémique brutale, une démocratie représentative fallacieuse.

« Bâtir une véritable réaction politique »… jusque-là on le suit. Pas de meilleure réaction possible aux politiciens que celle de politiques.

Mais bâtir une réaction politique avec « un ancrage local « cela signifie que l’on ouvre la voie à une France de revendications éclatées, locales et donc n’allant pas toutes dans la même direction… ça sent le bordel assuré. Ça commence mal.

Et, surtout, il n’est question que de « démocratie participative », de « démocratie directe » et de RIC qui ne sont que des leurres destinés à faire croire aux GJ qu’ils pourraient changer, comme ça, d’un coup de baguette magique, notre Constitution et les règles de l’UE.

Piquemal propose de faire exploser notre socle, le seul valable, celui de notre Constitution. Or ce n’est pas elle qui est en cause. Tous les pays d’Europe occidentale ont les mêmes soucis, qu’ils soient républicains ou monarchistes, quelle que soit leur constitution… On est face à une crise de souveraineté, face à une crise de révolte contre la mondialisation, contre l’UE et ses pratiques… c’est tout cela que signifie la révolte des GJ contre la hausse des prix.

Et ce n’est pas en remplaçant les gourdasses  élues député avec l’étiquette en Marche par d’autres gourdasses tirées au sort qu’on changera les choses. Le problème n’est pas la démocratie représentative, on n’a pas le choix, dans un pays de 65 millions d’habitants, c’est le poids des medias et des financements des politiques qui tiennent tout et font élire les mêmes. et celui d’un Président élu sur un programme qui use et abuse de ce pouvoir. Ni Marrakech ni Aix-la-Chapelle n’étaient dans son programme, ni l’invasion organisée de notre pays, ni la refonte de la loi de 1905, par exemple.

Que les GJ se structurent, ce n’est pas une mauvaise idée, si tant est que ce ne sont pas des Lavavasseur, Drouet et autres Rodriguez qui sont à la manoeuvre… Mais pour que ce soit justement un vrai mouvement patriote, le minimum serait que ce mouvement politique, s’il devait naître, se structurer, devrait partir de la base.

Et la base… c’est la hausse des prix. De l’essence, de l’électricité, de l’alimentation… j’en passe et des meilleures.

Si la base revenait aux fondamentaux et ne se laissait pas détourner de l’essentiel par les miroirs aux alouettes proposés par Macron et Piquemal ( RIC, débats…) la pression serait suffisante pour faire craquer le système, pour remettre en cause le modèle macronien qu’il ne veut pas changer ( cop21, UE souveraine, mondialisation effrénée avec tous les maux qu’elle nous apporte).

Tout le reste vise à faire oublier l’essentiel et à faire rentrer chez eux des moutons bêlants  et soumis ayant accepté le principe d’être les grands perdants de la mondialisation et de l’européanisation de nos pays.

Macron se bidonne.

Les gauchos se bidonnent de voir que des patriotes prônent ce que eux, non élus à cause de leurs fumettes et du monde de fumette qu’ils souhaitent, voudraient voir appliquer, l’éclatement de notre socle commun, de ce qui nous rassemble, pour voir apparaître de multiples  Notre Dame des Landes autonomes, indépendantes, faisant disparaître des centaines d’années de construction de notre pays et de règles communes et efficaces.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


33 thoughts on “Gilets Jaunes : Piquemal, lui aussi trahit le mouvement et les Gilets Jaunes ! Les gauchos se bidonnent

  1. AvatarBobbyFR94

    Christine, ce ne serait pas plutôt :

     » …que le gouvernement a changé d’avis et remet aux calendes grecques la BAISSE des taxes sur le carburant. Tout le monde, sauf Piquemal. « 

  2. AvatarDany Barthouil

    C’est bien beau toutes ces idées ! mais le principal pour sortir de ce marasme causé par ce gouvt , est de le renverser et de rétablir la normalité !! retourner aux urnes, rétablir la proportionnelle !
    Ne pas se leurrer ! nous sommes en dictature , plus en démocratie , car , qu’est un gouvt qui muselle le peuple, ceux qui n’ont pas les mmes idées c a d l’opposition , quitte à incarcérer…?? un gouvt qui reste en place malgré un plongeon de sa côte …qui ne démissionne pas? c’est la dictature! serions nous sous un nouveau Franco ??? Arrêter de se triturer les méninges !!

    1. AvatarJosette

      D’accord avec vous, Il ne faut rien lâcher, c’est une guerre d’usure entre le gvt et les gj, il est possible de s’accorder un répit de qques jours ou qques semaines, pour mieux repartir. Le 16 mars les ronds points de provinces vont en covoiturage à Paris pour la fin du débat. (certains handicapés économisent pr l’avion) Les patriotes ne doivent pas abandonner le terrain; si durement gardé par tous les temps par des GJ au quotidien depuis le 17 nov, ce serait les trahir (leur cabane brulée, leurs gilets volés la nuit, ils sont tjs là fidèle au poste.) Macron n’est pas à l’abri d’un évènement inédit contre lui. Rien n’est joué. Il faut arrêter ces mondialistes, et leurs mensonges!!
      Pourquoi pas un gvt de transition, l’armée provisoirement, tel Tauzin qui a écrit à macron ou d’autres pour contrôler les élections,;… assemblée constituante?

  3. AvatarMichel

    A part la petite coquille mentionnée plus haut, merci Mme Tasin pour cette clairvoyance et ces remarques qui font mouche. J’ai toujours su que le travail des politiques (macron et autres parasites) était de provoquer des problèmes et de proposer des solutions liberticides pour soi-disant les résoudre. Et d’employer la force pour faire aboutir leurs idées destructrices d’un autre temps. Tout cela va se terminer très mal, finalement. La guerre ve devenir la seule solution, hélas.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Les CRISES ?!

    Crise économique et son pendant la crise sociale ?!

    La crise maîtresse, la crise économique ; comment est-ce possible ?

    Plus un rond au niveau mondial qu’ils disent ; « y a pu d’sous ! » paraît-il, il va falloir serrer la ceinture ; c’est l’époque, la dette…. Misère ! Misère ! comme chantait Coluche.

    Faut des réformes, des réformes, encore des réformes. Faut revoir les contrats de travail ;le coût du travail, faut revoir la compétitivité ; faut planifier le détachement des travailleurs, envoyer à Tombouctou les oies le français pour la compétitivité salariale, et faire venir le reste des travailleurs du monde parce qu’on a besoin de mains d’eouvre….. Délocalisation à mort pourquoi en fait ?

    Les cloches sonnent, sonnent, c’est le bourdon on ne comprend plus rien.

    Et on ne comprend plus rien d’autant que :

    Avec 1 370 milliards de dollars, les dividendes mondiaux ont atteint un nouveau record en 2018
    :::: https://francais.rt.com/economie/59256-avec-1370-milliards-dollars-dividendes-mondiaux-atteint-nouveau-record-2018
    19 févr. 2019,
    Plus de 1 200 milliards d’euros ont été versés en dividendes par les 1 200 plus grandes entreprises cotées en bourse. 2018 est la meilleur année de l’histoire pour les actionnaires devant 2017, qui était déjà un exercice record.

    Selon les chiffres transmis par la société de gestion d’investissement Janus Henderson à partir des résultats des 1 200 plus grandes entreprises cotées en bourse, 2018 est une année record de versement de dividendes aux actionnaires au niveau mondial.

    …./…

    Nous prendrait-on pour des cons ? Ça ne tourne vraiment pas rond ! Oui ! ça cloche !

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Y a-t-il des talentueux volontaires de RR pour faire la fête, ou tailler le costard à sa mesure à ce pou orgueilleux ?! A vos claviers ! et merci !

    Pas grand monde chez les Gilets jaunes «si on faisait des tests de QI à l’entrée», selon Gantzer
    :::: https://francais.rt.com/france/59255-pas-grande-monde-chez-gilets-jaunes-tests-qi-entree-manifestations-gaspard-gantzer

    L’ancien chef de la communication de François Hollande s’est exprimé, avec un peu de mépris, sur les épisodes de violence qui ont émaillé les mobilisations des Gilets jaunes. Il a notamment commenté les insultes adressées à Ingrid Levavasseur.

    Ce 18 février sur le plateau de la chaîne télévisée C News, l’ex-conseiller de François Hollande, Gaspard Gantzer, était invité à débattre sur le thème de «l’escalade de la violence» dans le contexte de la mobilisation du mouvement citoyen des Gilets jaunes. Lors de sa première intervention, il a ainsi débuté : «J’ai toujours fait attention à mon langage pour commenter ce qui se passait avec les Gilets jaunes, mais là […] on a franchi la cote d’alerte.»

    Ils ont le droit de manifester, même s’ils sont cons malheureusement

    …./….

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Christine, peut-être devriez-vous contacter C. Piquemal pour lui démontrer qu’il se trompe et faire valoir vos arguments.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Chère Olivia il y a un certain nombre de gens qui vont lui faire parvenir mon texte, si je devais discuter avec tous ceux avec qui je ne suis pas d’accord … l’intérêt des articles c’est qu’ils permettent justement de développer sa pensée, ses arguments, de part et d’autre et aux lecteurs de choisir ! Je n’ai pas à convaincre Piquemal de quoi que ce soit et réciproquement je m’inquiète pour les GJ qui le suivraient comme je m’inquiète pour ceux qui suivent Chouard

  7. Avatarkasual

    « Et la base… c’est la hausse des prix. De l’essence, de l’électricité, de l’alimentation… j’en passe et des meilleures. » » OUI Christine revenons très vite aux fondamentaux et le printemps sera trés chaud..

    Depuis un mois : Gasoil + 1,90%, Super 95 +1,10%, super 98 +0,70%… Quant au reste ….

  8. SarisseSarisse

    Il avait déjà flanché lors de son interpellation et après son soutien à Pegida à Calais.
    Il y a une ligne claire pourtant,
    Assez de reductio ad hitlerum, il n’y a ni fascisme, ni racisme ni antisémitisme à dire qu’une immigration hors de contrôle nous conduit directement au fascisme, à l’antisémitisme et au racisme, un fascisme, un antisémitisme que nous avons importé pour quelques barrils de pétrole sur le sol de la France et d’autres pays d’Europe Occidentale un fascisme, un antisémitisme et un racisme à forte pregnance islamique (sans nier l’existence de quelques uns de nos antisémites et racistes « maison » , mais ceux-là se défoulent pour l’essentiel derrière leurs clavier, alors que d’autres mitraillent et roulent sur des passant, ou s’en prennent aux enfants d’une école confessionnelle juive toulousaine).
    Assez aussi car il y a bien non seulement une menace identitaire et politique, mais une menace de misère économique et sociale lourdes de révoltes fondamentales et violentes.
    Personnellement , je n’ai rien contre Chouard, qui s’est d’ailleurs exprimé également sur TV Libertés, mais je suis tout à fait d’accord qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qu’il énonce, le RIC est une formule de démocratie qui doit être nuancée, très nuancée même, avec le volet du référenduum révocatoire qui peut générer de l’instabilité institutionnelle.
    Ce n’est pas en faisant une partition à la Chavez que nous sortiront le pays de l’ornière( cela dit le Venezuela ou Cuba non pas de problème d’immigration, eux, Mélenchon devrait en prendre de la graine!)

    1. frejusienfrejusien

      Ah ! Elle est bonne celle-là ! Cuba et le Venezuela n’ont pas de problèmes d’immigration !
      ah ah ! mais alors en sens inverse ça y va tout plein ! avec la fuite de leurs populations affamées vers des pays mieux gérés et moins corrompus par la gouvernance marxiste

  9. AvatarCollonia Agripinensis

    Mouais, je suis très déçue par ce mouvement pour lequel j’étais au début, tout en observant qu’il partait en sucettes. Les égos étaient flattés par la médiatisation. Ce que savaient les pressetituées qui usaient et abusaient à les inviter sur les plateaux. Plus ils avaient de difficultés à s’exprimer, mieux c’était pour la Propaganda Staffel méprisante, décidée à les diaboliser. On ne se sentait plus pisser. Levavasseur en est la criante illustration. Et cette bonne femme à la vidéo YouTube aux millions de visons ? Disparue elle aussi dans les limbes. Je pense toujours que l’aspect imprévisible fait peur aux parasites qu’il faudrait déloger de Bercy. Dès le départ ils se sont trompé avec l’ÉLYSÉE ! Finalement, il faudrait qu’une tête émerge pour encadrer cette masse contestataire pour des actions plus efficaces. Je ne condamne pas la violence si elle est utile pour satisfaire les revendications. Je condamne les violences des infiltrés qui sont destinées à atomiser ce mouvement qui se fait récupérer, on le voit bien, par la CGT, mazette et autres groupes gauchistes en mal d’existence. Sans tête émergente pour mettre bon ordre dans ce bordel, le mouvement est mort. Ils pourront toujours battre pavé, samedi après samedi. Cela ne servira à rien, sauf si … cela devait générer en chaos ou guerre civile. Du chaos vient la renaissance.

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Une « France en morceaux » : une enquête révèle le regard que portent les Français sur leur territoire et leur cadre de vie.
    :::: https://mobile.francetvinfo.fr/politique/une-france-en-morceaux-une-enquete-revele-le-regard-que-portent-les-francais-sur-leur-territoire-et-leur-cadre-de-vie_3196563.html#xtref=acc_dir

    L’enquête inédite que révèle franceinfo mardi a été menée par Elabe et l’Institut Montaigne. Elle décrit quatre catégories de Français et leur rapport aux mobilités personnelles, professionnelles, sociales et géographiques.

    Une « France en morceaux », avec quatre groupes de Français qui « se côtoient, voire se croisent au sein des mêmes territoires » : c’est le diagnostic dressé par le Baromètre des territoires, une enquête menée par Elabe avec l’Institut Montaigne que révèle franceinfo, mardi 19 février. Cette enquête* nourrie de 120 questions a mesuré les opinions de 10 010 Français et le regard qu’ils portent sur leur territoire et leur cadre de vie. Voici le portrait qu’elle dresse de la France et des Français.
    Les Français heureux dans leur vie privée mais touchés par la crise
    …./….

    IMG : Graph du taux des attitudes vis-à-vis du territoire, des mobilités de la société en fonction des profils de français
    :::: https://mobile.francetvinfo.fr/image/75n9ak9pq-da82/425/708/17050721.jpg

    ::::

    1. AvatarJean-Louis

      Merci pour le lien, très instructif. Maintenant on sait que les vrais français (les enracinés dans l’article) ne représente qu’un quart de la population.

  11. AvatarJean-Louis

    Avant de commenter, je remercie Christine et tous les contributeurs qui font des articles car, d’accord ou pas avec eux, c’est un gros travail d’aller à la pêche aux infos, de décortiquer et de rédiger des articles.

    Ceci étant, j’ai une lecture bien différente de la vôtre. Piquemal fait un constat juste quand il dit que le mouvement est dangereusement infiltré (sur RR vous parlez sans cesse de ces casseurs et gauchos infiltrés). Ensuite je vois plutôt un appel de Piquemal aux vrais GJ à constituer des réseaux locaux et à devenir une force politique (non pas un parti). Pourquoi locaux ? Parce que c’est la seule échelle qui permet de connaître et s’allier aux bonnes personnes et donc de s’organiser pour ne pas être seul face à l’ennemi. Le nettoyage de la France passera par là. Côté revendications, je vois pas pourquoi ce serait plus le bazard en réseaux locaux plutôt qu’en un gigantesque bordel à paris, à paris ou chez eux, les vrais français patriotes veulent tous les même choses. Je rappelle que ce mouvement dure, ce qui a baissé remonte au nez et à la barbe de tout le monde, le gouvernement est toujours là, signe des traités dont personne ne veut, et rien ne bouge. Bon après, c’est ma lecture…

    1. Avatarpauledesbaux

      tout à fait d’accord avec Jan-Louis, j’ai lu et relu d’appel de PIQUEMAL et je le comprends parfaitement, il ne fallait pas se laisser infiltrer pour être sérieux il faut savoir couper des branches défectueuses pour obtenir des bons fruits,
      PIQUEMAL a tout à fait raison DEVENIR UNE FORCE POLITIQUE ET NON UN PARTI (il y en a déjà trop qui ne font rien ils ne regardent que leur nombril et jamais l’intérêt primordial LA FRANCE

  12. AvatarStéphane

    Hé bien moi je suis d’accord avec Piquemal.
    Il faut savoir reculer pour mieux sauter.
    Aujourd’hui, ça part dans tous les sens, à cause de perturbateurs extrémistes qui enfilent un gilet jaune pour se dissimuler.
    Le gouvernement aidé par les médias fait volontairement un amalgame entre casseurs et gilets jaunes.
    Or, on sait très bien que les casseurs sont à 80% gauchistes, anarchistes, salafistes ou indigénistes.
    Il faut faire une pose, reprendre son souffle et réfléchir à des formes de rassemblements efficaces où les casseurs pourront être facilement identifiés, encerclés démasqués et chassés.

    1. SarisseSarisse

      Peut-être revenir sur les ronds-points et faire une pause, notamment à Paris, une cité naturellement hostile aux gilets-jaunes.
      Paris est aussi ka capitale de la Macronie et des médias qui la soutiennent.
      Je suis presque d’accord avec Stéphane.
      Il faut manifester dans des territoires qui ne sont pas ceux ni des des groupes ethniques des banlieues islamisées ni ceux des bobos des centres -villes, il est tout de même beaucoup plus difficile d’infiltrer un rond-point du Loir-et-Cher.
      Une initiative et un contre-débat initié par les gilets-jaunes et des intellectuels favorables à leurs intérêts (en écartant les gauchistes , les dieudonistes, soraliens et islamo-fascistes d’emblée).
      Une pause et un retour à ce qui a fait le succès de ce mouvemznt profondément populaire dans le plus noble sens du terme.

    2. Avatarpauledesbaux

      tout à fait d’accord avec Jan-Louis, j’ai lu et relu d’appel de PIQUEMAL et je le comprends parfaitement, il ne fallait pas se laisser infiltrer pour être sérieux il faut savoir couper des branches défectueuses pour obtenir des bons fruits,
      PIQUEMAL a tout à fait raison DEVENIR UNE FORCE POLITIQUE ET NON UN PARTI (il y en a déjà trop qui ne font rien ils ne regardent que leur nombril et jamais l’intérêt primordial LA FRANCE

  13. AvatarMarco

    Dire que Piquemal « trahit les gilets jaunes » est carrément injuste.
    Il a surtout du bon sens. L’encrage local doit demeurer car là on se connait
    et il est difficile à la gauchiasse de s’inviter incognito.
    C’est là que les liens se créent, que les réseaux se forment pour être
    disponibles au moment opportun.
    C’est là aussi que doit se décider une position politique structurée dont
    l’élaboration n’est pas si compliquée: Il suffit presque de se positionner
    à 180° par rapport aux décisions de Macron pour avoir un programme
    cohérent à opposer.

  14. Avatarpauledesbaux

    la plupart des commentaires donnent raison à PIQUEMAL et j’en suis fort aise
    celà montre que nous ne sommes pas « à côté de la plaque », il faudra bien relire cet appel cohérent pour ne pas avancer n’importe quoi n’importe comment!
    avis…..

  15. AvatarPiero Canova

    Le mouvement des G.J est plus qu’un simple mouvement syndicaliste de lutte de classes réclamant du « pouvoir d’achat » , car qu’est-ce qu’augmenter le pouvoir d’achat si ce n’est augmenter le pouvoir du système en place ?

    Oui, Piquemal ne se trompe pas en voulant unifier le mouvement G.J autour des fondamentaux pour la mise en place d’un véritable changement qui signifie nécessairement la remise en cause totale de ce système pourri basé sue le mensonge et la violence. Donc ne plus donner prise à cette violence est une des tactiques du judoka, dérouter l’adversaire qui a la force pour lui, réorganiser une démocratie organique et locale, ce qui n’empêche pas des solutions communes à l’échelon de la Nation.
    Non, décidément le général Piquemal tape dans le mile .

  16. AvatarLancelot

    Le plus grand lâche et traitre cet macron lui même , il a enfumé tous les GJ…les carburants en pleines hausses 1,55 le SP , 1,45 le gasoil , et tout a augmenté dans l’alimentation , le gaz ,électricité , alors sa ne sert a rien aller gueuler a ces inutiles manifs , Faut frapper le dictateur directement des les prochaines élections en votant extrême… Mélenchon en sera ravis…marine n’a pas la capacité de rassembler. Alors pourquoi lui…

    1. AvatarJean-Louis

      Je vois pas pourquoi merdenchon aurait plus de capacité à rassembler que marine (sauf si on admet que les musulmans et autres chancres démographiques sont majoritaires…). Et parler d’extrême pour désigner marine et merdenchon, je ne suis pas d’accord, le seul extrêmiste qui veut détruire le pays c’est merdenchon. Voter merdenchon c’est voter pour un anti-france chariaphile cent fois pire que macron, c’est voter contre les patriotes, les français, les GJ et tout ce qui fait la France. Il l’a dit lui-même le marocain, il serait révulsé de « vivre au milieu de blancs aux yeux bleus ».

  17. AvatarLancelot

    Oui mais en votant extrême sa déclenchera plus vite une bonne guerre civile ,notre seule chance pour exterminer envahisseur. Alors je crache pas sur les casseurs et autres extrémistes de tous bords plus y’a des la casse et plus se rapproche insurrection ,désormais les discours servent plus a rien , seul le nettoyage des parasites peut sauver la France.

    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Lancelot
      Avez-vous lu la réponse de Jean-Louis ?
      mélenchon : un immigrationniste, un anti-blanc, un islamophile, un dhimmi et aussi un grand copain de macron dans les coulisses, sans parler de son idolâtrie pour tout ce que le monde compte de dictature sanguinaire, dans le désordre, et j’en oublie, morts ou vivants : Staline, Che Guevara, Chavez, Pol Pot… Le communisme et ses 100 millions de morts, y compris et surtout des civils opposés ou non à leur doctrine, parfois uniquement par sadisme et par idéologie.

      1. AvatarLancelot

        Oui merci patriote j’ai bien lu la réponse , désolé si j’en ai choqué quelque uns…mais je pense que si on vote marine ils magouilleront a nouveau pour l’éliminer au deuxième tour…alors votons un autre plus nul que macron…au moins sa explosera pour de bon .

        1. AvatarJean-Louis

          Ok je comprends votre raisonnement, il ne me choque pas. Dans tous les cas, s’il peuvent se récupérer au second tour avec marine, ils pourront avec n’importe qui. Néanmoins n’oubliez pas qu’avec un mélenchon, votre guerre civile sera éclair et les gagnants seront les arabes car merdenchon ouvrira grand les vannes de l’afrique (déjà commencé) et en deux temps trois mouvements, les quelques français patriotes se retrouveront quasi désarmés en face des français collabos, d’une masse d’étrangers insurmontable, belliqueuse et armée, de forces de l’ordre « qui font leur travail » au service du marocain et de juges pourris qui condamneront ceux qui ont survécus. Je ne suis pas devin donc il s’agit là de mon avis mais ce qui est sûr c’est que c’est un jeu très risqué.

Comments are closed.