Affaire Finkielkraut : au festival des cons, Masure, Guénolé et Mignard gagnent le gros lot


Affaire Finkielkraut : au festival des cons, Masure, Guénolé et Mignard gagnent le gros lot

Illustration : Masure et Guénolé… quant à Mignard qui officie dans les obscurs cabinet d’avocat inutile de connaître sa tronche….

Ou comment hurler avec les loups contre Finkie sans le traiter de sale Juif. Ce qui évite d’être traîné au tribunal et d’être jeté par les medias.

C’est que Finkie n’est pas politiquement correct, en plus d’être Juif… il ose dénoncer l’islamisme (plus rarement l’islam) mais pour les islamo-collabos qui sévissent dans les medias ou sur les réseaux sociaux c’est un crime.

Et Masure, comme Guénolé, comme Mignard, sont des lèche-babouches de première catégorie…

D’un côté Bruno Masure qui rappelle à quel point il a été traumatisé d’apprendre que des Gilets jaunes auraient demandé à une voilée d’enlever son voile… Et le gros mot d’arriver « islamophobe », renvoyé dos-à -dos avec antisémite…

Je suis fatiguée de devoir expliquer, cent fois par an, que les antisémites veulent du mal aux juifs, qu’ils n’aiment pas, tandis que les islamophobes ne veulent pas d’islam, qu’ils n’aiment pas.

Apparemment pour Masure, l’islam est une race ou une personne, à moins qu’il ne soit déjà converti et qu’il veuille interdire à tous, musulmans ou pas, de détester l’islam.

Pire encore, son mépris et sa haine pour les Gilets Jaunes, qui sont bien des personnes, elles… est incommensurable.

Ils cochent toutes les cases… Et il ose les traiter d’antisémites alors que la preuve a été très largement faite que les agresseurs d’Alain Finkielkraut hier étaient des musulmans, des salafistes exactement, connus et surveillés par les services de police.

C’est particulièrement dégueulasse.

Mais avec Masure qui, lassé de recevoir dans la figure ses vérités, les a reprises à son compte, dans un élan d’auto-flagellation qui se veut ironique. Comme si ce type était capable d’avoir de l’esprit…

Que voulez-vous, on se console comme on peut d’avoir été et de ne plus être, obligé de dire des saloperies sur ceux qui bossent pour exister…

 

Et l’autre, là en-dessous, le pauvre Thomas Guénolé, qui défend la bave aux lèvres les racailles de banlieue et les musulmans ( et même l’Education nationale de Belkacem et de Blanquer). Les insultes reçues par Kinkie ? Ben pour Guénolé, finalement, elles ne seraient pas un peu justifiées ? C’est que Finkie pue la haine… pour Guénolé. Ses copains de banlieue qui castagnent policiers et pompiers, eux, non. Non plus ses copains musulmans qui mettent régulièrement quartiers et villes à feu et à sang.

 

Faut dire que Guénolé a des excuses… C’est un insoumis, un vrai, obligé de défendre même l’indéfendable pour garder sa place au chaud auprès de Méluche. D’ailleurs, au fait, vous l’avez entendu, Méluche, disserter sur ce qui est arrivé à Finkie ?

Il a inventé, une fois dans sa vie, quelque chose, un concept… la balianophobie…

Et passe son temps à inventer une banlieue et un islam imaginaires :

Dans son livre Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ?, Thomas Guénolé soutient que les bandes errantes, les délinquants, les criminels, représentent moins de 2 % des vrais jeunes de banlieue64. Il développe le concept de « balianophobie » (mélange de peur et de haine envers un jeune-de-banlieue imaginaire)65. Ce dernier est fantasmé en généralisant tous les comportements déviants des 2 % aux 98 % qui ne les ont pas66.

Dans ce même livre, il soutient que les Français musulmans sont en pleine « désislamisation », comme les Français chrétiens sont passés par la déchristianisation avant eux : il souligne par exemple que chez les jeunes musulmans, les taux de fréquentation de la mosquée et de port du voile s’effondrent67. Il affirme par ailleurs que le « bloc MAZ » (classes Moyennes, personnes Âgées, catholiques Zombies, c’est-à-dire de culture catholique mais n’ayant plus la foi) dominant la société française, théorisé par Emmanuel Todd dans Qui est Charlie ?, enferme les jeunes de banlieue dans un système d’apartheid économique, social, culturel et éducatif68. Cependant, selon Guénolé, il est faux de penser que les jeunes de banlieue n’aimeraient pas la France et seraient réticents à s’intégrer. S’appuyant sur un rapport de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles datant de 2011, il affirme que 90 % des jeunes de banlieue « se sentent français ». En revanche, il est vrai que « moins de 60 % se sentent perçus comme de vrais Français8. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Guénolé

 

Il oublie juste d’utiliser les livres et chiffres de référence, utilisant par exemple des chiffres antérieurs à 2011…

Les Inrockuptibles notent que l’auteur a travaillé à partir « d’études statistiques, d’ouvrages universitaires, d’enquêtes de terrain (à Stains et Clichy-sous-Bois notamment) et d’entretiens avec des jeunes de banlieue et des travailleurs sociaux », mais lui reprochent une bibliographie qui « s’apparente plus à une revue de presse qu’à une recension de livres de référence » et qui ne fait pas assez mention des « travaux des sociologues des banlieues qui l’ont précédé », comme Gilles Kepel, Marwan Mohammed ou Didier Lapeyronnie. Ils affirment en outre que des études récentes constatent un retour du religieux chez les jeunes musulmans8. Sur le plateau d’On n’est pas couché en octobre 2015, Léa Salamé considère que ce livre est « salutaire », en raison de sa déconstruction des clichés médiatiques sur les jeunes de banlieue et de sa description de la « misère sociale immense » dans les banlieues. En revanche, elle se dit « extrêmement gênée » qu’il base sa thèse de la « désislamisation » sur « une enquête qui s’arrête en 2011 », et affirme que cette thèse est démentie par les travaux de sociologues de référence, notamment Gilles Kepel et Hugues Lagrange, ce dernier notant par exemple que 30 % des 21-25 ans ont une présence régulière à la prière. Thomas Guénolé reconnaît ce chiffre mais déclare qu’il est en baisse par rapport à la génération précédente. Yann Moix estime pour sa part que ce livre est « réussi » et « intelligent », jugeant qu’il « n’inquiète pas aux endroits qui sont officiellement inquiétants » et qu’il « est rassurant là où on pensait ne pas l’être »70.

 

Il oublie aussi que ces jeunes musulmans soi-disant en voie de désislamisation, veulent de plus en plus de mosquées, de plus en plus de voiles, de halal, de salles de prières…

Et ça se croit au-dessus d’un Finkielkraut…

Bon, ces deux personnages ne représentent rien, ne sont rien, mais il faut savoir ce qui se fait, ce qui se dit, afin de justifier l’indéfendable, l’antisémitisme musulman dont Finkielkraut a été victime.

Quant à Mignard, sinistre Mignard, incapable d’évoluer, de changer, de devenir intelligent…. C’est le restant de la colère de Dieu ! 

Mignard, c’est la caste socialiste dans toute sa splendeur son horreur… Proche de Royal et Hollande, il est parrain de l’un de leurs enfants en plus d’être leur avocat, il sévit aussi à la Mairie de Paris auprès d’Hidalgo pour le plus grand plaisir du contribuable parisien.

Pour lui aussi, impensable de défendre celui qui ose dire que Marine n’est pas fasciste, que l’islam et l’islamisme ont beaucoup à voir avec l’antisémitisme et avec les dysfonctionnements de notre monde…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Affaire Finkielkraut : au festival des cons, Masure, Guénolé et Mignard gagnent le gros lot

  1. AvatarChristian

    Merci à ce salafiste car si les médias étaient moins couilles molles ils diraient que c’est l’immigration et l’islam qui foutent la merde en France depuis des décennies. Et amis juifs arrêtez de faire l’amalgame en GJ et antisémites et antisionistes . Les GJ que je connais la seule chose qu’ils veulent c’est vivre dignement de leur travail et le conflit palestino-israélien ils s’en tapent.

    Le salafiste a bien expliqué que la France lui appartient et que le grand remplacement a commencé. Maintenant continuons à nier la réalité en mettant encore et encore la poussière sous le tapis et prenons rendez-vous dans quelques années pour en discuter devant un bon couscous qui deviendra notre plat national. En tout cas Macron et ses sbires ont gagné car le grand débat et les revendications initiales ne font plus la une de l’actualité.

  2. Avatarclaude

    faudrait lâcher ces 3 cons- pères dans le 9-3 et ils reviendraient peut-être avec un avis différent sur les chances pour la France?

  3. AvatarAdalbert le Grand

    Le plus sidérant avec Guénolé, qui a fait son coming-out et affiche désormais un radicalisme idéologique de gauche hystérique haineux et ultra-virulent, c’est qu’il a pendant des années été présenté comme un « analyste », un « politologue » savant et objectif dont on devait écouter religieusement les doctes avis sentencieux et éclairés par la Science.

    Alors qu’il n’était qu’un activiste et un propagandiste enragé, un suppôt de l’Agit-Prop. Lui dit « engagé », mais enragé lui convient mieux.

    Ceci en dit long sur la médiocrité intellectuelle des médias et du microcosme journalistique pour n’avoir rien vu et s’être ainsi fait abuser par un lambertiste, un crypto-trotskyste pratiquant l’entrisme, alors que cela se voyait comme le nez au milieu de la figure pour les esprits un tant soit peu attentifs.

    Mais leur cécité est favorisé par leur penchant à gauche, qui les pousse à partager les vues de cette idéologie, et à penser qu’il s’agit de la vision objective et la norme morale naturelle (cf ce qu’en dit Ingrid Riocreux dans son livre).

    Illustration avec ce pauvre Masure, pas le mauvais chien, et pas un idéologue façon Savonarole comme Guénolé, mais exemplaire de cette vision naïve de benêt.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, je suis totalement d’accord avec vous: c’est ce qui me frappe beaucoup.

      J’avais pensé que, avec sa sortie sur Bouteldja, il n’était pas totalement perdu.

      Avec ce tweet, il fait en effet, comme vous le dites, son « outing » de fanatique.

      1. AvatarAdalbert le Grand

        Vous l’avez vu attisant l’occupation de Tolbiac en pérorant dans les amphis, tenant des propos extrémistes? Un fanatique.

        Un des idéologues théoriciens de l’extrême-gauche contemporaine dont le nouveau cheval de bataille est « l’antiracisme », autrement dit le racisme anti-européens, et le nouveau héraut (et héros) l’Immigré sanctifié, le nouvel Homme Nouveau en remplacement de l’Ouvrier embourgeoisé et défaillant. D’où aussi l’adhésion à un immigrationnisme forcené, vu comme le nouveau Grand Projet.

        [cf Benoît Hamon, certifiant que l’immigré est « sans doute » le meilleur de l’Humanité, et le meilleur des Humains! Ahurissant de bêtise! Et bien sûr absence de réaction du journaleux en face de cette ineptie fondamentale! En plus incohérente avec l’antiracisme: comment peut-il y avoir des humains meilleurs que d’autres si nous sommes tous semblables et égaux?]

  4. AvatarAsher Cohen

    Mr Thomas Guénolé se dit Ph. D de Sciences-Po et pourtant son raisonnement est difficile à comprendre. Il accuse Mr Finkelkraut de « répandre la haine depuis des années : contre les jeunes de banlieue, les musulmans, l’Education nationale, etc ». Deux cas: soit Finkelkraut ment et dans ce cas pourquoi attacher de l’importance à du faux? soit il dit des vérités, et alors seule la vérité blesse, donc selon Mr Guenolé il ne faudrait pas vivre dans la Réalité? Est-ce que le Ph.D de Sciences-Po est une preuve de Réalisme et d’intelligence?

    Pour Mr Mignard, Finkelkraut se serait simplement « fait huer », curieuse définition de l’injure publique de « sale Juif », de la négation de la citoyenneté « retournes-en Israël », etc..Donc, en retour, on aurait le droit d’insulter Mr Mignard dans son identité, de lui nier la citoyenneté, et il aura été simplement « hué »? Et il devra être content car « il l’avait cherché » et ce sera alors « réparé »? Ce type de raisonnement est-il une preuve d’intelligence?

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Vous n’avez rien d’autre à faire que de colporter vos fake news sur des sites de ré-information ? Vous vous croyez chez Soral ? Non seulement l’article que vous avez mis en lien ne démontre rien, faisant, comme toujours avec les gauchistes et les antisionistes l’amalgame entre les auteurs d’une info et l’info elle-même mais en sus le titre de l’article est clair qui parle d’une auteur sioniste. La video est claire, elle n’a pas été bidonnée et notre GJ qui avait filmé la scène le samedi l’a filmée, sans la changer, il me la envoyée immédiatement. Allez donc dégueuler ailleurs vous éviterez de perdre votre temps

  5. AvatarDorylée

    J’invite les trois tordus, objet de l’article, à enfiler un joli tee shirt arborant le drapeau d’ISRAËL, se coiffer d’une kippa et d’aller décocher les cases dans les banlieues du 9-3 (comme ils disent) et on en reparle à la sortie de la réanimation….. J’ai idée que, de la masure, il ne restera qu’une ruine.

Comments are closed.