Tabassé dans le métro par des CPF : c’est les employés de la RATP qu’il faut munir de flash-ball, Castaner


Tabassé dans le métro par des CPF : c’est les employés de la RATP qu’il faut munir de flash-ball, Castaner

On comprend que la fille dans sa guérite ne se sente pas de sortir pour aider le gars, complètement désarmée. On ne peut pas lui en vouloir, elle appelle des intervenants… mais le temps qu’ils arrivent, les douces Chances Pour la France ont le temps d’achever leur victime.

Le pire ? C’est qu’elle a l’air blasée, complètement blasée, résignée :  » ben oui, m’sieur, c’est des pickpockets » !

Ben oui, l’évidence. Le métro est infesté de pickpockets… tabasseurs en sus. Paris est infesté de pickpockets… tabasseurs  en sus. La France est infestée de pickpockets… tabasseurs. L’Europe est infestée de pickpockets… tabasseurs. Et ce ne sont pas des Gilets jaunes, ce sont des immigrés ou descendants d’immigrés. Quelle surprise !

Même si je ne suis pas sûre qu’il s’agisse d’une histoire de vol, l’agressé ressemblant quelque peu à ses agresseurs. Un règlement de compte ? Mais peu importe, cela ne change rien à l’histoire.

 Oui, c’est une tranche de la vie ordinaire que vous voyez ci-dessous :

En fait, le pire n’est pas que l’employée soit blasée, le pire est qu’elle n’ait pas les moyens d’intervenir. Aucun moyen.

Juste la possibilité d’appeler à l’aide le service de sécurité sans doute à des centaines de mètres (voire des km de là), juste menacer les agresseurs  » hé ! il y a des caméras de surveillance ! » Tu parles que ça leur fait une belle jambe, assurés de ne pas être retrouvés et, s’ils l’étaient, de bénéficier de la mansuétude des juges…

Face à ce feu vert envoyé aux délinquants, à l’assurance d’une impunité totale, la RATP n’a toujours pas doté ses agents, dans leur guérite d’armes ? 

Et la plus belle, la plus efficace, celle qui ne tue pas, qui peut juste éborgner ou créer des blessures graves , qui sert juste à dissuader si on en croit Castaner qui a été très généreux avec ses policiers, leur donnant le droit de tirer sur d’inoffensifs manifestants ? Le flash-ball, autrement dit.

Le métro deviendrait plus sûr. Et si des pickpockets et autres voleurs à la tire perdent un oeil ou une main dans le feu de l’action, on s’en fout. Mieux, on applaudit. On n’a pas entendu Castaner déplorer l’oeil perdu de Fiorina, que je sache, alors on ne va pas nous traîner en prison pour avoir recommandé à Castaner de faire tirer au flash-ball dans le métro sur ceux qui pourrissent la vie des voyageurs et les tabassent en plus, non ?

La RATP pourrait aussi donner des cours de Krav-Maga, de Boxe et autres techniques de défense-attaque à ses employés dans les guérites, mais cela les obligerait à sortir, à quitter la caisse etc. et ils n’en ont pas le droit. Par contre, les agents de sécurité, pas assez nombreux au demeurant… la RATP y a-t-elle pensé ?

In fine, il reste la seule solution dans la France Mad Max qui se généralise, c’est que tous ceux qui ont une licence de tir et l’autorisation de détenir des armes aient, comme aux Etats-Unis, le droit de les porter, pour la défense de la communauté. 

Pas assez d’agents de sécurité, pas assez de policiers, de plus en plus de CPF et de violence, de moins en moins de prison pour les délinquants… quelle solution  reste-t-il, dans une France où Macron-Ressiguier font des commissions parlementaires pour interdire les patriotes français d’expression et d’existence  ?

Face à Mad Max, il ne sert à rien de se barricader, de se soumettre, Mad Max viendra vous tirer de chez vous pour vous voler, violer, tuer.

Il va bien falloir qu’on autorise les Français à se défendre. A défaut, ils le feront, un jour ou l’autre, sans autorisation, avec les armes qu’ils auront bricolées…

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Tabassé dans le métro par des CPF : c’est les employés de la RATP qu’il faut munir de flash-ball, Castaner

  1. Christian

    Vous voyez le mal partout…ils ne se battaient pas à 3 contres 1 mais ils se saluaient avec leurs mots et leurs gestes J’avais un chien quand j’étais petit qui fesait la même chose avec ses congénéres, il allait les voir, leur sentait le derriére et les mordait. C’était sa maniére de pratiquer le vivre ensemble canin…là on est dans les mêmes schémas…des abrutis qui n’ont pas de culture, d’intelligence, de savoir vivre et savoir etre et qui s’expriment ainsi. sur la Vidéo ils se disaeint juste bonjour, je n’ose imaginer le jour ou ils échangeront sur la dette, la place de la France dans le monde ou si il est mieux d’ être beatles ou rolling stone… là les couteaux et les flingues seront de sortis pour argumenter

  2. Machinchose

    A défaut, ils le feront, un jour ou l’autre, sans autorisation, avec les armes qu’ils auront bricolées…

    xx

    hahaha! je suis trés fier d’avoir appris a mes petits enfants, comme aux petits neveux a se fabriquer des lance pierres
    juste avec une branche fourchue,une vieille chambre a air de vélo, un bout de 3×2 cm de cuir souple
    les munitions; des cailloux! et si tu es riche des grosses chevrotines ou des billes de roulement

    Ah! j’ oubliais: il faut absolumentque tous ces mômes aient été dotés du traditionnel couteau a tout faire dont tous les petits campagnards savent se servir

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Dans ma campagne natale, on disait qu’un bon chartier (meneur de chevaux de labour) a toujours un couteau dans sa poche. A l’époque, c’était souvent un Pradel à une lame, comme aujourd’hui les opinel. Avec aussi les couteaux suisses, mini boîte à outil. Ailleurs, le douk-douk avait bonne réputation, bien aiguisé, on pouvait se raser avec. En Auvergne, les laguioles étaient réputés, mais la marque n’était pas déposée et je crois que les artisans se sont fait avoir par un petit malin (chinois ?) qui s’est approprié l’appellation.

    2. Fomalo

      Cela fait trois ans que j’envisage la méthode enseignée à vos jeunes familiaux… Ca peut marcher d’une fenêtre au premier étage? Comment s’entraîner? Avec quoi ou plutôt sur quoi?

  3. Amélie Poulain

    Quand on va dans le métro d’ailleurs, cela fait un moment où il y a une info dans les hauts-parleurs demandant de se méfier des pickpockets et de ne pas se mettre au bord du quai pour ne pas être poussés…

    La dernière fois que je m’y suis rendue c’était en 2011 et en un an, seulement un an, j’avais trouvé une très grande dégradation de l’ambiance. Cela a dû s’aggraver depuis.

    Hitler n’avait pas réussi à détruire Paris mais ce n’était que partie remise….

  4. Jean-Paul Bourdin

    Armer les agents de la RATP ou les agents de sécurité, ou leur donner plus de cours sur les techniques de combat ?
    Quand on sait le nombre d’islamistes parmi ces employés et même parmi ceux qui dirigent les sociétés de sécurité…Tu parles d’une idée à la c… !

  5. CUPIDONNET

    « A défaut, ils le feront, un jour ou l’autre, sans autorisation, avec les armes qu’ils auront bricolées… »
    Mon Dieu !
    Sans que je demande rien, deux personnes de plus de 60 ans m’ont dit qu’elles pouvaient m’avoir une kalach pour 500 ou 700 euros. Et j’habite sur le Cause en Quercy !…
    Rendez-vous l’année prochaine où les racailles des banlieues vont comprendre que leur statue de peut durer éternellement… Et là, cela va chauffer pour eux. Bon courage les Parisiens ! Tout change sur cette Terre.

  6. Hervé

    C’est dans leur sang,dès la naissance. Cet ADN contaminé par le germe du mal,doit être refoulé d’urgence,de l’autre côté de la Méditerranée,car sinon,c’est nous qui sommes tous foutus…

Comments are closed.