Juppé au Conseil constitutionnel ? Ferrand a fait un enfant dans le dos à Macron


Juppé au Conseil constitutionnel ? Ferrand a fait un enfant dans le dos à Macron

Illustration : Ferrand était le bras droit de Macron, il vient de lui « chier dans les bottes » ( pardon pour la vulgarité, mais cette expression est tellement  parlante..).  Attendons de voir les conséquences pour Ferrand et pour la Macronie…

Qu’est-ce qu’on se marre… Enfin, mieux vaut rire que pleurer devant le spectacle pitoyable de nos dirigeants, de vrais gosses jouant à la guerre des boutons. Sauf que les victimes c’est la France et les Français mais entre les egos, les manipulations, les règlements de compte, la notion d’intérêt général est bien morte. Et avec elle la République.

Après tout, regardons les choses avec optimisme, si le jeu de chaises musicales prévu par Macron avait pour conséquence de mettre en colère Fabius, ce qui le conduirait à mettre quelques écueils devant le tank Macron qui pourrait voir retoquées quelques lois… cela ne nous déplairait pas.

Et puis, Macron ne pardonnera jamais à Ferrand… Un Président de l’Assemblée qui commence à désobéir à celui qui se veut en maître absolu, ajouté aux 50 macroniens qui n’ont pas voté la loi anti-casseurs, aux conseillers et autres députés qui lâchent en Marche… ça sent pas bon pour Macron.

VIDÉO du Point : Didier Migaud déçu, Laurent Fabius froissé, Pierre Moscovici déstabilisé… La nomination de Juppé chez les sages contrarie les plans de Macron.

Macron et toute sa clique, dehors !

Conseil constitutionnel : les dégâts collatéraux de la nomination de Juppé

Par

Jusqu’au bout, la boule a tourné sur le tourniquet. Jusqu’au bout, Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale, n’a rien voulu savoir et a souhaité « faire un coup » plutôt que d’entrer dans le jeu de chaises musicales que l’Élysée avait concocté depuis deux ou trois mois. Mais voilà, le président Ferrand y tenait : la nomination d’Alain Juppé au Conseil constitutionnel était sa prérogative et personne, fût-il le chef de l’État, ne l’en dissuaderait.

Problème, Emmanuel Macron et Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée, avaient pensé que Ferrand serait suffisamment accommodant pour nommer Didier Migaud, l’actuel premier président de la Cour des comptes. « Migaud voulait partir, il avait fait le tour de la question rue Cambon, et Laurent Fabius était très heureux de récupérer un ancien de ses réseaux fabiusiens à ses côtés, rue Monpensier », expliquait-on dans l’entourage des deux hommes. Le départ de Migaud arrangeait aussi Pierre Moscovici, le commissaire européen bientôt en fin de mandat (en novembre) à qui Alexis Kohler, un ancien de ses proches collaborateurs, pensait pouvoir offrir un bâton de maréchal en le faisant nommer à la Cour des comptes en lieu et place de Didier Migaud.

L’avertissement de Fabius

Mais lundi, le vent a commencé à tourner. Richard Ferrand ne rendait pas les armes. Et à l’Élysée, l’idée de reconstituer un tandem fabiusien à la Cour des comptes suscitait quand même « une certaine méfiance », confie un proche du dossier. C’est ce moment précis que choisit Laurent Fabius pour tirer un coup de feu en l’air. Sachant que la décision devait tomber mardi à 17 heures, il s’exprime sur RTL le matin même. En vieux renard, l’ancien Premier ministre de Mitterrand lance un habile avertissement en rappelant qu’il reviendra au Conseil constitutionnel « de lever le pouce ou de baisser le pouce » quand il s’agira, très certainement, d’évaluer la constitutionnalité de la « loi anti-casseurs ». Fabius, faisant la chattemite, rappelle que le Conseil est le « gardien vigilant des libertés ».

 

Il en profite pour rappeler les conditions d’un référendum. « La Constitution ne permet pas de poser une question d’ordre général, le référendum doit porter sur un projet de loi, et on demande aux Français oui ou non », lance-t-il. Le message est reçu 5 sur 5 à l’Élysée… Mais Ferrand reste ferme : ce sera Juppé et non Migaud  ! « Ça va laisser des traces, car, avec Fabius à sa tête, le Conseil constitutionnel est devenu une véritable monarchie. Il a mis la main sur les services et c’est lui qui rédige tout  ! Les autres suivent... » glisse l’un de ceux qui n’ont pas oublié le Fabius politique, celui qui ne faisait aucun cadeau dans les congrès du PS…

Moscovici fragilisé à Bruxelles  ?

Victime collatérale : Pierre Moscovici que la macronie convoite de mettre « en marche » (qu’il n’a jamais rallié). Il se voyait bien donner un coup de plumeau à la vénérable Cour des comptes, et le voici cantonné dans ce rôle de commissaire politique. « C’est un peu dommage parce que tout le monde l’a annoncé partant et maintenant, les autres pays vont croire qu’il n’est pas soutenu par la France… » regrette-t-on à l’Élysée. Pierre Moscovici devrait encore faire adopter le budget de la France l’an prochain. Les commissaires les plus libéraux ne vont pas se priver de se montrer plus exigeants vis-à-vis de Paris et Moscovici ne sera pas forcément enclin à tempérer leurs ardeurs.

 

En résumé, la nomination de Juppé crée potentiellement trois foyers infectieux pour la macronie : Fabius qui saura s’en souvenir pour l’examen de constitutionnalité des lois en général et de la loi de finances en particulier ; Didier Migaud qui se penchera sur les comptes publics ; et Moscovici qui devra affronter les commissaires libéraux les plus remontés contre les négligences de la France. En plus, toutes ces combinaisons de coulisses ont agacé Jean-Claude Juncker qui n’a été informé de rien et découvre depuis trois mois dans la presse que la France manœuvre sur son collège des commissaires…

https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/conseil-constitutionnel-les-degats-collateraux-de-la-nomination-de-juppe-14-02-2019-2293320_1897.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Juppé au Conseil constitutionnel ? Ferrand a fait un enfant dans le dos à Macron

  1. AvatarChristian

    3 nominations au conseil constitutionnel et 3 hommes nommés !
    J’aurais aimé le nomination d’une femme afin de montrer que la France n’a pas encore mis en branle la charia institutionnelle avant la future charia sociétale qui nous prend au nez. Mesdames voila un combat à mener plutôt que de pleurnichez comme certaines comme vous le faites depuis hier sur des blagues de mauvais gout de Bigard sur C8. Ne vous trompez pas de combat.

  2. AvatarEl Cid Campeador

    Tiens, tiens, tiens…
    L’incendie de la maison de Richard FERRAND n’aurait-il pas un lien avec cette magouille ?
    Cela fait penser à la technique coutumière des chantages et pressions politiciens…

  3. Avatarzantafio

    Si je me souviens bien juppé (l’absence de majuscule est voulu) a embauché sa fille aux frais du contribuable afin qu’elle puisse lui rembourser les frais de sont mariage (à elle). Quelle magnifique référence pour quelqu’un qui doit vérifier si les lois sont en accord avec la constitution.

  4. Avatarcorléone

    Ali juppé est un islamo-collabo ; Macrocon n’a rien à craindre !
    L’islamisation de la France peut continuer , d’ailleurs dans les mosquées on a bien trinqué quelques verres de thé à ce sujet.

  5. Avatarripoublicain99

    La ripoublique qu’incarne à merveille M.Alain Juppé, serait en danger dit-on ici et là avec un air grave dans les diners en ville et les salles de rédaction des + grands titres de presse…..Peut-être mais qui met en danger notre République ? Ne serait-ce pas ceux qui du haut de leurs éminentes responsabilités violent l’Etat de droit et finissent par être condamnés en justice quand on sait la longueur et la difficulté des procédures concernant cette catégorie de citoyens? Ceux-là même qui en dépit de condamnation (s) en justice prétendent ensuite devenir « juges suprêmes » ? Qu’est-ce que c’est que ces histoires ? Où est-on ? Dans ce pays qui a adopté la déclaration des droits de l’homme et du citoyen ? Non nous sommes désormais dans un Etat aux mains de ploutocrates et de responsables qui estiment se situer au-dessus des lois communes,exclusivement réservées aux citoyens lambda.C’est une honte!Continuons à dénoncer la Ripoublique et ses représentants véreux (Chirac,Sarkozy,Fillon,Cahuzac,Balkany,Guéant,Benalla….etc)!

  6. AvatarMachinchose

    « Laurent Fabius froissé

    hahahahaha!!! j’ ai immédiatement pensé a son repris de justice de fils, le non-imposable THOMAS FABIUS number one des parasites « fils de… »

    ce sale con, est poursuivi pour blanchissement d’ argent d’ origine inexplicable

    grace auquel il a acheté dans le 5 eme arrondissement de Paris un appart a plus de 7 millions d’ euros !!

    signalé par TRACFIN son dossier traine quelque part sous une pile d’ autres dossiers poussiéreux

    Papa a encore le bras long malgré son crane chauve comme celui de sa racaille de fiston

    Appart a 7 patates d’ euros et le repris de justice au prétexte de ne pas travailler, donc non imposable, se fout ouvertement de la gueule du monde!
    ça fait 4 ans que la blague dure….

    et il a eu le culot insensé de déclarer « il n’ est pas encore né celui qui enverra un Fabius en prison »

    bon, il est vrai que s’orner d’ un blaze a tonalité romaine n’ en fera jamais ( du papinou) un Caius quintus cincinatus

    Fabius, du latin Fabia ( fève)

    la fève il l’ a trouvée dans son berceau, avec un père richissime collectionneur de tableaux dont la vente de la collection par Sotheby rapportera il y a quelques années plus de 10 millions d’ euros…

    «  »Laurent Fabius2 (prononcé en français : /lɔ.ʁɑ̃ fa.bjys/) est le fils d’André Fabius (1908-1984)3, antiquaire, issu d’une famille juive ashkénaze convertie au catholicisme pendant la Seconde Guerre mondiale4, et de Louise Strasburger-Mortimer (1911-2010)5,6, catholique américaine. Baptisé à l’église Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy, il grandit dans le quartier de Chaillot.

    quelle sinçère attrait pour la religion catholique!! curieusement revélée pendant la seconde guerre mondiale…MAGOUILLES OPPORTUNISTES A TOUS LES ETAGES ET DE TOUS LES TEMPS…………chez cette famille de (trés) grands bourgeois, issus d’ une famille de colporteurs juifs alsaciens au 19 eme siècle

  7. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Je me faisais la même réflection que El Cid Campeador,
    Est ce que l’incendie de sa cabane lui aurait remis les yeux en face des trous?
    Dans tous les cas, c’est la distribution des planques qui continue, grassement payées aux frais des contribuables.
    Je vais être aussi grossier que ce connard de berleant, l’eberlué( il se passera du temps avant que je visionne un de ses films)
    Ils me font tous chier ces politiciens, ils ont tous des tronches d’escrocs.
    Comme disait, justement le regretté Coluche : «  si jamais ils te serrent la main,
    tu as intérêt à recompter tes doigts »

  8. Avatarpier

    Je rappelle ali juppé condamné dans les affaires d ’emploi bidons , lorsqu’il était à la mairie de PARIS et son exil au Canada
    mon directeur régional a témoigné au procès
    Raket des entreprises de TP

    vieux cheval de retour

  9. Avatardurandurand

    Au tribunal du peuple tous ces corrompus et traîtres qu’ils sont tous et toutes , aucune pitié , aucunes circonstances atténuantes , aucunes compassions, même s’ils devaient passer sur la bascule à charlot en place de Gréve !

Comments are closed.