Soros terrifié, l’UE n’utilise pas la schlague pour faire rentrer les populistes dans le rang


Soros terrifié, l’UE n’utilise pas la schlague pour faire rentrer les populistes dans le rang

Fort intéressant article de RT à propos de Soros, qui lance un signal d’alarme aux européistes.

Merci à Joël qui nous l’a signalé : à propos de mondialistes, Soros a peur de perdre une partie de ses rentes. Et ça c’est une bonne nouvelle.

On s’amusera du parallèle fait entre l’UE et l’Union soviétique, parallèle fait il y a peu dans un article signalé par Coriolis :

http://resistancerepublicaine.eu/2019/02/11/apres-lislam-la-deuxieme-calamite-qui-nous-menace-est-lecologisme-ils-ressuscitent-lurss/

Et effectivement, le parallèle est saisissant

Interdire, suppression, normalisation, instauration de quotas, taxation, couvre-feu, haine de l’individualisme, interdiction de l’habitat individuel, haine des transports individuels, disparition de la liberté de circuler planification, rationnement, interdiction de la liberté d’expression, répression….

Nous retrouvons ce qui avait fait rêver Staline et Mao… dans l’UE.

D’ailleurs, le fait que Soros aime l’UE et y soit attaché suffit à démontrer sa nocivité.

Se souvenir, toujours, du passage dans l’article ci-dessous où Soros est atterré et même en colère de constater que rien n’est prévu de véritablement efficace pour contraindre les Etats-nation, malgré les traités, à obéir aux décisions de Juncker en dit long sur son idéologie. L’URSS, vous dis-je, il n’y a pas mieux !

Soros déplore le manque d’instruments juridiques permettant de discipliner les Etats membres qui violent les principes sur lesquels l’Union européenne a été fondé et regrette  que l’EU ne dispose pas «des capacités suffisantes pour faire respecter les obligations des Etats membres»

On a les mêmes à la maison, rappelez-vous Cohn Bendit voulant faire voter une seconde fois les Suisses après le vote contre les minarets… Rappelez-vous les pauvres Irlandais contraints de voter jusqu’à ce qu’ils ratifient le Traité de Lisbonne… Rappelez-vous Strauss-Kahn dénonçant à cor et à cris la décision du referendum de  2005, disant qu’on ne confie pas au bas peuple des décisions de ce genre…

Et Soros fou de colère de voir que les peuples auraient encore le droit de choisir le Brexit… Ça ne risque pas d’arriver avec Macron, LR et autres européistes, il n’y aura jamais de referendum sur cette question avec eux. Même ceux qui croient au RIC n’ont toujours pas compris que seuls certains sujets leurs seraient ouverts s’il était adopté, mais en aucun cas l’appartenance à l’UE, l’écologie, l’immigration et l’islamisation…

On a en passant la confirmation que le Parlement européen, bien qu’il les inquiète fortement, est l’organe de l’UE qui a le moins de pouvoir… mais si les eurosceptiques y étaient majoritaires, ça leur compliquerait un peu la vie…

On reviendra d’ici mai sur les européennes, il faut se préoccuper des listes, des têtes de listes, des partis… mais aussi, et c’est important, des grands groupes dont les vainqueurs feront partie au Parlement.

En attendant, amis lecteurs,  interrogez avant tout les programmes des différentes listes. Si elles ne s’affichent pas eurosceptiques, elles sont des complices de Soros et des ennemis à abattre. Elles sont, qu’elles l’avouent ou pas, des amies de Macron et des ennemis du peuple de France.

Panique en vue des européennes : Soros redoute que l’UE ne «suive le chemin de l’Union soviétiqu

A quelques semaines des élections, le milliardaire George Soros a appelé les européistes à «se réveiller» face aux populistes, sans quoi l’UE suivrait «le chemin de l’Union soviétique». Une inquiétude partagée par l’ECFR (NDLR Conseil européen des relations internationales) qui envisage la fin du bloc.

«Ni nos dirigeants ni les citoyens ordinaires ne semblent comprendre que nous vivons un moment révolutionnaire, que l’éventail des possibilités est très vaste et que le résultat final est donc très incertain», s’alarme encore le financier, qui déplore que les forces anti-européennes disposent selon lui d’un «avantage» lors des prochaines élections.

«Cela s’explique par plusieurs facteurs, notamment […] l’impossibilité pratique de modifier les traités et le manque d’instruments juridiques permettant de discipliner les Etats membres qui violent les principes sur lesquels l’Union européenne a été fondée», soutient ainsi George Soros, qui regrette que l’EU ne dispose pas «des capacités suffisantes pour faire respecter les obligations des Etats membres».

Mais cette situation trouve aussi racine dans les structures «désuètes» des partis qui empêchent, selon le milliardaire, la volonté populaire de «trouver l’expression appropriée», et qui mèneraient donc d’après lui à la montée des mouvements populistes. Pour base de son constat, George Soros s’appuie sur les exemples de l’Allemagne, de l’Italie ou encore du Royaume-Uni, à travers son vote en faveur du Brexit. «En ce qui concerne les alliances transeuropéennes, la situation est encore pire», juge en outre George Soros en s’attaquant frontalement au Parti populaire européen (PPE) qui accueille en son sein Fidesz, la formation du Premier ministre hongrois Viktor Orban, un de ses ennemis idéologiques personnels.

L’ECFR (European Council on Foreign Relations) tout aussi alarmiste

[•••]

Financé par divers organismes, dont l’Open Society Foundation du même George Soros ou encore la fondation Rockefeller Brothers Fund, l’ECFR s’alarme en effet que les partis eurosceptiques de toute l’Europe soient déterminés à «paralyser» le bloc.

«Leur capacité à paralyser la prise de décision au centre de l’UE désamorcerait l’argument des pro-européens selon lequel le projet est imparfait mais réformable. A ce stade, le temps de l’UE serait compté», prévient le rapport en des termes on ne peut plus explicites. Décrites dans un vocabulaire guerrier – «bataille d’idées», «lutte» et ainsi de suite – les élections de mai sont envisagées comme un véritable combat. Seule éclaircies dans ce tableau bien sombre, l’ECFR souligne que le Parlement européen n’est «qu’un des organes directeurs de l’Union européenne et, à bien des égards, le moins puissant d’entre eux».

Pour autant, le think tank appelle ses lecteurs à ne pas sous-estimer l’importance de ces élections, qui pourraient «avoir un coût très élevé pour les internationalistes libéraux». L’ECFR estime qu’un taux de participation élevé est essentiel pour faire reculer les eurosceptiques, et le groupe de réflexion va jusqu’à distiller ses conseils à ses lecteurs, pour qu’ils encouragent les gens à se rendre aux urnes.

[•••]

Lire l’ensemble de l’article ici :

https://francais.rt.com/international/59039-panique-en-vue-europeennes-soros-redoute-ue-suive-chemin-union-sovietique

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Soros terrifié, l’UE n’utilise pas la schlague pour faire rentrer les populistes dans le rang

  1. Avatardurandurand

    Il eest encore là à nous faire chier le vieux snock sénile de soros ,le vieux crabe ne lâche pas prise ,il s’accroche tel un morpion jusqu’au bout tant qu’il pourra sucer du pognon et nous en tuber profondément , je rêve qu’il casse sa vieille pipe ce pourri et corrompu de première .

  2. AvatarHellen

    N’y a-t’il personne, quand il est en hauteur comme là sur la photo, pour le pousser… ça en ferait juste un de moins, et on pourra dire : « Au suivant »… comme dans la chanson de Jacques Brel…

  3. UlysseUlysse

    C’est exactement ce que souhaite établir Soros qui a provoqué la chute de l’URSS. Les dictateurs arrivent toujours, semble-t-il, au degré au-delà duquel ils deviennent les artisans de leur propre anéantissement.
    Ce serait donc plutôt, à mon avis, une bonne nouvelle.

  4. AvatarBlackjack

    J’ai toujours du champagne au frais au cas où un des 2 fumiers de là photo, rendrais le plus grand service qu’il soit à la planète….et une deuxième si en plus ils souffrent.

  5. Avatarjojo ( le plombier )

    des très très grands toxiques il y en a beaucoup d’autres : un ancien jeune qui a été choisi pour être élu Présidant en France et puis un jeune vieux qui a été choisi pour siéger au Conseil Constitutionnel ( beau complément de pépite retraite) tous ensemble ils nuisent terriblement à la santé des peuples européens « de souche » ( bof ! diront certains .. « pour ce qu ‘il en reste de ces européens de souche .. c’est pas joli .. et en plus ..,çà sent le moisi ..  » ) Beh oui , le soucis , c’est que c’est aussi çà la France …des jeunes et des vieux conx .. et des gens généreux gentils qui font confiance à ces individus toxiques.

  6. Avatarmaury

    harold Assmann
    harold Assmann
    il y a 1 semaine
    Soros arrêté.
    Ce n’est que le début…
    Trump et je ne suis pas le seul à le penser (Thierry Meyssan…) n’est pas arrivé à ce poste sous l’effet du hasard. Le système doit être « drainé » ou sinon ce sera la 3ème guerre mondiale.
    Barack Obama, George W Bush, (les?) Clinton (ainsi qu’une pléthore de criminels du deep state) sont arrêtés ou en état d’arrestation.
    Les tribunaux militaires commencent déjà leur travail à Guantanamo!!!
    En France, c’est simple, nous devons juger pour crimes de guerre et contre l’humanité, ce gouvernement et tous ceux qui les ont précédés.
    Il ne s’agit pas d’accepter la démission de Macron, ce serait inacceptable, car ce dictateur cacochyme, ce paltoquet serait sine die remplacé par un autre foutriquet du même acabit…
    Nous voulons les juger!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Refusons leur aumône, nous valons plus que ça.
    Aucune concession n’est désormais acceptable. Nous devons être jusqu’au-boutiste et sans violence certes, puisque le droit sera avec nous. Les exactions, crimes, et trahisons sont d’une telle ampleur, qu’ils justifieront pleinement que tous les politiciens responsables des gouvernements successifs y compris celui de Macron, soient emprisonnés pour les motifs énoncés plus haut.
    La problématique se réduit à « c’est eux ou nous ».
    Nous savons tout et avons tout compris, et c’est la raison pour laquelle, nous les abhorrons plus que tout, et qu’il n’y aura pas de régression à un statu quo; ils sont responsable de notre jusqu’au-boutisme.
    Et cette situation ne cessera que lorsqu’ils seront jugés et en prison.
    Il n’y aura pas d’alternative pour ces ennemis de l’humanité.
    Macron cet individu particulièrement ignoble et ignare et sa clique n’en ont plus pour longtemps. Cette engeance qui asservit le peuple de la façon la plus ignominieuse, a fait preuve de son impéritie la plus totale. L’anomie dont sont responsables les politiciens depuis cinq décennies témoigne que nous sommes dirigés par des criminels à l’intelligence atrophiée, et dont le manque total d’empathie est révélatrice d’un système qu’il faut révoquer et faire disparaître au plus vite.
    Quant à ce qui se déroule aux USA, mes amis vétérans militaires me tiennent informés…

    1. AvatarHellen

      @Maury
      Tout à fait juste votre commentaire :
      «  » » » » » »Il ne s’agit pas d’accepter la démission de Macron, ce serait inacceptable, car ce dictateur cacochyme, ce paltoquet serait sine die remplacé par un autre foutriquet du même acabit…
      Nous voulons tous les juger!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » » » » » » »
      Oui, nous valons plus que ça et il n’y a aucune concession à leur faire… Au point où nous en sommes arrivés, au point où ils ont osé agresser, blesser, éborgner, arracher des mains et j’en passe aux Gilets Jaunes, ainsi que les arrêter pour un bon nombre d’entre eux, alors que le droit de manifester sa désapprobation est on ne peut plus juste et inscrite dans les Droits de l’Homme et dans la constitution, prouve que nous sommes dans un Etat de Dictature…
      Ne pas exercer de violence, mais ce sera difficile avec la Police faite de beaucoup trop de racailles embauchées, désormais, dans ses rangs…
      Le droit est avec nous mais je pense que ce sera plus difficile que ça… Mais il faudra aller jusqu’au bout…! Le Peuple en démocratie est souverain…!
      Toutes les exactions, crimes, et trahisons sont inacceptables et justifient que nous allions jusqu’au bout…
      Comme vous le dîtes si bien :
      « c’est eux ou nous ».
      ils sont responsables à 100% de tout ce qui se passe et s’est passé, de la situation de la France, du chômage, des prix qui montent sans cesse, d’une dette qui n’existe que pour rendre le peuple toujours plus pauvre et rien d’autre… redonnons à la Banque de France, la place qu’elle avait jusqu’en janvier 1973… loi Pompidou/Rothshild… Qui nous a enlevé tous nos Pouvoirs, et c’est inadmissible et inacceptable…!!!
      Depuis cinq décennies nous sommes dirigés que par des criminels qui ne vise que la destruction de la France et des Français…
      Il est plus que temps de voir ce mot de populisme inventé par une équipe de bons à rien traîtres à la France et aux Français…!!!

      Vive le Patriotisme et vive les Patriotes Français…!

Comments are closed.