L’UE impose la suppression des hôpitaux de proximité, en France comme en Hongrie !


L’UE impose la suppression des hôpitaux de proximité, en France comme en Hongrie !

Quand les Gilets Jaunes vont-ils se lever tous ensemble pour exiger et le Frexit et l’arrêt de l’immigration, ces deux plaies ouvertes ?

Je découvre incidemment, sur le site suisse des Observateurs.ch, qu’en Hongrie, comme chez nous, Bruxelles exige la fermeture de nombre d’hôpitaux.

Le prétexte invoqué est simple, bien sûr, comme pour l’écologie ils ont inventé que les petits hôpitaux ne seraient pas assez sûrs car ils ne tourneraient pas assez… la véritable raison est en fait qu’il faut faire des économies. Les services de santé des pays occidentaux coûtent trop cher… Tant pis pour les provinciaux, tant pis pour les pauvres… Il est clair qu’ils veulent nous renvoyer au XIXème siècle.

Cenator : Récemment, la Hongrie a reçu des instructions de Bruxelles l’invitant à fermer une série d’hôpitaux régionaux dans tout le pays. Or cela dessert les intérêts des communes éloignées des villes.

En cas d’accident, les chances de survie dépendent de la rapidité de la prise en charge, elle-même liée à la proximité des hôpitaux. Les accouchements,  les soins donnés aux enfants et aux  personnes âgées renforcent le sentiment d’appartenance aux communautés locales si ces prestations sont fournies près des lieux de vie.

Les Hongrois sont outrés par cette nouvelle exigence de Bruxelles, qui s’attaque, une fois de plus, à l’identité et l’autonomie des régions, à l’essence de la vie locale.

Les consignes de l’establishment bruxellois vont toujours dans le même sens : moins de services de proximité pour les régions, toujours plus de regroupements centralisés favorisant l’anonymat, la perte de cohésion des communautés et le déracinement.

https://lesobservateurs.ch/2019/02/09/les-fusions-de-communes-nous-rendent-interchangeables-et-dociles/

 

Sous le même article, l’auteur évoque une autre plaie qui nous tombe dessus depuis quelque temps, la fusion des communes…

Là encore, sous prétexte de faire des économies, on fait disparaître des pans entiers de notre patrimoine, des communes millénaires n’existent plus…

Et cela à l’heure des métropoles, des communautés de communes, d’agglomérations… c’est la course au gigantisme.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/05/31/limmonde-chantage-au-fric-de-letat-pour-faire-disparaitre-des-centaines-de-nos-communes/

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/19/et-ils-fusionnent-a-tour-de-bras-les-petits-villages-avec-les-gros-islamises/

En Suisse qui ne fait pourtant pas partie de l’UE, c’est la même chose…

En Suisse romande, nous venons d’apprendre que le recours contre la fusion de la commune de Peseux a été déclaré irrecevable (voir l’article de Vincent Donzé ci-après). Nous sommes donc de nouveau témoins d’un scénario de fusion forcée par un juridisme hors sol. Plus fondamentalement, une décision de cette nature, la survie ou non d’une commune existant depuis des décennies, ne devrait jamais être prise à la majorité simple (50% des voix plus une), mais à une majorité des deux tiers au moins tant une majorité simple est susceptible de varier rapidement dans le temps.

Dans le contexte actuel, toute fusion est sujette à caution et laissera des insatisfaits en grand nombre.

Malgré les recours, les habitants des communes se retrouvent impuissants face aux forces qui les dépouillent de leur autonomie et de leur sentiment d’appartenance. Et si des batailles sont temporairement gagnées, ce n’est habituellement que partie remise pour l’establishment qui pousse à la centralisation conformément à l’air du temps.

Fusion : le recours contre la votation à Peseux est déclaré irrecevable

La chancellerie de l’Etat de Neuchâtel valide le scrutin de 25 novembre dernier. «En outre, les motifs invoqués apparaissent mal fondés».

https://www.lematin.ch/suisse/Le-recours-contre-la-votation-a-Peseux-est-declare-irrecevable/story/24151729

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “L’UE impose la suppression des hôpitaux de proximité, en France comme en Hongrie !

  1. Avatarcayssials

    faut tuer de plus en plus de monde
    et on nous fait chier avec nos bagnoles et les sois disant morts des accidents de la route.
    Quand aux morts du a l’éloignement des hopitaux là ça compte pas
    quelle bande d’ordures

    1. Avatarfrejusien

      d’autant que pour un infarctus ou un AVC, la rapidité joue le rôle principal, alors s’il faut aller à la grande métropole, le malade n’a aucune chance

  2. AvatarChristian Jour

    Plus je lis RR et plus je suis inquiet, plus j’ai la haine et la rage de ce qu’il se passe à cause de nos politiques collabos et pourris. Mais le plus grave c’est que grand nombre de Français de souche continuent à voir l’islam comme une religion de paix, alors que c’est une secte satanique pourrie au plus haut point et la France est touchée dans tous les secteurs.
    Vivement que ça pète.

    1. AvatarHellen

      Eh bien, vous n’êtes pas tout seuls, tous les deux, moi de même, chaque jour mon inquiétude grandie, parce que nous allons vers une catastrophe annoncée, mais le pire étant ceux qui refusent de regarder la réalité bien en face…
      Comment faire comprendre à des crétins finis, que…NON, ça n’est pas une religion d’amour, mais une religion de morts….
      Bien à vous

  3. AvatarCharles Martel 02

    Nos gouvernants de merde, tous plus pourris les uns que les autres s’en foutent que des petits français meurent à la naissance, ils ont les musulmans qui se multiplient comme des lapins (et ils les paient pour ça sous forme d’allocations diverses) ça aide au grand remplacement

  4. Avatarveilleur47

    depuis un bon moment j’ai récupéré en pdf
    Journal officiel de l’Union européenne
    RECOMMANDATION DU CONSEIL
    du 8 juillet 2014
    concernant le programme national de réforme de la France pour 2014 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2014
    en lisant ce texte vous retrouvez exactement la politique de Macron
    en tous point le travail, l’écotaxe, le chômage,etc…..
    la reforme de la sante y même mentionnée.

  5. AvatarJoël

    En parlant de dépouiller, l’Allemagne n’est pas en reste :
    Yonne : l’Allemagne plonge la PME Nicolas Industrie au bord de la faillite.
    La direction de cette PME, située dans l’Yonne, a dû lancer un plan de restructuration supprimant 72 emplois sur 113.
    La production est parallèlement délocalisée… en partie en Allemagne.
    L’UE c’est génial ! N’est-ce- pas ?
    http://www.fdesouche.com/1158583-lallemagne-plonge-la-pme-nicolas-industrie-au-bord-de-la-faillite

  6. Avatarbenedictum

    L’immigration-invasion coute 9 milliards d’euros chaque année à la France.
    Arretons de faire entrer 400 milles immigrés par an, et on fera des économies.

Comments are closed.