Pour freiner l’immigration, Orban aide massivement les familles nombreuses hongroises


Pour freiner l’immigration, Orban aide massivement les familles nombreuses hongroises
Nous avons besoin d’enfants hongrois.
Clair et net. Les nôtres avant les autres. Les nôtres à la place des autres.
On nous dit que les clandestins seraient nécessaires parce que la vieille Europe ne ferait plus d’enfants ? Il suffit d’aider les familles nombreuses, tout simplement, pour encourager nos jeunes qui en meurent d’envie à avoir 3 ou 4 enfants.
Orban l’a bien compris qui vient d’annoncer des aides pour l’achat d’une voiture suffisamment grande pour une famille nombreuses, des réductions d’impôt et même l’exonération totale d’impôts sur le revenu pour les mères d’au moins 4 enfants, des prêts immobiliser avantageux, et même un prêt de 30000 euros lors du mariage qui deviendrait un cadeau de 10000 euros à chaque naissance d’enfant.
Quand on veut une politique nataliste, on s’en donne les moyens. Et à 50 000 euros annuels le mineur isolé ( délinquant bien souvent, tant qu’à faire) ça en fait des sous pour les parents courageux qui décident de mettre au monde un enfant, quand ils n’en sont pas découragés par Macron et ses semblables, par la peur de l’islamisation, de l’immigration, du chômage, de la dégradation des conditions de travail et de vie….
Naturellement, le Figaro fielleux demande où Orban va prendre l’argent de sa politique… Apparemment au Figaro on ne connaît pas les chiffres du coût de l’immigration, tellement supérieurs au coût d’une politique nataliste, sans parler des inconvénients et dangers de la dite immigration….
Le premier ministre hongrois souhaite à la fois relancer une natalité en berne et freiner l’immigration. Il a proposé plusieurs mesures ce dimanche, sans pour autant communiquer sur leur financement.
Relancer la natalité pour lutter contre l’immigration, tel est le plan du premier ministre souverainiste hongrois Viktor Orban (Fidesz). Son discours annuel sur l’état de la nation, dimanche 10 février, fut l’occasion d’annoncer une série de mesures fiscales et d’allocations destinées à soutenir la natalité: une aide financière à l’achat d’un véhicule pour les familles nombreuses, une exonération d’impôts sur le revenu pour les mères d’au moins quatre enfants et un système de prêt immobilier particulièrement avantageux.
«Nous n’avons pas besoin de chiffres. Nous avons besoin d’enfants hongrois. Compenser par des migrants, c’est baisser les bras»

Viktor Orban

Les femmes de moins de 40 ans qui se marient pour la première fois pourraient souscrire un emprunt de 30.000 euros ; un tiers de la dette serait remis à la naissance du deuxième enfant et la naissance d’un troisième enfant mettrait fin au remboursement.
Le gouvernement n’a pas communiqué sur la manière dont il financerait ces mesures, qui pourraient coûter plusieurs millions d’euros. Elles font suite à une vaste étude sur les conditions de vie des familles menée l’an dernier par le gouvernement.
Viktor Orban, qui est lui-même le père de cinq enfants, ne manque jamais une occasion de conspuer l’Union européenne, qu’il juge responsable de la crise migratoire, l’accusant d’accueillir les migrants pour enrayer la baisse de la natalité. «Il y a de moins en moins d’enfants nés en Europe», a-t-il déclaré dimanche.
«Pour l’Occident, la réponse [à ce problème] est l’immigration. Pour chaque enfant manquant, il devrait en arriver un et ainsi les chiffres seront équilibrés. Nous, les Hongrois, voyons les choses différemment. Nous n’avons pas besoin de chiffres. Nous avons besoin d’enfants hongrois. Compenser par des migrants, c’est baisser les bras
La démographie de la Hongrie, comme celle de ses principaux voisins d’Europe de l’Est, est l’une des moins dynamiques d’Europe. À la faiblesse du taux de natalité (1,45 enfant par femme en 2016) s’ajoute l’émigration qui augmente fortement depuis l’entrée dans l’Union européenne (2004), les travailleurs étant attirés par les salaires plus élevés dans les autres pays européens. Des projections de l’ONU indiquent que la population du pays va décliner de 15 % d’ici à 2050, pour atteindre 8,3 millions d’habitants contre 9,7 millions aujourd’hui.
Durant le discours d’Orban, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis devant le palais Sandor, siège de la présidence. L’opposition au premier ministre s’accroît depuis l’adoption, en décembre dernier, d’une loi autorisant les entreprises à faire travailler leurs employés jusqu’à 400 heures supplémentaires par an et d’une réforme judiciaire créant de nouvelles cours administratives sous le contrôle direct du gouvernement. Le Fidesz conserve cependant la tête des intentions de vote.
Au-delà des frontières hongroises, ce discours fut aussi l’occasion de lancer la campagne des élections européennes, placée sous le signe de l’«identité hongroise» et de l’«héritage chrétien» dont Viktor Orban se veut le défenseur. L’an dernier, son parti a remporté les élections législatives pour la troisième fois consécutive avec un programme anti-immigration et il appelle de ses vœux à une victoire des forces souverainistes aux européennes de mai prochain, qu’il qualifie de «bataille finale» contre Bruxelles. Il s’est imposé en 2015 comme le chef de file du camp «illibéral» en ordonnant la construction d’un mur controversé pour empêcher les réfugiés d’entrer sur le territoire hongrois.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Pour freiner l’immigration, Orban aide massivement les familles nombreuses hongroises

  1. Hervé

    Personnellement,je n’ai jamais compris pourquoi certains pays comme le nôtre,se plaignent d’avoir un taux de natalité insuffisant..! En ce qui concerne la France,nous avons déjà plusieurs millions de sans emploi,de pauvres,et de désoeuvrés qui trainent les rues à mandier,et nous voudrions absolument qu’il y ait plus de naissances;mais pour quoi faire.? Je pense que nous devrions au moins nous occuper de tous ceux qui sont dans la misère,avant de vouloir se préoccuper de faire naître de futurs malheureux. Et puis,plutôt que d’offrir tous ces milliards aux Africains qu’on fait venir chez nous;pourquoi ne pas répartir cet argent à tous les Français,pour qu’ils vivent dans de meilleures conditions;et peut être alors,qu’ils auraient envie de faire plus d’enfants.!? Puisque l’Afrique est trop peuplée,et que d’après Macron,leur venue en Europe est inévitable;une fois que nous serons trop en France;où irons nous.? Je trouve que tout cela est vraiment fou..! Si les Africains sont trop nombreux,il faut leur envoyer des stocks de pilule contraceptive,et rétablir nos frontières,pour qu’ils ne viennent pas chez nous,car sinon,ce sera inévitablement une catastrophe pour tout le monde.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Cette initiative de Orban, c’est ce que Marine proposait dès sa première candidature sous d’autres formes mais permettre aux femmes « qui le souhaitent » de privilégier leur projet familial, certaines sont en effet plus tentées par ce projet que par une vie professionnelle. Les problèmes financiers et de sociétés ont rendu plus difficile, cette réalisation personnelle, avec les conséquences que l’on connaît aujourd’hui pour la préservation de notre société que nos politiques disent maintenant être en voie de disparition et que pour cette raison il est impératif de repeupler le territoire national par des peuplades étrangères hostiles et qui menacent notre culture, notre société.

    Marine a été attaquée pour cela. En fait elle voyait déjà ce qui se produit qui a été planifié par les oligarques et les hommes d’argent cupides. Ils ont contre-attaqué avec toutes leurs écuries pour salir le projet et le faire capoter.

    Il ne s’agissait pas d’en faire un projet d’obligation mais d’appuyer les femmes qui le souhaitaient dans leur désir de famille plus ou moins importante.

    Elle avait proposé, si je me souviens bien, de pourvoir aux besoins financiers et d’indépendance des femmes qui souvent, pour les femmes au foyer, temporairement ou leur vie durant dépendaient de la couverture de leurs époux. Elle proposait donc de les émanciper et de leur accorder, en quelque sorte le statut social de tout travailleur concernant la sécurité sociale, les points vieillesse pour la retraite, la retraite et un revenu mensuel..

    Guidé par la bien pensance tout le monde lui est tombé dessus et Vichy avec.

    Aujourd’hui, malheureusement en France, c’est un peu tard pour un tel projet étant donné le degré d’invasion et justement les capacités de reproduction des nouveaux venus (pourtant, les prestations sociales il les ont déjà et bien plus que nous).

    Pour en revenir à cette ligne politique de soutien à celles des femmes qui préfèreraient privilégier une vie de famille par l’enfantement multiple à celle d’une carrière, si cette politique en faveur de l’accroissement de la famille autochtone je crois qu’il faudrait mettre de sérieuses conditions et avoir le courage de les proposer et de les tenir et que ceux qui se sentent lésés repartent dans leur pays d’origine où là ils ont la priorité. Peut-être un retour réel au pays accompagné d’une aide financière quelques fois d’un coût bien moindre que celui auquel nous revient toute la politique d’immigration et d’intégration.

    Après tout, on en n’a pas autant dans leur pays, et du reste on ne s’y précipite pas ; sinon qu’on nous le dise, qu’on fasse les comptes.

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bon ! Bien alors qu’ils restent chez-eux maintenant !
    C’est un continent qui va prendre un essor considérable, les premiers jalons sont déjà en place avec la Chine, la Russie, la France et d’autres pays et investisseurs.

    Nous on paie en Afrique et on paie en France pour eux et on se laisse submerger.

    On va se faire bouffer ! Déjà la France recule, sa côte descend au niveau mondial sur plusieurs secteurs.

    On est vraiment mal barrés ! Le tiers monde, c’est ici, c’est chez-nous et il progresse à vitesse grand V.
    ______________________________________
    Aide française au développement : un projet de loi en préparation (augmentation de 3 à 4 milliards d’euros par an)
    :::: http://www.fdesouche.com/1158209-aide-francaise-au-developpement-un-projet-de-loi-en-preparation-augmentation-de-3-a-4-milliards-deuros-par-an
    12/02/2019

    IMG : Carte du Continent africain
    :::: http://www.fdesouche.com/miniatures/620×400/1158209.jpg

    Un projet de loi visant à renforcer massivement les crédits est en préparation pour le printemps. C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. (…) Une augmentation de 3 à 4 milliards d’euros par an Au cœur du texte : une hausse d’environ 30 % des moyens affectés au développement. Soit une augmentation de 3 à […]

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Victoire pour Salvini, quand on veut on peut, là; ça se vérifie, qui veut la fin, peut les moyens.

    C’est comme cela qu’il faut faire, tu veux jouer aux khons, jouons ! Et c’est la même chose à faire en ce qui concerne la déchéance de nationalité et le rapatriement dans le pays d’origine d’individus qui malmènent la France et les Français ; c’est ça ou la peine de mort ! On envoie la balle à la bien bienpensance, qui devrait alors condamner ceux qui sont à condamner : les criminels et leur pays qui ne veut pas les reprendre ; que leur pays d’origine leur inflige la peine capitale, ce n’est plus de notre ressort ; nous avions déjà fait beaucoup pour ces individus auparavant. A qui à quoi pensent ceux qui pensent si bien, qui ont de la morale à revendre ? A ces criminels ou aux victimes et aux futures victimes ainsi qu’aux familles et proches ? Nous on ne veut pas la mort de ceux qui pourtant la méritent, mais on ne veut pas salir notre pays et les entretenir ; les sous c’est pour le peuple qui s’échine au quotidien pour gagner trois francs six sous et sur lesquels l’État lui prélève trois francs pour maintenir ce type d’indésirables qui portent préjudice à la France et la couvrent de honte.

    Oui ! Ils nous font devenir ce que nous ne sommes pas en réalité, des méchants. Mais qui sont en réalité le plus condamnables, les méchants ? Nous qui pensons que seul le respect des règles de protection de l’intérêt commun, de la bonne marche du pays, de la sécurité, de la tranquillité, de l’ordre, du droit à vivre heureux et en paix par un effort commun ; ou ceux qui coûte que coûte il faut préserver même le plus indéfendable de ceux qui portent tort à la société ?

    Allez Salvini, bravissimo, montre la voix de la raison, Italia chantera longtemps tes louanges et l’Europe t’en sera reconnaissante.
    ______________________________________
    Méditerranée : une centaine de migrants dérivent dans les eaux libyennes, l’Italie refuse de leur porter secours, Tripoli les récupère
    :::: http://www.fdesouche.com/1158091-mediterranee-une-centaine-de-migrants-derivent-dans-les-eaux-libyennes-litalie-refuse-de-leur-porter-secours-tripoli-les-recupere

  5. Joseph C.

    quand sur ce site y-a-t-il eu un article sur la natalité RICHESSE d’un pays ?
    Jamais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    merci Christine de publier , enfin grâce à M.Orban cet article !

    Il faut s’organiser pour avoir des Bébés , des enfants qui deviendront (le temps passe vite) des hommes et des femmes français ! (on se comprend!)

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Mais si Joseph il y en a régulièrement, car nous disons régulièrement qu’il suffit d’une politique nataliste pour repeupler un pays au lieu de passer par l’immigration

Comments are closed.