Après l’islam, la deuxième calamité qui nous menace est l’écologisme, ils ressuscitent l’URSS


Après l’islam, la deuxième calamité qui nous menace est l’écologisme, ils ressuscitent l’URSS

3 calamités nous menacent.

L’islam est une idéologie totalitaire qui se cache derrière une pseudo religion. Mais comme si ça ne suffisait pas, il existe une autre idéologie totalitaire qui se cache, elle, derrière de la pseudo science : l’écologisme.

Lire ce très intéressant article de Gérard-Michel Thermeau :

Novethic : Pour sauver la planète, ressuscitons l’URSS !

Quand le rationnement doit devenir la norme éthique suprême : manquer de tout, quoi de mieux ?

Par Gérard-Michel Thermeau.

La planète va mourir ! Vite des solutions miracles. Et tenez, cela tombe bien. C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes idéologiques. Le communisme avait du bon après tout. En tout cas aux yeux de Novethic.

Qu’est ce que Novethic ? Tout simplement un « accélérateur de transformation responsable ».Cela vous fait peur. Vous avez raison.

LE PROGRAMME JOYEUSEMENT LIBERTICIDE DE NOVETHIC

Vous ne connaissiez pas Novethic ? C’est dommage car c’est votre argent qui finance cet organisme qui dépend du Groupe Caisse des Dépôts. Bref, un groupe public « au service de l’intérêt général ». On peut trouver sur le site de ces grands humanistes, le programme proposé par le cabinet d’analyse BL Évolution. Ce merveilleux cabinet ne reculant devant aucun sacrifice nous gratifie de propositions concrètes.

Et que nous proposent donc ces sauveurs de la planète ? Purement et simplement d’établir un régime communiste. C’est ce que nos tendres amis de Novethic appellent des « mesures drastiques ». Oui, mais attention, pour notre bien.

Tous les ingrédients s’y trouvent ainsi que le vocabulaire : interdire, suppression, normalisation, instauration de quotas, taxation, couvre-feu. Bref, un programme joyeusement liberticide. Nos maitres savent ce qui est bon pour nous et vont nous l’imposer par la force.

LE COLLECTIVISME À TOUS LES ÉTAGES

L’interdiction de l’habitat individuel, dada du communisme, y figure en bonne place. On ne fera plus que du collectif avec « une surface maximale par habitant de 30 m2 ». Non seulement on décide de l’espace nécessaire à chacun mais également de la température. Un « couvre-feu thermique » sera instauré la nuit pour une température moyenne de 17°. Tous égaux devant le thermomètre.

Ensuite, la haine des transports individuels. Les véhicules « thermiques » doivent être remplacés par les vélos dans les villes. D’ailleurs, plus aucun particulier n’aura le droit d’acheter un véhicule neuf. Un petit goût de la Chine maoïste. Les Chinois sont passés du vélo à l’automobile individuelle. Nos petits maoïstes à la nouvelle éthique proposent le trajet inverse.

Cela s’accompagne bien sûr de la disparition de la liberté de circuler. Tout vol « hors d’Europe »non justifié sera purement et simplement interdit. Pour les jeunes, comme nos maîtres sont gentils, ils pourront effectuer deux vols long courrier entre 18 et 30 ans. Sinon, pour les autres ce sera la loterie : faute de pain, des jeux pour le peuple. 500 000 vols tirés au sort chaque année, c’est-y-pas merveilleux ?

Et bien sûr la planification socialiste pourra manifester toute son efficacité coutumière. Le plan vert prévoit le doublement des agriculteurs d’ici 2030 et la multiplication des parcelles bio par 5. Le tout accompagné d’interdiction de labour profond et de réduction de consommation de viande. C’est là le gros avantage du communisme nouvelle éthique : la famine est programmée officiellement.

Bien sûr, le rationnement doit devenir la norme éthique suprême : manquer de tout, quoi de mieux ? Plus de vêtement neuf, que du made in local garanti 100 % hors de prix et de qualité inusable.

On aimerait en rire. Et se poser la question : comment en sommes-nous arrivés là ?

https://www.contrepoints.org/2019/02/10/336802-novethic-pour-sauver-la-planete-ressuscitons-lurss

 

Un autre article sur le même sujet : Les Khmers rouges en col blanc de la Caisse des Dépôts préparent votre avenir.

https://www.dreuz.info/2019/02/10/les-khmers-rouge-en-col-blanc-de-la-caisse-des-depot-preparent-votre-avenir/comment-page-1/

Comme le dit très bien Drieu Godefridi : Il faut prendre l’écologisme au sérieux car cette idéologie porte des revendications totalitaires et humanicides plus radicales que n’importe laquelle de ses devancières.

https://www.contrepoints.org/2018/12/11/332164-la-tentation-humanicide-de-lecologisme

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Coriolis

Patriote, ingénieur, grand intérêt pour tout ce qui est scientifique, économique, financier, politique… climato-réaliste, consterné par ce qu’est devenue la France depuis mes débuts professionnels au début des années 70. Coriolis est mon pseudo en souvenir du physicien français Gaspard-Gustave de Coriolis. Je trouve très fort d’avoir mis en évidence la force qui porte son nom.


19 thoughts on “Après l’islam, la deuxième calamité qui nous menace est l’écologisme, ils ressuscitent l’URSS

  1. AvatarGérard

    Les dictateurs de tout poil se moquent bien du communisme ou de l’écologie.
    Leur seul crédo est: DOMINER
    Il nous sera toujours impossible de contrôler efficacement tous ces machins qui ne servent qu’à planquer des incapables.
    La seule solution est la suppression totale de toutes ces niches.
    On leur coupe totalement les vivres et le tour est joué.
    De la villa Médicis (salut Julie) à l’institut du monde arabe (salut Jaco) en passant par science pute et l’ENA, plus quelques centaines d’autres pompes à aspirer le pognon et refouler le travail.

    MACRON DEMISSION

    C’est la priorité des priorités. Après, on verra de virer les autres.

    NB La Poirson envisage de restaurer les augmentations de carburants.
    Une raison de plus pour ne pas débattre avec ces tocards, si non, c’esr nous qui serions des tocards.

  2. AvatarAlexcendre 62

    En tous cas lorsque nous voyons nos dit responsables en tous genres et en tous poils et si nous devons passer a la case restriction eux ne montrent pas l’exemple , récemment a Davos c’était la bousculade des jets privés . Mais ne soyons pas surpris face a ces mesures trente pour cent de notre population y est déjà , amplifié par le harcèlement de nos politiques qui s’acharnent a nous faire payer des taxes pour que l’air se purifie .Personnellement je considère que les deux fléaux majeurs de notre planète a) c’est la démographie de certaines parties de globe b) et le consumérisme pilleur de matières premières . Tous nos autres problèmes ont pour origine c’est deux fléaux alors tant que ces deux points ne serons pas abordés sérieusement par nos enfumeurs taxeurs je me dis qu’il n’y a pas encore lieu de s’affoler , ce qui n’exclu pas de se préparer sans tapage chacun a son niveau .

  3. Avatardenise

    L’écologie marche si elle n’est pas contrainte..j’ai compris depuis un certain temps avec par exemple des Duflot et compagnie que l’écologie c’est juste une émanation de l’extrème gauche ! (un député écolo a donné son aval pour « cacher des caméras derrière des petites lunettes, en  » vue  » de testing, si des « étrangers étaient bien reçus dans certains lieux .. est ce bien sa place ? Alors que j’ai entendu il y a deux jours que nous étions l’un des pays qui polluait le moins, en Allemagne Mme Merkel avait réintroduit, il y a quelques années le charbon en expropriant des propriétaires de leur terrain .. j’ai entendu également le PDG de Total dire que tout était fait à l’envers: en effet le diesel polluait il y a quelques années, là si c’était nécessaire il fallait l’interdire, les constructeurs ont fait ce qu’il fallait, le diesel pollue moins que l’essence et on l’interdit ! mais que font nos gouvernants ? donc il y a fort à parier que les véhicules essence vont bientôt faire l’objet d’une bronca ..et vous devrez acheter …un tapis volant !

  4. Avatardurandurand

    A ce tarif la , ce n’est plus micro-con démission , c’est Révolution , et chopper tous ces arnaqueurs du climat qui veulent nous imposer leurs dictatures , et les passés sur la bascule à charlot , le temps des parlottes est révolu , le temps de l’action forte pour nous libérer de ce carcan dictatorial est arrivé .C’est maintenant ou jamais !

  5. Avatarberger

    A Bruxelles les Verts et les Rouges ont l’idée de faire d’une des rares autoroutes une sorte de boulevard urbain comme ils disent avec vitesse 50 et réduction des « bandes » de circulation. Les embouteillages vont donc être multipliés par 3 mais ils aiment bien, l’air sera de nouveau pur selon eux.

  6. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Des malades complètement névrosés voire pire.

    S’ils veulent une révolution… ou sinon, à eux de voir et revoir leur copie, c’est n’importe quoi, ça ne passerait pas en France.

    Quand on voit l’exemple de Hulot avec tout son parc de véhicules à moteur….

    J’ai vu que les écolos du Gouvernement reparlaient de la taxe carbone aussi, ils cherchent des taxes à tout va, rien n’est réfléchi c’est cela qui est grave et c’est nous qui subissons.

  7. SarisseSarisse

    Un beau prétexte pour réduire les libertés et surtout la liberté de se déplacer la liberté de mouvements comme dans l’ex Union Soviétique comme dans l’ex Allemagne de l’Est, il ne manquera plus que les passeports intérieurs.

    La seule chose que n’avait pas aboli toutefois l’Union soviétique et son système totalitaire à sa décharge c’est le patriotisme qui a permis notre Libération mais en fait il s’agissait des Russes et n’ont pas de l’Union soviétique et son système totalitaire.
    Mais nous nous faisons pire puisque nous abolissons aussi le patriotisme et les identités nationales.
    L’écologisme est encore pire que le communisme.
    C’est écologisme idéologique nous le subissons comme un nouveau totalitarisme.

  8. AvatarDorylée

    Staline était un libéral comparé à ces abrutis ! Chez l’écolobsédé, on reconnaît immédiatement le côté extrême gauchiste au fait qu’il veut imposer à tous le fruit empoisonné de sa déraison. Mis à part l’interdiction du labour profond qui n’aurait jamais dû exister, tout le reste n’est qu’une accumulation d’idioties plus ineptes les unes que les autres. Combien de compagnies aériennes surviraient à une diminution de leur activité de 72% ? Et combien de chômeurs, donc de miséreux, en plus… Évidemment, les jours de fête chez ces admirateurs de Kim Jong Un, les invités viennent en hélicoptères privés pour se goinfrer d’une bonne côte de bœuf pour 4 dans une villa de 300 m² chauffée à 21° (il ne faut pas voir froid quand on se goinfre, ça gâche la nourriture). Bienvenue en Corée du Nord…

  9. frejusienfrejusien

    Quand on a une mentalité de despote, tout est bon pour appliquer la dictature, on réussit à trouver toutes les raisons qui expliquent les nouvelles lois liberticides,
    ça a commencé en 1981 avec le socialisme et ça continue de plus en plus, jusqu’à ce que ça éclate, et maintenant le bubon est mûr à point,
    attention, ça va gicler !

    1. Avatardurandurand

      Oui c’est magnifique cette éolienne qui se flingue toute seule ,,après ils viendront nous pomper l’air en nous rabâchant que c’est écolo les éoliennes ,c’est tellement écologique , lorsqu’elle s’enflamme de la grosse fumée noire s’élève , nous pouvons applaudir ces cons d’écolos de mes deux qui nous font chier avec ces immenses batteuses à vent.

  10. MaximeMaxime

    Je ne suis pas d’accord avec ce négationnisme écologique…
    Certes, on se doit de relever les contradictions de ceux qui à la fois évoquent la dénatalité pour légitimer la poursuite de l’immigration massive et reprochent à l’homme occidental son « empreinte écologique » qui est en grande partie la conséquence de la surpopulation de la planète et du mode de vie envié et adopté par les migrants en général une fois arrivés en France.
    Toutefois, on ne peut nier les conséquences négatives de la pollution.
    Ainsi, puisqu’il est question de Russie, savez-vous qu’on vit 10 ans de moins à Norilsk que dans le reste de la Russie en moyenne, à cause de la pollution ?
    http://visionsmag.com/norilsk-ville-plus-riche-plus-polluee-de-russie/
    Mettre l’écologie en deuxième position dans l’ordre des dangers me semble vraiment excessif. Cette outrance est de nature à faire perdre de la légitimité aux autres combats menés par ailleurs puisque cela crée un climat de suspicion et c’est dommage.
    On ne gagne pas les élections par une propagande outrancière ou mensongère ; quand il y a tant de ressources, déjà, dans d’autres problèmes réels. Pourquoi se disperser ?
    Ne faudrait-il pas se recentrer sur « le coeur de métier » de Résistance républicaine, si j’ose dire ; le savoir faire maison, du terroir 😉 : l’islamophobie ?

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Personne n’est contre une écologie visant à préserver la planète mais nous sommes contre une idéologie « négationniste » de la vie humaine parce que leurs décisions, les trois-quart du temps, posent question (chacun pourra en trouver des exemples) et nous pourrit la vie voire la rendent impossible.

      Et je trouve que l’article montre bien ce qui apparait excessif, de déséquilibré et d’inquiétant chez ceux qui agissent finalement comme des « intégristes » Prenant à la lettre aussi, leur nouvelle « religion ».

      Il y a des mesures qui pourraient être prise sans impacter la vie des gens outre-mesure.

      Rien n’est véritablement prouvé ainsi au niveau pollution (on se rendrait compte maintenant par ex que le diesel pollue moins qu’on ne le pensait…), au niveau réchauffement climatique (je ne suis pas spécialiste mais il y a eu des articles intéressants notamment ici et tout aussi sérieux que ceux qui prouvent le contraire).

      Exemple : faire du tri sans laver ce qui est sale et mettre dans une poubelle spécifique… Certes, mais combien d’eau utilise-t-on pour nettoyer sa poubelle multiplié par tous ceux qui le font ? Car vu le ramassage tous les 15 jours, sans être maniaque…

      C’est un tout petit exemple mais on pourrait en trouver bien d’autres comme le carburant (et donc la pollution) que l’on utilise pour se rendre dans les déchetteries depuis qu’il n’y a plus de ramassages collectifs municipaux…..

      Autre exemple…., les nombreux et excessifs feux rouges et ralentissements des véhicules en ville ou sur route, qui deviennent de plus en plus insupportables et sont vecteurs de pollution, les sens interdit qui obligent un long circuit alors que le lieu où on veut se rendre est à 5OO mètres, etc…

      On pourrait, aussi peut-être regarder un peu en arrière même si il y a résistance en France à regarder le passé, et ainsi revenir à des solutions qui étaient intéressantes avec le savoir de nos anciens (qui ne faisaient pas ce qu’ils faisaient pour rien).

      Exemple tout simple : on sait qu’il y a des agents bactériens qui nuisent à la vie humaine…. mais ce fait est à insérer dans tout un contexte physiologique lié à la personne (capacité de défenses immunitaires, sensibilité génétique, etc…) et à l’environnement dans lequel elle vit. De plus, on sait maintenant que certaines sont tout simplement nécessaires à la vie…

      Alors on fait quoi ? On s’immunise de tout les agents pathogènes ? … On sait aussi que c’est dangereux et que cela déséquilibre notre système immunitaire….

      Et je pourrais trouver plein d’autres exemples comme cela qui nous empoisonnent l’existence alors que le bénéfice que cela procure n’est même pas assuré.

      Le problème (et c’est général dans beaucoup de domaines) : on prend des éléments « isolément » au lieu de prendre en compte le fait que tout est à contextualiser et cela fausse les résultats.

      Comme toujours il y a des gens qui vont plus loin dans leurs décisions que leurs propres capacités et compétences et ils pourrissent la vie de leurs concitoyens, et il y en a assez de ces dictateurs qui feraient mieux de regarder leur propre vie (ceux que j’ai connus ont fort à faire à ce niveau et je suis loin de les envier concernant leurs manières de vivre et de voir le monde…) …..

      Alors je trouve intéressant l’article pour ma part, cela fait partie de tout ce que les Français ressentent de frustrations excessives actuellement difficiles à vivre même si ce n’est pas dit comme tel dans les manifestations, mais plus ou moins inconsciemment ressenti.

      Tout cela participe au malaise général où l’on a de plus en plus l’impression que l’on étouffe sous des règlementations (hasardeuses et inutiles parfois) qui nous empêchent de profiter sereinement de la vie en plus des inquiétudes bien exprimée et légitimes qui justifient le mouvement social actuel.

    2. Christine TasinChristine Tasin

      Pas d’ccord, Maxime on vit une imposture écologique qui nous menace gravement. lisez les livres de françois gervais par exemple… qui vous éclaireront

  11. AvatarFrançois Tara

    Il n’y a jamais rien eu de « communiste » en Russie ou en Chine. C’était du capitalisme d’Etat, une forme particulièrement violente de la dictature capitaliste. La confusion vient, à l’origine, du fait que le stalinisme (ou plutôt — car il faut éviter de tout mettre sur le dos d’un homme, fût-ce cet immonde personnage que fut Staline — le bolchevisme au pouvoir) s’est développé dans l’étouffement d’une véritable insurrection révolutionnaire. Mais Lénine disait lui-même que le communisme ne pourrait vraiment naître que si la révolution internationale abattait le capitalisme mondialement. Il a toujours dit que les bolcheviks ne pouvaient viser qu’à l’instauration d’un « socialisme d’Etat » comme Bismarck en avait instauré en Allemagne. Et lors du « communisme de guerre », il a précisé à ses camarades de parti que ce qui était mis en place n’avait rien à voir avec le communisme mais était (ce sont ses propres mots) du « capitalisme d’Etat ». Cette confusion entre l’expression locale du capitalisme et son extrême violence, et ce à quoi aspiraient beaucoup de prolétaires dans le monde entre les deux guerres a parfaitement convenu aux capitalistes du monde entier, russes, chinois comme américains, français ou anglais. Elle servait pour certains de repoussoir à toute idée de révolution et pour d’autres les jetaient dans les bras du stalinisme-maoisme-guévarisme-titisme… Si je partage pleinement l’analyse de cet article et la dénonciation de l’écologisme, je regrette que le fondement de cette analyse dérape sur son lien avec le système économico-social qui le produit et l’idéologie dictatoriale à laquelle l’écologisme aspire.

  12. AvatarFrançois Tara

    Ne pas critiquer l’écologisme (entre autres), ce serait ne pas comprendre que le projet capitaliste mondialiste est un projet global qui a des expressions multiples: soutien à l’islam conquérant mais aussi écologisme, valorisation des LGBT, immigration (qu’elles soient musulmanes ou, aux USA, en provenance de l’Amérique latine), haine anti-Trump, etc. Tout se tient et je rêve d’un article qui mettrait tout en lien et décrypterait les imbrications de tous ces éléments du projet capitaliste global.

Comments are closed.