Quartiers de Bruxelles interdits aux femmes et aux homos ? Pas un mot sur l’islam de la Schiappa belge


Quartiers de Bruxelles interdits aux femmes et aux homos ?  Pas un mot sur l’islam de la Schiappa belge

Elle est secrétaire d’Etat à l’égalité des Chances.

Traduisez : elle se bat pour que les femmes aient les mêmes droits que les hommes ( elles les avaient déjà, avant l’arrivée de musulmans en nombre, à Bruxelles comme en France), que les immigrés soient bien acceptés et aient les mêmes droits que les autres( ils les avaient aussi, avant qu’ils ne soient si nombreux qu’ils aient décidé de faire sécession et d’interdire la loi belge dans leurs quartiers), que les citoyens belges puissent vivre leur vie, qu’ils soient homos ou hétéros (les homos n’avaient aucun problème avant l’arrivée de la population musulmane)…

Bref, elle ne sert à rien, sauf à permettre aux Aliens de continuer à se victimiser, à être défendus quoi qu’ils fassent…

Et elle sait ce qui se passe. La preuve, c’est qu’elle confirme un reportage télé…  et elle confirme la vacuité des réponses que son gouvernement apporte  » des campagnes d’information » ( on ne rit pas) ; la formation des policiers pour qu’ils prennent les plaintes ( ça va faire peur aux racailles islamisées ! ).

«Dans certains quartiers de Bruxelles, les gays n’osent pas se tenir la main», Bianca Debaets réagit au reportage de France2 «Homo en banlieue»

La secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances Bianca Debaets (CD&V) a été fortement choquée par les images du reportage « Homo en banlieue » diffusé hier sur France 2 (Envoyé spécial). Elle tient à réagir d’autant que c’est une problématique connue également dans certains quartiers de Bruxelles.

« Il ne faut pas se voiler la face : il existe malheureusement aussi chez nous des zones où certaines personnes n’osent plus s’aventurer. C’est le cas en particulier des femmes seules ou des gays. Le simple fait pour ceux-ci de se promener main dans la main peut être, à certains endroits, la source de réactions excessives, souvent verbales mais aussi physiques. C’est totalement inadmissible ! Chaque citoyen doit pouvoir bien sûr disposer de l’espace public comme bon lui semble. Le vivre-ensemble, c’est aussi apprendre la tolérance, accepter l’autre avec toutes ses différences », explique Bianca Debaets, Secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances.

Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées en Région bruxelloise ces dernières années et d’autres suivront encore car les chiffres restent très préoccupants.

« Il faut savoir que 9 personnes holebi sur 10 ont déjà été victimes d’un incident ou d’une agression. Et comme il est parfois difficile de porter plainte, à cause du stress, par gêne ou parfois de peur de faire face à une police pas suffisamment réceptive, nous avons lancé des formations spécifiques pour des agents des zones de police bruxelloise afin de mieux gérer la prise en considération des plaintes. Nous l’avons fait en collaboration avec la Maison Arc-en-Ciel et l’association ‘Rainbow Cops’. D’autre part, je suis très favorable au développement de patrouilles en civil car c’est de cette manière qu’on peut plus facilement repérer des personnes mal intentionnées et intervenir dès que c’est nécessaire sur le terrain. On l’a encore vu récemment lors d’une des marches des étudiants quand un pervers qui filmait sous les jupes des filles a pu être interpellé ».

Actuellement, le cabinet de la Secrétaire d’État, en association avec Equal.brussels, organise une grande enquête auprès de personnes LGBTIQ+ par rapport aux discriminations et agressions dont elles sont victimes.

«Nous avons comme objectif de trouver des méthodes ou solutions qui permettraient précisément à ces personnes de mieux vivre dans l’espace public et de faire en sorte que les agresseurs soient plus facilement identifiés. Il va de soi qu’il ne faudra pas oublier le volet préventif, avec des campagnes de sensibilisation, bien sûr, mais aussi des séances d’information par rapport à l’importance de la tolérance, par exemple dans l’enseignement secondaire. D’une manière ou d’une autre, c’est véritablement un problème qui nous concerne toutes et tous. C’est un combat que nous devons mener sans relâche et avec vigueur ! », conclut Bianca Debaets.

https://www.sudinfo.be/id101051/article/2019-02-08/dans-certains-quartiers-de-bruxelles-les-gays-nosent-pas-se-tenir-la-main-bianca

 

Elle sait mais elle ne fait rien. Sauf pleurnicher  » c’est un problème qui nous concerne tous. C’est un combat que nous devons mener ». On va sensibiliser, informer, on va lancer une enquête auprès des LGBT pour qu’ils nous expliquent ce qui se passe… Et les femmes seules, connassee, elles font quoi ?

Ben elles restent chez elles, comme le veut l’islam.

Que du vent, des paroles. La Schiappa belge, ça lui va comme un gant. Tous ces gens-là nous coûtent la peau des fesses et c’est peu dire pour ne pas nous défendre, pour nous enfoncer la tête sous l’eau.

Marre des salopes payées cher pour nous enfumer, à Bruxelles comme à Paris, comme à Berlin…

Elles ne font rien. Elles ne dénoncent ni l’islam ni l’immigration. Elles ne se battent  pas pour renvoyer dans un pays musulmans ceux qui ne respectent pas les règles de nos pays.

Non seulement elles ne servent à rien, mais, en sus, elles sont nuisibles.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


12 thoughts on “Quartiers de Bruxelles interdits aux femmes et aux homos ? Pas un mot sur l’islam de la Schiappa belge

  1. AvatarOmega

    Faut pas oublier que la Belgique est la fabrique islamiste de Europe, la plupart des terroristes qui ont commis les attentats viennent de Belgique. Alors arrêtons de pleurnicher, et chassons d’Europe islam et ces disciples sous développés qui prônent le massacres et la soumission d’innocents .sinon dans moins de 2 ans l’islam et sa charia sera généralisée dans toute Europe. Aucune pitié pour ces sauvages combattons les.

  2. AvatarHervé

    J’ai un peu l’impression,au travers de son sourire,que cette femme ressentirait comme un soulagement,et peut être même une certaine fierté à porter le voile..! Il y a des signes qui ne trompent pas,et si les femmes se soumettent de cette façon,ce qui est déjà le cas de beaucoup de Françaises,cela voudrait dire que nous sommes dans l’erreur,et que tous les efforts qui sont faits pour que l’égalité hommes femmes,puisse se réalisée,est finalement quelque chose que nous n’obtiendrons jamais;car en vérité,en ont elles vraiment l’envie,et les moyens.? Je me souviens d’une époque,pas si lointaine,où Michèle Barzach,alors ministre de la santé et de la famille,proposait un salaire,pour les femmes désirant rester au foyer,afin de s’occuper de leur intérieur et de leurs enfants;et je crois qu’elle avait raison,car c’est avant tout,le rôle d’une femme,que d’avoir des enfants,et d’être auprès d’eux,afin de les élever dans de bonnes conditions. Dans notre pays,tout cela se perd,et malheureusement,nous en sommes tous victimes,car se sont avant tout,les enfants qui en subissent les conséquences pour leur avenir. Bien sûr,l’islam n’a aucun respect pour les femmes,mais en France,nous en sommes totalement à l’opposé;ce qui n’est peut être pas forcément une très bonne chose non plus..!

  3. AvatarCatherine Terrillon

    Le « vivre ensemble » n’existe nulle part :
    – en Inde, guerre civile entre hindouistes et musulmans et partition du pays
    – en Afrique du Nord : persécution des chrétiens et destruction des églises
    – en Egypte, persécution des coptes, au moyen-orient, persécution des chrétiens orthodoxes
    – En Yougoslavie partition du pays
    – En Indonésie, guerre civile ….
    – En Europe, quartiers et villes presque entièrement islamisés …. Il est ou le « vivre ensemble » ?

  4. Avatarpalimola

    Encore ce matin j’ai traversé un célèbre quartier de Marseille autrefois renommé pour ses nombreux commerces , du prêt a porter aux chaussures ainsi que plusieurs salons de coiffure , boucheries traditionnelles etc ….Et bien tout ceci n’existe plus ! Aujourd’hui tous ces beaux magasins ont cédé la place a des snacks a l’hygiène plus que douteuse , boucherie halal , épiceries discount marchandises bas de gamme , boulangeries  » orientales  » 10 euros les trois pizzas ( je vous laisse imaginer la qualité des produits employés ) et ce matin donc dans la rue que des hommes ainsi qu’aux terrasses des fameux snacks et pas une seule femme dehors ! j’ai eu le sentiment de ne plus être en France ….mais c’est sûrement moi qui exagère ..aussi je vais vite prendre ma pilule de vivrensemble !

  5. Avatarveilleur47

    mon grand père ne cessait de dire si nous ne sommes pas tous de la même couleur, si nous ne vivons pas tous au même endroit sur la terre , si nous n’avons pas la même culture !
    c’est que peu être qu’il ne faut pas vivre ensemble
    il avait surement raison.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Si on s’en tient aux apparences, la nature a fait des humains à la peau très blanche plutôt proches du cercle polaire arctique et à l’opposé des humains protégés du soleil par des pigments noirs près de l’équateur jusqu’aux tropiques. Nous avons ainsi une place sur Terre définie naturellement.

    2. AvatarMiles Gregarius

      Deutéronome 32:8 Quand le Très-Haut donna aux nations leur héritage, quand il répartit les fils d’homme, il fixa les limites des peuples suivant le nombre des fils de Dieu ; Bible de Jérusalem

  6. Avatar"à la" poubelle !

    Secrétaire d’état à l’égalité des « chances pour la Belgique »! (l’équivalent belge des CPFs)

  7. Avatar"à la" poubelle !

    Hi hi ! Elle dit  » IL NE FAUT PAS SE VOILER LA FACE « !!! C’est ce qu’on répète depuis des années !

  8. Avatarpalimola

    @veilleur47 , le mien disait que si dieu avait voulu que nous vivions tous ensemble il n’aurait pas créé des océans pour nous séparer .

Comments are closed.